Sablés à la confiture - Quand Nad cuisine...

Sablés à la confiture - Quand Nad cuisine...

Avant de vous parler de mes petits sablés, je vais d’abord vous présenter la confiture! Elle faisait partie d’un très joli colis reçu de la part du Diamant Noir, un site qui vend de bons produits du terroir provençal. Des sauces provençales, en passant par les terrines artisanales, les vins de Provence mais aussi les biscuits artisanaux, jusqu’aux confitures et miels en tout genre, vous n’aurez que l’embarras du choix! N’hésitez pas visiter leur site! Personnellement j’ai reçu un colis bien gourmand, comme vous pouvez le constater: Celle dont je me suis servie est de la confiture d’arbouse, et je dois bien avouer que jusque-là je ne connaissais pas ce fruit. Après quelques recherches, voici que j’ai découvert: L’arbousier est très caractéristique du maquis méditerranéen, son fruit l’arbouse est utilisé pour confectionner de délicieuses confitures en Provence. (source: Le Diamant Noir) Le fruit, appelé arbouse (ou fraise chinoise), rouge orangé à maturité, est une baie charnue, sphérique, à peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques. C’est un fruit comestible, sans goût très prononcé, qui est mûr en hiver. Il est riche en vitamine C. La chair est molle, un peu farineuse, acidulée et sucrée, et elle contient de nombreux petits pépins. Les fruits mettent un an pour arriver à maturité. Il n’est pas rare de voir le même rameau porter les fleurs de l’année et les fruits mûrs nés des fleurs de l’année précédente. (source: Wikipédia) En tout cas elle est délicieuse et très parfumée. Elle fut donc parfaite pour mes sablés!       Pour 20-25 sablés (selon la forme choisie): 250 g de farine 125 g de sucre 125 g de beurre 1 cc de cannelle 1 oeuf 1 pincée de sel de la confiture Fouetter l’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la cannelle puis la farine et le sel. Incorporer le beurre en pommade. Une fois la pâte bien homogène, laisser reposer entourée de film 30 min au frais. Préchauffer le four à 180°. Étaler la pâte sur 5 mm d’épaisseur et découper des formes à l’aide de l’emporte pièce. Dans la moitié de celles-ci, découper un rond (ou autre forme) au milieu. Déposer les sablés sur la plaque du four (couverte de papier sulfurisé si elle n’est pas anti-adhésive). Enfourner et laisser cuire 12-15 min (jusqu’à ce que les sablés soient dorés). Laisser refroidir sur une grille. Assembler ensuite un sablé « plein » couvert d’une petite cuillère de confiture et un sablé troué. Vous pouvez également saupoudrer vos sablés de sucre glace. 2009-01-26T11:30:00+01:00

Voir la recette sur le site de l'auteur

Vous allez aimer dans notre boutique


Almanach des gourmands

Almanach des gourmands

> Chaque semaine, le lecteur retrouve 2 recettes (galette des rois à la frangipane, financiers à la pistache, confiture de marrons, cheese-cake au...

Desserts et gourmandises aux fruits

Desserts et gourmandises aux fruits

Quoi de plus joyeux et convivial qu'un superbe gâteau de fête scintillant de surprises pour l'anniversaire d'un enfant ébloui ! quel plaisir qu'un...

La cuisine des 5 saisons de Pierre Gagnaire

La cuisine des 5 saisons de Pierre Gagnaire

Véritable artiste des fourneaux, Pierre Gagnaire met sa gastronomie à la portée de tous, en adaptant ses meilleures recettes pour le grand public,...

Les recettes similaires


Pain hamburger maison ultra moelleux - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Pain hamburger maison ultra moelleux - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Pain hamburger maison ultra moelleux Pain hamburger maison ultra moelleux, bonjour à tous mes amis!! Aujourd’hui je partage avec vous ma recette inratable de pain hamburger maison rapide et ultra moelleux, ma recette chouchou qui donne des petits buns que j’aime souvent garnir de poulet curry ou comme aujourd’hui de kefta en steak haché! La pâte nécessite qu’une seule poussée et donne des hamburgers maison ultra moelleux et absolument délicieux que vous pourrez aussi congeler!! C’est tout simplement une recette de pain hamburger de chef, celle de Brice, candidat au 1er top chef que j’ai testé et largement adopté depuis quelques années maintenant!! La pâte à burger se travaille parfaitement bien et les pains hamburger maison sont briochés et moelleux à souhait!! Avec ce pain hamburger maison vous pourrez réaliser des buns à la viande hachée, des mini burgers ou bien le burger de brice !! La version d’aujourd’hui est un hamburger classique avec steak aux épices et fromage kiri fondant! On peut également garnir ces hamburgers de sauce fromagère et c’est une tuerie! Avec cette recette, je participe au défi « Recette autour d’un ingrédient » et l’ingrédient star de ce mois est ” les graines de sésame”! Ingrédients: 500 gr de farine T 55 10 grs de levure boulangère fraiche 1 càs de sucre 2 petites càc de sel 270/280 ml de lait légèrement tiédi 2 jaunes d’œuf 50 grs de beurre pommade pour dorer:1 jaune +1 càs de lait graines de sésame blanche   pour les steaks: 500 gr de bœuf hachée 1/2 botte de persil et de coriandre haché des oignons nouveaux hachés 1 petit œuf paprika doux 1 càc d’épices pour grillade sel et poivre pour les burgers: masdaam ou cheddar en tranches oignon nouveau batavia, roquette… sauce au choix, mayonnaise , ketchup… Préparation et recette du pain hamburger maison: mettre dans le bol du robot ou dans un saladier la faine, le sel ainsi que le sucre puis mélanger rapidement puis ajouter la levure fraiche émiettée ou la levure type briochin et mélanger à nouveau et ajouter les jaunes d’œuf puis verser ensuite le lait tiédi progressivement et pétrir position 1/2 du kitchenaid ou pétrir à la main puis ajouter le beurre pommade (beurre mou) en 3 ou 4 fois tout en pétrissant bien car le beurre doit bien s’incorporer et pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle forme une boule souple et non collante puis déposer la pâte sur un plan de travail diviser la pâte en plusieurs boules égales bouler les pâtons avec le creux de la main les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson puis aplatir chaque petit pain légèrement avec la main les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson les recouvrir d’un linge propre et laisser pousser 1h/ 1h30 dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air puis à l’aide d’un pinceau, badigeonner les burgers de jaune d’œuf mélangé au lait et saupoudrer de sésame blanc ou doré puis les enfourner 10 à 15 mn à 180 °(à surveiller) et laisser légèrement tiédir puis couper les pains en deux et mélanger tout les ingrédients de la viande et former des steaks à l’emporte-pièce de la même taille que les pains puis les faire cuire à la poêle dans un beurre mousseux quelques minutes de chaque côté puis déposer sur les pains un peu de sauce et de la salade, une tranche de fromage puis un steak bien chaud et pour les enfants j’ai déposé 1/2 ou 1 carré kiri ou vache qui rit selon les goûts de chacun et régalez-vous!! sandwich ramadan hamburger burger viande hachée  pain steak algerie La liste des inscrites au jeu #19 entre blogueuses : Soulef du blog Amour de Cuisine avec des demi-lune aux grains de sésame et tahini Calinhorley du blog J’ai toujours aimé le jaune moutarde avec Noix de cajou caramélisées au sésame Annabelle du blog  Merveilles et gourmandises avec biscuits à la pâte de sésame (Tahini) (sans gluten, sans farine, sans sucre raffiné, sans huile) Kelly du blog pause gouter avec des shortbreads millionnaire au praliné de sésame Christelle du blog Toque de choc avec beignets de feta panés au sésame Rosa du blog Rosa culinaire  avec COOKIES AU CHOCOLAT, GRAINS DE LIN ET PAVOT Hélène du blog  Keskonmangemaman avec  tataki de saumon au sésame noir , concombre à l’huile de sésame grillé Gabrielle du blog Petite cuillère et Charentaises avec oeuf cocotte sésame et wasabi. Chris du blog  La cuisine facile de chris avec Saumon grillé et crevettes épicées en croûte de sésame les gralettes du blog  Les gralettes  avec  Barres de céréales sesame et flocons d’avoine Corrine du blog Mamou & Co avec Crackers à la tomate et aux graines de sésame  Michelle du blog Plaisirs de la maison avec pain maison au four Natly du blog cuisine voozenoo avec Cookies au graines de sésame Isabelle du blog quelques grammes de gourmandise avec Torsades à l’emmental gratiné & aux graines de sésame. Salima du blog c’est Salima qui cuisine avec Montécaos aux graines de sésame Christelle du blog la cuisine de poupoule avec  chou vert au sésame au thermomix ou sans Delphine du blog oh la gourmande del avec Crackers aux graines de Sésames et tomates séchées Michèle du blog croquant fondant gourmand avec sa recette: Croustillant de saumon au sésame Julia du blog cooking julia avec Croquants au sésame. coco de Nice du blog cuisine en folie Brochettes de poulet au sésame doré et riz épicé Samar du blog mes inspirations culinaires avec ghribia aux grains de sésames Catalina du blog  le blog de cata avec Sablés au miel et graines de sésame Yasmina du blog  a l’orée des douceurs avec les krachels  Saleha du blog aux delices du palais avec babouches gâteau  au sésame et miel Maman ça déborde du blog maman ça deborde avec nougat chinois Amal du blog la cuisine de amal avec salade d’aubergine au taratore Cécile du blog mes gateaux rigolos avec camembert pané aux graines de sésame Sarah du blog Le sucré salé d’Oum souhaib avec pain hamburger maison ultra moelleux bénédicte du blog douceurs maison avec cookies sésame noir chorizo Sandra du blog encore un gateau avec mousse au chocolat dulcey et nougatine de sésame Malika du blog Safran Cannelle avec des petits pains aux sésames Enregistrer Enregistrer Sommaire : Nom de la recette : pain hamburger maison ultra moelleux SarahPublie Le : 2016-07-15Temps de preparation : 1HTemps de cuisson : 15M Temps total : 1H15MAverage rating 3.5 Based on 13 Review(s)

