Velouté de rutabaga, crevettes sautées à l'ail - Les petits plats de Béa

Velouté de rutabaga, crevettes sautées à l'ail - Les petits plats de Béa

En cette saison les soupes reviennent très régulièrement sur ma table le soir. J'aime les diversifier et les transformer en plat léger mais complet comme ici avec juste l'ajout de quelques crevettes sautées et parfumées d'ail et de persil. Celles-ci donnent...

Les recettes de cuisine similaires à "Velouté de rutabaga, crevettes sautées à l'ail - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Pourquoi choisir du vin bio - Fourneaux Et Fourchettes

Pourquoi choisir du vin bio - Fourneaux Et Fourchettes

Pourquoi choisir du vin bio ? Dans l’univers des vins, il existe une infinité de saveurs, d’arômes, de cépages… Chaque bouteille est unique. Mais depuis quelque temps, ce sont les vins issus de l’agriculture biologique qui rencontrent un large succès auprès des consommateurs. Rosé, rouge ou blanc, il séduit de plus en plus les viticulteurs, les experts, et les consommateurs. Voici plusieurs raisons de les choisir en priorité !  La santé du consommateur et du viticulteur  L’industrie des pesticides est très présente dans le secteur viticole. Au total, 20 % des pesticides de synthèses utilisés dans l’agriculture le sont dans le domaine du vin. Ces produits sont directement pulvérisés sur les vignes. On les retrouve sous la forme de traces dans les vins, mais aussi dans les sols et les cours d’eau. Les viticulteurs qui pulvérisent ces produits chimiques se mettent directement en danger : ils sont au contact de ces produits. Pour les utiliser, ils doivent porter des masques, des combinaisons… Ce qui n’a rien de rassurant.  En tant que consommateurs, nous sommes directement concernés par cette proximité avec les produits chimiques. Choisir un vin bio, c’est choisir de soutenir les cultures sans pesticides de synthèse. Et sans produits chimiques. Ce qui est meilleur pour nous, consommateurs. Mais aussi pour les personnes qui produisent les vins que nous buvons. Le vin bio est meilleur pour notre santé : nous aurions tort de nous en priver.  Le respect de l’environnement  Le cycle de vie des produits chimiques et des pesticides de synthèse s’avère être très long, ce qui leur laisse tout le temps de détruire l’environnement. Et de nuire à la biodiversité qui l’habite. Ces produits sont pour la plupart des dérivés du pétrole, que les vignerons répandent sur les cultures et sur les grappes de raisin. Pour chaque phase de culture, il existe un pesticide de synthèse adapté.  Malheureusement, la pluie fait ruisseler ces produits qui se retrouvent ensuite dans les sols, les nappes phréatiques, les rivières et les océans. Ils contaminent alors la flore et la faune qu’ils rencontrent lors de leur périple dans les cours d’eau. Et par le biais de ce que nous mangeons et buvons, ils nous contaminent également ! Sans compter qu’ils peuvent détruire des écosystèmes entiers.  Un goût très particulier  Si les consommateurs apprécient autant les vins biologiques, c’est également pour leur goût si particulier. Les vins traditionnels et ceux qui sont issus de l’agriculture biologique n’ont pas le même goût. Des nuances sont perceptibles entre les vins provenant de ces modes de culture très différents, et beaucoup de consommateurs apprécient les saveurs et arômes des vins bio. C’est d’ailleurs ce qui fait leur succès sur les étals des marchés ! Les vins naturels se distinguent en raison de l’absence d’intrants chimiques dans leur composition. Les viticulteurs n’ajoutent pas d’additifs et proposent des boissons naturelles.  Les experts et les sommeliers sont nombreux à soutenir les vignerons indépendants qui utilisent des méthodes naturelles dans leurs vignes. En effet, pour la plupart, ils trouvent que les vins bio sont plus fins en bouche et plus savoureux. Les restaurants et les établissements les plus prestigieux sont également nombreux à faire le choix de proposer des vins bio à leurs clients. Et cela n’a rien à voir avec l’étiquetage des bouteilles ou l’attrait du « biologique ». Tout est dans le goût du vin !  L’économie locale et dynamique : un enjeu de société  Les pesticides et produits chimiques ont été utilisés pour enrayer les maladies dans les vignes et augmenter les productions agricoles et viticoles au fil du temps. Mais nous connaissons aujourd’hui leurs effets pervers sur la nature et la santé. Désormais, de plus en plus d’agriculteurs et de vignerons choisissent des méthodes traditionnelles et naturelles pour prévenir les maladies dans les cultures. Ils abandonnent les produits de synthèse au profit d’autres techniques naturelles et efficaces pour leurs produits.  La culture du vin biologique nécessite des techniques particulières et du travail. Ce besoin de passer plus de temps dans les vignes se traduit par la création de nouveaux emplois dans le secteur viticole. Il faut effeuiller les vignes, surveiller les plants, prévenir les maladies… Les domaines viticoles travaillent en famille ou emploient des personnes compétentes pour produire des vins bio de qualité. Choisir d’acheter ou de consommer des vins bio permet de soutenir ces créations de postes et ce travail traditionnel en France. Choisir le vin bio revient à soutenir une économie plus dynamique, solidaire et traditionnelle. Mais aussi de préserver notre patrimoine !  Ce qu’il faut retenir  Le vin bio présente des avantages considérables face au vin traditionnel et aux méthodes de culture de synthèse. Il est bénéfique pour l’environnement ainsi que pour la santé des producteurs et des consommateurs. Mais il permet aussi de soutenir une économie dynamique locale. Le tout, au travers de vins succulents, fins et typés, qui font toute la richesse du patrimoine français. Alors, quel vin bio allez-vous goûter ?

