Colombo de dinde aux petits légumes - Quand Nad cuisine...

Colombo de dinde aux petits légumes - Quand Nad cuisine...

  On commence la semaine avec une recette des plus faciles puisqu’elle ne demande aucune surveillance! Une fois tous les ingrédients mis dans la cocotte, on enfourne et on laisse cuire. Le plus long étant peut-être la découpe des légumes, et encore si comme moi vous possédez un alligator, cela ne vous prendra que quelques minutes! La recette vient de Charméla, j’ai seulement adapté en fonction des légumes que j’avais sous la main! C’est délicieux et bien parfumé grâce aux épices à colombo. Pour 3-4 personnes: 400 g d’escalopes de dinde 2 belles carottes 1 poivron jaune 2 tomates 1 oignon 70 ml de vin blanc sec 1 cs de Maïzena 3 cs de crème fraîche 1 bonne cs d’épices à colombo (à adapter selon vos goûts) 1 brin de thym sel, poivre Préchauffer le four à 180°. Peler et émincer l’oignon. Peler et tailler le reste des légumes en dés. Les placer au fond d’une cocotte allant au four avec couvercle. J’utilise mon ultra plus de 3l tupperware, je n’ajoute donc aucune matière grasse. Si vous utilisez un autre récipient, vous aurez peut-être besoin de graisser légèrement (à vous de voir selon vos habitudes). Détailler les escalopes de dinde en cubes et les déposer sur les légumes. Dans un bol, délayer la Maïzena dans le vin blanc et la crème. Assaisonner. Arroser le contenu de la cocotte avec cette sauce et déposer le thym. Fermer la cocotte et enfourner pendant 30-35 min.   2011-05-30T07:06:00+02:00

Voir la recette sur le site de l'auteur

Vous allez aimer dans notre boutique


Cuisine légère

Cuisine légère

Parce que « faire attention à sa ligne » peut aussi rimer avec « gourmandise ».  Découvrez 100 recettes à dégustez sans se priver.  De l'apéritif...

Recettes vegan

Recettes vegan

De plus en plus de personnes décident d'adopter un régime végétalien (excluant viande, poisson, produits laitiers et oeufs). Dans ce cadre strict,...

Les Volailles de Sophie

Les Volailles de Sophie

Connue pour ses recettes si simples à réaliser, Sophie Dudemaine a publié de nombreux ouvrages. Depuis son formidable succès de Cakes de Sophie, e...

La cuisine facile

La cuisine facile

Ce nouvel ouvrage de la collection Les bonnes saveurs va combler les amateurs de petits plats simples et légers. Vous apprendrez à réussir des rec...

Les recettes similaires


Cocotte de dinde au garam masala - Quand Nad cuisine...

Cocotte de dinde au garam masala - Quand Nad cuisine...

  Parmi les épices reçues dernièrement de mon partenaire Sur les Quais, il y avait entre autres du garam masala, un mélange d’épices que je ne connaissais que de nom mais que je n’avais encore jamais goûté. Très utilisé en Inde, il se compose ici de coriandre, cumin, poivre, cannelle, cardamome, laurier, clous de girofle et muscade. Autant de parfums qui vous invitent au voyage. Pour ma première utilisation, j’ai opté pour un petit mijoté tout simple à la dinde. J’avais saupoudré le garam masala avant la cuisson, mais j’en ai rajouté une petite pincée au moment du service pour encore plus de saveurs.   Pour 2 personnes: 2 escalopes de dinde 3 poivrons (1 jaune, 1 rouge, 1 vert) 1 oignon 20 cl de sauce tomate 5 cl de vin blanc sec du garam masala (quantité selon les goûts) sel Préchauffer le four à 180°. Déposer dans une cocotte (avec couvercle) allant au four (ici mon ultra plus Tupperware de 3 l), l’oignon émincé et les poivrons en lamelles. Détailler les escalopes de dinde en aiguillettes et les poser sur les légumes. Saupoudrer généreusement de garam masala et saler. Arroser de vin blanc et de sauce tomate. Couvrir et enfourner. Laisser cuire 30 min. Retirer le couvercle et mélanger la viande et les légumes. Poursuivre la cuisson de 8-10 min à découvert, de façon à faire réduire un peu la sauce. Servir avec du blé ou du riz.         Cocotte de dinde au garam masala 2012-04-20T06:45:00+02:00

Paupiettes de dinde au jambon de Bayonne de la maison Petricorena - Quand Nad cuisine...

Paupiettes de dinde au jambon de Bayonne de la maison Petricorena - Quand Nad cuisine...

Avant de vous parler de ma recette je voulais d’abord vous présenter un de mes nouveaux partenaires: la Maison Petricorena, qui m’a très gentiment envoyé un beau colis de produits divins. Jugez plutôt: – du jambon de Bayonne – de la tomette pur brebis Arradoy – un chorizo « pamplona » – un mélange de 9 herbes spécial grillades – du piment d’Espelette – de la sauce Sakari douce La Maison Petricorena une entreprise familiale reconnue dans tout le Pays Basque depuis 4 générations pour la qualité de ses produits fabriqués à Saint Etienne de Baigorry. Fort de leur expérience, ils vous proposent une sélection des meilleurs produits du terroir Basque. Du traditionnel jambon de Bayonne au plus confidentiel jambon de porc Manex, de la piperade basquaise à la plus originale confiture de piment doux, du saucisson en passant par le salmis de palombe, du confit de canard à l’épaule d’agneau…. Ils s’attachent à cuisiner et à innover avec et autour des trésors gastronomiques que leur offre leur terroir. Visitez leur site, vous ne serez pas déçus de cette escale au Pays basque… Voilà donc le premier plat que m’ont inspiré ces produits de qualité, et notamment le jambon de Bayonne. Pour 2 personnes: 2 escalopes de dinde fines 2 tranches de jambon de Bayonne de la Maison Petricorena 1 poivron rouge 1/2 poivron jaune 1 petite boîte d tomates pelées une pincée de mélange d’herbes spécial grillade de La Maison Petricorena une pincée de piment d’Espelette de la Maison Petricorena +/- 8 cl de vin blanc sec 1 cs d’huile d’olive 1 noix de beurre sel, poivre Couper les poivrons pelés en petits dés et les faire revenir dans une poêle avec l’huile pendant 10 min jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres. Ajouter le piment d’Espelette, le sel et le poivre. Étaler les escalopes sur le plan de travail et les aplatir légèrement avec le rouleau à pâtisserie (couvrir de film au préalable). Déposer sur chacune une tranche de jambon de Bayonne (dont on aura retirer le gras) puis une bonne cuillerée de poivrons (réserver le reste dans la poêle). Refermer la paupiette en enfermant la garniture à l’aide de pique en bois. Les saupoudrer d’herbes. Dans une seconde poêle, faire fondre le beurre et faire dorer les paupiettes à feu vif. Ajouter le vin blanc et laisser mijoter à feu doux pendant 10 min. Pendant ce temps, ajouter aux poivrons restants les tomates égouttées et coupées en morceaux. Laisser mijoter une dizaine de minutes. Ajuster l’assaisonnement. Servir les paupiettes accompagnées de la sauce. Je les ai servies avec de la polenta. Le jambon parfume délicieusement cette paupiette au coeur fondant de poivrons… un régal!   Paupiettes-dinde-jambon-bayonne-poivrons1.pdf 2009-04-01T09:07:00+02:00

