Sauce bourguignonne froide - Les plaisirs de la bouche

Sauce bourguignonne froide - Les plaisirs de la bouche

Recette N°663 Ingrédients pour un bol de sauce : 20 g de beurre 1 échalote émincée (32 g) 15 cl de vin rouge 11 g de moutarde forte 1 jaune d’œuf 20 cl d’huile d’arachide 3 c à c, de vinaigre de riz 70 g de tomate concentrée 2 c à café de sauce worcestershire...

Voir la recette sur le site de l'auteur

Vous allez aimer dans notre boutique


Chez moi - Printemps-Eté

Chez moi - Printemps-Eté

Après un premier volume consacré aux recettes de l'automne et de l'hiver, Hélène Darroze nous invite ici à célébrer les beaux jours autour de recet...

La cuisine facile

La cuisine facile

Ce nouvel ouvrage de la collection Les bonnes saveurs va combler les amateurs de petits plats simples et légers. Vous apprendrez à réussir des rec...

Cuisine rock

Cuisine rock

Découvrez dans ce livre des recettes gourmandes et originales, inspirées des plus grands tubes de Rock.Des apéros et entrées qui vont secouer avec...

le riz dans tous ses etats: ENCYCLOPEDIE CULINAIRE

le riz dans tous ses etats: ENCYCLOPEDIE CULINAIRE

Ce livre à quatre mains invite à découvrir la saga du riz, son histoire botanique et agricole, les rites et légendes qui l'accompagnent et enfin se...

