Filet mignon à la savoyarde et risotto de crozets - Les petits plats de Béa

Filet mignon à la savoyarde et risotto de crozets - Les petits plats de Béa

Ce plat aux notes montagnardes m'a été soufflé par la carte d'un restaurant où nous avons dîné un soir d'hiver. Il était en supplément de la carte habituelle. Quand je l'ai vu j'ai bien été tentée mais j'étais allée dans ce restaurant avec une autre idée...

Les recettes de cuisine similaires à "Filet mignon à la savoyarde et risotto de crozets - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Tartare de thon

Tartare de thon

J'adore les poissons crus, façon tartare, carpaccio ou sushis mais j'en fais rarement à la maison, c'est un plat que j'adore manger au restaurant par contre ! Mais en faisant un p'tit tour chez mon poissonnier, il y avait un filet de thon tout beau, sans peau ni chair noire qui n'attendait qu'à être

5 lieux incontournables de Corse - Fourneaux Et Fourchettes

5 lieux incontournables de Corse - Fourneaux Et Fourchettes

Que ce soit en montagne, en bord de mer, dans l’eau, à pied ou en bateau, la Corse est une île aux milles facettes. Je vous présente ici 5 lieux que j’adore, découverts au détour de séjour sur l’île de beauté. Il y en a, bien sûr, bien plus que ça ! 1 . Le lac de Niño On commence ce top avec un de mes endroits préférés : le lac de Niño. La randonnée qui amène à ce lac d’altitude est assez costaud (5h de marché aller-retour avec beaucoup de dénivelés et peu d’ombre pour se rafraîchir). Cependant, si vous avez le courage de vous y attaquer, vous ne serez pas déçu du voyage ! Tout en haut, vous avez de très grandes chances de faire la connaissance de chevaux sauvages, qui se laissent docilement approcher et caresser. Un paysage de carte postale ! 2. Bonifacio Bonifacio est une ville située à la pointe Sud de l’île. La citadelle perchée tout au bord de la falaise vaut le coup d’œil ! Il est très agréable de passer la journée la bas, dans les ruelles de la citadelle qui regorge de restaurants et de petits magasins en tout genre. La mer qui ronge la falaise donne l’impression que la citadelle est prête à s’écrouler. Un panorama incroyable ! 3. Plage de Porticcio La plage immense de Porticcio est un lieu idéal pour se reposer. Même en plein été, vous trouverez toujours de la place sur cette plage tant elle est étendue (je l’ai testé le 15 Août ! ). Tout au bout, de nombreux rochers offrent un lieu parfait pour les amoureux du snorkeling. N’hésitez pas à prendre une petite planche de tapas (ou tout autre plat d’ailleurs) dans le super bar-restaurant de la plage « La plage Blanche ». Les cocktails maisons sont à tomber, et la vue depuis la terrasse est très relaxante ! 4. Les calanques de Piana Que serait la Corse sans ses fameuses calanques ? Les calanques de Piana sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco et offrent un panorama exceptionnel. Un sentier surplombe les calanques et permet d’admirer pleinement les rochers rouges – si typique des calanques – se jetant dans la mer toute bleue. 5. Les îles sanguinaires L’archipel des îles sanguinaires est composés de 4 îles. Certains sentiers, notamment à la pointe de la Parata permettent d’admirer ses îles (qui sont splendides au coucher de soleil !). Vous pouvez également visiter les îles en bateau. De nombreuses excursions sont proposées, notamment depuis Ajaccio, et il vous est possible de mettre pied à terre pour vous promener.

