Entremets myrtille, vanille et chocolat blanc  - Infini Pâtisserie

Entremets myrtille, vanille et chocolat blanc - Infini Pâtisserie

Insert Crémeux vanille : -120g de crème liquide -1 gousse de vanille -1 jaune d’œuf -20g de sucre -40g de beurre -1/2 feuille de gélatine Faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Faites bouillir la crème avec les graines et la gousse de vanille....

Voir la recette sur le site de l'auteur

Les recettes similaires


Le poire-caramel de Christophe Felder - Quand Nad cuisine...

Le poire-caramel de Christophe Felder - Quand Nad cuisine...

  Je crois qu’il est une des premières recettes que j’ai voulu tester en feuilletant la bible rose de Christophe Felder pour la première fois. Les 1 an de mon petit prince ce week-end était l’occasion rêvée pour enfin la réaliser. Et je vous la publie aujourd’hui, jour de mon propre anniversaire. Ce gâteau est un pur délice: un biscuit moelleux au chocolat surmonté d’une couche de poires caramélisées, nappées de sauce au caramel, puis d’une couche de mousse au caramel, et de nouveau un biscuit au chocolat et le reste de mousse. Le tout décoré de caramel croquant (le petit point faible de ma réalisation!). Je craignais qu’il ne soit un peu écoeurant, voire trop sucré mais pas du tout. C’est juste gourmand comme il faut! J’ai réalisé la recette telle quelle, c’est-à-dire pour 20 personnes, puis l’ai coupé en deux après deux heures au congélateur. J’en ai laissé une partie au réfrigérateur (sans décoration au caramel) et remis le reste au congélateur en attendant samedi de fêter une nouvelle fois l’anniversaire avec le reste de la famille. Je reviendrai vous dire si ce séjour un peu prolongé au congélateur lui a été néfaste ou pas. Je ne vais pas vous mentir, la préparation est un peu longue, Felder prévoit 1h, moi il m’a bien fallu le double! Mais le résultat en vaut vraiment la peine, alors n’hésitez pas à vous lancer, d’autant que les étapes sont bien détaillées (contrairement au livre, je vous ai seulement fait des photos du montage, mais ça vous donne une idée de ce à quoi doit ressembler chaque élément). Bien sûr, si vous ne maitrisez pas un minimum la cuisson du caramel, mieux vaut passer votre chemin, vous devrez en réaliser par 4 fois ici. Allez c’est parti pour la recette!     Pour environ 20 personnes (1 cadre de 40*30 cm): Pour le sirop à la vanille: 7 cl d’eau 50 g de sucre 1/2 cc de vanille liquide Pour le biscuit au chocolat (soit deux feuilles de 40*30 cm): 120 g de jaunes d’oeufs (soit 6 jaunes) 150 g de farine 25 g de cacao en poudre 240 g de blancs d’oeufs (7 pour moi) 180 g de sucre semoule Pour les poires caramélisées: 50 g de sucre semoule 600 g de dés de poires bien mûres (les miennes ne l’étant pas du tout, j’ai opté pour des poires au sirop bien égouttées) 1 gousse de vanille Pour la sauce au caramel: 60 g de sucre semoule 150 g de crème liquide (entière) 30 g de beurre Pour la mousse au caramel: 12 g de gélatine en feuilles 550 g de crème liquide (entière) 120 g de jaunes d’oeufs (= 6) 30 g + 190 g de sucre semoule 75 g d’eau 270 g de lait Pour la décoration: 150 g de sucre semoule 1 cc de beurre 1 pincée de sel Préparer le sirop  en mélangeant dans un bol l’eau, le sucre et la vanille. Réserver. Préparer le biscuit au chocolat: Préchauffer le four à 180°. Préparer deux feuilles de papier sulfurisé de 40*30 cm (un tout petit peu plus pour avoir un peu de marge) . Dans un bol, travailler légèrement les jaunes d’œufs avec une fourchette. Tamiser ensemble la farine et le cacao sur une feuille de papier sulfurisé. Fouetter les blancs en neige: lorsqu’ils sont assez montés, verser peu à peu le sucre et continuer de battre jusqu’à obtenir une neige ferme. Incorporer ensuite délicatement les jaunes et mélanger doucement (avec le batteur à vitesse minimum). Ajouter ensuite le mélange farine-cacao avec une spatule délicatement pour ne pas faire retomber l’ensemble. Placer une des feuilles de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie et à l’aide d’une poche à douille, pocher la moitié de la pâte à biscuit. Enfourner et laisser cuire une bonne dizaine de minutes (pile 10 min chez moi, bien surveiller la cuisson). Pocher le reste de pâte sur la seconde feuille de papier sulfurisé et cuire de même. Laisser ensuite les biscuits refroidir sur une grille. Préparer les poires: Dans une poêle, faire fondre sur feu doux le sucre à sec (c’est-à-dire sans ajouter d’eau) jusqu’à obtention d’un caramel brun foncé. Ajouter les dés de poires, la gousse de vanille fendue et grattée et remuer pendant 5 min. Réserver. Préparer la sauce au caramel: Dans une casserole sur feu moyen, faire fondre le sucre à sec jusqu’à légère coloration. Faire tiédir la crème quelques secondes au micro-ondes ou dans une petite casserole (elle s’incorporera ainsi plus facilement). Verser la crème tout doucement dans le caramel en 3 fois, tout en mélangeant bien avec une cuillère en bois. Ajouter le beurre et remettre à cuire sur feu moyen pendant quelques secondes afin que le caramel soit bien onctueux. Préparer la mousse au caramel: Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Si ce n’est déjà fait, placer la crème liquide au réfrigérateur (j’ai également glissé le bol du kitchenaid ainsi que le fouet au congélateur pour une meilleure prise de la crème ensuite). Mélanger les jaunes d’œufs avec 30 g de sucre sans faire blanchir. Dans une casserole sur feu doux, faire fondre les 190 g de sucre à sec jusqu’à obtention d’un caramel brun foncé (attention à ne pas trop faire cuire sans quoi il sera brûlé). A la première fumée, incorporer l’eau et remuer vivement. Refaire chauffer le tout pour un caramel bien homogène. Dans une autre casserole, porter le lait à ébullition. Le verser sur les jaunes en remuant puis reverser le tout dans la casserole. Ajouter le caramel à l’eau et placer sur feu doux. Faire cuire comme une crème anglaise (à 82° si vous avez un thermomètre de cuisson). Hors du feu, ajouter la gélatine bien essorée et bien mélanger. Laisser refroidir sans toutefois laisser figer (sinon réchauffer légèrement). Dans le bol glacé du robot, verser la crème liquide et la monter avec le fouet. Elle doit être bien ferme et doubler de volume. Ajouter la crème anglaise au caramel et mélanger délicatement avec une spatule.     Pour le montage: Placer un cadre en inox (de 40*30 cm) sur le premier biscuit et avec un couteau, couper le surplus en dehors du cadre. Faire de même avec le second biscuit. Placer le cadre sur le plat de service (ou un grand plateau) et y déposer un biscuit. A l’aide d’un pinceau, imbiber le biscuit de sirop à la vanille. Etaler les dés de poires dessus et napper de sauce au caramel. Déposer la moitié de la mousse au caramel et couvrir avec le second biscuit. Verser le reste de mousse et lisser bien la surface avec une spatule en inox. Placer l’entremets au congélateur au moins 1h pour qu’il prenne bien. Pour la décoration: Réaliser un caramel brun foncé en faisant fondre le sucre à sec dans une casserole à feu doux (attention là encore à ne pas trop le cuire). A la première fumée, incorporer le beurre et remuer vivement. Verser ce caramel sur une feuille de papier sulfurisé et l’étaler finement avec une spatule en inox. Une fois le caramel refroidi, l’écraser à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Sortir l’entremets du congélateur et le parsemer de brisures de caramel (j’ai également ajouter une demie-poire émincée finement). Servir. J’ai réalisé cet entremets la veille, donc une fois pris au congélateur je l’ai placé au réfrigérateur et seulement décoré le lendemain juste avant de servir.       le poire-caramel de Felder 2013-11-05T06:23:00+01:00