Sablés pattes de chat - Quand Nad cuisine...

Sablés pattes de chat - Quand Nad cuisine...

  Pendant cette période de l’Avent, il est coutume en Alsace de préparer des petits biscuits à partager avec la famille et les amis. Je ne suis pas originaire de cette région et pourtant je me prête à ce jeu gourmand depuis quelques années. D’ailleurs, retrouvez à la fin de ce billet un petit récapitulatif de ces petites douceurs qui parfument si agréablement la maison et réchauffent le coeur de tous les gourmands. Je ne sais pas si ces sablés joliment appelés « pattes (ou griffes) de chat » font partie des bredele traditionnellemnt préparés mais ici on les a adorés! Pauline a bien sûr mis la main à la pâte puisqu’elle les a façonné toute seule comme une « gouande », comme elle dit si bien! La texture est bien friable, d’ailleurs j’en ai gardé quelques-uns sans chocolat pour en faire profiter à mon petit loup de 13 mois qui les croque sans problème. Merci à Sophie d’avoir relayé la recette donnée par Christelle.     Pour une cinquantaine de biscuits: 120 g de beurre demi-sel à température ambiante 100 g de sucre glace 1 sachet de sucre vanillé 10 cl d’huile 1 oeuf 350 g de farine 1 cc de levure chimique 50 g de poudre d’amandes 200 g de chocolat noir Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante pour moi). Dans le bol du kitchenaid muni de la feuille (ou dans un saladier), fouetter le beurre mou avec les sucres jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux. Sans cesser de mélanger, incorporer l’huile et l’oeuf. Ajouter ensuite la farine, la levure et la poudre d’amandes. La pâte est assez molle mais se travaille très bien. Avec une petite cuillère, prélever des petites portions de pâte et les façonner en petites boules. Les déposer sur deux plaques à pâtisserie (couvertes de papier cuisson si nécessaire ou d’un tapis en silicone). Les aplatir légèrement avec une fourchette de façon à laisser une belle empreinte.   Enfourner et laisser cuire 12 min (si vous utilisez deux plaques et que vous les cuisez en même temps, pensez à les intervertir à mi-cuisson). A la sortie du four, placer les sablés sur une grille pour les laisser refroidir. Faire fondre le chocolat concassé au micro-ondes (ou au bain-marie). Y tremper les biscuits (pas complètement) et les déposer ensuite sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser sécher au frais. Conserver ensuite au frais dans une boîte hermétique.       Sablés pattes de chat     Quelques petits biscuits à préparer pour vous régaler ou pour offrir: Biscuits craquants aux épices Biscuits de Noël Biscuits au miel et à la cannelle Bredele aux noix Brunsli de Bâle (biscuits) Etoiles en chocolat Galettes au miel et aux noix Sablés à l’anis Sablés à la confiture Sablés au pavot et au chocolat Sablés aux amandes à la confiture et au Nutella Sablés viennois Sablés viennois au cacao de Pierre Hermé Schwowebredele (petit gâteaux de Noël alsaciens) Spritz en couronnes à l’extrait de vanille et encore plus de gourmandises dans mon index des petites douceurs 2013-12-11T06:13:00+01:00

Couronne des rois de Provence

Couronne des rois de Provence

Couronne des rois de Provence Couronne des rois de Provence © Renards Gourmets 6/8 personnesdifficulté : facilecoût : moyen +/- 3 heures Ingrédients :   250 g de farine de blé T45 10 g de levure de boulanger 110 g de beurre 50 g de sucre 1 cuillère à soupe d'Impératrice 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger 3 œufs entiers 6 g de sel 30 g de sucre en gros grains 50 g de fruits confits (angélique, cerise, figues, melon, oranges) fruits confits entiers pour la décoration le zeste d'un cédrat gelée d'abricot C'est sans doute en Provence que l'on célèbre le mieux l’Épiphanie et la Nativité. En Occitanie, pas question de frangipane, on prépare une délicieuse brioche en forme de couronne, celle du Christ ou celle des Rois. Le parfum subtil de l'eau de fleur d'oranger, les délicieux fruits confits de Provence que l'on produit depuis le XIVe siècle, donnent à cette brioche un goût unique. On la retrouve en Gascogne et dans le Languedoc sous le nom de Reiaume ou Corona dels Reis. En Catalogne sous le nom de tortell de Reis et même en Espagne et au Portugal. Le King cake de la Nouvelle-Orléans, comme le Jambalaia viennent aussi de Provence. L'origine du gâteau des rois pourrait être liée aux Saturnales romaines. On y fêtait l'allongement des jours après le solstice d'hiver. Ces galettes alors fourrées de figues, de dattes et de miel dont les romains raffolaient étaient l'occasion pour maîtres et esclaves d'inverser les rôles le temps d'une après-midi, car celui ou celle qui trouvait la fève était nommé roi. Ce sont les papes d'Avignon qui ont largement contribué à la propagation de cette tradition en Provence. Clément VI donna la charge d'excouyero in confissarias (écuyer en confiseries) au confiseur aptésien Auzias Maseta. Pour la réalisation de cette couronne nous avons utilisé les superbes fruits de la maison Lilamand, l'une des rares qui soit encore entièrement artisanale et dont les fruits sont subtilement préservés sans que le sucre domine. De véritables joyaux pour orner votre couronne. Cette recette est réalisée avec une machine à pain mais peut être transposée pour être préparée de façon traditionnelle. De plus la couronne est généralement façonnée sur une plaque. Néanmoins, l'utilisation d'un moule permet d'obtenir un résultat visuel impeccable ! Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas la fève, qu'il s'agisse d'un santon en céramique ou d'une fève sèche censée annoncer le retour du printemps. On peut faire le choix de mettre des fruits confits à l'intérieur de la brioche ou seulement sur le dessus, nous préférons dessus uniquement. Préparation de la couronne Disposer dans la cuve de la machine à pain les éléments suivants : liqueur Impératrice, eau de fleur d'oranger, sucre, œufs, sel, farine, levure, beurre en dés. Utiliser le programme de pétrissage. Récupérer la pâte, la dégazer avec les poings, ajouter le zeste finement râpé et les fruits confits en morceaux. Façonner la couronne, la disposer dans un moule allant au four. Couvrir d'un linge sec et laisser pousser une heure à température ambiante et à l’abri des courants d'air. Préchauffer le four à 180° et faire cuire pendant 20 minutes. Laisser refroidir à température ambiante, badigeonner de gelée et décorer de sucre en grains et de fruits confits entiers. Déguster avec une tasse de thé, un café ou un verre de liqueur. Couronne des rois de Provence © Renards Gourmets Couronne des rois © RenardsGourmets Couronne des rois © RenardsGourmets Home Recettes Hiver Facebook Pinterest Instagram