Manigod - Circuit de l'Andran - Fourneaux Et Fourchettes

Manigod - Circuit de l'Andran - Fourneaux Et Fourchettes

Bonjour tout le monde ! On se retrouve pour un topo randonnée que j’ai beaucoup aimé ! Quand on part en randonnée en montagne, on a généralement peur du dénivelé : La, pas de panique ! Le chemin est relativement plat et est tout à fait faisable en famille. En plus, la balade offre un panorama unique sur toutes les montagnes aux alentours : Pour ma première fois à Manigod, j’en ai eu pris plein les yeux ! Manigod est un village de montagne, très prisé des skieurs en hiver. Mais comme beaucoup de station, l’endroit à aussi son charme en été ! Itinéraire Pour cette randonnée, il faut vous garer à côté de l’hôtel-restaurant “La vieille ferme” qui se trouve au col de Merdassier. De nombreux parkings gratuits sont disponibles Altitude départ : 1470 m Dénivelé positif : 200 m Durée : 2h30 Saison : Eté Retour au point de départ : Oui La randonnée Pour commencer, vous devez aller jusqu’au restaurant “La vieille ferme”. Une fois devant le restaurant, vous verrez sur votre droite un petit chemin ainsi que des panneaux de randonnée : C’est là que la balade commence ! La suite est très simple : il suffira de suivre le sentier en direction du “Col de la Croix Fry par la Frasse” jusqu’à rejoindre la route goudronnée. Le sentier vous fait faire le tour du plateau, et vous permet de profiter d’un panorama incroyable sur les montagnes aux alentours. Lorsque vous arrivés à la route goudronnée, prendre le sentier à droite qui permet de revenir à la station l’Etale. Le chemin qui monte est assez raide mais rapide. Attention toutefois : le sentier peut-être glissant par temps humide ! La randonnée se termine par une arrivée dans les alpages, juste au dessus du restaurant où la randonnée a commencé ! En résumé, mis à part la petite montée de la fin, cette randonnée est très accessible et vous permettra – sans trop d’effort – de pouvoir profiter des plus beaux panoramas de la région !

Bangkok - Fourneaux Et Fourchettes

Bangkok - Fourneaux Et Fourchettes

Bonjour bonjour ! J’ai eu envie de me replonger dans mes photos et souvenirs de vacances aujourd’hui ☺️ Alors je commence par l’un des plus beaux voyages que j’ai pu faire ! On a eu la chance – fin 2019 – de partir faire un petit tour en Asie. Le voyage Nous sommes partis de Genève, et après une courte escale dans le bel aéroport de Dubaï (villa dans laquelle nous avons séjourné quelques jours à notre retour, j’essayerais de faire un article rapidement!) nous voilà à l’aéroport de Bangkok ! C’était aussi ma première fois sur un long courrier ! Bon, ok c’était long, mais moi qui ai beaucoup de mal à rester en place, j’appréhendais vachement ces 2 x 6h de vol qui se sont au final plutôt bien passées. (Merci la télé dans l’avion !) On est parti avec Emirates et – je ne pensais jamais dire ça a un jour – on a très bien mangé ! Bref, le vol était déjà en soit une super nouvelle expérience😊 Autant vous dire que partir de Genève au mois de Novembre pour atterrir à Bangkok, on a eu un léger choc thermique 😬 Premier jour Attendez attendez …. avant notre arrivée à l’hôtel, on a du faire la route de l’aéroport à l’hôtel ! Et c’est la que c’est drôle ! Des immmeeenses voies, 4 files, 5 voire 6 voitures côte à côte. Le code de la route ? C’est « si ça passe, tu passes » ! J’adore ! Ça y’ est, on arrive dans notre belle hôtel ! Super chambre (des lits de 4 m de large qui sont visiblement typiques de la Thaïlande 😬), et une piscine plus que nécessaire. (Et un cocktail de bienvenue super bon sinon c’est pas vraiment des vacances). L’hôtel se situe juste à côté de ce que l’on pourrait comparer à une zone piétonne, avec pleins de restaurants / bars et magasins qui font tous plus envie les uns que les autres  On commence par un bon repas dans un endroit ou on a fini par passer le plus clair de notre temps tellement c’était top : le madame monsir ! La nourriture et les cocktails sont délicieux, et tout est organisé un peu comme un grand salon avec des coussins, canapés et autres chaises longues pour se prélasser comme il faut. (Si vous voulez y faire un tour : https://www.facebook.com/madamemusur/ ) Premier pad Thai ! J’avais déjà mangé ce plat en France mais la … un vrai pad Thai de Thaïlande ça n’a absolument pas de prix (au sens propre comme au figuré, la nourriture est tellement pas cher la bas !) On en fait très régulièrement depuis, je vous mets la recette très rapidement ! C’est hyper facile à faire et mon dieu que c’est bon 😵 Après avoir bien mangé et bien bu, let’s go pour la première visite de temple ! (La première d’une longue série !) On fini notre journée au “Wat Intharawihan” où on peut voir le fameux bouddha couché. Et waouh ! La classe ! Il est gigantesque ! En plus c’était la fin de journée, on a donc eu la chance de voir le temple s’illuminer au fil de la nuit qui tombe. Deuxième jour  De loin ma journée préférée du séjour ! On a passé une bonne partie de la journée au Chatuchak Market, un marché immense, dont on a pas du tout assez d’une journée pour faire le tour. Mais c’était incroyable ! Le marché est remplie de toute petites allées remplis de marchands qui vendent absolument tout !  Pour le midi, vous avez le choix ! Du poisson, de la viande, des légumes… et des fruits tout frais ! On a goûté un sorbet à la noix de coco, le meilleur que j’ai jamais mangé. Après manger, on continue la journée après la visite d’un temple qui surplombe la ville. La vue de la haut était magnifique, et offre quand même des panoramas hyper étonnants ( des Temples en or brillant au milieu de bidonville et d’immeubles hyper modernes) En redescendant du temple, on monte dans un petit bateau qui longe le fleuve pour se rendre à la maison de Jim Thompson  La maison de Jim Thompson, c’est un très joli endroit. De beaux jardins, de beaux bâtiments, et une visite qui retrace la vie de ce bon vieux Jim. (Notamment sa collection d’œuvre d’art et son rôle dans l’industrie de la soie)  Troisième jour Pour ce troisième et dernier jour, nous avons pris le bateau pour nous rendre au Palais Royal. C’est l’ancien palais du roi, et ce qu’on peut dire c’est qu’il avait quand même un peu des goûts de luxe : un palais de 29 hectares, composé de pleins de bâtiments différents (et très bling bling). Mais en tout cas, ça donne lieu à une magnifique visite entre les bâtiments, fresques, faïences et autres sculptures !  Ça y’est, notre petit tour de Bangkok se termine… c’est une ville qui bouge beaucoup et que j’ai trouvé très agréable (mais très très polluée…) malgré le peu de temps que j’y ai passé. Maintenant, direction Chiang Mai ! Pour rejoindre cette ville de Thaïlande du nord, nous avons pris le train de nuit, et j’ai mais tellement aimé ça. T’es tout seul dans ton petit lit, derrière ton rideau, avec un bon livre et le paysage incroyable qui défile. Vraiment, c’était exceptionnel, et, contre toute attente, j’ai carrément bien dormi !  La suite de l’aventure se fera dans un post sur Chiang Mai (si vous hésitez à y aller, n’hésitez pas, c’est absolument exceptionnel comme endroit). A bientôt pour de nouvelles aventures !