Tarte poire pralinoise - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Tarte poire pralinoise - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Tarte poire pralinoise, Selem alaykoum/Bonjour,Tarte poire pralinoise,j’aime les tartes sous toutes leur forme,c’est simple à préparer et si bon,que je ne me lasse jamais d’en faire!Et pour le nouveau défi de recette autour d’un ingrédient,j’ai décidé de réaliser cette excellente tarte aux poires avec de la pralinoise,une recette que j’ai trouvé dans le magazine “fou de pâtisserie” du mois de septembre dernier.Voilà un moment que ces tartelettes me faisaient de l’oeil!Les poires s’associent parfaitement bien avec le chocolat praliné et la pâte sablée aux noisettes,une petite douceur qui régalera tout les gourmands de dessert aux poires!Pour la pâte j’ai mit du beurre demi-sel à la place du doux,aïe aïe aïe…c’est encore meilleur!Vous pouvez très bien choisir de réaliser une grande tarte,je les ai réalisées en individuelles,comme sur le magazine,c’est un peu plus long mais plus esthétique!Et ce mois c’est Michèle du blog Croquant fondant gourmand qui est la marraine,elle a choisi comme ingrédient star la poire.Le jeu « Recette autour d’un ingrédient » jeu crée par nos chères blogueuses Soulef du blog Amour de cuisine et Samar du blog Mes inspirations culinaires, un jeu sans gagnant,ni perdant, juste pour le plaisir de partager des recettes dans une ambiance bon enfant. ingrédients: pour la pâte: 280 grs de farine 200 grs de beurre demi-sel ou doux froid coupé en dés 100 grs de sucre glace 100 grs de poudre de noisettes ou d’amandes éventuellement 1 jaune d’oeuf 1 bonne pincée de sel   pour  la garniture: 4 belles poires 90 grs de sucre 50 grs de beurre demi-sel 150 ml de lait 150 ml de crème liquide 1 gousse de vanille 3 oeufs +1 blanc 160 grs de pralinoise 50 grs de noisettes entières mettre dans un saladier ou le bol d’un robot la farine et le beurre en dés bien froid travailler du bout des doigts,le mélange doit être sableux puis ajouter le sucre glace,les noisettes  en poudre,le jaune d’oeuf et le sel travailler rapidement la pâte en rabattant les bords vers le centre avec la paume de la main afin de former une boule l’aplatir en un petit rectangle recouvrir d’un papier film et réserver au frais 1h minimum (ou une nuit entière si vous avez le temps!)   pendant ce temps,éplucher les poires,enlever les trognons et les couper en deux faire fondre le beurre dans une poêle et faire dorer les poires pendant dix minutes en les retournant bien réserver   préparer la crème: faire bouillir la crème et le lait avec la gousse de vanille fendue et gratée laisser ensuite infuser 10 minutes hors du feu fouetter les oeufs avec le sucre verser le mélange lait/crème sur le mélange sucre/oeufs(n’oublier pas d’enlever la gousse de vanille) faire fondre la pralinoise au bain-marie l’ajouter à la crème et bien fouetter   étaler la pâte sur 5 mm d’épaisseur foncer des moules à tartelettes ou des cercles de 10 cm de diamètre piquer la pâte avec une fourchette et déposer une feuille de cuisson sur chaque tartelette y déposer des haricots secs et enfourner 10 mn à 180 ° four préchauffé retirer du four et baisser le thermostat à 150 ° ôter les haricots et le papier et badigeonner la pâte de blanc d’oeuf enfourner à nouveau pour 3 mn déposer sur chaque tartelette une demie poire verser la préparation à la crème tout autour et enfourner pour 30 mn laisser refroidir et démouler décorer avec des noisettes torréfier et concassées et quelques morceaux de pralinoise et régalez-vous!! BON APPETIT!! gateaux poires dessert tarte pralinoise gâteaux algériens pâtisserie noisette praliné LES PARTICIPANTES: 1 – Carole – Les p’tits plats d’une Bretonne Charlotte aux poires & crème pâtissière 2 – Viane – Les vagabondages de Viane poires farcies au foie gras 3 – Rosa – La cuisine de Rosa Gâteau chocolat-poire 4 – Laeti – Laeti cuisine Financiers noisette à la poire 5 – Séverine – Maman… ça déborde Bavarois aux poires 6- Michelle – Plaisirs de la maison Le poirier 7 – Nath – Délices de Nath Tarte tatin aux poires 8 – Soulef – Amour de cuisine Fondant chocolat poires 9 – Catalina – Le blog de Cata Gâteau aux poires et raisins secs 10 – Corinne – Mamou & Co Tarte aux poires, gorgonzola et feuilles de blettes 11 – Samar – Mes inspirations culinaires Tarte aux poire et au bleu 12- Lili – Aux délices de Lili Gâteau aux poires rapide à préparer 13 – Coco – Cuisine en folie Pop mousse Gianduja aux poires Passe-crassane et pop corn caramélisés 14 – Gaelle – La gourmandise est un joli défaut… Charlotte aux poires et crème de marron 15 – Delphine – Oh la gourmande Poires pochées, sauce caramel au beurre salé 16 – Mélanie – Melencuisines flan minutes poires – coco 17 – Brigitte – Les filles à table Canette aux poires et laurier 18 – Patty – Je cuisine donc je suis Tarte Bourdaloue 19 – Marion – Marmotte cuisine tiramisu à la poire et à la crème de marrons 20 – Oumleila – halawiyat-maghribiya mini fondants aux poires et chocolat 21 – Sarah – Le Sucré Salé d’Oum souhaib « Tarte poire pralinoise » 25 – Michèle – Croquant – Fondant… Gourmand Bombe à la poire Sommaire : Nom de la recette : Tarte poire pralinoise Publie Le : 2015-12-03Temps de preparation : 15MTemps de cuisson : 45M Temps total : 1HAverage rating 0 Based on 1 Review(s)

Entremets fraise-chocolat au lait - Quand Nad cuisine...

Entremets fraise-chocolat au lait - Quand Nad cuisine...