Tarte sablée aux figues et au vin rouge

Tarte sablée aux figues et au vin rouge

Tarte sablée façon Tatin aux figues de Solliès caramélisées au Merlot et aux épices Tarte aux figues © Renards Gourmets 6/8 personnesdifficulté : moyencoût : moyen +/- 1 heure + 3 heures de repos  Ingrédients : Pour la pâte sablée 250 g de farine T55 120 g de beurre froid 25 g de sucre semoule 1 jaune d’œuf 2 cuillères à soupe d'eau froide une pincée de fleur de sel une pincée de cannelle en poudre une pincée de cardamome en poudre Pour la garniture 10 figues de Solliès 1/2 verre de Merlot Veneto 2 cuillères à soupe de Porto rouge 1/2 étoile de badiane 1/2 cuillère à café de graines de fenouil 1/2 cuillère à café de cardamome en poudre 1 pincée de macis 1/2 cuillère à café de cannelle 1/2 cuillère à café de gingembre 1/2 cuillère à café de poivre de la Jamaïque 1 cuillère à café d'eau de fleur d'oranger une pincée de piment d'Espelette 80 g de cassonade 20 g de miel d'arbousier 40 g de beurre La tarte Tatin est sans conteste notre tarte favorite. Nous l'aimons avec des pommes bien entendu mais quand arrivent les figues à la fin de l'été et au début de l'automne, nous adorons la préparer ainsi. Elle se déguste avec une crème glacée à la vanille Bourbon ou mieux avec une crème aux feuilles de figuier que l'on laisse infuser. L'amertume des feuilles apporte un vrai plus à la recette. Sinon on peut rester très classique et l'accompagner d'une crème fraîche ou aigre. 1. Préparation de la pâte sablée Former un puits avec la farine tamisée. Déposer le beurre coupé en dés bien froid au centre. Ajouter le sel, la cardamome et la cannelle et bien amalgamer l'ensemble rapidement en sablant la pâte. Ajouter le sucre puis l’œuf. Mélanger à nouveau et ajouter l'eau froide. Former une boule lisse, la filmer et la laisser reposer au frais pendant au moins trois heures. 2. Préparation de la garniture et cuisson Préchauffer le four à 180°. Faire fondre le sucre et le miel dans un moule à tarte, attendre qu'un caramel se forme. Ajouter le beurre hors du feu et l'incorporer parfaitement. Mixer toutes les épices ensemble pour former une poudre. Ajouter l'eau de fleur d'oranger à ce mélange. Décuire le caramel avec le verre de Merlot et le Porto et faire réduire jusqu'à l'obtention d'un sirop dense mais encore souple. Répartir le caramel de vin dans l'ensemble du moule. Couper les figues en huit et les disposer en corolles dans le moule. Les arroser d'eau de fleur d'oranger. Étaler la pâte entre deux feuilles de papier cuisson, la réserver dix minutes au congélateur. Disposer la pâte sur les figues et enfourner pour 30 minutes à 180°. Attendre que la tarte soit tiède pour démouler. Réchauffer légèrement le moule si nécessaire. Tarte aux figues © Renards Gourmets Tarte aux figues © Renards Gourmets Tarte aux figues © Renards Gourmets Tarte aux figues © Renards Gourmets Tarte aux figues © Renards Gourmets Home Recettes Automne Facebook Pinterest Instagram

Tarte aux nectarines - Quand Nad cuisine...

Tarte aux nectarines - Quand Nad cuisine...

  Cette tarte aux nectarines est surtout née d’une envie de parfaire ma maîtrise d’une part du fonçage d’une pâte dans un cercle et de l’autre de la cuisson à blanc sans que les bords ne s’affaissent. Alors certes cette tarte n’est pas parfaite mais je pense que l’objectif est en partie atteint. Le secret? Une pâte bien froide, qui ne va pas se rétracter à la cuisson et donc faire tomber les bords à l’intérieur. Et pour foncer au mieux ma pâte dans le moule (ici le moule couronne que j’adore!), j’ai fait comme les pros: d’abord découper le fond puis découper des bandes de pâte pour former les bords en les soudant bien à la base. Enfin découper l’excédent de pâte avec un petit couteau bien tranchant et le tour est joué. Pour utiliser ce fond de tarte (presque) tout beau, j’ai voulu profité des derniers fruits d’été avec de belles nectarines bien parfumées. Bientôt les fruits d’automne les remplaceront alors autant en profiter.  Une fois n’est pas coutume, pour une lecture plus fluide, je vous ai mis la liste des ingrédients avant chaque préparation, et bien sûr l’ordre dans lequel vous devez les réaliser. La recette semble longue mais vous avez du temps entre chaque étape.  Pour un moule couronne de 30 cm de diamètre (ou un cercle de 24 cm de diamètre):Pour la pâte (recette de C. Michalak): 240 g de farine 130 g de beurre froid 2 g de sel 90 g de sucre glace 30 g de poudre d’amandes 1 œuf  Dans la cuve du robot muni de la feuille, verser la farine, le beurre froid en morceaux, le sel, le sucre glace et la poudre d’amandes. Mélanger à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention d’un sable grossier. Ajouter l’œuf et mélanger encore jusqu’à ce que la pâte soit homogène (il ne faut pas trop la travailler). Rassembler la pâte en boule aplatie et filmer. Placer au réfrigérateur au moins 4 h (normalement c’est 24 h mais j’ai un peu triché).Au bout de temps, abaisser la pâte avec un rouleau sur le plan de travail légèrement fariné. À l’aide du moule, découper le fond de tarte puis le placer dans le moule. Dans les chutes de pâte, détailler des bandes (dont la largeur est un petit peu plus grande que la hauteur du moule) puis les placer contre les bords du moule en appuyant bien pour les faire adhérer à la fois aux parois du moule et à la fois au fond de pâte. Placer le moule au réfrigérateur 15-20 min. Avec un couteau bien aiguisé, découper l’excédent de pâte, en faisant des mouvements de l’intérieur vers l’extérieur. Piquer le fond avec une fourchette. Placer le moule ainsi foncé au congélateur pendant 15 min.  Préchauffer le four à 170° (chaleur tournante).Enfourner et laisser cuire le fond de tarte 15 min (il sera seulement précuit, il finira sa cuisson avec la crème d’amandes). Dans le reste de pâte j’ai découpé quelques petites fleurs pour décorer ma tarte. Elles ont cuit 8 min à 170°.  Pour la crème mascarpone à la framboise (à préparer pendant le repos de la pâte): 67 g de mascarpone 30 g de purée de framboise 37 g de sucre 142 g de crème liquide entière Dans un saladier, mélanger le mascarpone avec la purée de framboise. Ajouter le sucre et la crème. Quand le mélange est homogène, filmer et placer au réfrigérateur au moins 2 h. Pour la crème d’amandes (les quantités ont été recalculées en fonction du poids de l’œuf, d’où ces mesures à virgule): 70 g de beurre mou 70 g de sucre glace 8,5 g de maïzena 85 g de poudre d’amandes 1 gros œuf (ici 57 g) 8,5 g de rhum ambré Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante). Dans la cuve du robot muni de la feuille, mélanger le beurre mou avec le sucre, la maïzena et la poudre d’amandes jusqu’à obtention d’une crème. Ajouter l’œuf puis le rhum. Bien mélanger pour avoir une crème homogène. La répartir sur le fond de tarte refroidi (avec une poche à douille ou à l’aide d’une petite spatule coudée). Enfourner et laisser cuire 15 min. Laisser refroidir. Pour le nappage neutre (recette simple et rapide piochée ici):  75 g de sucre 75 d’eau 1 feuille de gélatine (soit 2 g) Faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide.Dans une casserole, porter à ébullition le sucre et l’eau de façon à obtenir un sirop. Hors du feu, ajouter la gélatine bien essorée. Mélanger pour la dissoudre puis laisser tiédir.S’il reste du nappage après cette tarte, il peut se conserver dans un bocal au réfrigérateur. Pour la garniture et le montage final: 2 belles nectarines (3 si elles sont plus petites) quelques feuilles de menthe quelques fleurs sablées (réalisées dans les chutes de pâte) A l’aide d’un fouet électrique, fouetter la crème de mascarpone à la framboise jusqu’à obtenir une chantilly souple. La pocher sur le fond de tarte refroidi puis la lisser avec une petite spatule coudée à hauteur des bords. Détailler les nectarines en fines lamelles et les disposer sur la crème. A l’aide d’un pinceau, badigeonner les fruits de nappage neutre (tiède et un peu épaissi). Décorer enfin avec des petites feuilles de menthe et quelques fleurs sablées. Placer au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Cette tarte peut se préparer la veille, le lendemain la pâte est toujours bien croustillante.  J’ai piochée la recette de la crème d’amande et celle de la crème mascarpone à la framboise chez Pastry Freak (Ludo du Meilleur Pâtissier, si vous suivez l’émission de M6), un superbe site avec des recettes très bien détaillées Une autre version de tarte aux nectarines, c’est par ici!

