Potée à la jambette et sauce ravigote au raifort - Les petits plats de Béa

Potée à la jambette et sauce ravigote au raifort - Les petits plats de Béa

Ainsi présentée cette potée évoque une recette du nord, qu'on appelle aussi soupe à la jambette. Un bon plat d'hiver que faisait régulièrement ma mère, une grosse soupe pleine de bons légumes, quant à la viande, un jarret de porc qu'on appelle également...

Les recettes de cuisine similaires à "Potée à la jambette et sauce ravigote au raifort - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Côte de porc à la potée de légumes

Côte de porc à la potée de légumes

Une délicieuse recette cookeo : Recette de Côte de porc à la potée de légumes au cookeo. Rapide, simple et bon. Meilleur recette de Côte de porc à la potée de légumes par Cookeo Mania

Salade de carottes à l'orange [Microvap Tupperware]

Salade de carottes à l'orange [Microvap Tupperware]

Je sature des légumes d'hiver, vivement que mes paniers de légumes de l'Amap prennent des airs de printemps ! Alors pour changer des carottes en soupe, en purée ou dans les plats mijotés j'ai eu envie de les faire voyager un peu en les servant cuites, en salade avec une sauce au jus d'orange, au per

Le Meal Prep - Fourneaux Et Fourchettes

Le Meal Prep - Fourneaux Et Fourchettes

Bien manger, c’est une sacré organisation ! Entre le travail, le sport, les sorties … le temps de cuisiner en semaine se réduit considérablement et on tombe vite dans la facilité. Pour ma part, je dois en plus me cuisiner des plats pour le midi, n’ayant pas de cantine ou de quoi cuisiner sur mon lieu de travail, et n’ayant pas une folle envie de manger des sandwichs tous les midis. Je fais aussi du sport plusieurs soir par semaine, et il m’est souvent impossible niveau timing de rentrer du travail, cuisiner, manger, et partir au sport. Donc, plutôt que de manger un plat de pâte au fromage râpé, je me suis mise au meal prep !  Mais qu’est ce que c’est ? Le meal prep vient de l’anglais « meal » qui signifie repas et « prep » pour préparation, Ou autrement dit l’art de préparer ses repas en amont.  Voilà comment ça se passe à la maison :  Durant la semaine, je prépare mes menus pour la semaine suivante. J’essaye de réduire la viande et le poisson au maximum, je prévois donc en général un seul repas dans la semaine avec de la viande ou du poisson. Si le plat est long à faire, je le prévois en début de semaine pour le cuisiner le week end, sinon je le prévois en milieu de semaine et vais chercher la viande le jour J chez mon boucher. Je fais aussi attention avec le poisson, et ne mange pas de poisson d’origine Norvège par exemple.  Pour le reste de la semaine, je passe en revue les légumes de saisons et essaye de prévoir les plats en fonction. (Pas toujours facile sachant que j’ai vraiment du mal avec 95% des légumes d’hiver !  😉 ) Nous sommes 2 à la maison, et je sais qu’un gros potiron nous fait 2 repas : je prévois donc 2 recettes à base de potiron Pareil pour les sachets de pomme de terre, ou toutes ces choses en grandes quantité qui peuvent servir pour plusieurs repas.  Je trouve ça pratique car il est plus facile pour moi de trouver des idées de recettes autour d’un aliment particulier, et cela évite également le gaspillage.  Pour faire mon menu, je me sers d’un tableau Excel tout simple, ou je note mes recettes pour chaque midis et chaque soirs de la semaine, et ou je note tous les ingrédients dont j’ai besoin, ainsi que les quantités. Ci-dessous mon tableau si vous voulez vous en servir ! Je prends ensuite ma liste et la compare avec tout ce que j’ai dans mes placards : encore une fois on évite le gaspillage ! J’achète seulement ce dont j’ai besoin.  Vient le temps de la cuisine ! (Enfin !) Une fois les courses faites, je me réserve en général le dimanche après-midi pour cuisiner.  La aussi, question d’organisation. On commence par les aliments qui prennent le plus de temps à cuire, et on se pose les bonnes questions : Combien de plats vont aller au four ? Pour combien de temps ? Est ce que plusieurs plats nécessitent les mêmes ingrédients ? Si c’est le cas, je fais en sorte de les préparer en même temps.  Je privilégie les quiches, tartes, et autres plats qui se conserve quelques jours. Mais vous pouvez aussi prévoir d’autres plats qui se gardent un peu moins bien. Dans ce cas, préparez tous vos ingrédients (épluchez vos carottes, découpez vos courgettes,…) et faites cuire le tout au dernier moment ! Vous aurez ainsi gagné un temps très précieux de préparation. En général, je prévois les repas du soir pour 3 personnes : ainsi, il me reste une portion pour le midi! En plus de gagner du temps, cela m’évite de trop me creuser la tête pour trouver 2 fois plus de recettes. Il est temps ensuite de ranger vos préparations ! C’est la qu’il vous faut des boites. De nombreuses boites. Vous pouvez aussi les mettre au congélateur, si votre plat est prévu pour la fin de semaine et que vous n’avez pas envie qu’il se détériore. Pensez à étiqueter vos boites, avec le nom de votre plat, le jour à laquelle vous souhaitez le manger, et la date à laquelle vous l’avez préparé.  Ainsi, plus de casse-tête durant la semaie! Vous sortez votre petite boîte, vous réchauffez, vous assaisonnez si besoin, et vous dégustez. Le grand luxe quoi ! Et encore une fois , les soirs où on a pas trop de temps, c’est tellement plus simple et plus sain que de ce faire un plat rapidos. Le meal prep est également super pour les petits déjeuners ! Vous n’avez pas le temps de prendre un petit déjeuner ? Vous mangez un gros bol de céréale rapidement ? Préparez à l’avance vos barres de céréales, vos galettes pour le matin. Comme ça, un petit déjeuner de chef chaque matin!  Et vous, êtes vous adeptes du « meal prep » ? 