Pain d'épices

Pain d'épices

     Il existe de nombreuses variétés de pain d'épices et autant de villes tant en France qu'à l'étranger qui peuvent s'enorgueillir de mettre en avant cette spécialité.Reims, Sens, l'Alsace, l'Allemagne (Ulm), l'Angleterre offrent toutes un pain d'épices dont les recettes sont parfois très différentes. La base toutefois, reste unique : une farine, du miel et des épices.Le pain d'épices de Dijon se distingue essentiellement par le recours à la farine de blé alors que les autres sont très souvent faits à base de farine de seigle.Le pain d'épices est plus que millénaire ; si des traces de pain de sésame au miel sont connues et répertoriées en Egypte antique, Rome mettait aussi à sa table des préparations faites de  pâtes frites au miel. Le pain d'épices tel que nous le connaissons en occident viendrait quant à lui de l'extrème-orient et l'on avance l'hypothèse qu'il descendrait en droite ligne d'un pain/gâteau chinois (le mi-kong), pain dont la réputation de très longue conservation aurait séduit les troupes du terrible Gengis Khan.  Ce pain aurait cheminé à travers le continent avant d'échouer au Moyen-Orient. De là, des Croisés le rapportèrent dans les Flandres et la jeune comtesse de Flandres et d'Artois, également duchesse de Bourgogne, Marguerite de Flandres aurait apporté cette préparation à Dijon, siège du duché.         Du fond de sa retraite du château de Germolles ( Saône-et-Loire), notre bonne duchesse nous a transmis cette spécialité qui fait encore la renommée de notre bonne vieille ville de Dijon.Jusque dans les années cinquante, la région comptait plus de quarante artisans "pain-d'épiciers". Aujourd'hui, seules deux maisons ont survécu : "Mulot et Petitjean" et "Auger".Personnellement moi, c'est ma madeleine de Proust. Entrer dans la boutique sans âge de Mulot et Petijean, contempler les boiseries anciennes et pâtinées, marcher de la pointe des pieds sur le carrelage coloré et sentir.... sentir cette odeur si caractéristique de "notre" pain d'épices. L'anis et l'anis étoilé parfument la pâte du pain d'épices de Dijon. Quel tourbillon de parfums, d'odeurs, de formes.....J'ai toujours été impressionné par les monstrueux "pavés de santé", ces pièces rectangulaires de plus de six kilos que l'on détaillait et vendait au poids. Nous allions fort souvent en acheter pour les grand- tantes, car au delà de la gourmandise, le pavé de santé était appelé ainsi car on lui prêtait une vertu indéniable : " ça fait aller " !!!!!!!!Les pains fourrés de confiture d'orange, les nonnettes, les glacés minces, les sujets .......Le goût de mon enfance ? oui, une tartine de pain d'épices plutôt sec, beurré et trempé dans un cacao au retour d'une partie de neige au pied des vignes du plateau de Chenôve, tout ça les pieds collés contre le radiateur de la salle à manger !Je fais encore régulièrement du pain d'épices sans toutefois chercher à égaler mon bon vieux pavé de santé. La recette diffère en tous points mais le goût est là. Je vous propose mon pain d'épices.Pour deux pains il faut : ( vous êtes prévenus, c'est une bombe calorique )