Mug cake chocolat banane - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Mug cake chocolat banane - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Mug cake chocolat banane Mug cake chocolat banane, bonjour ! Voilà une idée de mug cake chocolat banane hyper rapide pour une gourmandise prête en moins de cinq minutes !! La mode mug cake est un peu passée, elle avait fait un vrai carton sur le net il y a quelques temps, mais je n’avais encore jamais partagé de recette sur le blog jusqu’à aujourd’hui ! Je vais être sincère avec vous, je n’accrochais pas du tout avec ce cake au chocolat cuit au micro-ondes, j’avais déjà testé plusieurs versions mais aucune ne me plaisait ! Et quand je ne suis pas satisfaite, je ne partage pas ! Et bien là le coup de cœur est enfin tombé !! Ah ah ah !! Le voilà gâteau express, un mug cake chocolat banane, tout simple ,mais qui s’apprécie enfin ! Bien entendu, il faut aussi aimer les bananes puisque cette version est au chocolat avec des rondelles de bananes, j’ai aussi rajouté du pralin maison pour le côté gourmand et j’ai remplacé le beurre doux par du demi-sel ! Cette recette de mug cake chocolat, je l’ai prise chez la ligne gourmande, une version crémeuse et fondante réalisée avec du petit suisse, une petite douceur qui ne demande qu’à être testée et dégustée ! Ce dessert est idéal pour couper une petite faim. Il n’est pas trop sucré et avec un fruit frais et un verre de thé, c’est le goûté express parfait! J’ai réalisé ce mug cake chocolat banane pour notre petit jeu “recettes autour d’un ingrédient”!Et ce mois c’est Viane du blog Les vagabondages de Viane qui est la marraine,elle a choisi comme ingrédient star la banane.Le jeu « Recette autour d’un ingrédient » jeu crée par nos chères blogueuses Soulef du blog Amour de cuisine et Samar du blog Mes inspirations culinaires, un jeu sans gagnant,ni perdant, juste pour le plaisir de partager des recettes dans une ambiance bon enfant. Ingrédient: pour 2 mugs cakes cuits dans des ramequins 25 gr de beurre demi-sel 1 petit suisse 10 gr de cacao en poudre 1 banane 1 oeuf 20 gr de sucre en poudre 30 gr de farine pralin maison pour décorer gâteau au chocolat au micro ondes (mug cake) couper la banane en rondelle et la cuire dans un bol au micro onde pendant 1 minute déposer les rondelles de bananes dans les 2 ramequins faire fondre le beurre au micro-ondes dans un bol ajouter ensuite le sucre, l’oeuf et bien mélanger et ajouter le petit suisse terminer par la farine et le cacao tamisés verser la préparation dans des moules à ramequins et cuire 2 minutes puissance max à 1000 Watts Et régalez-vous!! BON APPETIT!!! cake cacao banane gâteaux algériens mug cake gouter gâteaux pralin cuisine rapide Liste des participantes : Michèle, du blog “Croquant..Fondant…Gourmand“, avec sa confiture de bananes Rosa, du blog “La cuisine de Rosa“, avec ses yaourts banana split Michelle, du blog “Plaisirs de la maison“, avec sa pavlova banane-chocolat Catalina, du blog “le blog de Cata“, avec ses banana candy bark Delphine, du blog “Oh, la gourmande..je cuisine donc je suis..“, avec son Brownie au chocolat, banane et noix de Pécan Sarah, du blog “Le Sucré-Salé d’Oum Souhaib“,  avec son mug cake chocolat-banane Sophie, du blog “La tendresse en Cuisine“, avec ses papillottes de bananes plantains Soulef, du blog “Amour de cuisine“avec son cheese banana cake Lili, du blog “Aux Délices de Lili“avec sa tarte gourmande à la banane et à la crème de noix Mel, du blog “Melencuisines“avec ses moëlleux banane-chocolat et leur sorbet banane Nath, du blog “Les délices et tambouilles de Nath’s” et son cake à la banane Christelle, du blog “La cuisine de Poupoule“, avec ses verrines façon banana split Virginie, du blog “çà ne sent pas un peu le brûlé là ?” avec son trifle banane-chocolat-spéculos Hélène, du blog “Keskonmangemaman ?“, avec sa confiture de bananes au rhum et au gingembre Séverine, du blog “Maman…çà déborde !“, avec ses makis nutella-banane Corinne, du blog “Mamou&Co“, avec ses brioches à la banane et au chocolat Céline, du blog “RécréaNature“, avec sa pâte à tartiner, banane-chocolat, recette express Cécile, du blog “La cuisine de Cécile“, avec ses mini tartelettes au roquefort et à la banane Irisa, du blog “Cuisine et Couleurs“, avec sa terrine de banane au sucre complet, mousse de petits suisses Aurélie, du blog “J’ai toujours aimé le jaune moutarde“, avec son velouté de butternut à la banane Christine, du blog “Mes p’tites idées pour bien manger !“, avec sa tentation choc’o banane Joana, du blog “la table des saveurs“, avec ses saveurs exotiques xxx, du blog, “Une Maman Puissance 4” recette en attente Fabienne, du blog “Famoh Saveurs antillaises orientales“, avec son banana bread Samia, du blog “Nuances Culinaires“, avec sa tatin de bananes Babeth, du blog “Babeth’s cuisine” et son yaourt au granola et à la banane Samar, du blog “Mes inspirations culinaires“, avec son cake à la banane Viane, du blog “Les Vagabondages de Vi@ne“, avec sa tarte au café, bananes et noix de pécan Sommaire : Nom de la recette : Mug cake chocolat banane SarahPublie Le : 2016-01-03Temps de preparation : 3MTemps de cuisson : 2M Temps total : 5MAverage rating 2.5 Based on 2 Review(s)