Cuisse de dinde à la moutarde - Quand Nad cuisine...

Cuisse de dinde à la moutarde - Quand Nad cuisine...

Ces derniers jours il m’est de plus en plus difficile de publier sur mon blog. Le terme de la grossesse approchant, la fatigue se fait plus présente contrairement à l’envie de cuisiner! Du coup, les plats préparés sont plus basiques, même si on continue quand même de se régaler. Ce fut le cas avec cette cuisse de dinde, cuite simplement en cocotte au four avec quelques légumes et parfumée à la moutarde en fin de cuisson. Je me suis inspirée de plusieurs recettes repérées ici et là sur le net. Pour 3-4 personnes (selon la taille de la cuisse et des appétits): 1 belle cuisse de dinde 1 boîte de 400 g de tomates concassées 1 grosse boîte de marrons 2 gousses d’ail 1 oignon 5 à 10 cl de vin blanc sec (je n’ai pas mesuré) 15 cl de crème liquide 3 cs de moutarde forte sel, poivre Préchauffer le four à 210-220°. Dans une cocotte (avec couvercle) allant au four (penser à la huiler si vous craignez qu’elle n’attache au fond), verser les tomates concassées, l’oignon haché et l’ail écrasé. Saler et poivrer légèrement. Ajouter le vin blanc et mélanger. Retirer la peau de la dinde, saler et poivrer et la déposer sur le lit de légumes dans la cocotte. Couvrir. Enfourner pour 45 min en retournant la cuisse à mi-cuisson. Dans un bol, mélanger la crème et la moutarde puis badigeonner la cuisse de dinde avec la moitié du mélange. Réenfourner pendant 15 min. Renouveler l’opération sur la deuxième face de la dinde et poursuivre la cuisson (toujours à couvert) encore 15 min, en ajoutant cette fois les marrons (ces derniers étant déjà cuits, ils doivent juste réchauffer).   Cuisse de dinde à la moutarde1 2010-02-23T09:58:00+01:00

Gratin franc-comtois - Quand Nad cuisine...

Gratin franc-comtois - Quand Nad cuisine...

Le gratin que je vous propose aujourd’hui est tout simplement extra! Certes pas light du tout, mais totalement approprié au temps pourri de ces derniers jours. Il est ultra gourmand, avec ses pommes de terre fondantes et surtout ses délicieuses saucisses de Montbéliard et le comté, produits typiques de mon terroir (d’adoption) franc-comtois. La recette se réalise presque entièrement au thermomix (la cuisson se termine au four, mon robot magique ne sait pas encore gratiner!) mais vous pourrez sans aucune difficulté l’adapter. D’ailleurs je vous propose une variante, sans thermomix, telle que je l’aurais faite si je n’en étais pas équipée. La recette est issue du livre « La France gourmande » , édité par Vorwerk. Pour 4-5 personnes: 200 g de comté 1 kg de pommes de terre 2 oignons 2 gousses d’ail 1 pincée de poivre 1 cc de thym 3 saucisses de Montbeliard 800 g d’eau 50 g de vin blanc sec 100 g d’allumettes de lardons fumés  1 cc bombée de moutarde 200 g de crème liquide 1 cs de Maïzena   Mettre le comté en morceaux dans le bol du thermomix. et mixer 10 sec à vitesse 10. Réserver dans un bol. Peler et couper les pommes de terre en lamelles. Les placer dans le Varoma.   Mettre les oignons coupés en deux et l’ail dans le bol. Mixer 5 sec à vitesse 5. Verser sur les pommes de terre. Poivrer. Mélanger. Poser dessus les saucisses piquées avec une fourchette. Remplir le bol avec les 800 g d’eau et placer le varoma dessus. Programmer 35 min, température varoma à  vitesse 1. Préchauffer le four à 200°. Dans un plat à gratin légèrement beurré, alterner des couches de pommes de terres et de saucisses coupées en rondelles, en terminant  par une couche de pommes de terre. Préparer la sauce : conserver dans le bol 1/2 gobelet de jus de cuisson. Ajouter le vin blanc et les lardons et régler 3 min à 80°, vitesse 1. Ajouter la moutarde, la crème fraîche, 150 g de comté et la Maïzena. Régler 5 min à 100°, vitesse 2. Verser la sauce sur le gratin. Saupoudrer le reste de comté et enfourner pour 15 min. SANS THERMOMIX: Râper le comté et réserver. Peler et couper les pommes de terre en lamelles. Les cuire à la vapeur (au cuit-vapeur, à la cocotte-minute ou encore au micro-ondes). Cuire les saucisses non piquées dans une casserole d’eau frémissante pendant 20 min. Faire revenir les oignons émincées et l’ail haché dans un peu d’huile à la poêle. Préchauffer le four à 200°. Dans un plat à gratin légèrement beurré, alterner des couches de pommes de terres (salées et poivrées), d’oignons et de saucisses coupées en rondelles, en terminant par une couche de pommes de terre. Dans une casserole, placer les lardons avec le vin blanc et porter à ébullition. Délayer la Maïzena dans 5 cl d’eau et l’ajouter dans la casserole en remuant, avec la moutarde, la crème fraîche et 150 g de comté. Laisser épaissir en remuant pendant quelques minutes. Verser la sauce sur le gratin. Saupoudrer le reste de comté et enfourner pour 15 min.   2011-02-15T07:04:00+01:00

Blanquette de dinde (au Micro minute) - Quand Nad cuisine...