Vins blancs secs : comment les déguster ? - Fourneaux Et Fourchettes

Vins blancs secs : comment les déguster ? - Fourneaux Et Fourchettes

Fruités et nerveux, fruités et souples, riches et structurés, riches et ronds…. les vins blancs secs sont multiples et possèdent un très large éventail de saveurs. Vous avez du mal à les identifier et vous aimeriez savoir comment les déguster ? Voici les principaux cépages utilisés et quelques-uns des vins blancs secs les plus connus en France, avec des conseils pour les accords mets-vins. Une liste non exhaustive, et non limitative ! La famille des vins blancs secs est immense et ne connaît pas les frontières. Elle va des AOC le plus connues à des vins plus confidentiels, parfois classés « vin de table » ou « vin de France ». Ils ont cependant un dénominateur commun : pour être appelés « vins blancs secs », ils doivent contenir moins de 0,2 % de sucre par litre soit entre 0,1 et 2 grammes par litre. Pour déguster un vin blanc sec AOC, qui a fait ses preuves, vous pouvez piocher dans la liste ci-dessous, qui répertorie quelques-uns de vins blancs secs les plus connus en France. Vous avez l’esprit curieux et aventurier ? Vous aimez découvrir les vins étrangers ou des vins plus confidentiels ? N’hésitez pas à vous tourner aussi vers un vin blanc sec plus insolite, confectionné par un vigneron un peu rebelle qui n’a pas planté le cépage autorisé ou fait les assemblages autorisés par l’appellation. Vin blanc sec : les principaux cépages utilisés en France Le Chardonnay : il est très présent en Bourgogne. Il donne des vins fins, équilibrés, avec un bouquet complexe. Leur robe est jaune or brillant avec des reflets verts. Le Sauvignon : c’est le cépage blanc le plus cultivé au monde, avec le chardonnay. Il est très présent dans le Bordelais et le Val de Loire. Il transmet parfaitement la minéralité de son terroir. Les vins blancs secs issus du Sauvignon sont fins et équilibrés. Le Chenin blanc : on le trouve beaucoup en Val de Loire, mais il est rare sur le territoire français. C’est un cépage exigeant très versatile, qui permet de faire des blancs très secs, mais aussi très liquoreux. Il peut vieillir très longtemps. Il apporte au vin à la fois de la fraîcheur et de la vivacité. Le Pinot blanc : à l’origine très implanté en Bourgogne, il s’est beaucoup développé en Alsace. Ce cépage permet d’obtenir des vins équilibrés, entre rondeur et acidité. En sec, il offre des vins très fruités et assez vifs, faciles à savourer. Le Riesling : il est cultivé principalement en Alsace. En vin sec, les vins issus de Riesling ont un bon équilibre entre acidité fruitée et richesse, avec beaucoup de minéralité. Le Riesling fait de très bons vins de garde qui se conservent au moins une dizaine d’années. Vins blancs secs : les principales AOC en France L’AOC Sancerre (Cher). Son cépage blanc principal est le sauvignon. Sa teinte est or pâle. Il possède une acidité naturelle qui s’accorde parfaitement avec des fruits de mer, des poissons et crustacés, de la viande blanche en sauce. Il est parfait avec des fromages de chèvre comme le crottin de chavignol. L’AOC Chablis (Yonne). Son cépage blanc principal est le chardonnay. C’est un vin vif en bouche, au nez frais, avec une finale minérale. Il est très sec et vif, jusqu’à l’acidité. Sa robe, blanc-vert ou jaune pâle, est discrète. Il accompagne les plateaux de fruits de mer, les poissons grillés, pochés ou en terrine, la viande blanche en sauce, les escargots, le chèvre frais, le beaufort, le comté. L’AOC Pouilly-Fuissé (Saône-et-Loire). Son cépage blanc principal est le chardonnay. Ce vin élégant et profond à la robe jaune paille est parfait à l’apéritif ou en début de repas. Il accompagne les crustacés grillés, les poissons crus, les ris de veau aux champignons, la blanquette, les terrines de légumes, les gougères au fromage, comté, le beaufort, le chèvre frais. L’AOC Muscadet (Loire-Atlantique, partiellement Maine-et-Loire et Vendée). Son cépage blanc est le melon de Bourgogne. C’est un vin complexe, gras, qui a un beau volume en bouche. Grâce à ses arômes discrets, floraux et fruités, notamment de citron, il est idéal avec des huîtres et des fruits de mer. L’AOC Entre-deux-Mers (Gironde). Son cépage principal est le sauvignon. Cette appellation a des arômes très intenses et sa minéralité procure une fin de bouche désaltérante, une sensation de fraîcheur, avec une finale acidulée. C’est un vin nerveux, mais aussi doux et sec. Il accompagne les plateaux de fruits de mer ou d’huîtres d’Arcachon L’AOC Bordeaux Blanc (Gironde). Ses cépages principaux sont la muscadelle, le sauvignon et le sémillon. Ces vins secs, nerveux, et floraux, ont des notes fruitées de citron, de pamplemousse, de fruits exotiques et de pêche. Ils ont de la force et une belle rondeur. Ces vins frais sont parfaits avec des fruits de mer, des coquillages et des poissons grillés. Certains, plus complexes, se marient avec des viandes blanches. Ils accompagnent aussi la quiche lorraine et la volaille. L’AOC Pouilly-Fumé (Nièvre). Son cépage blanc principal est le sauvignon. Ce vin généreux, fin et minéral, est tantôt frais et vif, tantôt long en bouche et plus franc. Il a des notes fruitées d’agrumes, et de fruits (groseille, fruits de la passion, litchi, pêche de vigne). Il accompagne les crustacés, les poissons à chair ferme, la blanquette, le chèvre frais ou affiné.

