Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Voir la recette sur le site de l'auteur

Les recettes similaires


Porc sauce aigre douce.... - La cuisine d'Anna

Porc sauce aigre douce.... - La cuisine d'Anna

Une petite recette tiré de mon récent achat de la cuisine facile et modifé par moi. Ingrédients: 1 filet de porc, 1 oignon, 1 oeuf, 2...

Mersoles

Mersoles

Un autre plat traditionnel de la famille : les rissoles.Pour l'occasion, et en accord avec mes nièces Laure et Cécile, elles seront désormais baptisées "mersoles"...... les proches comprendront.La rissole est un chausson traditionnel dans nombre de régions de France. Elles différent souvent soit par leur texture, soit par la nature de leur farce ou leur mode de cuisson : l'aveyronnaise, la dauphinoise, la lyonnaise, etc....Chez nous, en Bourgogne et je pense pouvoir dire, en Auxois, on les prépare avec une pâte brisée extrèmement simple et un hachis de boeuf cuit auquel on ajoute des aromates et surtout de la poitrine de porc.Une exigence : il est HORS DE QUESTION de préparer la recette avec autre chose que du boeuf cuit. On fuira sans détour toute forme de chair à saucisse et autres farces préparées. La chair à saucisse est tout bonnement dégoutante et confère à ce genre de préparation un goût franchement écoeurant. Le hachis est trop grossier et comporte souvent de la mauvaise graisse de porc...... et je ne parle pas de cette couleur immonde due aux colorants industriels.......Les fournées de rissoles que Maman préparait se comptaient par deux ou trois pour en avoir une montagne sur la table. Après : chacun pour soi, à qui en mangeait le plus. Combien de fois ai-je entendu Papa dire, "allez, la dernière !"....... il fallait en moyenne compter sur quatre ou cinq "dernières"' ! 

Kasza( sarrasin) au portobello - La cuisine d'Anna

Kasza( sarrasin) au portobello - La cuisine d'Anna

Bien souvent, je prépare mon sarrasin toujours comme plat d'accompagnement que je sert avec de la viande en sauce. Je voulais faire...

Bavarois rose-framboise végan

Bavarois rose-framboise végan

Bavarois rose-framboise végan Une recette extraite du livre « Végan » de Marie Laforêt aux éditions La Plage (2016) que j'ai choisi lors d'un partenariat avec le site Natura Sense parmi les diverses pages de livres proposées. Il s'agit d'un livre de plus de 300 pages qui commence par nous présenter ce qu'est la cuisine végan, quels sont les protéines végétales, comment manger équilibré, comment remplacer les produits laitiers et les œufs, comment cuisiner les légumes, faire des desserts légers et gourmands, inviter en toutes occasions avec des repas végan... Étant donné que généralement lorsqu'on m'invite on me demande d'apporter le dessert, c'est tout naturellement que mon choix s'est porté sur ce dessert en particulier pour créer la surprise sans dire qu'il était végan puis de l'annoncer à la fin. En effet, tout le monde a apprécié ce dessert et la plupart étaient surpris de savoir qu'il n'y avait pas de protéines animale dedans (pas de lait, d’œuf, ni de beurre) mais du tofu, de la crème de soja, de l'agar-agar... Ainsi, il existe encore trop d'idées reçues sur la cuisine végan, ce gâteau était loin d'être fade sec et insipide, bien au contraire il était très moelleux, riche en saveurs et en plus très rapide et facile à faire ! Autant dire que tous ceux présents lors de cette soirée se rappelleront de mon dessert car j'ai réussi le plus difficile, éveiller leur curiosité au delà de leurs préjugés pour leur donner envie de s'ouvrir vers de nouveaux horizons et de manger plus sainement mais surtout de cuisiner différemment.

Tiramisù

Tiramisù

On entend et lit un peu n'importe quoi en matière de tiramisù ; s'il est bien une recette qui est galvaudée c'est bien celle-ci avec des variantes impossibles. Ce que tout le monde arrange à sa sauce en révisant la recette à grands coups de fruits et autres biscuits n'est autre que le diplomate français ou le triffle britannique.Le tiramisù original ne mérite pas tous ces avatars et à défaut d'être protégé essayons de respecter les fondamentaux de ce délicieux dessert. Les origines sont assez controversées mais il semblerait que loin d'être "ancestral", ce dessert soit né .......... après la seconde guerre mondiale, en Italie bien sûr.Le tiramisù ( "tire-moi vers le haut" en Italien ! ) est un entremet simplissime mais qui exige des ingrédients de qualité.En premier lieu, mes quelques passages répétés à Milan chez M...... m'ont définitivement fait adopter l'usage des Pavesinis, petits biscuits mi-secs, assez courts qui se révèlent parfaits pour la préparation du tiramisù. On les trouve partout en France aujourd'hui y compris en grandes surfaces mais pour éviter de trop chercher, autant se diriger directement vers une épicerie italienne.                                                                                                           ( un gros défaut : ils sont chers ! ).                              Le second ingrédient est le mascarpone. Il s'agit d'un fromage ( et non, ce n'est pas de la double crème ) traditionnemment de bufflonne ; fromage tiré de la crème du lait du même animal chauffé et caillé.( euhhh c'est la crème que l'on chauffe, pas l'animal ! ).                                        Et pour en finir avec les incontournables : l'alcool. Moi je suis fidèle à la recette que j'ai apprise en Italie et je persiste à utiliser cette liqueur à l'amande qu'est l'amaretto. Titrant un petit 28°, cette liqueur douce peut parfois être fabriquée avec des fruits à noyaux tels que les abricots ou encore les pêches. Moi j'ai toujours une bouteille de "Disaronno" à la maison.                                              

Cotelette de porc à la vietnamienne - La cuisine d'Anna

Cotelette de porc à la vietnamienne - La cuisine d'Anna

Je cherchais une petite recette pour faire changement mais pas compliqué ; j'ai trouvé ici et que j'ai modifié légèrement. C'est un vrai...

Gulasz z papryk-Goulash aux poivrons - La cuisine d'Anna

Gulasz z papryk-Goulash aux poivrons - La cuisine d'Anna

Un plat aux parfums de l'europe de l'est Faire revenir les cubes de porc (qui ont été enrobé dans un peu de farine) dans un peu d'huile...

Filet de porc sauce à la moutarde - La cuisine d'Anna

Filet de porc sauce à la moutarde - La cuisine d'Anna

Un bon filet de porc avec une sauce moutardée et cérmeuse....que c'est bon mais surtout si facile à faire et cela ne prends que quelques...

Dumpling au fromage blanc-KLUSKI LENIWE un autre plat polonais!!! - La cuisine d'Anna

Dumpling au fromage blanc-KLUSKI LENIWE un autre plat polonais!!! - La cuisine d'Anna

Les kluskie leniwe sont une espèce de pâte maison au fromage blanc servi comme repas sucré.En pologne les repas sucré sont très populaire...

Copyright RecettesMania ©2021. All rights reserved.