Blanquette de dinde (au Micro minute) - Quand Nad cuisine...

  Le Microminute qu’est-ce que c’est ? C’est une des dernières petites merveilles de chez Tupperware : une cocotte minute qui va au micro-ondes et vous prépare en un rien de temps une multitude de bons petits plats, le tout sous pression pour un maximum de rapidité et d’efficacité. Avec cette cocotte, rien de plus facile que de préparer un chili express, une carbonade flamande, du lapin au cidre, un petit salé aux lentilles, une blanquette, … etc. Il suffit de tout mettre dans la cocotte (d’un volume utile de 2l), de la verrouiller et de placer au micro-ondes (pas plus de 30 min de cuisson, à 900W max.). Pour se mettre en main le Micro minute, Tupperware a édité un livre, « la cuisson sous pression », avec plein de bonnes recettes de viande, de poisson, de légumes mais aussi de desserts. J’ai déjà testé bon nombre de recettes, aussi bien à la maison, qu’en atelier avec des clientes avec toujours un résultat bluffant. Aujourd’hui je vous propose la blanquette où j’ai tout simplement remplacé le veau par de la dinde. Pour 4 personnes : 700 g de blanquette de dinde 25 g de farine 200 g de carottes 6 bulbes d’oignons nouveaux (ou 2 oignons jaunes) 250 g de champignons de Paris 1 cube de bouillon de volaille (de bœuf si on utilise du veau à la place de la dinde) 200 ml de vin blanc 100 ml d’eau 100 g de crème épaisse sel et poivre Dégraisser la viande et retirer la peau (ou pas). Laver et éplucher les légumes.Dans le Micro minute, mélanger les morceaux de dinde avec la farine de façon à ce qu’ils soient bien enrobés. Ajouter les carottes en rondelles, les oignons nouveaux entiers (ou en deux selon la taille, ou encore émincés si ce sont de gros oignons jaunes), les champignons en lamelles ou en quartiers et le cube de bouillon émietté. Arroser avec le vin blanc et l’eau, sans mélanger. Verrouiller le couvercle.Placer dans le micro-ondes et faire cuire 27 min à 900W. Laisser reposer 15 min (important: ne pas négliger cette étape) pour que la cuisson se termine et que la pression redescende. Ouvrir, ajouter la crème, ajuster l’assaisonnement si nécessaire et mélanger. Fermer de nouveau le Micro minute et faire cuire 3 min à 900W. Laisser reposer 5 min. Servir avec du riz ou des pâtes fraîches.

Bouchées de dinde au boursin et à la moutarde - Quand Nad cuisine...

Bouchées de dinde au boursin et à la moutarde - Quand Nad cuisine...

Rien de plus simple à préparer que ces petites bouchée de dinde au bacon, tartinées de Boursin cuisine échalote-ciboulette et badigeonnées de moutarde à la bière. En plus vous pouvez varier les plaisirs en changeant la saveur du Boursin (ail et fines herbes, aux trois poivres, etc.) et de la moutarde (forte, à l’ancienne, etc.). Pour 2 personnes: 2 belles escalopes de dinde 4 ou 5 tranches de bacon 5 cl de vin blanc de la moutarde à la bière Raifalsa (pas mesuré!) du Boursin cuisine échalote-ciboulette (1 petite cc par bouchée) sésame doré Un air d’ici Bio 5 cl de vin blanc sec sel, poivre Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante). Aplatir finement les escalopes: pour cela, les couvrir de film étirable et passer le rouleau à pâtisserie dessus. Les tailler en lamelles (9 en tout pour moi). Saler et poivrer. Déposer sur chaque lamelle de dinde, une demie-tranche de bacon, tartiner de Boursin et rouler le tout. Maintenir fermé avec un pique en bois. Déposer dans un plat à four légèrement huilé (j’ai utilisé mon tout nouveau plat Appolia) puis badigeonner de moutarde à l’aide d’un pinceau en silicone. Verser le vin blanc sur les bouchées et saupoudrer de graines de sésame. Enfourner et laisser cuire pendant 20-25 min en arrosant avec le jus à mi-cuisson. A la sortie du four, retirer les bouchées du plat et mélanger la sauce (vin blanc + jus rendu  + bousin échappé des bouchées). Servir nappé de sauce avec une petite cocotte de jardinière de légumes.   Bouchees-de-dinde-boursin-moutarde1.pdf Je profite de cette recette pour vous présenter deux de mes nouveaux partenaires. D’abord, Appolia: c’est la marque de l’entreprise BCI (Bretagne Céramique Industrie) spécialiste de la céramique culinaire. Il est assez rare pour le souligner, toute la fabrication des céramiques Appolia se fait en France. Il vous suffit de visiter le site Appolia pour vous rendre compte de la beauté de toutes leurs collections! Tous les modèles, fabriqués à partir de terre naturelle à base d’argile, offrent une grande résistance aux chocs thermiques et passent ainsi sans problème du congélateur au four. De plus, ces produits respectent le normes alimentaires les plus strictes (sans plomb et sans cadmium). Pour ma part j’ai reçu une magnifique « assiette délices«  de couleur cerise, de la collection Provençale. En plus d’une belle présentation, ce plat me garantit également un nettoyage très facile (aussi bien à la main qu’au lave-vaisselle) grâce à son émail lisse. Pour cette recette, je me suis servie des graines de sésame doré d’Un Air d’Ici Bio. Un Air d’Ici Bio est une PME du sud de la France qui propose une large gamme de graines et fruits secs biologiques. Sur leur site de vente en ligne, vous découvrirez des produits soigneusement sélectionnés afin d’être garantis sans colorants, sans arômes artificiels ni agents de conservation chimique et n’ont pas été irradiés. C’est bien connu les fruits secs sont de précieux concentrés de minéraux et de vitamines, et nos meilleurs alliés santé et vitalités ! Il serait donc dommage de vous en priver! Voici le colis que j’ai reçu: 2009-07-15T08:34:00+02:00