  Pour débuter la semaine, je vous présente l’un des gâteaux réalisés pour l’anniversaire de Pauline: un entremets aux fraises et au chocolat au lait, grandement inspiré de l’entremets mangue-chocolat blanc (réalisé en version individuelle pour les fêtes et refait également pour les 1 an de ma puce). J’avais fait au préalable un petit test version individuelle (4 cercles de 7,5 cm de diamètre en divisant les quantités ci-dessous par deux) qui nous avait bien plu, j’ai donc pu me lancer dans un grand gâteau. Pour 8 personnes (cercle à gâteau en inox de 22 cm de diamètre): 250 g de spéculoos (des petits-beurres pour ma version individuelle) 120 g de beurre 50 cl de crème fraîche liquide entière très froide 200 g de chocolat au lait 400-450 g de fraises fraîches (ou surgelées pour mon premier test) 4 feuilles de gélatine 1 bonne cs de sucre vanillé maison (ou 1 sachet) Tapisser le cercle de film alimentaire (pour aider au démoulage). Faire fondre le beurre au micro-ondes (ou dans une casserole). Mixer les spéculoos dans le bol d’un robot. Verser le beurre fondu et mixer encore quelques secondes. Répartir le mélange au fond du cercle en tassant avec le fond d’un verre. Placer au réfrigérateur. Concasser le chocolat en morceaux et commencer à le faire fondre au micro-ondes (ou au bain-marie). Faire bouillir 10 cl de crème et la verser sur le chocolat à peine fondu. Couvrir et patienter quelques minutes, puis lisser à la spatule. Réserver. Rincer les fraises sous un filet d’eau froide puis les équeuter. En réserver 2 belles pour la décoration finale. En détailler environ  80 g en petits dés, réserver. Mixer le reste finement pour les réduire en coulis. Faire tremper 1 feuille de gélatine dans de l’eau froide. Dans une casserole, faire chauffer un peu de coulis de fraises (2 cs environ). Hors du feu, y faire fondre la gélatine essorée. Ajouter 100 g de coulis froid et mélanger. Une fois l’ensemble refroidi, incorporer le coulis à la ganache au chocolat au lait. Monter les 40 cl de crème restants en chantilly en ajoutant le sucre vanillé. Incorporer ensuite au mélange précédent (préalablement refroidi), délicatement à l’aide d’une spatule. Répartir les dés de fraises sur le fond de gâteau aux spéculoos puis verser la préparation précédente. Lisser avec une spatule et faire prendre au frais au moins 3-4h.  Mettre les deux dernières feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide. Chauffer un peu du coulis de fraises restant et hors du feu, y faire fondre la gélatine essorée. Ajouter le reste de purée. Remuer. Verser sur l’entremets et remettre au frais quelques heures. Décorer avec les fraises entières réservées et laisser libre cours à votre imagination (j’ai ajouté des petits coeurs en sucre pour ma version individuelle). Pour le gâteau de Pauline, j’ai simplement fait fondre quelques carrés de chocolat blanc dans mon décopen et écris son prénom.     2011-04-04T07:04:00+02:00

Bûche (revisitée) caramel pomme - Quand Nad cuisine...

Bûche (revisitée) caramel pomme - Quand Nad cuisine...

  Je vous l’annonçais en début de semaine, voici donc une nouvelle recette de bûche. Je précise « revisitée » dans l’intitulé car contrairement à Chef Nini à qui j’ai emprunté la recette, je n’ai pas de gouttière à bûche, j’ai donc choisi un moule de circonstance, à savoir un moule en silicone en forme de sapin. Plus qu’une bûche, il s’agit en fait d’une mousse au caramel à la fleur de sel, déposée sur un lit de pommes fondantes (un insert de pommes confites dans la recette originale), le tout couché sur un sablé constellé d’éclats de carambar et de fleur de sel. C’est tout simplement à tomber! La mousse est un pur délice, je regrette seulement que mon lit de pommes eut été si mince, la saveur de la pomme passait presque inaperçue. N’hésitez donc pas à doubler (ou du moins augmenter) la quantité de fruits donnée. J’ai également doublé les proportions du sablé car une fois ma pâte réalisée avec les quantités données par Chef Nini, j’ai trouvé ça trop peu pour la base de ma bûche. Par contre, j’ai eu un peu de rab, mais j’en ai fait quelques sablés aux pépites de bonbons caramel au beurre salé (trop bon!).   Pour 6 personnes: Pour le lit de pommes: 4 pommes 25 g de beurre 2 cs sucre vanillé Pour la mousse au caramel: 40 cl de crème liquide entière 100 g de sucre 75 g de beurre 2 belles pincées de fleur de sel 3 jaunes d’oeufs 3 g de gélatine en feuilles Pour le sablé (ici mes proportions, à vous d’ajuster selon le moule utilisé): 2 jaunes d’oeuf 90 g de sucre 150 g de farine 80 g de beurre 2 carambars 2 pincées de fleur de sel Pour le décor: 2 carambars 25 g de crème liquide 1/2 cc de cacao en poudre Avant de commencer, prendre les mesures du moule utilisé de façon à les appliquer au sablé: ici, j’ai retourné mon moule sur une feuille de papier pour en dessiner le contour (vous comprendrez donc qu’il vaut mieux y penser avant de le remplir de mousse!). Peler les pommes et les poêler dans le beurre. Saupoudrer de sucre vanillé et laisser caraméliser quelques minutes. Laisser refroidir. Pour la mousse: prélever 30 cl de crème et la placer au congélateur 15 min avec les fouets et le bol du batteur (ainsi la chantilly prendra plus facilement). Faire bouillir les 10 cl de crème restants. Couper le beurre en dés. Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Dans une casserole, faire fondre le sucre et le laisser prendre une belle couleur dorée (remuer la casserole de temps en temps). Quand le caramel est prêt, ajouter le beurre puis la crème bouillante tout en mélangeant bien à l’aide d’un fouet. Ajouter également les jaunes d’oeufs et la gélatine essorée, toujours en fouettant. Laisser tiédir. Pendant ce temps, fouetter la crème placée au congélateur en chantilly. Y incorporer délicatement la préparation au caramel à l’aide d’une spatule. Verser la mousse obtenue dans le moule. Répartir par dessus les pommes caramélisées en couche régulière, en les enfonçant légèrement. Placer au congélateur (cela sera plus facile de démouler par la suite). Préparer le sablé: fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que la préparation blanchisse. Ajouter ensuite la farine et le beurre en dés. Sabler la pâte entre les doigts puis former une boule. Personnellement, j’ai tout mélangé dans le kitchenaid (avec la feuille) puis placé la pâte 1h au frais. Pendant ce temps, détailler les carambars en tout petits dés. Réserver. Étaler la pâte sur le plan de travail fariné (ou comme moi directement sur le tapis de cuisson). Découper la pâte aux mesures du moule (en s’aidant du gabarit réalisé sur la feuille pour ma part) puis la déposer sur une plaque à pâtisserie. Répartir les dés de carambars ainsi que la fleur de sel puis enfourner. Laisser cuire 15 min (à surveiller tout de même). A la sortie du four, laisser tiédir le sablé, puis le déposer sur la mousse encore congelée. Retourner le tout et démouler délicatement. Replacer la bûche au réfrigérateur quelques heures afin que la mousse retrouve toute sa texture. Pour décorer, préparer une petite sauce au caramel en faisant fondre les carambars dans la crème. Ajouter le cacao et bien mélanger avec un fouet. Verser le tout dans un petit sac congélation et couper une des extrémités. Dessiner quelques arabesques sur la bûche selon votre inspiration.       Rassurez-vous, la recette est bien plus longue à expliquer qu’à réaliser, n’hésitez pas à vous lancer, vous ne serez pas déçus!       Bûche (revisitée) caramel pomme 2012-12-21T07:00:00+01:00

Tartelettes Belle Hélène

Tartelettes Belle Hélène

C'est le week-end alors j'ai le droit de me faire plaisir !  Poire et chocolat c'est un de mes péchés mignons Je vous propose une poire Belle Hélène revisitée sous forme de tarte dans laquelle j'ai remplacé la glace par une bavaroise à la vanille Je suis très contente même si c'est un peu long à réaliser le résultat quand on coupe la tartelette j'adore !  c'est trop joli et très bon  Avec ce dessert je participe au crée par Florine   Ma petite cuisine gourmande  C'est Julia du blog "Cooking Julia" la marraine de cette édition Pour 3 tartelettes   Pâte sucrée  70 g de beurre mou 40 g de sucre glace 15  g de poudre d’amandes 1/2 œuf battu 1 pincée de fleur de sel 125 g de farine La bavaroise à la vanille   165 ml de litre lait 2 jaunes d’œufs (gardez les blancs pour faire des meringues) 35 g de sucre 1 belle gousse de vanille 1.5 feuilles de gélatine 135 g de crème liquide 30 % mg mini Poires pochées au sucre de [...]

Gâteau Reine des Neiges (molly cake fourré à la chantilly au mascarpone et aux fraises) - Quand Nad cuisine...

Gâteau Reine des Neiges (molly cake fourré à la chantilly au mascarpone et aux fraises) - Quand Nad cuisine...