Les recettes similaires


Marmelade de lièvre à la royale

Marmelade de lièvre à la royale

Marmelade de lièvre d'après Aristide Couteaux, mousseline de céleri rave, mostarda, crumble de pain d'épice et châtaignes Marmelade de lièvre © Renards Gourmets 4 personnesdifficulté : moyencoût : moyen +/- 2 jours Ingrédients :   Pour la marinade 2 cuisses de lièvre 2.5 cl d'eau de vie flambée de sorbier des oiseaux 25 cl de vin Langhe Rosso 2 brindilles de thym 2 branches de persil 2 brindilles de sarriette 2 brindilles d'hysope 1/2 cuillère à café de gingembre 1/2 cuillère à café de muscade 1 bâton de cannelle 1 clou de girofle 1 grain de poivre long 2 grains de poivre d'Assam 6 grains de poivre Voatsiperifery 4 baies de genièvre 1 gousse d'ail de la taille d'une amande 1 échalote grise 1 filet d'huile d'olive 1 cuillère à soupe de vinaigre de Banyuls 75 g de lard gras Pour la cuisson huile d'olive 50 cl de bouillon de bœuf 0.5 cl de vinaigre de Barolo 30 g de foie gras de canard grué de cacao 1 gousse de vanille poivre de Sarawak 2 gousses d'ail 1 échalote beurresel Pour la mousseline 1 céleri rave bouillon de volaille crème fraîche 1 oignon paille 1 brindille de thym poivre blanc beurre Autres châtaignes sous vide mostarda de Crémone pain d'épice Difficile de savoir si le lièvre est le roi des gibiers ou le gibier des rois. Mets dit-on préféré de Louis XIV à la fin de sa vie, le lièvre à la royale se décline sous différentes formes. Antonin Carême aurait livré au XIXe siècle une version en dodine, c'est à dire roulée et farcie de foie gras et de truffes. Au début du XXe siècle, le sénateur Aristide Couteaux proposait une version en capilotade c'est-à-dire longuement mijotée puis effilochée. Nous avons opté pour cette version que nous avons présentée sous la forme d'un Parmentier. Cette recette est réalisée en collaboration avec InterProchasse pour le site Je Cuisine du Gibier. Retrouvez-y de nombreuses idées sur la façon d'accommoder ces viandes qui possèdent d'exceptionnelles qualités gustatives et nutritionnelles. 1. Préparation de la marinade Faire flamber l'eau de vie de sorbier des oiseaux. Laver les herbes, réduire le gingembre et l'ail en purée et la muscade en poudre. Broyer le clou de girofle, les baies de genièvre et les différents poivres. Couper l'échalote en rouelle. Râper le lard gras. Disposer tous les ingrédients sur les cuisses de lièvre dans une terrine en terre cuite. Ajouter l'huile d'olive et le vinaigre. Chauffer le vin, le flamber, le laisser refroidir et l'ajouter à la marinade. Laisser reposer 24 heures au frais sous un film. 2. Cuisson du lièvre Préchauffer le four à 90°. Réserver les cuisses de lièvre et bien les sécher. Chauffer un filet d'huile d'olive dans une cocotte en fonte. Colorer les cuisses de lièvre en les tournant bien de tous côtés. Saler légèrement. Ajouter du beurre pour aider à la caramélisation de la viande. Mouiller avec la marinade et le bouillon de bœuf. Porter à frémissement, couvrir et laisser confire 6 heures au four. Récupérer les cuisses de lièvre, les désosser entièrement, remettre les os dans la sauce et effilocher la viande avec une fourchette. Réduire la sauce jusqu'à belle consistance et la chinoiser. 3. Préparation de la mousseline Ciseler l'oignon et le faire suer au beurre. Ajouter la brindille de thym, quelques grains de poivre blanc moulu et le céleri rave taillé en mirepoix. Laisser suer et mouiller à fleur avec le bouillon. Laisser mijoter jusqu'à ce que le céleri soit bien fondant. Mixer et ajouter la crème, laisser mijoter dix minutes sans faire bouillir. Ajouter le restant de poivre et mixer de nouveau pour obtenir une mousseline très lisse. 4. Liaison de la sauce Peler 2 gousses d'ail et une échalote, réduire en fine purée et incorporer à la sauce. Laisser mijoter 15 minutes, mixer et chinoiser de nouveau. Ajouter le vinaigre et le foie gras en dès. Laisser fondre sans faire bouillir. Passer la sauce au tamis pour obtenir une sauce bien lisse, tenir chaud. 5. Montage des timbales Préchauffer le four à 180°. Dans une petite timbale beurrée, garnir d'une couche de lièvre effiloché et nourri d'une cuillère de sauce et d'un peu de poivre de Sarawak, de grué de cacao et de grains de vanille. Terminer par une couche de mousseline. Enfourner jusqu'à très légère coloration de la mousseline. 6. Finitions et dressage Déposer la timbale sur une assiette, démouler. Garnir d'une châtaigne, de quelques morceaux de mostarda et d'un peu de crumble de pain d'épice (pour réaliser ce crumble, j'utilise du pain d'épice rassis que je mixe et conserve dans un bocal quelques mois). Terminer par une brindille de thym, d'hysope ou de sarriette. Garnir de sauce au cordeau. Marmelade de lièvre © Renards Gourmets Home Recettes Automne Facebook Pinterest Instagram

Ma petite lotte à l’américaine.

Ma petite lotte à l’américaine.