Gnocconi au ragù de canard

Gnocconi au ragù de canard

Gnocconi au ragù de canard et aux blettes comme à Venise Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets 4 personnesdifficulté : moyencoût : bon marché+/- 2 heures Ingrédients : Pour les gnocconi 500 g de pommes de terre Bintje120 g de farine type 0030 g de semoule extra-fine1 œuf entier15 g de parmesanmuscadebeurresel1,5 l de consommé de canard Pour le ragù 2 canards sauvages1 carotte1 branche de céleri1 oignon2 gousses d'ail1 brin de sauge1 brin de romarin1 verre de Pinot Grigio Veneto1 verre de jus de canard1 bâton de cannelle de Ceylan4 grains de poivre de la Jamaïquepoivre noirselhuile d'olivevinaigre de Barolo Pour la garniture 1 poignée de pignons de pin1 poignée de raisins de Smyrne1 petit bouquet de blettes italiennes1 gousse d'ail en chemise1 filet d'anchois (ou un peu de colatura)muscadesel et poivreLes Gnocconi col sugo d'anatra est une recette typiquement vénitienne. Les gnocconi sont de gros gnocchi que l'on accompagne généralement d'une sauce à la viande appelée ragù. On peut les servir avec des erbre cotte, c'est à dire des salades cuites, provenant généralement de l'ile de Sant'Erasmo. Nous préparons toujours un peu plus de ce ragout de canard car nous aimons le réchauffer le lendemain pour le servir avec des bigoli, des pâtes de la région. Ce sont les Arméniens et les Juifs qui apportent les pignons et les raisins secs avec eux dans la lagune. Cette recette date probablement de cette époque. Elle comporte de nombreuses épices que les marchands du Rialto cherchaient à accommoder de différentes manières pour les faire goûter à leurs clients. Nous utilisons des cuisses de canard sauvage pour cette recette car il nous en reste généralement plusieurs  d'autres préparations mais on pourrait très bien faire de même avec des magrets ou un canard entier.Se procurer de la viande de gibier :Nous travaillons avec la société Picardie Venaison implantée à Compiègne dans l'Oise. Une maison réputée pour la fraîcheur de sa viande et la qualité du gibier sélectionné. Leur viande est principalement issue de réseaux de chasse des forêts et plaines de France.1. Préparation du ragùLever les cuisses et les filets de canard, retirer les peaux, les os et les nerfs et couper la viande au couteau finement. Faire chauffer un filet d'huile d'olive dans une cocotte en fonte. Ajouter la viande pour bien la faire dorer. Tailler la carotte, la branche de céleri et l'oignon en très fine brunoise. Dégraisser partiellement la cocotte et ajouter les légumes. Faire suer et déglacer avec le vin blanc. Ajouter l'ail en chemise, les herbes, le poivre de la Jamaïque, le jus et le bâton de cannelle brisé en deux. Donner une première ébullition, ajouter le j us de canard, donner une seconde ébullition, couvrir et laisser mijoter pendant deux heures à feu très doux. Retirer les herbes et les gousses d'ail. Ajouter un trait de vinaigre et du poivre noir fraîchement moulu.2. Préparation des gnocconiBrosser les pommes de terre avec leur peau et les faire cuire dans l'eau froide salée qui sera amenée progressivement à frémissement. Elles doivent être très fondantes. Éplucher tant qu'elles sont encore chaudes et écraser avec une fourchette. Remettre dans la casserole une fois égouttée et les faire dessécher quelques minutes. Tamiser puis laisser tiédir sur une planche farinée. Former un trou au centre, incorporer l’œuf, disposer la moitié de la farine et de la semoule autour des pommes de terre. Saler, ajouter la muscade râpée et le parmesan et commencer à amalgamer les ingrédients ensemble. Ajouter le reste de la farine et de la semoule et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse et homogène. Couper une tranche et former un boudin de 2 cm de diamètre. Le couper en tronçons de 2 ou 3 cm. Les rouler légèrement dans les mains préalablement farinées. Laisser reposer sur un torchon fariné.3. Préparation de la garnitureLaver les blettes, les égoutter, ne conserver que le vert. Couper grossièrement. Faire chauffer un filet d'huile d'olive dans une sauteuse. Ajouter la gousse d'ail en chemise et le filet d'anchois. Laisser infuser sur feu moyen quelques minutes avant de débarrasser la gousse d'ail. Faire tomber les blettes et les faire suer vivement. Ajouter les raisins secs et la muscade, saler et poivrer. Dans une petite poêle, faire dorer les pignons de pin quelques minutes.Porter une grande casserole de consommé à frémissement. Retirer du feu, immerger délicatement les gnocconi et replacer sur le feu. Le consommé doit frémir mais ne pas bouillir. Dès que les gnocconi remontent à la surface, c'est qu'ils sont cuits.Faire fondre un peu de beurre dans une casserole. Égoutter les gnocconi et les arroser de beurre fondu.Disposer un peu de sauce au canard dans une assiette creuse, ajouter les gnocconi, les herbes cuites et parsemer de pignons de pin, de muscade fraîchement râpée et de poivre noir. Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets Home Recettes Automne Facebook Pinterest Instagram

Porc aux épices - La cuisine, c'est lui... et moi !

Porc aux épices - La cuisine, c'est lui... et moi !