  La semaine dernière, Pauline a enfin eu droit à son gâteau d’anniversaire (car pour rappel, le jour J, on était 3 au fond du lit!). Comme bon nombre de petites filles de son âge, elle est fan de la Reine des Neiges. Alors forcément, quand je lui ai demandé quel gâteau elle voulait pour ses 6 ans, sa réponse était toute trouvée! Je ne suis pas une grande pâtissière mais je me suis dit que j’allais me lancer dans un décor en pâte à sucre pour faire plaisir à ma puce. Bon rien d’exceptionnel, le gâteau est resté somme toute assez simple niveau déco (quand je vois ce que certaines sont capables de faire en cake design!) mais le résultat était conforme à mes attentes, et aux siennes! Cela dit, je ne voulais pas seulement un « beau » gâteau, je voulais aussi qu’il soit bon, tout en étant compatible avec un décor en pâte à sucre! J’ai donc fait quelques recherches sur le net et j’ai pioché la recette de gâteau chez Christelle et la garniture chez Marcia Tack. Pour le décor, je me suis inspirée de ce que j’avais vu à droite à gauche. Pauline ne voulant pas de gâteau au chocolat comme base, je pensais me tourner vers le gâteau au yaourt quand j’ai découvert le molly cake. Et comme Christelle (si vous ne connaissez pas encore son blog « Il était une fois la pâtisserie« , je vous invite à le découvrir) le définissait comme le gâteau idéal pour les layer cakes et le cake design, je me suis lancée. Le secret de ce gâteau moelleux et aéré, ce n’est non pas le beurre (il n’y en a pas!) mais l’ajout de crème fouettée dans la pâte. Et en le démoulant à l’envers, on a un dessus de gâteau tout plat, prêt à être décoré. Et le must, à la découpe, il ne s’effrite pas du tout et se tient parfaitement. Bref, que du positif! Pour continuer dans le léger (!!), j’ai opté pour une crème fouettée au mascarpone agrémentée de quelques fraises comme garniture, et pour une ganache au chocolat blanc pour napper le gâteau et faire tenir ma pâte à sucre. J’avais peur que ce ne soit trop sucré mais en fait non, c’était bien équilibré, sucré juste comme il fallait! Allez place à la recette! Pour 12 à 15 personnes (selon la taille des parts):Pour la ganache au chocolat blanc: 120 g de chocolat blanc 160 g de crème liquide entière Pour le molly cake: 175 g de sucre 4 oeufs 330 g de farine 1 sachet de levure chimique + 1 cc 1 pincée de sel 2 cc de vanille en poudre (ou de cannelle, 4 épices, etc. selon les goûts) 33 cl de crème liquide entière (au moins 30% de matière grasse) Pour la garniture: 20 cl de crème liquide entière (au moins 30% mat. gr.) 125 g de mascarpone 1 cs de sucre glace 2 cs de confiture de fraise + 4 cs pour imbiber le gâteau 150 g de fraises (ici des gariguettes) Pour le décor: 250 g de pâte à sucre blanche 250 g de pâte à sucre bleu ciel 1 figurine Elsa   Commencer par la ganache au chocolat blanc: Placer le chocolat en morceaux dans un récipient adapté au micro-ondes avec 60 g de crème. Faire fondre au micro-ondes à puissance moyenne (1 min à 300 W). Mélanger puis remettre de nouveau quelques secondes si nécessaire. Ajouter le reste de crème puis mélanger. Réserver au réfrigérateur plusieurs heures (au moins 3h). Pour le molly cake: Préchauffer le four à 160° (cuisson traditionnelle, sans ventilation). Dans le bol du robot muni du fouet (ou dans un saladier avec un batteur électrique), fouetter le sucre avec les oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.Dans un saladier, mélanger la farine avec la levure, le sel et la vanille (ou les épices). Ajouter dans le bol du robot, et fouetter quelques secondes, juste le temps d’incorporer la farine sans faire retomber la pâte. Le mélange doit être bien lisse. Monter la crème liquide en chantilly: la crème doit être bien froide (la placer au congélateur 10-15 min avant) ainsi que le bol et les fouets (comme j’utilise mon speedy chef , je le place également dans le congélateur). Quand la crème est bien fouettée, l’incorporer délicatement dans la pâte avec une spatule. Beurrer un cercle à pâtisserie de 24 cm de diamètre à bords hauts (le mien fait 8,5 cm de haut). Le placer sur une plaque recouverte de papier cuisson (ou d’une feuille silicone). Alors pour ma part, je n’ai pas beurré mais tapissé mon moule de papier cuisson sur tout le pourtour… J’aurais du penser à faire la même chose pour le fond, un peu de pâte s’est échappé en début de cuisson… Verser la pâte dans le moule et enfourner. Laisser cuire 1h15.A la sortie du four, le gâteau est bien gonflé. Laisser tiédir avant de retourner sur une assiette. Attendre que le gâteau soit bien froid pour retirer le cercle. De cette façon, c’est la base bien plate qui se retrouve sur le dessus. Préparer la garniture: dans le bol du robot muni du fouet, monter la crème en chantilly. Ajouter le mascarpone (préalablement assoupli avec une spatule), toujours en fouettant puis le sucre. Ajouter les 2 cs de confiture et mélanger rapidement avec une spatule. Réserver au frais. Laver et équeuter les fraises. Les sécher dans un papier absorbant puis les couper en petits morceaux.   Couper le gâteau refroidi en deux dans le sens de l’épaisseur (pour cela, j’ai utilisé une lyre à génoise, hyper pratique car elle permet une découpe nette et régulière).Délayer les 4 cs de confiture de fraises dans un peu d’eau chaude et en badigeonner les deux disques de gâteau. Déposer un premier disque sur le plat de service, recouvrir avec la crème montée au mascarpone puis répartir les dés de fraises. Couvrir avec le second disque (face badigeonnée de confiture contre la garniture). Placer le gâteau au frais. Sortir la ganache au chocolat blanc et la fouetter comme une crème chantilly (au robot ou au speedy chef). Recouvrir la totalité du gâteau avec une fine couche de ganache montée en lissant bien à la spatule (il m’est resté un peu de ganache, ce qui n’est pas grave en soi, il me restait aussi des fraises…!). Replacer le gâteau au réfrigérateur. Pour le décor: saupoudrer le plan de travail d’un peu de sucre glace et étaler la pâte à sucre bleue en une longue bande qui servira à entourer la gâteau. La largeur doit donc être égale à la hauteur du gâteau. Placer cette bande tout autour du gâteau en lissant bien pour la faire adhérer et découper si nécessaire le surplus.Étaler la pâte à sucre blanche en un grand disque au diamètre plus grand que celui du gâteau (d’au moins 6-7 cm). Découper les contours en faisant des vagues (pour simuler la neige qui retombe sur les côtés) puis déposer ce disque sur le gâteau. Bien lisser. Dans les chutes des deux pâtes, découper des flocons de neige de tailles différentes (j’avais acheté 3 emporte-pièces flocon avec poussoir, pratique pour éjecter la pâte) et les coller sur le gâteau avec un peu d’eau. Pour éviter que la pâte à sucre ne colle aux emporte-pièces, les passer dans le sucre glace avant. Découper également les lettres du prénom et les coller sur le dessus. Replacer le gâteau ainsi décoré au réfrigérateur (j’avais lu que la pâte à sucre n’aimait pas l’humidité, mais avec la crème à l’intérieur et la ganache, j’ai préféré laisser mon gâteau au frais toute la nuit et franchement, aucun souci). Et là, vous êtes enfin « Libérée, délivrée…!! » il est minuit, l’heure d’aller se coucher!! Au moment de servir, placer la figurine Elsa et la bougie sur le gâteau. Pendant ce temps, laisser le temps à la princesse du jour d’enfiler sa belle robe de Reine des Neiges et regarder le sourire se dessiner sur ses lèvres à la vue de son gâteau…

Biscuits raviolis au Nutella - Quand Nad cuisine...