5 astuces pour passer des vacances healthy ! - Fourneaux Et Fourchettes

5 astuces pour passer des vacances healthy ! - Fourneaux Et Fourchettes

L’été est là, et avec lui ses vacances, ses soirées ,… et parfois ses mauvaises habitudes ! Le fait de partir en vacances et de changer complètement de mode de vie peut vous faire perdre quelques uns de vos bons réflexes. Pour ne pas revenir de vos vacances et enchaînez sur la rentrée en étant fatigué, voilà quelques astuces pour garder la forme et commencer Septembre du bon pied ! 5 astuces pour rester en forme cet été 1 – Buvez de l’eau Je pense qu’on ne le dira jamais assez, mais .. buvez de l’eau ! Beaucoup d’eau ! Les chaleurs de cet été vous font perdre beaucoup plus d’eau qu’en hiver, et votre corps en a besoin pour fonctionner. Vous pouvez bien sûr prendre des cocktails ou des jus, mais gardez bien en tête que la seule chose qui hydratera vraiment votre corps sera un grand verre d’eau ! En vacances, j’ai toujours tendance à demander au bar ou au restaurant un verre d’eau à côté de ma conso. Moi qui déteste laisser des trucs dans mon assiette ou dans mon verre, je m’oblige ainsi à boire des verres d’eau régulièrement ! 2 – Trouvez un peu de temps pour le sport Il n’est pas toujours évident de trouver du temps, de la place, ou même un lieu pour faire du sport. Essayez quand même de gardez le rythme, en faisant par exemple des petites sessions de marche ou de la natation un peu plus active dans la piscine ! Même si l’envie de se laisser dériver sur votre belle bouée licorne est tentante, vous vous remercierez d’avoir continuez un minimum vos efforts lors de la reprise du sport ! 3 – Preparez vos sorties Vous avez très envie de sortir au restaurant ce soir mais vous ne connaissez rien de l’endroit où vous êtes ? Avec Internet vous n’avez plus vraiment d’excuses ! Faites vos recherches en amont pour ne pas tomber dans le premier restaurant qui vous tombera sous la main quand vous aurez un petit creux. Essayez de trouver un restaurant bien noté, qui cuisine des produits locaux et de saison, et qui ne vous servira pas un plat réchauffé, préparé dans la grosse usine d’a côté ! 4 – Faites le plein de vitamines Le changement de rythme peut être un peu dur à gérer pour votre corps. Si vous prévoyez un long voyage, les attentes longues dans des aéroports ou les longs voyages à bord de train archi climatisé peuvent vous causer quelques petits désagréments. Pour armez votre corps et faire face à tout ça sereinement, faites le plein de vitamines avant votre départ ! 5 – Dormez bien C’est tout à fait ok de ne pas dire oui à tout et de rater une soirée. Les vacanes d’étés sont en général les plus longues, alors prenez-les comme une course de fond ! Si vous voulez tenir le rythme jusqu’au bout et ne pas finir sur les rotules à la fin de l’été, prenez le temps de bien dormir, au calme, et entre 7h et 9h par nuit. Vous éviterez ainsi les coups de fatigue de milieu de journée qui vous empêchent de profiter pleinement de vos vacances !