Préparation : 30 minutes Cuisson : 35 minutes Pour 6 personnes 1.2 Kg de sauté de porc 1 oignon 3 tomates 1 verre de vin blanc sec 20 cl de crème fraîche 2 gousses d'ail 3 carottes sel, poivre curry, garam masala, cumin 3/4 litre de fond de veau huile...

Cabillaud à l'indienne - Quand Nad cuisine...

Cabillaud à l'indienne - Quand Nad cuisine...

    Aujourd’hui vendredi, je vous propose du cabillaud à l’indienne. J’ai repris le titre original de la recette de Michèle mais en fait j’ai utilisé de la julienne. J’aime beaucoup ce poisson, dont la chair peu grasse a une excellente tenue à la cuisson. Ici il est parfait et ne se démolit pas du tout après son passage au four dans la sauce. Let’s go en cuisine préparer ce cabillaud à l’indienne! Pour 2-3 personnes: 400 g de filets de cabillaud (ou julienne) 1 oignon 1 échalote 2 gousses d’ail 1 boîte de pulpe de tomate (400 g) 5 cl de vin blanc sec 1 cc de curcuma 1 bonne pincée de curry (petit ajout personnel pour renforcer le côté indien!) 80 g de crème liquide huile d’olive coriandre ciselée (à défaut du persil) sel, poivre Préchauffer le four à 190°. Peler et hacher l’oignon et l’échalote. Les faire fondre dans une sauteuse avec un filet d’huile d’olive. Ajouter ensuite l’ail écrasé et laisser revenir sans coloration. Verser la pulpe de tomate et le vin blanc. Ajouter les épices et assaisonner. Bien mélanger, couvrir et laisser frémir pendant une dizaine de minutes. Ajouter la crème et laisser mijoter encore 5 min. Pendant ce temps, couper le poisson en gros cubes et les déposer dans un plat à gratin légèrement huilé. Recouvrir de sauce et enfourner. Laisser cuire 20 min. Servir bien chaud, saupoudré de coriandre ciselée et accompagné de riz blanc.

Ma petite lotte à l’américaine.

Ma petite lotte à l’américaine.