Biscuits raviolis au Nutella - Quand Nad cuisine...

  Voilà des petits biscuits à la forme plutôt sympa et inattendue, réalisés avec une plaque à raviolis (tupperware pour moi). C’est chez Khala que j’ai piqué l’idée et la recette, et on peut dire qu’ils ont eu du succès le jour du déménagement (même s’ils avaient déjà quelques jours et donc un peu séché). Pour environ 35 biscuits (selon la taille de la plaque à raviolis): 115 g de beurre mou 200 g de sucre en poudre 1 gousse de vanille 1 oeuf entier + 1 jaune 1 pincée de sel 350 g de farine du Nutella pour garnir Dans le bol du robot (kitchenaid avec la feuille pour moi), battre le beurre mou avec le sucre et les graines de la gousse de  vanille grattée. Quand le mélange est crémeux, ajouter l’oeuf et le jaune, ainsi que le sel. Ajouter ensuite la farine tamisée. Former une boule et laisser la pâte reposer au frais pendant 45 min. Préchauffer le four à 180°. Prélever 1/4 de la pâte et l’étaler finement. Disposer sur la plaque à raviolis légèrement farinée. Déposer un peu de pâte à tartiner dans chaque alvéole. Recouvrir avec un autre 1/4 de pâte étalée finement et passer doucement le rouleau pour découper les raviolis. Retourner la plaque et détacher les biscuits et les déposer sur la plaque à pâtisserie (couverte de papier sulfurisé ou d’un tapis en silicone). Recommencer avec le reste de pâte. Badigeonner avec un peu de lait (ou du jaune d’oeuf) et enfourner. Laisser cuire 8-10 min jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laisser refroidir sur une grille avant de conserver dans une boîte en fer.       Biscuits raviolis au nutella 2012-01-18T07:00:00+01:00

CAKE MARBRÉ CHOCOLAT-VANILLE

CAKE MARBRÉ CHOCOLAT-VANILLE

INGRÉDIENTS Pour le CAKE VANILLE 30g de beurre fondu 5 jaunes d œufs 1 gousse de vanille 130g de sucre 70g de crème liquide 100g de farine T55 2g de levure chimique

Panacotta à la vanille et crémeux chocolat - Les recettes de Zaza .

Panacotta à la vanille et crémeux chocolat - Les recettes de Zaza .

Un dessert gourmand venu d'Italie , tout en fraîcheur et dont on peu varier le coulis ou le parfum à l'infini suivant ses envies du moment ... Pour 6 belles tasses 600 ml de crème liquide entière 2 feuilles de gélatine 50 gr de sucre 1 gousse de vanille...

Cheesecakes aux daims - Quand Nad cuisine...

Cheesecakes aux daims - Quand Nad cuisine...

  Le Philadelphia ayant débarqué dans nos rayons récemment, je me devais de le goûter et c’est maintenant chose faite! Pour info, le Philadelphia est un fromage frais à tartiner (cream cheese, pour les intimes) proche du Saint-morêt, qui s’utilise en particulier (mais pas seulement) pour faire les cheesecakes. Et comme je voulais faire quelque chose de bien gourmand, je me suis ruée sur mon paquet de daims (vous savez ces petits caramels enrobés de chocolat au lait qui sont à tomber). Une petite recherche sur le net et je suis tombée sur la recette de Gaëlle. Je ne l’ai pas suivie à la lettre, j’ai fait en fonction de ce que j’avais! Pour 4 cheesecakes individuels (cercles de 7,5 cm de diamètre): 75 g de biscuits (j’ai utilisé mes cookies à la pâte de spéculoos et aux 2 chocolats! sinon petits-beurres, sablés, spéculoos, etc. peuvent faire l’affaire!) 35 g de beurre 75 g de daims + 8 daims (environ 30 g) pour le nappage 150 g de Philadelphia 100 g de fromage blanc à 20% de mat. gr. 20 g de sucre 1 feuille de gélatine 2 cs de crème liquide   Faire fondre le beurre au micro-ondes. Au mixeur, réduire les biscuits en miettes. Ajouter le beurre fondu et mixer de nouveau. Répartir cette « pâte » dans le fond des cercles (les déposer au préalable sur une feuille de papier sulfurisé) et bien tasser. Mettre au réfrigérateur. Faire tremper la feuille de gélatine dans l’eau froide. Faire fondre les daims au bain-marie, en laissant quelques pépites de caramel, puis incorporer la gélatine bien essorée. Dans le bol du kitchenaid (ou à la main) avec la feuille, détendre le Philadelphia puis ajouter les daims fondus. Bien mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène. Mélanger le fromage blanc et le sucre, puis l’ajouter dans le bol. Répartir cette préparation dans les cercles et replacer le tout au réfrigérateur pendant quelques heures. Préparer le nappage: dans une casserole à feu doux, faire fondre les 8 daims avec la crème liquide. En napper les cheesecakes et remettre au réfrigérateur plusieurs heures (toute la nuit pour moi). Au moment de servir, passer la lame fine d’un couteau tout autour des cheesecakes pour faciliter le démoulage.       Je vous l’ai dit, ce dessert est une vraie gourmandise, toutefois j’aurais peut-être dû mettre un peu plus de sucre, on sentait comme un arrière-goût salé, provenant sans aucun doute du fromage. A vous de me dire si c’est normal,  je ne suis pas une spécialiste des cheesecakes! 2011-08-05T07:00:00+02:00

Trianon ou Royal chocolat - Quand Nad cuisine...

Trianon ou Royal chocolat - Quand Nad cuisine...

  J’ai un retard considérable dans la publication de mes articles aussi je vous présente presque un mois après la date, le gâteau que j’avais préparé pour l’anniversaire de ma princesse. Elle est assez gourmande de chocolat aussi je pensais bien lui faire plaisir avec ce royal chocolat. Il est composé d’un biscuit moelleux, une couche pralinée croustillante et d’une mousse fondante au chocolat. J’ai suivi plusieurs recettes pour un résultat final qui nous a beaucoup plu. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas trop lourd, les couches ne sont pas trop épaisses et le tout se laisse plutôt bien manger! Pour 8 personnes (dans un cadre inox de 18,5 * 27,5 cm): Pour le biscuit: 2 oeufs 60 g de sucre en poudre 2 cs rases de farine 1/2 cc de levure chimique 40 g de poudre de noisettes 30 g de beurre fondu Pour le croustillant praliné: 200 g de Pralinoise (marque Poulain) environ 100 g de gavottes (crêpes dentelles)soit 9 petits paquets Pour la mousse: 200 g de chocolat noir 250 g de crème liquide entière (au moins 30% de mat. gr.) 50 g de lait   Préchauffer le four à 180°. Commencer par le biscuit: battre les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine, la levure, la poudre de noisettes puis le beurre fondu. bien mélanger de façon à obtenir une pâte homogène. Placer le cadre sur une plaque à pâtisserie couverte de papier sulfurisé légèrement beurré. Verser la pâte dans le cadre et bien la répartir sur une même épaisseur. Enfourner et laisser cuire 10 min (voire 15 selon les fours). Dès la sortie du four, retirer délicatement le cadre (passer un couteau le long des parois si nécessaire) et faire glisser le biscuit avec la feuille de papier sulfurisé sur un torchon humide. Le biscuit se décolle ainsi plus facilement du papier. Laver le cadre inox et le placer sur le plat de service. Y déposer le biscuit (procéder avant qu’il ne refroidisse trop).   Préparer le croustillant praliné: faire fondre la Pralinoise au micro-ondes ou au bain-marie. Dans un bol, concasser les gavottes (entre les doigts c’est plus simple) puis les ajouter à al Pralinoise fondue. Bien mélanger et répartir sur le biscuit. Pour la mousse: Placer le bol du batteur avec la crème au réfrigérateur avec le fouet (au moins 1h avant, ou 15-20 min si c’est au congélateur). Faire tiédir le lait. Faire fondre le chocolat en morceaux au micro-ondes ou au bain-marie. Y ajouter le lait et bien lisser avec un fouet. Battre la crème en chantilly et la mélanger délicatement, en plusieurs fois, avec une spatule au chocolat tiédi. Garnir le gâteau et bien lisser le dessus puis strier la surface avec les dents d’une fourchette. Placer au réfrigérateur pendant plusieurs. L’idéal est de le préparer la veille pour le lendemain. Saupoudrer de cacao amer en poudre au moment de servir.         Trianon ou Royal chocolat 2012-04-16T06:39:00+02:00

Dessert gourmand - Quand Nad cuisine...