Poulet croquant au miel et au citron - sucreetepices.over-blog.com

Poulet croquant au miel et au citron - sucreetepices.over-blog.com

Si vous aimez les plats chinois mais vous n'avez pas la possibilité ou l'envie de sortir au restaurant, vous pouvez facilement vous en préparer un à la maison. C'est rapide à faire, cela nécessite des ingrédients basiques et n'a rien à envier aux plats...

Crevettes en sauce aigre douce - sucreetepices.over-blog.com

Crevettes en sauce aigre douce - sucreetepices.over-blog.com

A la maison on adore les crevettes et j'en fais souvent, en essayant de varier les recettes. Cette recette est facile et rapide à faire et le résultat est délicieux et fait son effet. Ce plat est digne d'être servi dans un restaurant ! En tout cas, c'est...

Oeufs à la provençale

Oeufs à la provençale

Si d'aucun doivent chérir la mémoire de mon père, je pense que tous y attacheront l'image du jardinier. Son jardin, même s'il était plutôt rigoureux voire austère et sans fantaisie suscitait l'admiration de tous. Papa était un fin jardinier. Sa production ravissait tout l'entourage proche : famille, voisins et amis. Personne ne quittait la maison, au gré de saisons sans sa feuille de journal roulée qui pouvait contenir soit une grosse et belle salade, soit des courgettes monstrueuses et durant l'été ses sublimissimes tomates. Peu enclin à la fantaisie il s'est toujours cantonné à quelques variétés, qu'il semait, faisait lever, repiquait en châssis et plantait finalement en rangs tirés au cordeau.Qui de nous ne se souvient pas de lui, en marcel bleu, le soir à la tombée du jour, arrosant inlassablement ses tomates et toutes ses autres plantations, tirant de l'eau dans le "tonneau" ou puisant dans les arrosoirs de fer qui avaient chauffé toute la journée sous l'étendage à linge.C'est bien connu, en vieillissant on chérit ces images, ces odeurs et ces tomates.Lorsque ses tomates - qui très souvent terminaient leur maturité alignées sur les murets - étaient à point, nous avions très souvent droit aux "oeufs à la provençale". Ce plat simple, sans chichi, s'alignait avec la "casse de patates sautées" ( coupées inexorablement par son petit couteau en cubes très petits ) ou encore à l'énorme saladier de salade verte avec la sauce maison, à la moutarde s'entend, avec sa grosse échalote et ses deux ou trois gousses d'ail hachées. On ne parlait pas d'étoiles, on ne visait pas haut mais ces repas, "sous la véranda" valaient les plus chics des restaurants.Les oeufs à la provençale !

