Courge Bleue de Hongrie rôtie à l'Harissa - Les petits plats de Béa

Courge Bleue de Hongrie rôtie à l'Harissa - Les petits plats de Béa

Cette petite recette toute simple méritait de figurer sur ces pages. Elle est facile à préparer, bien parfumée à la condition de bien choisir son harissa, la mienne vient d'une boutique orientale, c'est une préparation maison. Le plus difficile est de...

Les recettes de cuisine similaires à "Courge Bleue de Hongrie rôtie à l'Harissa - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Canelés bordelais

Canelés bordelais

Le canelé connait un regain d'intérêt depuis quelques années. Cette spécialité bordelaise que j'ai personnellement découverte en 1991 alors que je venais d'arriver dans la proche région est assez peu commune et on peut le dire, ne ressemble à rien d'autre.Délicieux petit gâteau très fondant et parfumé sous une croute très craquante, il est vite devenu incontournable lors de mes virées rue Sainte Catherine. Une grande maison bordelaise les vendait dans la rue, sur des petits étals roulants aux couleurs de la marque.Le canelé est à la fois très simple à préparer mais suffisamment difficile à réussir pour dissuader quiconque a essayé au moins une fois.Il se cuit traditionnellement dans des moules de cuivre, qui, je le reconnais, coûtent un demi-bras. J'en ai quelques uns qui datent de cette époque mais pour bien faire il en faudrait 24, ce qui représenterait un investissement fort conséquent. J'ai - comme beaucoup - succombé à la mode du silicone mais mes premiers essais se sont révélés totalement catastrophiques.La raison en est simple : les canelés ( vous noterez que l'on écrit ce mot avec un seul N ! ) sont originellement cuits dans des moules individuels en cuivre qui conduisent parfaitement la chaleur, d'où le succès de la croute du canelé. Or le silicone, s'il présente plusieurs avantages certains ( encore que .... ), a ceci de particulier qu'il n'est absolument pas conducteur de chaleur, d'où un ratage quasi systématique. J'ai fait quelques essais et suis enfin parvenu à produire des canelés en tous points identiques à ceux que je dégustais à Bordeaux il y a presque trente ans.Je vous invite à suivre mes indications scrupuleusement. Tout réside dans la cuisson et dans la maîtrise du four.Ah oui, indispensable et incontournable : la préparation à canelés se fait OBLIGATOIREMENT un minimum de douze heures avant la cuisson.

Les trois houmous

Les trois houmous

Et non, vous ne rêvez pas .... Ce n'est pas un, ce ne sont pas deux mais trois houmous que je vous propose. On connait - et l'on aime - tous le houmous, très certainement libanais. Il s'agit de cette délicieuse purée de pois chiches servie froide et enrichie d'huile d'olive, de citron mais surtout de purée de sésame.Cette purée est indispensable. On la trouve aujourd'hui partout dans les rayons " épicerie du monde ", "kasher" ou encore en magasins bio. Elle porte plusieurs noms en fonction de son origine moyen-orientale ou nord-africaine : tahin, tahini, tahina ou tahiné voire téhin. Cette purée de graines de sésame blanc est absolument indispensable à la réussite du houmous mais aussi à la réussite de mes deux autres houmous. Je vous propose de décliner la recette classique à base de pois chiches et de tenter le houmous de haricots blancs et également d'artichauts.