Spaghetti aux crevettes à la crème d'ail nouveau - balade belge à La Panne - Les petits plats de Béa

Spaghetti aux crevettes à la crème d'ail nouveau - balade belge à La Panne - Les petits plats de Béa

Voici un plat simple et surtout rapidement préparé. Pour parfumer ces crevettes j'ai utilisé une crème d'ail maison préparée avec de l'ail nouveau. Pas de crainte à avoir, la saveur de l'ail nouveau est douce. Pour 2 personnes 180 g de spaghetti 20 grosses...

Soupe d'oranges à la liqueur de clémentines - Les petits plats de Béa

Soupe d'oranges à la liqueur de clémentines - Les petits plats de Béa

Les oranges permettent la création de bons desserts légers, fruités et parfumés comme nous les aimons à la maison. Ici j'ai mêlé des oranges et des oranges sanguines dans une soupe de jus de ces deux oranges et de citron. Une petite giclée de liqueur...

Gratin de pâtisson au bleu de Bresse et à la viande des grisons - Les petits plats de Béa

Gratin de pâtisson au bleu de Bresse et à la viande des grisons - Les petits plats de Béa

J'ai bien souvent le réflexe de farcir les pâtissons pour profiter jusqu'au bout de leur jolie forme de soucoupe volante. Mais aujourd'hui je l'ai d'abord coupé en lamelles puis fait sauter à l'huile d'olive avec de l'ail et de l'oignon avant de le gratiner...

Crevettes sautées, marinées au citron bergamote et gingembre  - Les petits plats de Béa

Crevettes sautées, marinées au citron bergamote et gingembre - Les petits plats de Béa

On voit souvent le citron bergamote utilisé en préparation sucrée, pourtant il a toute sa place dans un plat salé. Ici il a parfumé un plat de crevettes sautées. Elles ont d'abord mariné dans un mélange de zestes, jus de citron bergamote et de gingembre...

Crevettes sautées à l'ail et au persil - Les petits plats de Béa

Crevettes sautées à l'ail et au persil - Les petits plats de Béa

Une recette où l'on se lèche les doigts !!! Je sais ça n'est pas très propre mais c'est tellement bon, il suffit de mettre sur la table un bol d'eau additionnée d'une tranche de citron et voilà avec un rince doigt c'est bien mieux et ça déculpabilise. C'est...

Velouté de chou rave et pois cassés à la sauge - Les petits plats de Béa

Velouté de chou rave et pois cassés à la sauge - Les petits plats de Béa

Aujourd'hui je vous propose un velouté réconfortant et complet, idéal pour un diner léger. Cet hiver est finalement assez doux dans ma région et les feuilles de sauge ont bien résisté jusqu'à maintenant me permettant encore de parfumer cette soupe. Pour...

Velouté de lentilles corail à l'indienne - voyage en Inde - Les petits plats de Béa

Velouté de lentilles corail à l'indienne - voyage en Inde - Les petits plats de Béa

Après le voyage culinaire en Asie, je prends aujourd'hui la direction de l'Inde pour vous proposer un velouté tout parfumé aux saveurs indiennes. Facile à réaliser, il va ravir les papilles tout en restant léger mais complet. Pour 2 personnes 80 g de...

Sopa de cação, une soupe de poisson portugaise

Sopa de cação, une soupe de poisson portugaise

Cette soupe est un plat principal que l'on mange avec des tranches de pain au levain légèrement rassis. Certains ajoutent des pommes de terre mais cela ne fait pas partie de la recette traditionnelle. Il est indispensable de faire cuire les tranches de poisson rapidement (10 m minutes au maximum) car il s'agit d'une chair fragile. Certaines recettes suggèrent de faire mariner le poisson auparavant mais cela me semble inutile. D'ailleurs, j'ai suivi tous les conseils avisés de ma poissonnière, Conceição du Marché d'Algés.