Poitrine de pintade d’al Wusla aux dattes

Poitrine de pintade d’al Wusla aux dattes

Poitrine de pintade d'al Wusla aux dattes, navets confits à la terra merita, citron vert, pollen et jus parfumé au macis Pintade aux dattes © Renards Gourmets 2 personnesdifficulté : difficilecoût : moyen +/- 2 heures Ingrédients :  Pour la pintade Un filet de pintade 1 oignon blanc finement haché1 cuillère à café de cannelle 1/2 cuillère à café de macis 1/4 de cuillère à café de muscade 1 cuillère à café de miel d'arbousier 50 g de pulpe de dattes 1/2 cuillère à café de menthe séchée 1 pincée de safran 4 amandes torréfiées 1 cuillère à café de vinaigre de Xérès une pincée de poivre de la Jamaïque une noix de beurre sel  Pour le jus 25 g de sucre roux 2.5 cl de vinaigre de Xérès 2.5 cl d'un mélange de jus d'orange et pamplemousse 12 cl de jus de pintade 1/2 cuillère à café de macis 1/2 cuillère à café de cannelle une pincée de poivre de la Jamaïqueune pincée de safran Pour la garniture 1 botte de navets primeurs 1 petit morceau de racine de curcuma sel et poivre 2 cuillères à soupe de sirop de dattes2 feuilles de blettes huile d'olive Pour les finitions huile d'arachide beurre frais 1 cuillère à soupe de pollen de fleurs 1 citron vert L'idée de farcir les volatiles est très ancienne, en effet l'assyriologue Jean Bottéro, traducteur francophone des tablettes mésopotamiennes de l'Université de Yale parle d'un pigeon amursânu farci entre la chair et la peau. Cette technique est toujours attestée en Orient au Moyen Âge puisque dans l'ouvrage d'al Wusla, un livre de cuisine syrienne du XIIIe siècle (époque Ayyoubide), il est fait mention d'un poulet pareillement farci. Cette recette rencontra beaucoup de succès en Occident et figure même dans le Viandier sous le nom de poulet à la byzantine. Nous avons décidé de voyager à l'époque de la dynastie kurde des Ayyoubides (1169-1260) dont le plus célèbre représentant n'est autre que Saladin. L'auteur de l'ouvrage d'al Wusla serait un certain Ibn al-Adîm (1192-1260), petit neveu de Saladin. Il y traite des cuisines locales d'Alep et de Bagdad mais référence également de nombreuses recettes du monde musulman présentées sous leur forme d'origine (plats arméniens, grecs, yéménites, juifs, indiens et même franque comme le shiwâ ifranjî, un plat de viande). Les farces sont multiples mais sont généralement composées d'épices, des abats du volatile et parfois de fruits. Ces recettes se sont propagées avec l’expansion de l'Islam jusqu'au Maroc et nous nous sommes inspirés d'une farce typiquement marocaine pour notre pintade. La chair de pintade est particulièrement savoureuse et d'après nos anciens rappelle plus volontiers celle des poulets d'autrefois que les bêtes sans saveur qui sont élevées aujourd'hui. Nous aimons l'association de la datte et du navet et avons cuisiné nos navets avec de la terra merita, l'ancien nom du curcuma. Cette recette est destinée aux amateurs d'épices et de parfums subtils. Il était particulièrement difficile de trouver un vin qui s'accorde avec ce plat. Notre choix s'est cependant porté sur un vin d'Arménie, Une bouteille de Voskehat 2012 de chez Armas. Il s'agit d'un vin blanc sec, produit par Armenak Aslanian. Voskehat signifie rais d'or en arménien. On y retrouve des parfums de poire, de miel et de champignons. 1. Préparation de la pintade Plumer, flamber et laver la pintade. Prélever un filet et conserver le reste pour d'autres préparations. Décoller délicatement la peau de la chair. Préparer la farce en mixant tous les ingrédients, garnir une poche à douille avec ce mélange et l'insérer entre la chair et la peau en massant progressivement pour la répartir uniformément. Mettre sous vide avec une noix de beurre frais, une pincée de sel et de poivre. Faire cuire au bain marie pendant 50 minutes à 62°. Rafraîchir et réserver. 2. Préparation du jus de pintade Préparer un caramel à sec avec 25 g de sucre, une fois bien coloré, déglacer avec 2.5 cl de vinaigre de Xérès et faire réduire de deux tiers. Ajouter 2.5 cl d’un mélange de jus d’orange et de pamplemousse et faire réduire de 3/4 en écumant régulièrement. Mouiller avec 12 cl de jus de pintade et les épices. Rectifier l’assaisonnement, ajouter une pincée de safran et laisser infuser dix minutes hors du feu. Chinoiser et réserver. 3. Préparation de la garniture Laver, peler et tourner les navets. Détailler des palets à l'emporte pièce. Faire cuire sous vide pendant 1h15 à 90° avec le curcuma, une pincée de sel, le poivre et le sirop de dattes. Conserver le liquide de cuisson, faire réduire et glacer les navets sur grille. Imbiber les feuilles de blettes d'huile d'olive et réserver. 4. Finitions et dressage Sécher soigneusement la pintade. Faire chauffer un filet d'huile d'arachide dans un sautoir et faire colorer la peau pour la rendre croustillante. Baisser la température du feu et ajouter du beurre en arrosant régulièrement la viande. Faire torréfier le pollen quelques secondes dans une poêle chaude. Lier la sauce avec de l'arrow-root, porter à ébullition et monter au beurre, tenir chaud. Réchauffer les navets quelques minutes, garnir de pollen de fleurs et de zestes de citron vert. Couper le filet dans la longueur et disposer un morceau dans une assiette. Ajouter les navets, la sauce et cacher une partie des navets avec la feuille de blette. Déguster très chaud. Pintade aux dattes © Renards Gourmets Pintade aux dattes © Renards Gourmets Pintade aux dattes © Renards Gourmets Pintade aux dattes © Renards Gourmets Home Recettes Été Facebook Pinterest Instagram

Tarte Amandine de Louise-Bonne

Tarte Amandine de Louise-Bonne

Amandine de Louise-Bonne au safran, miel de bruyère blanche et poivre long de Kampot Tarte aux poires © Renards Gourmets 6/8 personnesdifficulté : moyencoût : moyen +/- 3 heures Ingrédients :  Pour la crème amandine 80 g de beurre froid en cubes 80 g de miel de bruyère blanche 120 g d'amandes complètes grillées1 œuf à température ambiante 2 pincées de safran 1 pincée de fleur de sel  Pour la pâte sucrée 150 g de beurre mou fleur de sel 100 g de sucre glace 1 œuf à température ambiante 1 pincée de fleur de sel 250 g de farine Pour la marmelade 450 g de poires Louise-Bonne 25 g de beurre 60 g de miel de Bruyère blanche 1 pincée de safran 2 grains de poivre long rouge 6 g de maïzena 15 g d'eau froide Pour la garniture 5/6 poires Louise-Bonne 1 citron 2 cuillères à soupe de sucre 2 cuillères à soupe d'eau Amandine, Bourdaloue, les tartes aux poires se déclinent durant toute la saison. Nous aimons particulièrement l'association de la poire, de l'amande et du miel de bruyère blanche qui apportent un léger goût de caramel. Safran et poivre long de Kampot relèvent admirablement la saveur de la poire. 1. Préparation de la pâte Crémer le beurre au fouet, ajouter le sucre et une pincée de fleur de sel puis mélanger vivement jusqu’à ce que la masse soit très souple. Incorporer l’œuf et fouetter de nouveau. Ajouter la farine en une fois et mélanger avec une maryse puis une spatule. Placer la masse sur du film alimentaire, étaler légèrement et laisser prendre au frais pendant deux heures. 2. Préparation de la crème amandine Mixer les amandes et le miel ensembles puis ajouter le safran, l’œuf et mixer de nouveau. Ajouter le beurre, mixer encore et réserver dans une poche à douille. 3. Cuisson de la tarte Préchauffer le four à 180°. Travailler la pâte sur un plan de travail fariné puis l’étaler rapidement au rouleau. Foncer le cercle et piquer le fond. Poser une feuille d’aluminium sur le fond de tarte et ajouter des billes d’argile. Faire cuire 10 minutes puis retirer les billes et garnir de crème amandine. Prolonger la cuisson de 8/10 minutes. (Le temps de cuisson dépend de la puissance du four. La texture doit-être celle d’un flan, légèrement blond) Laisser reposer sur grille puis démouler. Quand la tarte est parfaitement froide, utiliser un tamis pour lisser les bords et brosser avec un pinceau. 4. Préparation de la marmelade Faire fondre le beurre dans un sautoir. Peler et hacher les poires en brunoise. Faire infuser le poivre et une pincée de safran dans le beurre chaud. Ajouter les poires et les faire sauter quelques minutes. Ajouter le miel et l'eau et laisser mijoter 5 minutes. Incorporer la maïzena, prolonger la cuisson jusqu'à ce que le sirop soit dense, réserver sur une plaque et laisser parfaitement refroidir. 5. Finitions et dressage Garnir la tarte de marmelade refroidie. Peler et couper les poires restantes en fines tranches, frotter avec le citron immédiatement puis disposer en corolle. Porter à ébullition le sucre et l'eau ensemble en mélangeant soigneusement, faire réduire d'un tiers puis badigeonner la surface de la tarte avec ce sirop. Laisser refroidir et déguster. Tarte aux poires © Renards Gourmets Tarte aux poires © Renards Gourmets Tarte aux poires © Renards Gourmets Home Recettes Hiver Facebook Pinterest Instagram

Du nouveau dans ma cuisine... et des chaussons sablés aux pommes - Quand Nad cuisine...

Du nouveau dans ma cuisine... et des chaussons sablés aux pommes - Quand Nad cuisine...