Il y a quelques mois je vous avais proposé les calamars à l'américaine. Et bien ce vendredi, je vous suggère une petite baudroie ou lotte à l'américaine. Rien de très compliqué à cuisiner et tellement bon ! Vous pourrez l'accompagner d'un riz blanc et de quelques légumes pour un plat complet. La baudroie est pêchée au large des côtes de l'Atlantique Nord dixit mon poissonnier chez qui nous avons l'habitude de prendre notre poisson. Et puis, il adore quand je lui refile quelques astuces. D'ailleurs, je lui ai confié ma recette de tartare de thon. Il était tout content. En attendant, je lui ai gentiment demandé de m'éplucher les deux petites baudroies que j'allais préparées pour ce midi. Et j'ai regardé attentivement comment sa petite femme levait les deux filets. Je vous montrerai en photo comment faire. On emploie souvent le terme de lotte aussi quand la baudroie est cuisinée m'a-t-on rapporté. Un peu de recherches sur internet concernant notre belle baudroie ne fait pas de mal : Les baudroies  appartiennent à la famille des lophiidés tels que les diables, crapaud de mer, marache ou saillit. Au XIXè siècle, la Souris de mer est le nom vulgaire par lequel on désigne parfois les baudroies. Il faut voir leurs têtes :P La baudroie commune, Lophius piscatorius et la baudroie rousse, Lophius budegassa, sont des poissons marins des eaux de l’Atlantique Nord et de la Méditerranée, qui ne se distinguent que par la couleur de leur ventre et par leur taille. Elles possèdent une tête énorme, aplatie et qui est bien plus large que le reste du corps. La bouche est large, formant presque un demi-cercle et surmontée de nombreuses dents pointues. L’ensemble du corps est recouvert de nombreux lambeaux de peaux ressemblant à des algues. Les baudroies arborent une véritable tenue de camouflage avec un dos brun, plus ou moins marbré, se confondant tout à fait avec le fond marin. [caption id=attachment_2654 align=aligncenter width=423] La baudroie est vraiment moche ! Une sacrée gueule. Seule la queue et les joues sont exquises. TiteZacuisine.com[/caption] L'origine du mot « baudroie » est mal connue, il semblerait néanmoins provenir du provençal puisque le terme est attesté sous la forme « boudron » dès 1452, mais aussi sous d'autres formes comme « buldroy » ou « baudroie ». Au XVIIIè siècle, le célèbre paléontologue Georges Cuvier orthographie le mot de la façon suivante : « baudroie ». Le terme (commercial) de lotte est encore plus ambigu, car il désigne aussi un poisson d'eau douce : la lote de rivière. L'espèce Lota lots, poissons d'eau douce, dont la dénomination commerciale française est lote ou lote de rivière avec un seul T contrairement à la lotte de mer que l'on cuisine aujourd'hui. Bref quand le poisson est dans l'eau c'est une baudroie et quand on la cuisine elle devient LOTTE avec deux T pour celle des océans et des mers. Compliquée cette affaire ! Voilà pour les quelques informations que j'ai pu recensées sur la toile pour vous présenter ce poisson à la chair blanche et exquise et qu'il faut cuire très rapidement. Par exemple, vous pouvez poiler vos filets de lotte dans un peu de beurre salé avec du persil plat ciselé et de l'ail deux minutes sur chaque face. C'est un délice. Vous pouvez coupez les filets en médaillons comme j'ai fait dans ma recette. Ce jour, je vous propose une recette assez facile. Seule la préparation de la sauce à l'américaine est un peu technique. Pour le déjeuner de ce midi, allez, j'ai mis un quart d'heure, vingt minutes à peine à la cuisiner et vous ferez pocher les morceaux de lotte deux minutes dans cette délicieuse sauce américaine. Faites la recette dans un faitout ou dans une grande casserole ou sauteuse profonde mais surtout pas à l'auto-cuiseur la chair de la lotte n'aime pas trop la surchauffe. Je vous donne tous les conseils que j'ai reçus de mes poissonniers. [caption id=attachment_2661 align=aligncenter width=960] C'est exquis ! Lotte à l'américaine, un régal ! Foi de TiteZa TiteZacuisine.com[/caption] Ma Petite lotte à l'américaine. Les courses : Pour 3 à 4 gourmands 2 à 3 belles queues de baudroie* Deux oignons Deux échalotes 5 -6 belles tomates fraîches de saison ou une grosse boite de tomates (en hors saison) Deux gousses d'ail Un petit bouquet de persil frisé ou plat du jardin Une belle branche d'estragon frais Un morceau d'écorce d'orange BIO ou les zestes d'une orange.  