Dessert gourmand - Quand Nad cuisine...

    Quand j’ai des invités, j’ai souvent du mal à me décider pour un dessert: je cherche en général quelque chose de frais,  pas trop lourd pour clôturer le repas, et qui plaira au plus grand nombre. Une solution pour contenter (enfin je l’espère!) tout le monde, c’est le dessert gourmand. Une jolie assiette qui propose plein de petites gourmandises en version mini. Voilà la dernière, plutôt classique, que j’ai proposée à mes invités. Elle était composée d’une mini-crème brûlée à la vanille, une mousse au chocolat, une panna cotta vanillée au coulis de fraise, une tartelette banane spéculoos et un financier au thé matcha. Je vous donne quelques recettes aujourd’hui, la suite suivra ces prochains jours.Patience!   Let’s go en cuisine préparer ce dessert gourmand!   Pour 9 mini-crèmes brûlées (source les folies de Christalie): 200 g de crème entière (30% de mat. gr.) 25 g de sucre 1/2 cc d’extrait de vanille liquide 2 oeufs entiers cassonade pour caraméliser Attention, cette recette se réalise au thermomix! Placer tous les ingrédients (sauf la cassonade) dans le bol du thermomix et mixer 1min à vitesse 3. Régler ensuite 10 min à 90°, vitesse 3 (si la crème est à température ambiante, si elle sort du frigo, ajouter 4 à 6 min). A la sonnerie, s’assurer que la crème est parfaitement lisse, sinon rajouter 30 g de lait ou de crème froide et mixer 30 sec à vitesse 8. Répartir dans les mini-coupelles et placer au réfrigérateur. Au moment de servir, parsemer les crèmes de cassonade et caraméliser avec un chalumeau.       Pour 6 mini-mousses au chocolat au lait: 100 g de chocolat au lait 125 g de crème liquide entière 25 cl de lait Faire fondre le chocolat en morceaux avec la crème et le lait au micro-ondes (ou au bain-marie) en mélangeant régulièrement. Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur au moins 2 h. Quand la crème au chocolat est bien froide, la monter comme une chantilly. Dresser dans des mini-coupelles à l’aide d’une poche à douille.       Pour 6 petits verres de panna cotta à la vanille et coulis de fraise: 165 g de crème liquide 65 g de lait 15 g de sucre vanille liquide (à l’oeil!) 1 feuille de gélatine environ 60 g de fraises + quelques gouttes de jus de citron + un peu de sucre (si nécessaire) pour le coulis Dans un bol d’eau froide, faire ramollir la gélatine. Dans une casserole, porter à ébullition la crème, le lait, la vanille et le sucre. Aux premiers bouillons, retirer du feu et ajouter la gélatine bien essorée entre les doigts. Bien mélanger pour la dissoudre et répartir dans les mini-verres. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur au moins 3h. Pour le coulis, il suffit de mixer les fraises lavées avec le jus de citron et un peu de sucre si elles ne sont pas assez sucrées. En napper les panna cotta au moment de servir.

Panna cotta à la cardamome et sa compotée de mirabelles - Quand Nad cuisine...

Panna cotta à la cardamome et sa compotée de mirabelles - Quand Nad cuisine...

    On ne change pas une équipe qui gagne! Après avoir fait ma confiture aux mirabelles parfumée à la cardamome (et au gingembre, un délice!), je renouvelle l’association avec ces panna cottas (tiens, faut-il vraiment un « s »?). J’ai déniché la recette sur le site Ô Délices. J’ai juste changé 2 ou 3 petites choses et c’était parfait! On obtient un dessert très frais, et léger qui conclut parfaitement un repas un peu trop chargé.   Pour 4 verrines: 30 cl de crème liquide (allégée possible) 10 cl de lait 25 g de sucre (édulcorant de cuisson possible) 2 feuilles de gélatine 1 petite pincée de graines de vanille El Vanillo 3 gousses de cardamome Etal des Epices 220 g de mirabelles 1 petit bâton de cannelle 1 cs de miel de ronces Quai Délices Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Dans une casserole, faire chauffer le lait, la crème, le sucre, les graines de vanille et les graines de cardamome (retirées des gousses et pilées). A la première ébullition, retirer du feu et ajouter la gélatine essorée entre vos mains. Bien mélanger et laisser refroidir quelques minutes avant de remplir les verrines. Quand les verrines ont refroidi les placer au réfrigérateur. Pendant ce temps, préparer la compotée de mirabelles: dénoyauter les fruits et les mettre dans une casserole avec la cannelle et le miel. Laisser compoter sur feu doux pendant plusieurs minutes. Laisser refroidir. Quand les panna cottas sont bien prises, répartir la compotée de mirabelles dans chaque verrine et remettre au frais en attendant de servir.