Dim Sum aux crevettes, faits maison

Dim Sum aux crevettes, faits maison

La cuisine chinoise est riche de plats divers et variés, et les Dim sum font partie des plats emblématiques de la cuisine asiatique. Ces petites bouchées qui peuvent être cuites à la vapeur ou à cuites en friture sont garnies de farces diverses et variées : porc, poulet, ou comme ici, crevette... Voici donc une autre r

Crevettes à l'ail,féta et tomates - Le Palais des Saveurs

Crevettes à l'ail,féta et tomates - Le Palais des Saveurs

Un plat vite réalisé, bien parfumé, que j'ai trouvé sur "Le journal des femmes", qui ne ressemble à rien, mais alors, qu'est-ce qu'il est...

1 Recette facile, Papillote de crevettes aux saveurs d'Asie

1 Recette facile, Papillote de crevettes aux saveurs d'Asie

Servez de l'exotisme et régalez votre table en toute légèreté avec ce plat complet, facile à réaliser et délicatement parfumé - Marie Rechou - Préparation : 20 min - Cuisson : 1 h 20 min - pour 2 personnes - 1 tige de citronnelle, 2 tomates, 1 carotte, 1 oignon, légumes asiatiques : bokchoy, choysam,...

Goulasch végétarien

Goulasch végétarien

Goulasch végétarien Une autre recette de soupe russe classique mais en version sans viande, bien entendu, comme toutes les recettes traditionnelles chacun possède sa façon de faire. Ici il s'agit d'une soupe de légumes qui doit mijoter pendant presque une heure mais qui se fait progressivement. En effet, les divers légumes sont ajoutés en fonction de leur temps de cuisson du plus long au plus court et du coup on obtient non seulement un bouillon très riche en goût mais aussi un mélange de fondant avec les carottes et les pommes de terre et de texture avec le chou. Une bonne façon de faire le plein de légumes et de vitamines.

Soupe Laksa Singapour aux crevettes

Soupe Laksa Singapour aux crevettes

Soupe Laksa Singapour aux crevettes Une recette de soupe exotique un peu épicée très rapide à faire et surtout très bonne. Ici, elle est proposée pour 2 personnes mais on peut tout à fait la manger à 4 si on y met un peu plus de nouilles ! En effet, il s'agit juste de la recette de l'emballage du pot pour base pour soupe Laksa Singapour que m'a offert Ayam et que j'ai voulu essayer car je ne connaissait pas. Il est aussi spécifié que l'on peut tout à fait dans cette soupe remplacer les crevettes par du poulet ou du poisson, y rajouter des rondelles d'oignon rouge ou de poivron ou juste un demi œuf dur par bol.

Filet mignon de porc à la sauce soubressade

Filet mignon de porc à la sauce soubressade

Filet mignon de porc à la sauce soubressade Une autre façon de déguster la soubressade en repas et non pas juste en apéritif. En effet, ici le filet mignon de porc s'accorde parfaitement bien avec les saveurs de la soubressade qui a la texture idéale pour constituer une sauce bien parfumée. Nous on l'a accompagnée de tagliatelles fraîches qui ne nécessitent que deux minutes de cuisson juste avant de passer à table mais on peut tout à fait les remplacer par des pommes de terre vapeur.

Soupe de crevettes

Soupe de crevettes

Soupe de crevettes Parce qu'on ne mange pas des soupes juste pendant l'hiver et que l'on peut aussi en servir en entrée à des invités, aujourd'hui je vous propose une recette de soupe de crevettes prête en 30 minutes qui doit être impérativement faite avec des crevettes fraîches non décortiquées. En effet, c'est la carapace des crevettes qui parfume le bouillon en lui donnant toutes ces saveurs et au final avec des ingrédients bon marché vous obtenez un plat raffiné. Bien entendu, sur le même principe rien ne vous empêche de remplacer les crevettes par de belles gambas!

Velouté de Fanes de Radis et Crevettes Grises - La Cuisine des  Jours...

Velouté de Fanes de Radis et Crevettes Grises - La Cuisine des Jours...

Temps maussade, grisaille, humidité et fraîcheur au rendez-vous, l’automne commence très fort ! Un type de plat de saison, oublié depuis quelques temps, fait son grand retour en cuisine, je veux bien sûr parler des soupes et veloutés en tout genre dont...