Il y a quelques mois je vous avais proposé les calamars à l'américaine. Et bien ce vendredi, je vous suggère une petite baudroie ou lotte à l'américaine. Rien de très compliqué à cuisiner et tellement bon ! Vous pourrez l'accompagner d'un riz blanc et de quelques légumes pour un plat complet. La baudroie est pêchée au large des côtes de l'Atlantique Nord dixit mon poissonnier chez qui nous avons l'habitude de prendre notre poisson. Et puis, il adore quand je lui refile quelques astuces. D'ailleurs, je lui ai confié ma recette de tartare de thon. Il était tout content. En attendant, je lui ai gentiment demandé de m'éplucher les deux petites baudroies que j'allais préparées pour ce midi. Et j'ai regardé attentivement comment sa petite femme levait les deux filets. Je vous montrerai en photo comment faire. On emploie souvent le terme de lotte aussi quand la baudroie est cuisinée m'a-t-on rapporté. Un peu de recherches sur internet concernant notre belle baudroie ne fait pas de mal : Les baudroies  appartiennent à la famille des lophiidés tels que les diables, crapaud de mer, marache ou saillit. Au XIXè siècle, la Souris de mer est le nom vulgaire par lequel on désigne parfois les baudroies. Il faut voir leurs têtes :P La baudroie commune, Lophius piscatorius et la baudroie rousse, Lophius budegassa, sont des poissons marins des eaux de l’Atlantique Nord et de la Méditerranée, qui ne se distinguent que par la couleur de leur ventre et par leur taille. Elles possèdent une tête énorme, aplatie et qui est bien plus large que le reste du corps. La bouche est large, formant presque un demi-cercle et surmontée de nombreuses dents pointues. L’ensemble du corps est recouvert de nombreux lambeaux de peaux ressemblant à des algues. Les baudroies arborent une véritable tenue de camouflage avec un dos brun, plus ou moins marbré, se confondant tout à fait avec le fond marin. [caption id=attachment_2654 align=aligncenter width=423] La baudroie est vraiment moche ! Une sacrée gueule. Seule la queue et les joues sont exquises. TiteZacuisine.com[/caption] L'origine du mot « baudroie » est mal connue, il semblerait néanmoins provenir du provençal puisque le terme est attesté sous la forme « boudron » dès 1452, mais aussi sous d'autres formes comme « buldroy » ou « baudroie ». Au XVIIIè siècle, le célèbre paléontologue Georges Cuvier orthographie le mot de la façon suivante : « baudroie ». Le terme (commercial) de lotte est encore plus ambigu, car il désigne aussi un poisson d'eau douce : la lote de rivière. L'espèce Lota lots, poissons d'eau douce, dont la dénomination commerciale française est lote ou lote de rivière avec un seul T contrairement à la lotte de mer que l'on cuisine aujourd'hui. Bref quand le poisson est dans l'eau c'est une baudroie et quand on la cuisine elle devient LOTTE avec deux T pour celle des océans et des mers. Compliquée cette affaire ! Voilà pour les quelques informations que j'ai pu recensées sur la toile pour vous présenter ce poisson à la chair blanche et exquise et qu'il faut cuire très rapidement. Par exemple, vous pouvez poiler vos filets de lotte dans un peu de beurre salé avec du persil plat ciselé et de l'ail deux minutes sur chaque face. C'est un délice. Vous pouvez coupez les filets en médaillons comme j'ai fait dans ma recette. Ce jour, je vous propose une recette assez facile. Seule la préparation de la sauce à l'américaine est un peu technique. Pour le déjeuner de ce midi, allez, j'ai mis un quart d'heure, vingt minutes à peine à la cuisiner et vous ferez pocher les morceaux de lotte deux minutes dans cette délicieuse sauce américaine. Faites la recette dans un faitout ou dans une grande casserole ou sauteuse profonde mais surtout pas à l'auto-cuiseur la chair de la lotte n'aime pas trop la surchauffe. Je vous donne tous les conseils que j'ai reçus de mes poissonniers. [caption id=attachment_2661 align=aligncenter width=960] C'est exquis ! Lotte à l'américaine, un régal ! Foi de TiteZa TiteZacuisine.com[/caption] Ma Petite lotte à l'américaine. Les courses : Pour 3 à 4 gourmands 2 à 3 belles queues de baudroie* Deux oignons Deux échalotes 5 -6 belles tomates fraîches de saison ou une grosse boite de tomates (en hors saison) Deux gousses d'ail Un petit bouquet de persil frisé ou plat du jardin Une belle branche d'estragon frais Un morceau d'écorce d'orange BIO ou les zestes d'une orange.  Un citron BIO 20-25 g de beurre salé de Guérande 10 cl de vin blanc sec type Muscadet  10 cl de fumet de poisson (il en existe en poudre comme le fond de veau - Chez Maggi ...) pourquoi se fatiguer ? Une cuillère à soupe de fond de veau.  Une cuillère à soupe de Cognac, j'en colle deux hi-hi !  2 cuillères à soupe d'huile d'olive de chez Belle-Maman Une pincée de piment de Cayenne. Sel de Guérande, poivre du moulinLa préparation : Epluchez les queues de baudroie*, si votre charmant poissonnier ne l'a pas fait. Lavez-les, épongez-les et coupez les filets le long de l'os central. Il parait que l'on ne dit pas arête pour une baudroie mais os. Sur chaque baudroie vous prélèverez donc deux beaux filets. Coupez les en morceaux. la cuisson se fera plus vite. Epluchez les oignons et les échalotes. Coupez et émincez-les. Versez dans un faitout sur feu moyen-vif, une à deux cuillères à soupe d'huile d'olive de contre-bande de chez Belle-maman. Faites-y sauter vivement  les oignons et les échalotes quelques minutes … en remuant.  Coupez les tomates en quartiers, coupez les deux dents d'ail en petits morceaux et disposez dans le faitout. Lavez les feuilles d'un demi bouquet de persil (gardez-en pour la décoration finale), et les feuilles d'estragon. Epongez-les et ciselez-les. Mettez-les sur les tomates. Je rajoute une cuillère à soupe de fond de veau. ;) c'est la Patte du chef LA LA LA I TOU  et les zestes prélevés sur un quart d'une orange ou juste un petit morceau d'écorce si tu crains de ne pas aimer le goût. Cela peut effectivement gêner les dégustateurs en herbe. Mais c'est juste imperfectible mais c'est un peu le secret d'une bonne sauce à l'américaine ;) Mouillez avec les 10 cl de vin blanc sec Muscadet, les 10 cl fumet de poisson que vous mélangerez bien. Ajoutez une cuillère à soupe de Cognac (voir deux … hi-hi !). Salez un peu, poivrez ! (doucement sur la dose de poivre !!! . Juste un soupçon).  Plus tard, nous rajouterons  une pincée de piment de Cayenne … Attention !!!! ayez la main légère. Vaut mieux rajouter un assaisonnement en fin de cuisson que de pleurer !) Couvrez la cocotte et faites cuire votre sauce américaine doucement 15 à 20 minutes sur feu doux. Mais ce n'est pas fini ! [caption id=attachment_2660 align=aligncenter width=632] Sauce à l'américaine, morceaux de lotte coupés, et découpe des filets de lotte. Bien longer l'arête centrale. Titezacuisine.com[/caption] Pendant ce temps : Pressez un 1/2 citron. Conservez le jus. Faites pocher les morceaux de lotte dans votre sauce américaine deux, trois minutes. (pas plus ! la lotte se cuit très rapidement). En fin de cuisson, retirez les morceaux de poisson et disposez les dans un plat de service profond à côté. Conservez couvert ! HORS DU FEU !!!!! Ajoutez dans la sauce, 20 à 25g de beurre coupé en petits morceaux, le jus de citron, UNE pincée de piment de Cayenne. MELANGEZ bien le tout. Astuce et petit tour de main :  Ajoutez le beurre froid coupé en petits morceaux afin qu'ils fondent rapidement en fouettant sans arrêt. Le beurre ne doit pas se liquéfier mais s'incorporer petit-à-petit morceau par morceau à la sauce. ETAPE de PATIENCE ...  MAis ... Mais … c'est ici même un des petits secrets de la réussite de la sauce à l'américaine :) Goûtez votre sauce et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire (sel,poivre). Versez la sauce dans le plat sur les morceaux de lotte. Parsemez du reste de persil plat ....Servez cette lotte à la sauce américaine avec un riz blanc (type Oncle Bens) et quelques légumes (chou blanc en fleurettes, fleurettes de brocoli et carottes en rondelles). [caption id=attachment_2663 align=aligncenter width=960] Petite lotte à l'américaine - Titezacuisine.com[/caption] Je vous souhaite une bonne dégustation et une belle découverte pour ceux qui ne connaissent pas l'onctuosité de la lotte. Les queues de baudroies * (demandez à votre poissonnier de nettoyer, éplucher et prélever les filets sur chaque queue. On compte env.130 g de poisson pour un enfant ou une femme et de 150-200 g de poisson par personne pour un homme ou un ado affamé qui mange bien. Mais demandez conseil à votre poissonnier, ce professionnel  connait les quantités exactes. Il est certain qu'un enfant de six ans mangera moins qu'un beau gaillard d'un mètre quatre-vingt-dix de dix-sept ans !

Mijoté de poulet aux cèpes façon basquaise - Notre amour de cuisine

Mijoté de poulet aux cèpes façon basquaise - Notre amour de cuisine

Ingrédients: Des hauts de cuisses de poulet des cèpes séchées 1 oignon 6 gousses d'ails branche de thym frais 40 cl de coulis de tomate 40 cl de vin blanc sec 1 cube de volaille1 filet dhuile d'olive Préparation: Préchauffer le four a 200°C. Éplucher...

Pommes de terre à la hongroise - Quand Nad cuisine...

Pommes de terre à la hongroise - Quand Nad cuisine...