Paris brest de Mercotte version Conticini - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Paris brest de Mercotte version Conticini - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Paris-Brest de Mercotte version Conticini Paris-brest de Mercotte version Conticini,comme beaucoup d’entre-vous ,j’ai craqué sur le superbe paris brest de Mercotte  vu dans la finale du meilleur pâtissier 2013(saison 2)!!!Et pas n’importe quel paris brest puisque Mercotte nous avait proposé la version du célèbre pâtissier Philippe Conticini avec ses 8 choux en couronne surmontés de craquelins et son coulant au praliné maison…un véritable bonheur!! Pour une question d’organisation,j’ai préparé la recette sur 3 jours:le 1er jour j’ai réalisé le praliné maison,le second les craquelins et le 3ème la couronne en choux ,la crème mousseline,l’insert et le montage!!Cette version du paris brest Conticini est un véritable délice…ce que j’ai préféré…le croustillant du craquelin qui se marie parfaitement avec le moelleux des choux… le Paris-Brest était extra le jour même et à tomber le lendemain…Merci Mr Conticini,merci Mercotte!! ingrédients pour le paris brest de mercotte: pour une couronne de 8 choux et 5 choux individuels: pour la pâte à choux: 125 gr d’eau 60 gr de beurre doux 2 gr de sel 2 gsr de sucre 80 gr de farine t45 125 gr d’oeufs entiers pour le craquelin: 40 gr de beurre pommade 50 gr de cassonade 50 gr de farine 1 pincée de fleur de sel pour la crème mousseline: 2 jaunes d’oeuf 50 gr de sucre en poudre 1/4 de litre de lait 1/2 gousse de vanille 10 gr de farine 10 gr de maizena 150 gr de beurre pommade 75 gr de praliné pour l’insert au praliné: 100 gr de praliné 35 gr de crème fleurette sucre glace pour la décoration préparer le craquelin: mélanger dans le bol du robot ou dans un saladier,la farine ,la cassonade,la fleur de sel et le beurre mou travailler jusqu’à obtenir une pâte homogène étaler sur 4 mm d’épaisseur entre 2 feuilles de papier cuisson découper 8 cercles de la taille des choux ,les réserver au frais,perso je les ai congelés,plus qu’à les sortir au moment voulu,avec cette quantité,j’ai obtenu une vingtaine de craquelins! préparer la couronne à 8 choux: mettre dans une casserole,l’eau,le beurre,le sel et le sucre et porter à ébullition hors du feu,ajouter d’un coup la farine remettre sur le feu et bien mélanger jusqu’à ce que la pâte se décolle parfaitement de la casserole mettre ensuite la pâte dans le bol du robot et faire tourner position 1 afin de la refroidir battre rapidement les œufs puis les ajouter petit à petit à la pâte,bien attendre que la pâte soit homogène entre chaque ajout laisser pétrir quelques minutes,la pâte est réussie lorsque l’on trace une ligne avec le doigt,la pâte doit se refermer! déposer la pâte dans une poche à douille et dresser 8 choux en couronne. j’ai réussie le dressage au bout de la 3ème fois!! vous pouvez dessiner 8 cercles de 4 cm de diamètre en forme de couronne sur une feuille de papier cuisson ou bien comme moi,suivre les conseils de Mercotte et dresser en croix,2 choux à la verticale en laissant un espace au centre,puis 2 à l’horizontale,il ne reste plus qu’à combler les 4 espaces pour obtenir une couronne. déposer sur chaque choux un disque de craquelin enfourner à 180 ° chaleur statique(si vous avez un four ventilé,le ventilateur ne doit pas tourner…position pâtisserie pour moi)pendant 35 à 40 mn sans ouvrir le four laisser refroidir à température ambiante pour l’insert praliné: mettre le praliné dans un gros bol verser la crème froide en 3 fois mélanger rapidement après chaque ajout mettre la préparation dans une poche à douille et réserver au frais préparer la crème mousseline: faire bouillir le lait avec la gousse de vanille dans 1 saladier,fouettez les jaunes avec le sucre ajouter la farine et la maizena,mélanger sans faire blanchir puis incorporer 1/3 du lait au melange oeufs,maizena et sucre puis verser la préparation dans le reste du lait remettre sur feu doux sans s’arrêter de fouetter dès que la préparation épaissie,retirez la casserole du feu,environ 1 mn étaler la crème sur une plaque et recouvrir d’ un papier film laisser refroidir à température ambiante pour réaliser la crème mousseline,la crème pâtissière doit être à la même température que le beurre fouetter le beurre pommade au robot ajouter le praliné puis la crème pâtissière petit à petit fouetter le tout jusqu’à ce que la crème devienne mousseuse réserver au frais dans une poche à douille enfin le montage… couper la couronne en deux dans le sens de l’épaisseur déposer un peu de crème mousseline dans le creux des 8 choux recouvrir d’une noix de praliné terminer par la crème mousseline recouvrir de la partie supérieur de la couronne réserver au frais au moins 1h au moment de servir ,saupoudrer de sucre glace et régalez-vous! BON APPETIT!!! kitchenaid  patisserie paris-brest pâte à choux choux gateaux algériens gateau  pâte de praliné Enregistrer Enregistrer Sommaire : Nom de la recette : Paris-Brest de Mercotte version Conticini Publie Le : 2016-10-21Temps de preparation : 1H30Temps de cuisson : 1H Temps total : 2H30Average rating 3.5 Based on 4 Review(s)

Le flan parisien - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Le flan parisien - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Le flan parisien une recette de gâteau français crémeux qui se dééguste bien frais recette flan Parisien facile Aujourd’hui je vous propose une recette idéale avec ces grosses chaleurs, c’est le flan parisien une pâtisserie à base de pâte brisée, crème, lait, oeuf qui se déguste bien frais et rien de tel qu’un bon dessert pour le gouter! je vous propose ce flan, à préparer le matin et à déguster l’après-midi !j’avais fait cette recette lors d’un concours sur le forum “1001 gourmandise” . ingrédients: 3 œufs 150grs de sucre semoule 70 gr de maizena 15 cl de crème liquide 60cl de lait 1 gousse de vanille 1 pâte brisée maison ou du commerce fouetter les œufs et le sucre sans les blanchir ajouter la maizena et la crème faire bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en 2 (gratter les petites graines à l’intérieur) verser-le sur le mélange précédant hors du feu remettre sur feu moyen et mélanger  jusqu’à ce que la crème épaissit retirer-là du feu et verser-la dans 1 saladier et recouvrir avec 1 film alimentaire laisser refroidir préparer 1 moule à tarte de pate brisée piquer le fond avec 1 fourchette et placer le au frais préchauffer le four à 210 verser la crème refroidie sur la pâte et cuire 20 minutes  à 210° puis 10 minutes à 240° laisser refroidir et placer le flan parisien minimum 2 heures au mieux toute une nuit au frais puis déguster!!!

Bûche tiramisu - Quand Nad cuisine...

Bûche tiramisu - Quand Nad cuisine...

  Et hop, une nouvelle recette de bûche! Je rattrape toutes ces années de blog sans une seule recette! Cette fois, j’ai opté pour une saveur que j’affectionne tout particulièrement, à savoir le tiramisu. Pour cette bûche, j’ai repris la recette du biscuit de ma bûche à la banane (plutôt facile à réaliser et particulièrement moelleux) et l’ai parfumé au café et à l’amaretto (liqueur d’amandes amères). Pour la garniture, une mousse au mascarpone classique, à laquelle j’ai toutefois ajouté un peu de gélatine pour assurer une belle tenue. Encore une fois, j’ai été rapide pour le décor, j’ai simplement saupoudré de cacao amer, comme pour un vrai tiramisu, mais bien sûr une déco de Noël serait tout à fait appropriée.     Pour 6-8 personnes: Pour le biscuit : 4 oeufs 120 g de sucre 120 g de farine 1 pincée de sel Pour la mousse de mascarpone: 3 oeufs 50 g de sucre 1 bonne cs de sucre vanillé maison (ou 1 sachet) 250 g de mascarpone 1 feuille de gélatine  1 cs de crème liquide Pour imbiber le biscuit: 10 cl de café fort 1 cs d’amaretto (en mettre au moins 2 ou 3, on ne le sentait pas assez)   Pour le biscuit: préchauffer le four à 180° (chaleur tournante pour moi). Battre les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et mélanger sans trop insister. Monter les blancs en neige avec la pincée de sel et les ajouter délicatement avec une spatule. Verser la pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Bien égaliser la surface. Enfourner et laisser cuire 10 min (c’est le temps de cuisson parfait pour moi, à vous de voir dans votre four). A la sortie du four, retourner la plaque sur un torchon humide. Retirer le papier cuisson et rouler ensemble le biscuit et le torchon (sans trop serrer pour ne pas écraser le biscuit). Laisser refroidir ainsi. Pour la mousse: faire ramollir la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide. Fouetter les jaunes d’oeufs avec les sucres. Ajouter le mascarpone et fouetter encore. Faire chauffer la crème dans un bol au micro-ondes (ou dans une casserole) et y dissoudre la gélatine essorée entre les doigts. Ajouter au mascarpone tout en mélangeant bien. Monter les blancs en neige ferme et les ajouter délicatement à la crème de mascarpone en soulevant la masse avec une spatule. Laisser prendre environ 30 min au réfrigérateur (pour une meilleure tenue). Dérouler le biscuit et l’imbiber à l’aide d’un pinceau du mélange café-amaretto. Répartir les 3/4 de la mousse au mascarpone et rouler le biscuit sans trop serrer. Déposer sur le plat de service et napper du reste de mousse. Placer au réfrigérateur plusieurs heures (la veille pour le lendemain c’est très bien). Au moment de servir, saupoudrer la bûche de cacao amer.       Bûche tiramisu 2012-12-22T07:00:00+01:00

Sablés au pavot et au chocolat - Quand Nad cuisine...

Sablés au pavot et au chocolat - Quand Nad cuisine...