Potée à la jambette et à la saucisse au chou - Les petits plats de Béa

Potée à la jambette et à la saucisse au chou - Les petits plats de Béa

Voici un plat d'hiver bien réconfortant où j'ai associé un jarret de porc à de la saucisse au chou, comme on en trouve à la montagne. C'est un plat généreux en légumes, tout ce que j'aime et pour lequel j'ajoute les légumes en cours de cuisson , pour...

Recette - Joues de porc au cidre - La cuisine de Martine

Recette - Joues de porc au cidre - La cuisine de Martine

Avec ce temps froid de ces dernières semaines, un bon petit plat mijoté en ce dimanche midi est de circonstance.. Je pense qu’il a été apprécié à sa juste valeur, viande extra fondante, moelleuse à souhait….accompagné de légumes de saison, pomme de terre et carottes. La sauce au cidre est un pur délice !! Pour …

Ragoût de porc de Grand Maman

Ragoût de porc de Grand Maman

Ce plat est un grand classique de la cuisine des grand-mères : une viande de porc peu onéreuse, un peu grasse, parfaite pour mijoter longuement avec les légumes de l'hiver : carottes, pommes de terre... C'est un plat parfumé qui rassasiera les grandes tablées familiales à peu de frais. 1 - Ingrédients pour 4 personnes

La potée

La potée

La potée est un plat de viandes ou de charcuterie, accompagnées de légumes, dont souvent du chou. Pratiquement chaque région française a sa version locale, avec qui charcuteries, saucisses, qui jarret de porc ou morceau de lard. La recette tire son nom du plat dans lequel elle était cuisinée. Pour ma part, je fais la

Rôti de porc et courge d’hiver (potimarron ou shiatsu) aux herbes de Provence, recette d’une maladroite professionnelle

Rôti de porc et courge d’hiver (potimarron ou shiatsu) aux herbes de Provence, recette d’une maladroite professionnelle

Viande et légumes dans un même plat = moins d’ustensiles à sortir du placard! À faire dès l’apparition du potimarron en automne. Les photos correspondent à la recette réalisée avec de la courge « s…

Quenelles de dinde maison et purée de courge + une soupe en prime!

Quenelles de dinde maison et purée de courge + une soupe en prime!

Je m’étais promis de faire du simple cette année. Alors voilà: du simple, du léger, une viande blanche + purée de légumes d’hiver, et une soupe en prime! Les légumes cuisent à l’e…

Soupe style ''pot au feu'' - La cuisine d'Anna

Soupe style ''pot au feu'' - La cuisine d'Anna

Il faisait froid aujourd'hui pour une journée d'août .Alors j'ai fait une soupe réconfortante au boeuf et légumes. Ingrédients: Pièce de...

Kig ha farz, le pot-au-feu breton

Kig ha farz, le pot-au-feu breton

Kig ha farz,cuisine bretonne,tradition,spécialité bretonne,Finistère,le Léon,farz sac'h,farz bruzunog,porc,boeuf,far breton,far gwinizh du,far noir,sarrasin,blé noir,beurre,lipig,échalote,légumes,plat mijoté,carotte,chou,poireaux,pommes de terre,navet,rutabaga,sac à far,cuisine familiale,10 personnes,grandes tablées,potée bretonne,plat unique,plat complet,cuisine de terroir