Un citron BIO 20-25 g de beurre salé de Guérande 10 cl de vin blanc sec type Muscadet  10 cl de fumet de poisson (il en existe en poudre comme le fond de veau - Chez Maggi ...) pourquoi se fatiguer ? Une cuillère à soupe de fond de veau.  Une cuillère à soupe de Cognac, j'en colle deux hi-hi !  2 cuillères à soupe d'huile d'olive de chez Belle-Maman Une pincée de piment de Cayenne. Sel de Guérande, poivre du moulinLa préparation : Epluchez les queues de baudroie*, si votre charmant poissonnier ne l'a pas fait. Lavez-les, épongez-les et coupez les filets le long de l'os central. Il parait que l'on ne dit pas arête pour une baudroie mais os. Sur chaque baudroie vous prélèverez donc deux beaux filets. Coupez les en morceaux. la cuisson se fera plus vite. Epluchez les oignons et les échalotes. Coupez et émincez-les. Versez dans un faitout sur feu moyen-vif, une à deux cuillères à soupe d'huile d'olive de contre-bande de chez Belle-maman. Faites-y sauter vivement  les oignons et les échalotes quelques minutes … en remuant.  Coupez les tomates en quartiers, coupez les deux dents d'ail en petits morceaux et disposez dans le faitout. Lavez les feuilles d'un demi bouquet de persil (gardez-en pour la décoration finale), et les feuilles d'estragon. Epongez-les et ciselez-les. Mettez-les sur les tomates. Je rajoute une cuillère à soupe de fond de veau. ;) c'est la Patte du chef LA LA LA I TOU  et les zestes prélevés sur un quart d'une orange ou juste un petit morceau d'écorce si tu crains de ne pas aimer le goût. Cela peut effectivement gêner les dégustateurs en herbe. Mais c'est juste imperfectible mais c'est un peu le secret d'une bonne sauce à l'américaine ;) Mouillez avec les 10 cl de vin blanc sec Muscadet, les 10 cl fumet de poisson que vous mélangerez bien. Ajoutez une cuillère à soupe de Cognac (voir deux … hi-hi !). Salez un peu, poivrez ! (doucement sur la dose de poivre !!! . Juste un soupçon).  Plus tard, nous rajouterons  une pincée de piment de Cayenne … Attention !!!! ayez la main légère. Vaut mieux rajouter un assaisonnement en fin de cuisson que de pleurer !) Couvrez la cocotte et faites cuire votre sauce américaine doucement 15 à 20 minutes sur feu doux. Mais ce n'est pas fini ! [caption id=attachment_2660 align=aligncenter width=632] Sauce à l'américaine, morceaux de lotte coupés, et découpe des filets de lotte. Bien longer l'arête centrale. Titezacuisine.com[/caption] Pendant ce temps : Pressez un 1/2 citron. Conservez le jus. Faites pocher les morceaux de lotte dans votre sauce américaine deux, trois minutes. (pas plus ! la lotte se cuit très rapidement). En fin de cuisson, retirez les morceaux de poisson et disposez les dans un plat de service profond à côté. Conservez couvert ! HORS DU FEU !!!!! Ajoutez dans la sauce, 20 à 25g de beurre coupé en petits morceaux, le jus de citron, UNE pincée de piment de Cayenne. MELANGEZ bien le tout. Astuce et petit tour de main :  Ajoutez le beurre froid coupé en petits morceaux afin qu'ils fondent rapidement en fouettant sans arrêt. Le beurre ne doit pas se liquéfier mais s'incorporer petit-à-petit morceau par morceau à la sauce. ETAPE de PATIENCE ...  MAis ... Mais … c'est ici même un des petits secrets de la réussite de la sauce à l'américaine :) Goûtez votre sauce et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire (sel,poivre). Versez la sauce dans le plat sur les morceaux de lotte. Parsemez du reste de persil plat ....Servez cette lotte à la sauce américaine avec un riz blanc (type Oncle Bens) et quelques légumes (chou blanc en fleurettes, fleurettes de brocoli et carottes en rondelles). [caption id=attachment_2663 align=aligncenter width=960] Petite lotte à l'américaine - Titezacuisine.com[/caption] Je vous souhaite une bonne dégustation et une belle découverte pour ceux qui ne connaissent pas l'onctuosité de la lotte. Les queues de baudroies * (demandez à votre poissonnier de nettoyer, éplucher et prélever les filets sur chaque queue. On compte env.130 g de poisson pour un enfant ou une femme et de 150-200 g de poisson par personne pour un homme ou un ado affamé qui mange bien. Mais demandez conseil à votre poissonnier, ce professionnel  connait les quantités exactes. Il est certain qu'un enfant de six ans mangera moins qu'un beau gaillard d'un mètre quatre-vingt-dix de dix-sept ans !