Voilà une version plutôt sympa du gratin de pommes de terre, qui saura parfaitement accompagner vos grillades au barbecue. Cette recette est tirée d’un petit recueil « 30 recettes de pommes de terre irrésistibles et chaleureuses » de Cuisine et vins de France, revue et corrigée par mes soins! Pour 4 personnes: 800 g de pommes de terre 2 tomates 2 petits oignons 1 gousse d’ail 1 cs d paprika 40 cl de bouillon de volaille ARIAKE (ou réalisé avec 1 cube 1/2) 2 brins de thym 1 feuille de laurier 3 cs d’huile d’olive sel, poivre Préchauffer le four à 180°. Peler et couper les pommes de terre en rondelles de 3-4 mm d’épaisseur. Rincer celles-ci et les éponger sur un linge. Inciser les tomates en croix et les plonger dans l’eau bouillante 30 sec afin de les peler facilement. Les épépiner et les concasser. Préparer le bouillon de volaille. Peler et hacher les oignons et l’ail. Les faire revenir dans une sauteuse avec l’huile d’olive. Saupoudrer de paprika. Hors du feu, ajouter les tomates et les rondelles de pommes de terre. Saler et poivrer (légèrement à cause du bouillon). Répartir la préparation dans un plat à gratin et mouiller de bouillon à hauteur. Déposer le thym et le laurier. Enfourner et laisser cuire 1h20-30, selon les fours (surveiller les dernières minutes, le gratin ne doit pas se dessécher) . Les pommes de terre cuites ainsi sont vraiment fondantes et le plat bien parfumé grâce au paprika, au thym et au laurier.   Pdt-a-la-hongroise1.pdf Pour couper le plus régulièrement possible les rondelles de pommes de terre, l’idéal est d’utiliser une mandoline, comme celle reçue dans le cadre de mon partenariat avec Kookit. Un jeu d’enfant! Et rappelez-vous, grâce à mon blog, vous pouvez bénéficier de 5% de rédution sur votre commande! 2009-08-19T08:30:00+02:00

Paupiettes de porc à la montagnarde à la moutarde // Carré de Boeuf - Quand Nad cuisine...

Paupiettes de porc à la montagnarde à la moutarde // Carré de Boeuf - Quand Nad cuisine...

Vous le savez, j’adore découvrir de nouveaux produits, de nouvelles adresses, et quand, grâce à mon blog, je découvre une petite perle, je la partage avec vous!  La perle du jour c’est Carré de Boeuf, un site de vente en ligne de viandes sélectionnées (veau de Corrèze, agneau du Limousin, etc.), de volailles, mais aussi de gibier (en saison de chasse), ainsi que de préparations traiteur (paupiettes et rôtis prêts à cuire). La fraîcheur des produits est garantie par un emballage sous vide (la viande se conserve ainsi 10 jours) et une livraison ultra-rapide (préparé le matin, le produit est livré le jour même sur Paris et sa banlieue, le lendemain pour le reste du pays) dans une boîte isotherme contenant des gels réfrigérants, capables de maintenir la viande entre 0° et 4° pendant 48h. Jugez plutôt:   Qui plus est, notez que la livraison est gratuite dès 50€ d’achats! J’ai déjà goûté aux paupiettes de porc à la montagnarde et aux escalopes de veau et je peux vous assurer que la viande est d’excellente qualité. Carré de boeuf est donc une adresse a retenir absolument! paupiettes de poulet aux cèpes et paupiettes de porc à la montagnarde escalopes de veau filets de canard       Aujourd’hui je vous fais partager ma petite recette de paupiettes. Il s’agit en fait d’ escalopes de filet de porc, farcies à la chair de porc, au lard fumé et à l’emmenthal français. Pour ne pas masquer les saveurs de ce produit déjà préparé, j’ai opté pour une petite sauce crémeuse à la moutarde à l’ancienne, tout simplement. Pour 2 personnes (affamées, les paupiettes sont vraiment copieuses): 2 paupiettes de porc à la montagnarde 1 échalote 1noix de beurre 1 cs d’huile 10 cl de vin blanc sec 40 cl d’eau 2 cs de moutarde à l’ancienne 15 cl de crème liquide 2 cc de fond de veau déshydraté sel, poivre Dans une cocotte minute, faire dorer les paupiettes dans le beurre et l’huile. Ajouter l’échalote émincée puis déglacer avec le vin blanc. Porter à ébullition et ajouter l’eau. Saler et poivrer. Fermer la cocotte et laisser cuire 25-30 min à partir du chuchotement de la soupape. Dans un bol, mélanger le fond de veau avec la crème et la moutarde et verser le tout dans la cocotte. Laisser épaissir quelques minutes et servir avec des tagliatelles. Ici mes paupiettes manquent un peu de cuisson (la chair est un peu trop rosée) mais la farce est généreuse et bien goûteuse, un délice! 2010-10-15T07:36:00+02:00

Sauce tomate classique - La cuisine, c'est lui... et moi !

Sauce tomate classique - La cuisine, c'est lui... et moi !

1 oignon 1/2 carotte 2 gousses d'ail 2 cas d'huile d'olive 1 bouquet garni 1 petite boîte de concentré de tomate 400 g de tomates concassées 1 cube de bouillon de volaille 1 cas de farine 25 cl de vin blanc sec sel - poivre une pincée de sucre Émincer...

Blanquette de veau à l'ancienne

Blanquette de veau à l'ancienne

INGRÉDIENTS : 1 kg de jarret de veau 1 kg de tendron de veau 600 gr d'épaule d'agneau 40 cl crème fraîche jus d'un citron 2 oignons 400 gr de petits oignons grelots 25 cl d'eau 75 cl de vin blanc 500 gr de champignons laurier thym 30 gr de persil 3 gousses d'ail poivre sel 3 œufs beurre 2 carottes 2 cas de fécule de po

Daurade royale au vin blanc - Quand Nad cuisine...

Daurade royale au vin blanc - Quand Nad cuisine...