Couscous

Couscous

Les sondages récurrents placent le couscous comme le  plat favori des Français. Si ce n'est pas une belle preuve d'intégration !Le couscous est un mets désormais adopté de tous et la métropole regorge de restaurants proposant des couscous au goût des clients.Toutefois, comme tout plat traditionnel, il connaît autant de variantes que d'origines ou encore que de cuisinières et cuisiniers.Très largement présent dans toute l'Afrique du Nord, jusqu'en Libye, on en trouve historiquement des traces jusqu'en Sicile voire dans les Balkans avec un équivalent en Albanie.Le couscous reste traditionnellement un plat complet qui se compose d'une céréale ( semoule de blé, orge mondée, etc. ), de protéines végétales ( les pois chiche ) et d'un ragoût de légumes du cru allant du légume vert aux féculents.Le couscous de terroir ne comportait originellement pas d'apport carné. La viande est venue, au gré des siècles et des influences en l'espèce de la viande ovine ou bovine. Les traditions juives séfarades ont porté aux nues les boulettes de viande ou la merguez.         En France, les restaurateurs flattent les gaulois que nous sommes en présentant des couscous dit "royaux" qui offrent un choix de viandes diverses et variées en même temps.Le couscous est recensé sur le continent africain bien avant l'Islamisation du Maghreb. Les traces archéologiques d'ustensiles culinaires s'apparentant au fameux couscoussier ont été découvertes tant en Kabylie qu'aux abords de l'Atlas.Étant répandu dans toute cette partie du continent, le couscous n'est jamais connu sous ce même vocable. Au gré des langues et des régions on parle de couksi, barbucha, seksu, kseksou voire ta'am ( nourriture ) ou encore na'ma ( bénédiction ) !J'ai personnellement fait mes premiers pas dans le monde du couscous familial avec une dame algérienne et un ami kabyle algérien. Leurs couscous, s'ils pouvaient différer un peu, avaient toutefois un point commun que je considère comme une belle garantie d'authenticité : ils étaient simples. Si une viande vient enrichir le ragoût, on ne choisit qu'une seule viande.Je souhaite ici vous proposer le couscous de mon ami kabyle.Pas d'inquiétude, hormis la semoule qui demande un petit tour de main, la recette est très abordable.

Salade de poulpe - Line Lisbonne Et Cie

Salade de poulpe - Line Lisbonne Et Cie

Un petit plat que l'on propose souvent au restaurant,  au Portugal, en Espagne et en Italie, en début de repas. Très facile à raliser à la maison et beaucoup plus économique. Il suffit de suivre quelques conseils pour que votre salade de poulpe soit réussie. Ces conseils de préparation  peuvent sembler anecdotiques mais cette recette … Read More

Filets de poisson cuits au lait de coco

Filets de poisson cuits au lait de coco

J'ai goûté un plat de poisson au coco dans un restaurant mozambicain et j'ai eu envie de tenter une recette similaire. Il est conseillé d'acheter des filets de poisson frais, de saison, à chair blanche et assez ferme. Les poivrons sont cuits au wok et les filets de poissons cuisent dans le bouillon de coco, au four.

Filet mignon de porc en riste de poireau et câpres, croûte de thym - Le Palais des Saveurs

Filet mignon de porc en riste de poireau et câpres, croûte de thym - Le Palais des Saveurs

Voilà une recette du chef Jean-Pierre Novi, du restaurant "La riboto de Taven" 1 étoile au Michelin. C'est au cours d'une démonstration de...

Salade italienne aux filets de rouget - balade italienne - Les petits plats de Béa

Salade italienne aux filets de rouget - balade italienne - Les petits plats de Béa

Voici une petite salade aux saveurs italiennes, confectionnée au souvenir d'une salade italienne choisie sur la carte d'un restaurant il y a bien des années en arrière. Elle est bien parfumée d'une vinaigrette aux herbes aromatiques et servie en chaud...

Alain Passard relève le défi d'un déjeuner aux quinoas

Alain Passard relève le défi d'un déjeuner aux quinoas

Alain Passard relève le défi d'un déjeuner aux quinoas Hier j'ai été invitée à un déjeuner presse autour des différents quinoas proposés par la marque Tipiak. Pour cela ils ont fait appel à un chef de renom : Alain Passard qui dans son restaurant parisien "Arpège "maison de Cuisine"" (Paris 7ème) s'est amusé à relever ce défi. Ainsi, aidé de sa brigade il nous a proposé une succulente succession de plats de l'apéritif au dessert composés tous de quinoas. Des plats originaux nous montrant qu'avec des produits simples du quotidien on peut préparer un repas étoilé. Dans cet article je vais donc vous emmener avec moi pour vous faire découvrir ce moment privilégié à travers mes photos.