Le petit nouveau dans ma cuisine, c’est lui, le thermomix TM31… ce robot génial sait (presque) tout faire: mixer, fouetter, cuire, mijoter, pétrir, …etc. Le varoma qui se positionne au-dessus du bol permet des cuissons à la vapeur. Non non, je ne travaille pas pour la marque Vorwerk qui le commercialise! mais si vous êtes en Bourgogne et que vous voulez plus de détails ou une démonstration, n’hésitez pas à me contacter, je vous mettrai en contact avec Marie-Laure qui saura très bien répondre à vos questions. Son ancêtre trônait déjà dans la cuisine de ma maman, alors il a tout naturellement trouver sa place dans la mienne! Et depuis lundi qu’il est arrivé… et bien il n’a pas arrêté! Du velouté de légumes à la brioche, en passant par l’émincé de veau mariné et ses pommes vapeur, entre autres, j’ai déjà essayé pas mal de choses, toutes très réussies! Mais aujourd’hui je vous propose ces chaussons aux pommes, version sablés, comme je les ai vus chez Mimine. Je me suis évidemment servie du TM31 pour faire la pâte et la compote mais c’est bien sûr possible à la main! Pour la pâte sablée: 250 g de farine T55 125 g de beurre mou en morceaux 50 g de sucre en poudre 75 g de lait 1 sachet de sucre vanillé (ou 1 cs de sucre vanillé maison) 2 jaunes d’oeufs 1 pincée de sel Mettre tous les ingrédients dans le bol et mixer 10 secondes à vitesse 4. Sortir la pâte du bol et former une boule (sans malaxer). réserver au frais pendant 30 min avant de vous en servir. Pour la compote: 4 grosses pommes  1 cs de miel 1 cs de sucre vanillé 20 g de beurre 1 pointe de cannelle (facultatif) Peler et épépiner les pommes et les couper en gros quartiers que vous mettez dans le bol avec le sucre et le miel. Régler 10 min à 90°, vitesse 2. A l’arrêt de la minuterie, ajouter le beurre et mixer 15 sec à vitesse 8 (ou moins longtemps pour conserver quelques morceaux). Laisser refroidir la compote. Pour faire 4 chaussons, je n’ai utilisé que la moitié de la pâte, conservez le reste pour un autre plat ou congelez-le. Préchauffer le four à 180°. Étaler la pâte et découper des ronds de 15 cm de diamètre (je me suis servie du plus grand de mes moules à chausson). Déposer 2 cs de compote et fermer en chausson. Faire cuire 15 min puis laisser refroidir sur une grille. C’est simple et ça change des chaussons feuilletés… et c’est surtout très bon!   chaussons-sabl-s-aux-pommes1.PDF 2008-11-29T08:23:00+01:00

Sablés à la farine de pois chiche, curry et parmesan - Quand Nad cuisine...

Sablés à la farine de pois chiche, curry et parmesan - Quand Nad cuisine...

  Voilà un petit moment que je ne vous avais pas invités à l’apéro! Allez hop, installez-vous et venez découvrir ces petits sablés originaux. C’est une fois de plus chez Garance (rappelez-vous son gâteau au chocolat sans beurre… hummm!) que j’ai pioché l’idée. J’ai fait quelques petites modifications en fonction de mes réserves mais je suis contente du résultat. Ces sablés sont surprenants, plutôt denses à cause de la farine de pois chiche mais toutes les saveurs ressortent bien sans que l’une ne prenne le pas sur l’autre. A tester si vous voulez changer un peu des traditionnelles cacahuètes et autres biscuits que vous pouvez trouver dans votre supermarché! Pour info, vous trouverez de la farine de pois chiche en magasins bio ou comme moi, à Grand Frais. Pour environ 25 biscuits: 150 g de farine de pois chiche 50 g de fécule de pomme de terre (ou de Maïzena) 50 g de beurre froid 15 g de sucre glace 1 bonne pincée de sel 100 g de chèvre frais (type Petit Billy, dans la recette originale: faisselle de brebis égouttée) 3-4 pétales de tomates séchées 50 g de parmesan râpé (de la tomme de brebis dans la version de Garance) curry (à doser selon vos goûts) 1 jaune d’oeuf lait pour dorer graines de sésame et fleur de sel Dans le bol du kitchenaid (ou à la main), sabler la farine, la fécule, le sucre, le sel et le beurre. Ajouter le chèvre frais, les tomates séchées taillées en petits dés, le parmesan et le curry. Ajouter ensuite le jaune d’oeuf légèrement battu puis pétrir sans trop travailler la pâte. La verser sur le plan de travail et la fraiser (c’est-à-dire l’aplatir avec la paume de la main) de façon à bien incorporer la matière grasse. Répéter l’opération plusieurs fois. Façonner un boudin de 4-5 cm de diamètre et envelopper de film. Placer au réfrigérateur pendant 2 h. Préchauffer le four à 180°. Couper le boudin de pâte en tronçons (pas trop épais) et les déposer sur une plaque à pâtisserie (couverte de papier ou d’un tapis de cuisson si nécessaire). Badigeonner de lait avec un pinceau et saupoudrer de graines de sésame et de fleur de sel. Enfourner et laisser cuire 10 min puis baisser la température du four à 160° et poursuivre la cuisson 5 min. Laisser refroidir ensuite sur une grille.       Sablés pois chiche curry parmesan 2012-01-24T06:57:00+01:00

Navettes au chocolat - Quand Nad cuisine...

Navettes au chocolat - Quand Nad cuisine...

  Aujourd’hui mercredi,  je vous propose une belle gourmandise pour le goûter des petits (et des grands, ça va de soi!). Pour ces navettes, j’ai utilisé une recette que j’ai déjà faite à plusieurs reprises (ici et là entre autres), et qui convient aussi bien pour le salé que le sucré. Il s’agit de la pâte à navettes de Fidji, très agréable à travailler et délicieusement moelleuse en bouche. J’y ai seulement ajouté une barre de chocolat pour encore plus de gourmandise. Pour 12 navettes: 500 g de farine 9 g de sel 40 g de sucre en poudre 30 cl de lait 2 cc de levure de boulanger déshydratée 80 g de beurre à température ambiante 12 barres de chocolat (ou des carrés) La pâte se prépare aussi bien au robot (comme moi), qu’en machine à pain ou encore à la main. Dans le bol du robot, mélanger la farine avec le sel et le sucre. Au centre, verser le lait puis la levure. Pétrir, puis quand le pâton commence à se former, ajouter le beurre en morceaux. Laisser pétrir une bonne dizaine de minutes. Couvrir le bol avec un torchon et laisser doubler de volume dans un endroit chaud. Dégazer la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Séparer en 12 boules de même poids (75-80 g pour moi). Etaler chacune en disque allongé puis placer au centre une barre de chocolat. Replier les bords en les pinçant de façon à enfermer le chocolat et placer chaque navette sur une (ou deux) plaque(s) couverte(s) de papier sulfurisé, en plaçant bien la soudure en dessous. Laisser de nouveau lever 1h. Préchauffer le four à 180°. Badigeonner les navettes de lait ou de jaune d’oeuf puis enfourner. Laisser cuire 10-12 min. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille. Ces navettes se congèlent très bien, pour les déguster vous pouvez les sortir à l’avance et les repasser juste quelques secondes au micro-ondes pour qu’elles retrouvent tout leur moelleux (ce que je fais quasi toujours pour mes brioches) ou bien mettre au four encore congelées et laisser quelques minutes.       Navettes au chocolat 2013-10-02T06:03:00+02:00

Galettes bretonnes (biscuits) - Quand Nad cuisine...

Galettes bretonnes (biscuits) - Quand Nad cuisine...