Pain d'épices

Pain d'épices

     Il existe de nombreuses variétés de pain d'épices et autant de villes tant en France qu'à l'étranger qui peuvent s'enorgueillir de mettre en avant cette spécialité.Reims, Sens, l'Alsace, l'Allemagne (Ulm), l'Angleterre offrent toutes un pain d'épices dont les recettes sont parfois très différentes. La base toutefois, reste unique : une farine, du miel et des épices.Le pain d'épices de Dijon se distingue essentiellement par le recours à la farine de blé alors que les autres sont très souvent faits à base de farine de seigle.Le pain d'épices est plus que millénaire ; si des traces de pain de sésame au miel sont connues et répertoriées en Egypte antique, Rome mettait aussi à sa table des préparations faites de  pâtes frites au miel. Le pain d'épices tel que nous le connaissons en occident viendrait quant à lui de l'extrème-orient et l'on avance l'hypothèse qu'il descendrait en droite ligne d'un pain/gâteau chinois (le mi-kong), pain dont la réputation de très longue conservation aurait séduit les troupes du terrible Gengis Khan.  Ce pain aurait cheminé à travers le continent avant d'échouer au Moyen-Orient. De là, des Croisés le rapportèrent dans les Flandres et la jeune comtesse de Flandres et d'Artois, également duchesse de Bourgogne, Marguerite de Flandres aurait apporté cette préparation à Dijon, siège du duché.         Du fond de sa retraite du château de Germolles ( Saône-et-Loire), notre bonne duchesse nous a transmis cette spécialité qui fait encore la renommée de notre bonne vieille ville de Dijon.Jusque dans les années cinquante, la région comptait plus de quarante artisans "pain-d'épiciers". Aujourd'hui, seules deux maisons ont survécu : "Mulot et Petitjean" et "Auger".Personnellement moi, c'est ma madeleine de Proust. Entrer dans la boutique sans âge de Mulot et Petijean, contempler les boiseries anciennes et pâtinées, marcher de la pointe des pieds sur le carrelage coloré et sentir.... sentir cette odeur si caractéristique de "notre" pain d'épices. L'anis et l'anis étoilé parfument la pâte du pain d'épices de Dijon. Quel tourbillon de parfums, d'odeurs, de formes.....J'ai toujours été impressionné par les monstrueux "pavés de santé", ces pièces rectangulaires de plus de six kilos que l'on détaillait et vendait au poids. Nous allions fort souvent en acheter pour les grand- tantes, car au delà de la gourmandise, le pavé de santé était appelé ainsi car on lui prêtait une vertu indéniable : " ça fait aller " !!!!!!!!Les pains fourrés de confiture d'orange, les nonnettes, les glacés minces, les sujets .......Le goût de mon enfance ? oui, une tartine de pain d'épices plutôt sec, beurré et trempé dans un cacao au retour d'une partie de neige au pied des vignes du plateau de Chenôve, tout ça les pieds collés contre le radiateur de la salle à manger !Je fais encore régulièrement du pain d'épices sans toutefois chercher à égaler mon bon vieux pavé de santé. La recette diffère en tous points mais le goût est là. Je vous propose mon pain d'épices.Pour deux pains il faut : ( vous êtes prévenus, c'est une bombe calorique )

Tarte aux courgettes, zaatar et chèvre au miel - Les petits plats de Béa

Tarte aux courgettes, zaatar et chèvre au miel - Les petits plats de Béa

Aujourd'hui je vous propose une tarte végétarienne, simple mais gouteuse. Elle apportera le soleil sur votre table. J'en ai profité pour utiliser du zaatar, trouvé dans une boutique orientale. Zaatar, signifie littéralement en arabe thym il est également...

Brochette d'agneau en croute de semoule épicée, boulgour aux pois chiches et épinards - Les petits plats de Béa

Brochette d'agneau en croute de semoule épicée, boulgour aux pois chiches et épinards - Les petits plats de Béa

Cette recette pourra plaire autant aux amateurs de viande qu'aux végétariens. C'est un repas aux saveurs orientales qui peut se séparer en deux parties, une brochette assez originale dans sa conception, parfumée de harissa et panée d'une chapelure de...

Crème de topinambours à l'huile de truffe - Les petits plats de Béa

Crème de topinambours à l'huile de truffe - Les petits plats de Béa

Cette crème de topinambour pourrait être l'accompagnement d'une viande rôtie,d'une volaille ou même d'un poisson sur la table du réveillon ou du jour de Noël. L'huile arômatisée à la truffe est un super aillé qui parfume subtilement cette purée. Pour...

Velouté à l'oseille et à la courge - Les petits plats de Béa

Velouté à l'oseille et à la courge - Les petits plats de Béa

Voici un potage tout à fait de saison qui m'a permis de terminer la courge bleue de Hongrie et de profiter des dernières feuilles d'oseille avant les gelées. Elles finiront bien par arriver. Un peu d'épices pour finir de parfumer l'ensemble et une touche...

Flan à la courge bleue de Hongrie, champignons et épinards - Les petits plats de Béa

Flan à la courge bleue de Hongrie, champignons et épinards - Les petits plats de Béa

Lorsqu'on entame une belle courge comme celle-ci, on a de quoi faire pas mal de plats différents. Même si j'en ai donné un bon morceau à chacun de mes enfants, après l'avoir cuisinée rôtie au four parfumée à l'harissa, j'ai eu envie de la cuisiner autrement,...

Gratin de fenouil et de courgettes au romarin - Les petits plats de Béa

Gratin de fenouil et de courgettes au romarin - Les petits plats de Béa

On se régale parfois de plats très simples. C'est le cas ici, quelques légumes courgettes fenouil, pommes de terre et oignon, parfumés avec du romarin frais et un peu d'huile d'olive et cuits lentement et ensemble au four pour que les saveurs se mélangent,...