Aujourd’hui encore je vous propose une recette de poisson! Mais cette fois, c’est une recette simple, qui ne nécessite que peu de temps de préparation. Pour 2 personnes: 1 belle daurade royale 1 oignon 1 petit verre de vin blanc sec 3 grosses pommes de terre 1 tomate 1 brin de thym 1 feuille de laurier sel, poivre Préchauffer le four à 180°. Préparer la daurade: ouvrir le ventre à l’aide de ciseaux et retirer es entrailles. Bien laver l’intérieur de la daurade sous l’eau froide. Sécher avec du papier absorbant. Dans un plat à four légèrement huilé, déposer la daurade salée et poivrée. Glisser le thym et le laurier à l’intérieur du poisson. Peler et tailler les pommes de terre en gros quartiers. Emincer l’oignon et découper la tomate en fines rondelles. Répartir les légumes dans le plat, tout autour de la daurade. Arroser de vin blanc. Enfourner et laisser cuire 20 min. Retirer la daurade et la réserver sur une assiette, couverte de papier aluminium. Poursuivre la cuisson des légumes encore 20 min. Remettre la daurade sur son lit de légumes et laisser dans le four éteint en attendant de servir.   Daurade-au-vin-blanc1.pdf 2009-04-28T08:54:00+02:00

Pates forestières sauce ail et fines herbes 6sp - Cookcookies

Pates forestières sauce ail et fines herbes 6sp - Cookcookies

Ingredients pour 1 personne 6sp 100g de pates cuites 3sp 20g de tartare ail et fines herbes 1sp 4cs crème semi liquide 4% 2sp Escalope de dinde Champignons frais Oignon Sel, poivre Vin blanc Couper la dinde en dés et la faire revenir à la poêle. Émincer...

Osso Bucco - du piment dans ma cuisine

Osso Bucco - du piment dans ma cuisine

Et si on partait en Italie ? Ingrédients pour 6 personnes 4 rouelles de jarret de veau 40 g de maïzena 3 carottes 1 branche de céleri 1 oignon 1 gousse d'ail 1 petit verre de vin blanc sec 1 boîte de tomates concassées 1 càc de fond de volaille le zeste...

Veau marengo, le plus difficile dans cette recette c’est d’éplucher les légumes !

Veau marengo, le plus difficile dans cette recette c’est d’éplucher les légumes !

Veau marengo Ingrédients pour 6 personnes (recette marmiton) :  1,2 kg de viande de veau en morceau (blanquette ou épaule) 3 échalotes 1 oignon 2 carottes 2 cuillère à soupe bombée de maïzena (ou farine) 50 g de concentré de tomate 30 cl de vin blanc (facultatif) moi j'utilise 50 cl de fond de veau 2 gousses d'ail 125 g de champignons (ou une demi boite de champignon de paris entiers) 1 bouquet garni sel et poivre Coupez les  carottes en rondelles, émincez les échalotes et l'oignon. l'ail haché. Voilà toute la difficulté de cette recette ! Dans une cocotte  (ou sauteuse)à fond épais, faire dorer la viande avec l'huile d'olive. puis la retirer Faire blondir l'oignon et les échalotes émincés. Puis ajoutez la viande et saupoudrez le tout de maîzena. Bien remuer le tout jusqu'à ce la farine soit bien réparti.Ajouter alors le fond de veau et rallongez avec de l'eau pour recouvrir l'ensemble. Bien remuer et portez à ébullition. Puis [...]

Pastitsio... ou gratin grec - Quand Nad cuisine...

Pastitsio... ou gratin grec - Quand Nad cuisine...

J’avais déjà vu ce plat sans jamais y avoir goûté mais suite au jeu lancé par MaryAthenes, j’ai décidé de me lancer. Le jeu consiste à réaliser un plat (mais aussi salades, desserts, mezedes, etc) typiquement grecs qu’elle a déjà présenté sur son blog, En direct d’Athènes. Il faut bien avouer que je n’ai pas choisi le plus compliqué: il s’agit en fait d’un gratin de macaroni à la viande recouvert d’une bonne couche de sauce béchamel au fromage. Autant dire un plat super light, vous vous en doutez!! Mais avec l’hiver qui persiste, c’est le genre de plat qu’on aime retrouver sur sa table. J’ai divisé par deux les proportions données par Mary et heureusement, j’ai déjà obtenu un plat pour au moins 5-6 personnes. 250 g de macaroni (à défaut, j’ai utilisé des penne) 500 g de viande de boeuf hachée 200 g de tomates concassées en boîte 1 cc de concentré de tomates 1 petit oignon 1 gousse d’ail 1/2 verre de vin blanc sec 2 cs d’huile d’olive 1 cc de cannelle sel, poivre Pour la sauce: 1 l de lait 3 cs de maïzena 1 noix de beurre 2 petits oeufs 100 g de fromage râpé sel Émincer l’oignon et hacher l’ail et les faire revenir dans l’huile d’olive. Ajouter la viande, la faire revenir également et ajouter le vin, les tomates. Assaisonner de sel, poivre et cannelle. Laisser mijoter. Pendant ce temps, faire cuire les pâtes dans un grand volume d’eau salée. Égoutter. Préchauffer le four à 180°. Préparer la sauce: Délayer la maïzena dans un peu de lait et faire chauffer le reste de lait dans une casserole avec le beurre. Verser la maïzena délayée et une pincée de sel dans le lait chaud et bien remuer au fouet pour éviter les grumeaux, jusqu’à ce que la sauce épaississe. Hors du feu, ajouter les oeufs battus et le fromage. Mélanger 1/4 de la sauce obtenue avec la viande, 1/4 avec les pâtes. Dans un plat à gratin, étaler les pâtes. Verser dessus le mélange à la viande et enfin napper du reste de sauce. Enfourner et laisser environ 30 min. Par ces ingrédients, le pastitsio peut rappeler les lasagnes à la bolognaise, et pourtant j’ai eu l’impression de goût à un plat vraiment différent! En tout cas, on s’est régalé! Mais comme le précise à juste titre Mary, prévoyez une petite balade digestive en fin de repas… si, si, vous verrez!   Pastitsio1.PDF 2009-02-11T09:57:00+01:00

Les avis


Soyez le premier à mettre un commentaire

Votre commentaire


Copyright RecettesMania ©2022. All rights reserved.