Filets de colin, purée au brocoli et sauce au vin blanc - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Filets de colin, purée au brocoli et sauce au vin blanc - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour 4 personnes 4 filets de colin de 120 g environ Un peu de farine 1 cuillerée à soupe d’huile La sauce au vin blanc 1 échalote 15 g de beurre doux 5 cl de vin blanc sec 5 cl de fumet de poisson (5 cl d’eau et 1 cuil. à café de fumet de...

Salade de pommes de terre au cervelas - Les plaisirs de la bouche

Salade de pommes de terre au cervelas - Les plaisirs de la bouche

Pour 6 personnes Ingrédients: 1 kg de pomme de terre 1 cervelas de 250 g 120 g de cornichons 15 cl d'huile d'olive 5 cl de vinaigre de vin rouge 50 g de moutarde forte 2 échalotes 2 oeufs 5 cl de vin blanc sec 1 cuillère à soupe de persil haché sel/poivre...

Base #3 Sauce rémoulade - cuisine lifestyle par @miss_tchiiif

Base #3 Sauce rémoulade - cuisine lifestyle par @miss_tchiiif

La sauce rémoulade connait autant de recettes que de cuisiniers. je n’ai pas la prétention de vous dire que la mienne est une vraie de vraie, en tout cas c’est une version plutôt simple et rapide à faire pour l’utiliser dans l’incontournable céleri rémoulade, ou en remplacement d’un aioli avec des légumes cuits, servis frais, ou avec une simple salade verte. Je sors de mon frigo et mon placard : 1 oeuf 1 cuillère à soupe de moutarde 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne 4 cuillères à soupe d’huile de tournesol 2 cuillères à café de vinaigre de Xérès ou de vin rouge sel et poivre Pour réussir à bien émulsionner cette sauce rémoulade : J’utilise soit un blender, soit un mixeur à soupe soit mon petit robot hachoir. On peut essayer à la main mais avec un oeuf entier, le risque de rater sa sauce est bien plus important que pour une mayonnaise classique. Je verse dans mon robot l’oeuf entier et les moutardes que je mélange à la vitesse la plus rapide possible. Sans cesser de mélanger, J’ajoute l’huile lentement. Le secret d’une sauce rémoulade réussie, c’est simplement de verser en filet et très lentement l’huile […]

Salade de pomme de terre à la serbe - Shukar Cooking

Salade de pomme de terre à la serbe - Shukar Cooking

8 pommes de terre 6 œufs 10 saucisses de type Strasbourg 1 oignon rouge 2 càs de sauce salade sans huile jardin d’orante 1 càs de vinaigre de vin 2 càs d’huile d’olive sel Cuire les pommes de terre dans une grande casserole en les démarrant à l’eau froide,...

Rumsteck en sauce au vin rouge - Les plaisirs de la bouche

Rumsteck en sauce au vin rouge - Les plaisirs de la bouche

Pour 4 personnes 4 pavés de rumsteck 1 échalote 1 ail 1 pincée d’herbe de province 3 cornichons 1 cuillère à soupe de farine 50 cl de vin rouge 3 cuillères à soupe d’huile d’olive Recette : Faites fondre une noisette de beurre pour cuire les rumsteck...

Blanquette de boudins blancs - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Blanquette de boudins blancs - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour 4 personnes 3 boudins blancs 1 poireau 2 carottes 300 g de champignons de Paris 2 échalotes 15 cl de crème fraîche liquide entière 30 cl de vin blanc sec 1 noix de beurre 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive 1 cuillerée à café de Maïzena...

Carottes rapées - Les plaisirs de la bouche

Carottes rapées - Les plaisirs de la bouche

Ingrédients 700 g de carottes 2 échalotes 10 cuillère à soupe d'huile 5 d'huile d'olive 5 cuillères à soupe de vinaigre de vin 5 cuillères à café de moutarde 2 cuillères à soupe de persil haché Sel/poivre Préparation: Pelée les carotte et râpées les,verser...

Foies de volailles en sauce bourguignonne - Les plaisirs de la bouche

Foies de volailles en sauce bourguignonne - Les plaisirs de la bouche

*Pour 3 ou 4 personnes Ingrédients : 400 g de foies de volailles 1 échalote 1 ail 1 pincée d’herbe de province 3 cornichons 1 cuillère à soupe de farine 50 cl de vin rouge 20 cl d’eau 3 cuillères à soupe d’huile d’olive Recette : Dans une poële, mettre...