Dégustation des vins Château Lamothe-Bergeron chez Alan Geaam

Dégustation des vins Château Lamothe-Bergeron chez Alan Geaam

Dégustation des vins Château Lamothe-Bergeron chez Alan Geaam La semaine dernière j'ai été invitée au restaurant d'Alan Geaam (Paris 16ème) pour un déjeuner dégustation autour des vins du Château Lamothe-Bergeron. Dans cet article, je vais vous montrer en photo le restaurant et le repas du chef mais surtout vous présenter les accords vins que l'on a pu goûter tout au long du repas. Entre les différents plats gastronomiques on a ainsi pu découvrir 4 millésimes d'exception où excellence et raffinement s'accordaient à merveilles avec ce lieu intime et feutré, un vrai moment privilégié avec des saveurs que je vous invite fortement à découvrir par vous-même.

Un déjeuner presque parfait à l'Arpège (pas à pas en photos)

Un déjeuner presque parfait à l'Arpège (pas à pas en photos)

Un déjeuner presque parfait à l'Arpège (pas à pas en photos) La semaine dernière j'ai eu l'immense privilège d'être invitée à un déjeuner-dégustation au restaurant trois étoiles du chef Alain Passard : L'Arpège (Paris 7ème). J'ai pu y découvrir une farandole de plats de saison raffinés et créatifs où les légumes sont les rois. Pour sublimer chaque plat et les rendre tous encore plus séduisants, le chef nous avait choisi une sélection de 9 Champagnes Franck Bonville. Des mises en bouche au dessert, chaque Grand Cru nous a ainsi progressivement transporté vers un déjeuner "presque parfait". A travers cet article, je vais essayer de vous emmener dans cet univers idyllique dans lequel on ne va généralement que pour fêter une grande occasion. Ainsi, je vais vous présenter brièvement l'endroit, le chef, ses plats en photos mais surtout tous ces champagnes d'exception issus d'un domaine familial encore peu connu mais dont certains champagnes sont accessibles au public et pas seulement aux grands chefs. Je ne peux que vous inviter ensuite à vous forger votre propre opinion.

Beignets de poisson Thaïlandais

Beignets de poisson Thaïlandais

Beignets de poisson Thaïlandais Une recette traditionnelle de beignets dont il existe une infini de recettes. En effet, chaque famille possède la sienne et on en propose toujours au restaurant mais on peut aussi les déguster dans la rue car ils sont vendus couramment par les marchands ambulants tout au long de la journée. Certains les font même cuire dans un bouillon plutôt que dans l'huile de friture. Ici, c'est ma version adaptée en utilisant la pâte de curry verte qui m'a été offerte par Ayam.

Poulet aux cacahuètes et nouilles « Tori-amazu »

Poulet aux cacahuètes et nouilles « Tori-amazu »

Poulet aux cacahuètes et nouilles « Tori-amazu » Une recette traditionnelle japonaise rapide et facile à faire. De plus elle n'utilise que des ingrédients disponibles en grandes surfaces. Cette façon de cuire les escalopes de poulet c'est juste le secret pour avoir une viande moelleuse à l'intérieur et croustillante à l'extérieur comme dans les restaurants asiatiques. Personnellement j'ai divisé par deux la viande car en lamelles cela faisait beaucoup pour 4 personnes. Inutile aussi de vous dire que le côté sucré salé de la sauce aigre douce et le croquant des cacahuètes associé aux nouilles chinoises a beaucoup plus. C'est donc une recette pour manger comme au restaurant mais à la maison !

Mangue comme au restaurant (pas à pas en photos)

Mangue comme au restaurant (pas à pas en photos)

Mangue comme au restaurant (pas à pas en photo) Et oui, c'est très facile de couper une mangue comme au restaurant. Néanmoins, il faut d'une part avoir un couteau bien aiguisé (les meilleurs sont ceux en céramiques mais attention aux doigts!!) et d'autre part savoir choisir sa mangue. En effet, il faut en acheter une expédiée par avion (c'est écrit dessus) c'est la garantie que le fruit a été cueilli à maturité. Les autres mangues sont coupées vertes mais ne mûrissent plus du coup le fruit n'est pas sucré (mais c'est suffisant pour d'autres préparations ou la mangue va cuire) et inutile d'attendre il va juste finir par s’abîmer c'est ça la différence de prix...

Sushis

Sushis

Sushis Une seule règle pour faire ses propres sushis comme au restaurant japonais : avoir du poisson bien frais. Si vous n'êtes pas sûr de la fraîcheur de votre poisson, autant tricher sur la recette originale pour la rendre plus européenne en remplaçant le poisson frais par du poisson sous-vide style saumon fumé mariné ou nature, filets de haddocks... Personnellement, mes enfants adorent les sushis au saumon fumé et trouvent ceux au saumon moins bon, comme quoi!