  Je précise « biscuits » entre parenthèses dans mon titre car je ne voudrais pas que les fans de galettes complètes (ou autre garniture!) soient déçus! Rien à voir non plus avec la galette de pommes de terre que je vous proposais hier! Il s’agit bien ici des sablés bretons au bon petit goût de beurre salé. C’est chez Céline et son Palais des Délices que j’ai trouvé cette recette, un vrai petit délice. Comme elle, j’ai utilisé du beurre salé aux cristaux de fleur de sel et on les sent bien à chaque bouchée. A défaut, vous pouvez le remplacer par du beurre demi-sel et rajouter une pincée de fleur de sel. Par contre j’ai dû étaler ma pâte un peu plus finement qu’elle et découper des biscuits plus petits, car j’obtiens plus de galettes. De quoi régaler plus de gourmands! Pour 30 galettes (de 4 cm de diamètre): 100 g de beurre salé aux cristaux de fleur de sel  60 g de sucre 1 jaune d’oeuf 1/2 cc d’extrait naturel de vanille (ou 1/4 de cc de poudre de vanille) 1/2 cc de rhum ambré (facultatif) 140 g de farine 1 jaune d’oeuf additionné d’1 cc d’eau ou de lait pour la dorure J’ai utilisé mon kitchenaid pour préparer la pâte mais vous pouvez bien sûr le faire à la main. Dans le bol du robot muni de la feuille, travailler (à vitesse moyenne) le beurre mou avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange blanchâtre et crémeux. Ajouter le jaune d’oeuf et bien mélanger à nouveau. Ajouter ensuite la vanille et le rhum, mélanger. Finir par la farine en travaillant à vitesse lente jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Mais ne pas trop pétrir, la pâte perdrait alors sa texture sableuse. Préchauffer le four à 170-180°. Sur le plan de travail légèrement fariné, étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur de 4 mm environ. Découper les sablés à l’aide d’un emporte-pièce et placer les galettes au fur et à mesure sur une plaque à pâtisserie (couverte de papier sulfurisé si nécessaire). Rassembler les chutes de pâte et réétaler jusqu’à épuisement de la pâte. Dorer au pinceau une première fois les galettes avec le mélange jaune d’oeuf-lait. Laisser sécher quelques minutes et dorer de nouveau. Avec les dents d’une fourchette retournée (pour éviter d’abîmer la pâte), strier le dessus des galettes. Enfourner et laisser cuire 10 min environ (à ajuster selon les fours). Elles doivent être joliment dorées. A la sortie du four, laisser tiédir les galettes (attention elles sont fragiles!) avant de les déposer sur une grille. Une fois totalement refroidies, entreposer les galettes dans une boîte en fer.   2011-07-07T07:00:00+02:00

Bredele : coquins (sablés à la confiture) - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Bredele : coquins (sablés à la confiture) - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour 24 biscuits de 6 cm de diamètre 120 g de sucre en poudre 1 œuf 200 g de farine type 45 ou type 55 50 g de poudre d’amande 125 g de beurre doux 1 pincée de sel fin Du sucre glace Confiture de fruits rouges (fraises framboise) ou de la...

Sablés viennois au cacao de Pierre Hermé - Quand Nad cuisine...

Sablés viennois au cacao de Pierre Hermé - Quand Nad cuisine...

Parmi les petits biscuits réalisés pour garnir mes paniers gourmands de Noël, se trouvaient ces délicieux sablés dénichés dans le Larousse du Chocolat de Monsieur Hermé. La recette d’origine annonçait environ 65 sablés, pour ma part en divisant les proportions par deux je n’ai obtenu que 12 gros W! (il faut dire que ma douille est plutôt grosse) Une vraie gourmandise à déguster sans modération à l’heure du thé ou du café. Je vous donne ici les quantités initiales: 260 g de farine 30 g de cacao en poudre (pour ma part cacao Barry plein arôme de Cuisine Addict) 250 g de beurre mou 100 g de sucre glace 1 pincée de sel 2 blancs d’oeufs Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante). Tamiser la farine avec le cacao. Dans un cul de poule, malaxer le beurre avec un fouet jusqu’à ce qu’il soit bien crémeux. Ajouter le sucre glace et le sel et fouetter jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Battre légèrement les blancs d’oeufs et les incorporer à la préparation précédente en fouettant. Verser progressivement le mélange farine-cacao et remuer jusqu’à ce que la pâte soit homogène mais sans trop la travailler. Garnir une poche à douille à bout cannelé et dresser des W d’environ 5 cm sur 3 sur une (ou plusieurs, sinon faire plusieurs fournées) plaque à pâtisserie couverte de papier sulfurisé. Attention à les espacer suffisamment. Cuire 12 min (10 ont suffit pour moi). Laisser refroidir sur une grille. Ces sablés contiennent certes une grande quantité de beurre mais c’est ce qui leur confère leur texture délicate et friable. Et ce bon goût de cacao… un délice!   Sablés viennois au cacao1 2010-01-12T08:33:00+01:00

Filet de sanglier et pulenda

Filet de sanglier et pulenda

Filet de sanglier à la feuille de châtaignier, jus aux arbouses et aux baies de myrte, pulenda et pommes sauvages Sanglier à la pulenda © Renards Gourmets 2 personnes difficulté : moyen coût : moyen +/- 2 heures Ingrédients : Pour le filet de sanglier 250 g de filet de sanglier 3/4 feuilles de châtaignier fleur de sel poivre de Sarawak Pour la pulenda 100 g de farine de châtaigne3 fois le volume d'eau sel Pour la sauce 25 g de miel d'arbousier 2,5 cl de vinaigre de Banyuls 2,5 cl de jus d'orange 5 cl de vin rouge corsé 5 cl de Porto rouge 5 cl de fond brun de gibier 4 graines de coriandre 4 baies de myrte 4 grains de poivre de Sarawak 1 clou de girofle 1 cuillère à café de gelée d'arbouse 1/2 cuillère à café de cacao en  poudre Pour la garniture 2 petites pommes sauvages acidulées beurre clarifié fleur de sel poivre de Sarawak Pour les finitions huile de pépins de raisin beurre clarifié écorce de cédrat confit beurre feuilles, bogues et coques de châtaignes branches de romarin En Balagne comme en Castagniccia, le châtaignier est surnommé l'arbre à pain. Autrefois, chaque maison traditionnelle de pierres grises avait pour plafond un séchoir à châtaignes appelé grataghju et le poêle toujours allumé faisait lentement sécher la dernière récolte de ces extraordinaires fruits épineux qui d'un craquement annonçaient qu'enfin, ils étaient prêts à être moulus sur la pierre pour préparer la célèbre farine de châtaigne. Ces maisons au toits de lauzes sont surnommées maisons qui fument. La farine de châtaigne pouvait alors être employée pour préparer des brilluli, une sorte de porridge accompagné de lait frais de brebis ou bien pour la pulenda (ou pulenta). Cette cousine corse de la polenta sert encore aujourd'hui d'accompagnement aux charcuteries grillées ou aux plats en sauce comme la daube de sanglier. Elle se prépare dans de l'eau bouillante avec un bâton en bois exactement comme la polenta. Une fois qu'elle se détache des parois de la casserole, on la dépose sur un linge fariné et on la laisse reposer quelques instants avant de la découper avec un fil blanc, tradition oblige. La chasse aux sanglier est encore très importante en Corse, moment privilégié de l'automne où l'on partage un plat de daube accompagné de pulenda et de champignons sauvages. Nous avons adapté cette recette et cette tradition en utilisant du filet de sanglier et en réalisant la sauce à part. Retrouvez notre article sur la cuisine corse sur le site Les Hardis. 1. Préparation du filet de sanglier Faire tremper dans l'eau quelques feuilles de châtaignier pendant deux heures pour les réhydrater. Éliminer la fine pellicule blanche qui se trouve sur le filet, l’égaliser, saler avec de la fleur de sel et ajouter un peu de poivre fraîchement moulu. Faire égoutter les feuilles de châtaignier et les faire sécher parfaitement. Enrouler les feuilles autour du filet et lui donner une forme harmonieuse avec du film alimentaire supportant la cuisson. Disposer dans un sac de cuisson sous-vide et faire cuire pendant 45 minutes à 62°. 2. Préparation de la pulenda Faire chauffer l'eau dans une casserole à fond épais, ajouter le sel puis porter à ébullition. Tamiser la farine de châtaignes et la verser en pluie. Baisser le feu au minimum et faire cuire pendant 45 minutes en mélangeant régulièrement. Verser la pulenda sur un linge fariné de farine de châtaigne, replier le linge pour lui donner une forme régulière et laisser refroidir. 3. Préparation de la sauce Faire caraméliser le miel, déglacer avec le vinaigre et faire réduire de deux tiers. Ajouter le jus d’orange et faire réduire de 3/4 en écumant régulièrement. Mouiller avec le vin, le Porto et le jus. Ajouter les épices, les baies et le poivre et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce soit sirupeuse. Ajouter le gelée, prolonger la cuisson de 5 minutes puis ajouter le cacao et mélanger, donner un léger frémissement, chinoiser et réserver. 4. Préparation de la garniture Faire chauffer le beurre clarifié dans une cocotte en fonte, laver et couper les pommes sauvages et les faire sauter dans le beurre jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Ajouter la fleur de sel et une pincée de poivre fraîchement moulu. 5. Finitions et dressage Débarrasser le filet de sanglier de ses feuilles de châtaignier. Faire chauffer un trait d'huile dans un sautoir en fonte et le faire saisir dans l'huile fumante pour le colorer. Ajouter une noix de beurre frais, l'enrober rapidement et débarrasser immédiatement sur une grille. Disposer les feuilles de châtaignier, les bogues, les branches de romarin et les coques de châtaignes au fond d'une cocotte en fonte. Fermer le couvercle et faire chauffer sur feu vif. Flamber avec un chalumeau, attendre que le feu s'éteigne et que la fumée se forme. Disposer le filet sur le lit d'aromatiques, couvrir et laisser fumer deux minutes hors du feu. Faire chauffer le beurre clarifié dans un sautoir, détailler la pulenda en morceaux et la faire griller dans le beurre chaud. Réchauffer les pommes, ajouter le cédrat détaillé en petits morceaux puis monter la sauce au beurre. Disposer les morceaux de pulenda dans une assiette plate. Ajouter les pommes ainsi que les morceaux de cédrat confit. Découper le filet en bouchées, disposer dans l'assiette et ajouter la sauce montée au beurre bien chaude. Servir immédiatement. Sanglier à la pulenda © Renards Gourmets Sanglier à la pulenda © Renards Gourmets Sanglier à la pulenda © Renards Gourmets Home Recettes Automne Facebook Pinterest Instagram