Salade de cervelas - Valérie Passion Cuisine

Salade de cervelas - Valérie Passion Cuisine

Cervela ou saucisson de volaille Tomate Pommes de terre Radis Cornichons Oignons nouveau Persil plat Pour l'assaisonnement Moutarde 1cs Vinaigre de vin 1cs Huuile d'olive 3 cs Échalote Sel, poivre Faites cuire les pommes de terre à la vapeur pendant 20...

Sauté de Veau Tomates Champignons - La Cuisine des  Jours...

Sauté de Veau Tomates Champignons - La Cuisine des Jours...

Image : La Cuisine des Jours... © 2011 Ingrédients 1 kg de sauté de veau 200 ml de sauce tomate 200 g de champignons émincés 60 g de beurre 30 cl de vin blanc (sauvignon) 1 cuillère à soupe d’huile 2 échalotes émincées 10 oignons grelots 2 à 3 tomates...

Gnocconi au ragù de canard

Gnocconi au ragù de canard

Gnocconi au ragù de canard et aux blettes comme à Venise Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets 4 personnesdifficulté : moyencoût : bon marché+/- 2 heures Ingrédients : Pour les gnocconi 500 g de pommes de terre Bintje120 g de farine type 0030 g de semoule extra-fine1 œuf entier15 g de parmesanmuscadebeurresel1,5 l de consommé de canard Pour le ragù 2 canards sauvages1 carotte1 branche de céleri1 oignon2 gousses d'ail1 brin de sauge1 brin de romarin1 verre de Pinot Grigio Veneto1 verre de jus de canard1 bâton de cannelle de Ceylan4 grains de poivre de la Jamaïquepoivre noirselhuile d'olivevinaigre de Barolo Pour la garniture 1 poignée de pignons de pin1 poignée de raisins de Smyrne1 petit bouquet de blettes italiennes1 gousse d'ail en chemise1 filet d'anchois (ou un peu de colatura)muscadesel et poivreLes Gnocconi col sugo d'anatra est une recette typiquement vénitienne. Les gnocconi sont de gros gnocchi que l'on accompagne généralement d'une sauce à la viande appelée ragù. On peut les servir avec des erbre cotte, c'est à dire des salades cuites, provenant généralement de l'ile de Sant'Erasmo. Nous préparons toujours un peu plus de ce ragout de canard car nous aimons le réchauffer le lendemain pour le servir avec des bigoli, des pâtes de la région. Ce sont les Arméniens et les Juifs qui apportent les pignons et les raisins secs avec eux dans la lagune. Cette recette date probablement de cette époque. Elle comporte de nombreuses épices que les marchands du Rialto cherchaient à accommoder de différentes manières pour les faire goûter à leurs clients. Nous utilisons des cuisses de canard sauvage pour cette recette car il nous en reste généralement plusieurs  d'autres préparations mais on pourrait très bien faire de même avec des magrets ou un canard entier.Se procurer de la viande de gibier :Nous travaillons avec la société Picardie Venaison implantée à Compiègne dans l'Oise. Une maison réputée pour la fraîcheur de sa viande et la qualité du gibier sélectionné. Leur viande est principalement issue de réseaux de chasse des forêts et plaines de France.1. Préparation du ragùLever les cuisses et les filets de canard, retirer les peaux, les os et les nerfs et couper la viande au couteau finement. Faire chauffer un filet d'huile d'olive dans une cocotte en fonte. Ajouter la viande pour bien la faire dorer. Tailler la carotte, la branche de céleri et l'oignon en très fine brunoise. Dégraisser partiellement la cocotte et ajouter les légumes. Faire suer et déglacer avec le vin blanc. Ajouter l'ail en chemise, les herbes, le poivre de la Jamaïque, le jus et le bâton de cannelle brisé en deux. Donner une première ébullition, ajouter le j us de canard, donner une seconde ébullition, couvrir et laisser mijoter pendant deux heures à feu très doux. Retirer les herbes et les gousses d'ail. Ajouter un trait de vinaigre et du poivre noir fraîchement moulu.2. Préparation des gnocconiBrosser les pommes de terre avec leur peau et les faire cuire dans l'eau froide salée qui sera amenée progressivement à frémissement. Elles doivent être très fondantes. Éplucher tant qu'elles sont encore chaudes et écraser avec une fourchette. Remettre dans la casserole une fois égouttée et les faire dessécher quelques minutes. Tamiser puis laisser tiédir sur une planche farinée. Former un trou au centre, incorporer l’œuf, disposer la moitié de la farine et de la semoule autour des pommes de terre. Saler, ajouter la muscade râpée et le parmesan et commencer à amalgamer les ingrédients ensemble. Ajouter le reste de la farine et de la semoule et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse et homogène. Couper une tranche et former un boudin de 2 cm de diamètre. Le couper en tronçons de 2 ou 3 cm. Les rouler légèrement dans les mains préalablement farinées. Laisser reposer sur un torchon fariné.3. Préparation de la garnitureLaver les blettes, les égoutter, ne conserver que le vert. Couper grossièrement. Faire chauffer un filet d'huile d'olive dans une sauteuse. Ajouter la gousse d'ail en chemise et le filet d'anchois. Laisser infuser sur feu moyen quelques minutes avant de débarrasser la gousse d'ail. Faire tomber les blettes et les faire suer vivement. Ajouter les raisins secs et la muscade, saler et poivrer. Dans une petite poêle, faire dorer les pignons de pin quelques minutes.Porter une grande casserole de consommé à frémissement. Retirer du feu, immerger délicatement les gnocconi et replacer sur le feu. Le consommé doit frémir mais ne pas bouillir. Dès que les gnocconi remontent à la surface, c'est qu'ils sont cuits.Faire fondre un peu de beurre dans une casserole. Égoutter les gnocconi et les arroser de beurre fondu.Disposer un peu de sauce au canard dans une assiette creuse, ajouter les gnocconi, les herbes cuites et parsemer de pignons de pin, de muscade fraîchement râpée et de poivre noir. Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets Gnocconi au ragù de canard © Renards Gourmets Home Recettes Automne Facebook Pinterest Instagram