Mini-tatin de carottes au cumin - Les petits plats de Béa

Mini-tatin de carottes au cumin - Les petits plats de Béa

Quelques mini tartelettes tatin, façon orientale, avec des carottes parfumées au cumin, pour accompagner un apéritif ou en format plus grand pour une petite entrée végétarienne. Pour 24 tartelettes 1 rouleaux de pate feuilletée 2 carottes des sables 2...

Couscous revisité au poulet farci à la semoule parfumée à la coriandre - Djerba (2)couscous - Les petits plats de Béa

Couscous revisité au poulet farci à la semoule parfumée à la coriandre - Djerba (2)couscous - Les petits plats de Béa

Un bon poulet fermier, frotté d'épices jaunes trouvées dans un magasin oriental, farci de semoule d'orge parfumée à la coriandre et aux épices orientales, accompagné de tous les légumes que l'on retrouve traditionnellement dans un couscous classique....

Confit de canard caramélisé en sauce Teriyaki au gingembre

Confit de canard caramélisé en sauce Teriyaki au gingembre

La sauce teriyaki est un classique de la cuisine japonaise, utilisée en marinade mais aussi en sauce, pour la viande et le poisson. Là, j'ai préparé cette version parfumée au gingembre frais pour mes cuisses de confit de canard. C'est un petit plat gourmand que l'on peut servir en entrée ou en plat principal. Étant très parfumé et sucré grâce au vinaigre de riz et au miel, il est inutile d'envisager des doses astronomiques de canard confit. Trois cuisses me semblent raisonnables pour 4.

Salade de seigle, tagliatelles de courgettes jaunes, concombres, feta et dattes - Recettes vertes pour cordons bleus

Salade de seigle, tagliatelles de courgettes jaunes, concombres, feta et dattes - Recettes vertes pour cordons bleus

Le style de salade vraiment top pour emmener au bureau. La base de seigle résiste bien au voyage et aucun ingrédient n'est trop fragile. Beaucoup de goût et de fraîcheur. Parfumée subtilement aux graines de carvi, à la cannelle et au poivre de Jamaïque,...

Tartines au houmous de haricots blancs, poivrons grillés et tomates rôties à la harissa - Recettes vertes pour cordons bleus

Tartines au houmous de haricots blancs, poivrons grillés et tomates rôties à la harissa - Recettes vertes pour cordons bleus

Certains l'auront peut-être remarqué, je suis une inconditionnelle du houmous et autres préparations méditerranéennes à base de tahini, cette crème de sésame moyen-orientale que l'on trouve maintenant de plus en plus facilement en France. N'hésitez pas...

Salade de courge butternut rôtie à la feta - Recettes vertes pour cordons bleus

Salade de courge butternut rôtie à la feta - Recettes vertes pour cordons bleus

Une salade colorée et savoureuse ! Pour 4 personnes : Ingrédients : -1 petite courge butternut -200 g de seigle, épeautre, orge ou boulgour (j'ai utilisé du seigle, mais il est nettement plus long à cuire que les autres et nécessite également un trempage...

Pain pita grillé au zaatar et à la feta - Recettes vertes pour cordons bleus

Pain pita grillé au zaatar et à la feta - Recettes vertes pour cordons bleus

Une idée plutôt qu'une recette - mais qui n'en est pas moins délicieuse ! A servir en petit morceaux à l'apéritif, ou en plat principal accompagné d'une salade. Le zaatar est un mélange d'épices moyen-oriental, principalement composé de thym, sésame et...

Sauté de poulet aux poivrons, tomates et citron confit - Les Papilles de Karen

Sauté de poulet aux poivrons, tomates et citron confit - Les Papilles de Karen

Je vous propose aujourd’hui une recette que nous avons fortement apprécié : un sauté de poulet aux poivrons rouges et au citron confit agrémenté de sauce tomate. Ce plat est agréablement parfumé par des saveurs orientales qui subliment le goût de la viande...

Légumes de printemps rôtis aux épices - Mariatotal

Légumes de printemps rôtis aux épices - Mariatotal

Les légumes rôtis au four, il n'y a rien de meilleur. Surtout avec des épices un peu orientales. Les asperges demandent une précuisson, mais, ensuite tout est très simple. Une préparation idéale pour accompagner des filets de poisson grillés, comme des rougets. Et le plat passe directement sur la table.

Crumble de carottes à l'orientale - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Crumble de carottes à l'orientale - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour 4 personnes pour une entrée et pour 10 mini-crumbles servis à l’apéritif 300 g de carottes 2 gousses d’ail 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive 1 cuillerée à soupe de vinaigre de Xérès 1/2 cuillerée à café de curry de Madras 3 pincées...