Bredele – saturnins - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Bredele – saturnins - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour une quarantaine de biscuits La pâte à biscuits 100 g de beurre doux 100 g de sucre en poudre 1 œuf 1 pincée de sel fin 250 g de farine type 55 (ou farine type 45) 5 cl de vin blanc (sec) 1 cuillerée à café de levure chimique (5 g) La...

Sablés aux amandes à la confiture et au Nutella - Quand Nad cuisine...

Sablés aux amandes à la confiture et au Nutella - Quand Nad cuisine...

  C’est mercredi, je vous propose de bons petits biscuits pour le goûter, à réaliser pourquoi pas avec les enfants! Les mains dans la pâte et les doigts dans le pot de pâte à tartiner, c’est aussi ça le plaisir de la cuisine! Pour une trentaine de sablés: 200 g de farine 50 g de poudre d’amande 125 g de sucre 125 g de beurre à température ambiante 1 oeuf 1 pincée de sel de la confiture du Nutella J’ai préparé la pâte avec mon kitchenaid, mais le principe est le même à la main: d’abord sabler la farine, la poudre d’amande, le sucre, avec le beurre, c’est-à-dire mélanger du bout des doigts jusqu’à obtenir un sable grossier. Ajouter le sel, puis l’oeuf et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. Rouler en boule et filmer puis placer au réfrigérateur pour 1h.    Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante). Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur de 2-3 mm.   Découper des formes avec un emporte-pièce sur la moitié de la pâte puis dans la seconde, les même formes avec une plus petite au milieu. Moi j’utilise des emporte-pièces prévu à cet effet (voir photo ci-contre). Déposer les sablés sur une plaque à pâtisserie (couverte de papier cuisson si nécessaire) et enfourner. Laisser cuire à peine 10 min (selon les fours), les biscuits doivent à peine dorer. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille. Garnir ensuite les formes pleines de confiture ou de nutella et couvrir avec les formes « trouées ». Conserver dans une boîte en fer.       2011-06-29T07:01:00+02:00

Petites quiches aux gésiers de canard confits et présentation des Produits Régionaux - Quand Nad cuisine...

Petites quiches aux gésiers de canard confits et présentation des Produits Régionaux - Quand Nad cuisine...

Avant de vous parler de ces petites tartelettes sans pâte mais pas sans saveur, je tiens à vous présenter les Produits Régionaux, une épicerie fine en ligne qui m’a fait parvenir un colis des plus somptueux: Les Produits Régionaux, c’est une entreprise implantée à Souillac dans le Lot, entre le Quercy et le Périgord depuis 1850. Et depuis 2004, leur boutique en ligne propose non moins de 500 produits d’une qualité exceptionnelle, du foie gras, en passant par la truffe, aux confits et autres plats cuisinés… Ils savent avec délice faire-valoir leur terroir, et le partage avec nous en nous offrant le meilleur du sud-ouest. Parmi les trésors reçus: – du velouté de langoustine – du coulis de pêches de vigne – du vinaigre dit « du jardinier » (vinaigre de vin blanc parfumé avec herbes et aromates) – de la sauge séchée – du foie gras de canard entier au vin de paille – des gésiers de canard confits – une bouteille de Quercy des îles (un apéritif original dont je vous reparlerais très vite!) – une confiture originale au doux de nom « gourmandise » poire-chocolat – de la sauce au safran du Quercy Alors forcément avec des produits comme ceux-là on se sent inspiré! Et ce sont les gésiers confits que j’ai d’abord voulu goûter! Pour 5 petites quiches (sans pâte) (de 6,5 cm de diamètre): 1 oeuf 165 g de lait 30 g de farine 30 g de parmesan 2 gésiers de canard confits Produits régionaux 2 tomates séchées Quai Délices sel, poivre Préparer les gésiers: sortir les gésiers de leur graisse (surtout ne pas la jeter!! elle vous servira à d’autres préparations) et les mettre dans une poêle. Laisser fondre à feu doux et lorsque les gésiers sont dépourvus de graisse, les déposer sur du papier absorbant. Laisser refroidir quelques minutes. Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante, ou 190-200° en chaleur normale). Dans le bol d’un mixeur, mettre l’oeuf puis ajouter la farine, le lait et le parmesan. Saler et poivrer. Mixer la préparation de façon à obtenir une pâte homogène. Découper les gésiers en fines lamelles et les tomates séchées en petits morceaux (le plus pratique étant d’utiliser de bons ciseaux pour ces dernières). Répartir dans 5 moules à tartelettes en silicone (sinon bien beurrer et fariner les moules). Verser la préparation précédente dans les moules et enfourner. Laisser cuire 20 min. Servir chaud ou tiède avec une salade agrémentée de noix et de croûtons.     Petites-quiches-g-siers-confits1.pdf 2009-04-06T08:20:00+02:00

Sablés au coquelicot - Quand Nad cuisine...

Sablés au coquelicot - Quand Nad cuisine...

Comme pour bon nombre d’entre nous, Noël est pour moi l’occasion de préparer plein de petits biscuits, à offrir ou à déguster autour d’un bon café. J’ai préparé ces petits sablés dès réception de mon colis de la part de Madeleine Market (anciennement Gourmeticone), un très joli site qui propose une large sélection de produits gastronomiques (épicerie Fine, vins et spiritueux mais aussi produits frais, etc). Ce colis, c’était un sirop de coquelicot, que voici: Rien qu’en ouvrant le carton, le sirop dégageait un délicieux parfum, qui s’est confirmé après dégustation! Pour une vingtaine de pièces: 110 g de beurre mou 75 g de sucre glace 150 g de farine 2 cs de sirop de coquelicot de Nemours Préchauffer le four à 160° (chaleur tournante) ou 170° (chaleur normale). Travailler le beurre mou avec le sucre glace puis ajouter la farine et le sirop en mélangeant bien de façon à obtenir une pâte homogène. Vous pouvez bien sûr vous servir de votre robot (moins d’une minute avec le thermomix!). Mettre la pâte dans une poche à douille avec un embout cannelé et déposer des petits ronds de pâte sur la plaque du four beurrée (si elle n’est pas antiadhésive). Enfourner et laisser cuire 10 min. Les biscuits ne doivent pas dorer, sinon ils perdraient leur belle couleur rosée (donnée par le sirop). Laisser refroidir sur une grille. (dommage on ne voit pas bien la jolie couleur rose des sablés) Ces sablés sont vraiment fondants et bien parfumés mais attention ils sont aussi très fragiles!   Sabl-s-au-coquelicot1.PDF Je pars dès cet après-midi rejoindre ma famile pour passer les fêtes de Noël et ne reviens que dimanche. Je vous souhaite donc d’ores et déjà un très bon réveillon gourmand et un Joyeux Noël à toutes et à tous! 2008-12-22T08:30:00+01:00

Les avis


Soyez le premier à mettre un commentaire

Votre commentaire


Copyright RecettesMania ©2022. All rights reserved.