Salade de pommes de terre persillées - Une toquée en cuisine

Salade de pommes de terre persillées - Une toquée en cuisine

Une salade qui a eu beaucoup de succès Pour 3 personnes Ingrédients: - 6 grosses pommes de terre à chair ferme - 2 oeufs durs - 3 cas d'huile d'olive - 1 éclat d'ail - 1 cas de vinaigre de vin - 1 cas de moutarde - 2 échalotes - 3 cornichons au vinaigre...

Kiflice

Kiflice

J'ai une famille.... jusque là, rien de bien extraordinaire. Mais ma famille est bien plus étendue  que ma simple famille biologique. J'ai une famille de coeur ; elle vient des Balkans, et plus exactement de Serbie. Cela fait 25 ans aujourd'hui que j'ai été adopté par cette belle et grande famille qui fait partie intégrante de mon existence. Je les aime ; j'y ai trouvé petits frères et petites soeurs qui, en plus de ma famille "de sang", me supportent au quotidien et savent être là lorsque le besoin s'en fait sentir. Cette famille de coeur a su m'apporter une richesse inestimable : une autre culture. Toutes les facettes de cette culture serbe me sont désormais familières, toutes ou presque s'entend. De cette culture, il est un aspect que je privilégie, et il ne faut pas être grand clerc pour deviner que je m'acharne encore aujourd'hui à décoder la cuisine serbe et ses mille et un trésors. Celle que je connais bien est celle du Sud de Beograd, à mi-chemin entre plaine et montagne, la région de Pozega, Uzice, Mokra Gora, Zlatibor........ C'est une cuisine que l'on pourrait qualifier - sans être péjoratif - de paysanne tant elle puise ses racines dans la terre et ses richesses. Le légume roi est avant tout le chou (kupuc) qui se décline en quelques préparations savoureuses. La meilleure d'entre elles étant - selon moi - la salade de chou. Le chou blanc, voire rouge, est émincé très finement avant d'être assaisonné de sel, poivre, vinaigre de vin et huile avec un soupçon d'eau. Cette salade qui est présente à tous les repas, est brassée à pleines mains avant d'être oubliée quelques heures. Le chou s'attendrit et devient doux tout en conservant un léger craquant. De toutes les salades, c'est la plus rafinée. A celle-ci on peut ajouter la salade serbe ( tomates concombres, oignons et parfois fromage), qui elle aussi, est de toutes les tables. En été, on assiste à des orgies de pastèques énormes ( lubenica ), de fruits savoureux et gorgés de soleil - mention toute particulière et personnelle pour la divine framboise d'Arilje ( malina ) -.Je pourrais écrire quinze pages sur mes coups de coeur et mes découvertes mais je me limiterai à celle qui m'a fait le plus chavirer. Si la culture du fromage est dit-on, française, voire néerlandaise, la  Serbie n'est pas en reste avec les deux ou trois préparations laitières qu'elle connaît. La première et la plus fameuse est le "kajmak". Le lait est mis à tièdir dès la traite et écrémé. Cette crème est réservée et salée pour être longuement affinée et donne naissance au kajmak, fromage crémeux à souhait que l'on peut difficilement comparer. Il est à mi-chemin entre le beurre et la féta. Ce kajmac, malgré son prix élevé, est présent sur les tables aux côtés des salades, des légumes crus, etc.... Il accompagne divinement les viandes grillées, sur lesquelles il fond......... on frôle le péché.... non, c'est un péché. On prépare aussi l'équivalent de la féta. Cette fois le lait est emprésuré et égoutté pour donner ce "sir" que l'on mange à toutes les sauces. On le retrouve souvent râpé grossièrement sur les légumes de la salade serbe. Lorsque je vivais au Kosovo, je m'échappais aussi souvent que possible pour une des enclaves serbes et me rassasier dans un " PESTOPAN" (restaurant). On y faisait grande table de cochonnailles de toutes sortes et grillées. Les énormes saucisses ou encore le roulé à la Karadjorjevic valaient la peine de faire de nombreux kilomètres. Dans ces restaurants, on accompagnait les viandes de bonnes grosses frites maison sur lesquelles le chef râpait du "sir". Indescriptible !!!!Ici et aujourd'hui, je vais vous donner une petite recette. C'est un petit croissant au fromage qui viendra avec succès je pense, agrémenter un buffet, voire un gros apéritif. On les appelle KIFLICE, prononcer "kiflitssé".

Poulet marengo

Poulet marengo

Ingrédients : 3 escalopes de poulet 3 c. à s. de farine 50 g de beurre 250 g d'échalotes pelées 250 g de champignons de Paris 3 gousses d'ail pelées et écrasées 4 tomates hachées 30 cl de vin...

Artichaut vinaigrette - Line Lisbonne Et Cie

Artichaut vinaigrette - Line Lisbonne Et Cie

Pour 2 personnesTemps de préparation : 10 minutes Temps de cuisson : 40 à 45 minutes Niveau de difficulté: Très facile Ingrédients1 artichaut par personne Pour la sauce vinaigrette : 5 cuillères à soupe d'huile d'olive, 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin, 1 cuillère à soupe de moutarde Préparation Bien laver les artichauts … Read More

Salade de riz au thon

Salade de riz au thon

Ingrédients:  300 g de riz 200 g de thon 200g de maïs 150 g de tomates cerises 3 oeufs durs 1 c. à s. de moutarde 3 c. à s. d'huile de tournesol 2 c. à s. de vinaigre 1 c. à s. de jus de...

Sauce burger goût pommes frites - Les plaisirs de la bouche

Sauce burger goût pommes frites - Les plaisirs de la bouche

Recette N°528 Ingrédients: 1 jaune d'œuf 20 cl d huile d'arachide 1 c à café de moutarde douce 1 c à café de vinaigre blanc 1 c à café rase de sucre en poudre 1 pincée de sel 1 pincée de poivre blanc 1 échalote émincée finement 2 c à soupe de crème fraîche...

Côte de porc sauce bourguignonne - Les plaisirs de la bouche

Côte de porc sauce bourguignonne - Les plaisirs de la bouche

Recette N°455 Pour 2 personnes Ingrédients pour la viande et la sauce: 20 g de beurre pour la viande 30 g pour la sauce 2 côtes de porc (ou grillades) 30 cl de vin rouge 1 échalote 1 branche de thym et 3 feuilles de laurier 1 gros cornichon ou 3 petits...

Les avis


Soyez le premier à mettre un commentaire

Votre commentaire


Copyright RecettesMania ©2022. All rights reserved.