  Cette recette est tirée d’un magazine acheté il y a quelques années et dédié entièrement aux « Petits gâteaux de Noël ». Tout un programme! Pour une trentaine de sablés: 150 g de beurre mou 60 g de sucre sable 1 jaune d’oeuf 1 gousse de vanille 150 g de farine 40 g de graines de pavot 150 g de chocolat de couverture 2 cs de crème fleurette Préchauffer le four à 150°. Battre  en crème le beurre, le sucre et le jaune d’oeuf. Y incorporer la pulpe de la gousse de vanille, la farine et le pavot. Verser cet appareil dans une poche à douille ou mieux, dans un pistolet (comme ici). Dresser des sablés sur une plaque à pâtisserie. Enfourner environ 12 min. Laisser refroidir sur une grille. Faire fondre le chocolat de couverture avec la crème. A l’aide d’une fourchette, y tremper le « dos » de chaque sablé et laisser refroidir à l’envers sur un plateau. Pour tout vous dire, je n’ai pas été conquise par ces sablés (trop de pavot certainement) et ma moitié non plus. Mais je ne manquerais pas de demander aux destinataires de mes petits colis gourmands pour avoir leur verdict, après tout, tous les goûts sont dans la nature, n’est-ce pas?   2008-01-03T08:13:00+01:00

Flan pâtissier de Christophe Felder - Quand Nad cuisine...

Flan pâtissier de Christophe Felder - Quand Nad cuisine...

  Pour le dessert du jour, je vous propose une énorme part de flan pâtissier de Christophe Felder, himself! J’ai voulu tester la recette du chef et elle est devenue ma recette de flan préférée! Il est extra, bien haut (6 cm) comme j’aime, un pur délice! J’ai d’abord un peu douté du temps de cuisson qui me paraissait un peu court pour une telle épaisseur de flan mais finalement à température assez élevée, c’était parfait. Une recette à garder précieusement, surtout qu’elle peut régaler au moins 10 personnes. Il suffit de bien le préparer la veille de la dégustation pour qu’il se raffermisse bien au frais.   Let’s go en cuisine pour préparer ce flan pâtissier de Christophe Felder! Pour un moule à manqué de 26 cm à bords hauts (6 cm) ou un cercle à pâtisserie:Pour la pâte: 125 g de beurre 125 g de sucre 250 g de farine 1 pincée de levure chimique 1 oeuf Pour le flan: 120 cl de lait 300 g de sucre (j’ai réduit à 200 g et pour nous c’était bien suffisant, à vous de voir) 1 gousse de vanille (ou 1 cs d’extrait de vanille) 6 œufs 140 g de maïzena 30 cl de crème liquide entière Préparer la pâte: dans la cuve du robot muni de la feuille (ou dans un saladier à la main), sabler le beurre en morceaux avec le sucre, la farine et la levure. Ajouter l’oeuf, mélanger sans trop insister et rassembler la pâte en boule. Placer au frais 30 min pour pouvoir l’étaler plus facilement.Sur le plan légèrement fariné, étaler la pâte sur une épaisseur de 3 mm et en foncer le moule. Si cela vous paraît plus facile, vous pouvez d’abord détailler un disque de la taille du fond du moule et ensuite des bandes de 6 cm de large pour former les bords. Il suffira de bien les souder en appuyant avec les doigts. Réserver le moule foncé au réfrigérateur. Préparer le flan: dans une casserole, porter à ébullition le lait avec la moitié du sucre et la gousse de vanille grattée. Pendant ce temps, dans un saladier fouetter les œufs avec le reste de sucre et la maïzena. Ajouter la crème liquide puis verser le lait chaud tout en mélangeant. Reverser le tout dans la casserole, et faire épaissir la préparation tout en mélangeant à feu moyen. Retirer du feu dès que la crème a une consistance de crème pâtissière puis laisser tiédir à température ambiante une trentaine de minutes. AU THERMOMIX: attention, procéder en deux fois avec la moitié des ingrédients.Placer dans le bol 3 œufs, la moitié du sucre, 70 g de maïzena, 15 cl de crème liquide, la vanille et 60 cl de lait. Cuire 12 min à 90°, vitesse 4.Renouveler l’opération avec le reste des ingrédients (inutile de rincer le bol si vous avez bien raclé les parois). Préchauffer le four à 210° (chaleur tournante).Verser la crème refroidie sur le fond de tarte et lisser la surface. Enfourner et laisser cuire 20 min. Monter la température du four à 240° et poursuivre la cuisson encore 10 min. Si le flan colore trop vite, couvrir avec une feuille de papier alu. A la sortie du four, le centre du flan est encore tremblotant mais quand même pris (si besoin poursuivre la cuisson de quelques minutes).Laisser refroidir à température ambiante puis placer au réfrigérateur toute une nuit.   Retrouvez ici la version de Pierre Hermé.

Entremets pomme-poire mousse au caramel de beurre salé - Quand Nad cuisine...

Entremets pomme-poire mousse au caramel de beurre salé - Quand Nad cuisine...

  Aujourd’hui est un jour un peu particulier pour moi… et oui aujourd’hui j’ai 30 ans!!  Le gâteau pour ce soir n’est pas encore prêt à l’heure où je rédige cet article aussi je vous propose le gâteau que j’avais fait l’année dernière, pour la même occasion. Les photos, prises dans une lumière peu appropriée et un peu à la va-vite, ne rendent pas hommage à ce superbe dessert. Bien sûr il n’est pas parfait, mais c’est la première fois que je réalisais un dessert de ce genre, avec toutes ces couches et textures différentes. Aussi je tenais à le partager avec vous, j’espère que vous serez indulgents! Il s’agit d’un entremets composé d’une base sablée, de pommes et de poires cuites à la cannelle, d’une mousse au caramel au beurre salé et d’un décor à base de sauce au caramel à la fleur de sel. Un délice! toutes les saveurs se marient parfaitement, j’ai beaucoup aimé. La recette est celle d’Elise, publiée sur son joli blog Les Gourmandises d’Elise (et croyez-moi, il n’en manque pas!). Je l’ai refaite à l’identique sans rien y changer (je n’ai pas osé, je m’aventurais sur un terrain inconnu!), aussi je vous retranscris ses instructions de préparation. Pour 6-8 personnes (à 5 nous n’en avons mangé que la moitié), avec un cercle de 21 cm de diamètre: Pour la pâte sablée: 120 g de farine 70 g de sucre en poudre 90 g de beurre mou 2 jaunes d’œufs 1/2 sachet de levure chimique 1 sachet de sucre vanillé 1 pincée de fleur de sel 1 cc d’extrait de vanille Pour la poêlée de pommes et poires à la cannelle: 500 g de pommes 300 g de poires 20 g de sucre cassonade 300 ml d’eau 1 cc de cannelle Pour la mousse au caramel au beurre salé: 50 cl de crème liquide entière bien froide 4 feuilles de gélatine (8g) 200 g de sucre en poudre 20 cl de crème liquide 20 g de beurre salé 1 pincée de fleur de sel Pour la sauce au caramel à la fleur de sel: 80 g de sucre en poudre 10 cl de crème liquide 1 cs d’eau 1 petite pincée de fleur de sel   Préparer la  base sablée: Battre le beurre en crème puis ajouter le sucre et le sucre vanillé. Ajouter les jaunes d’œufs et fouetter. Ajouter progressivement la farine, la levure chimique et la fleur de sel. Mélanger jusqu’à obtention d’une boule de pâte homogène mais très collante. la placer sur un film transparent et l’aplatir avec la paume de la main. Emballer dans le film et réfrigérer 2 h minimum.   Pour la poêlée à la cannelle: Peler les pommes et les poires, ôter les pépins. Détailler les fruits en gros cubes et les placer dans une casserole. Faire revenir légèrement puis déglacer avec l’eau. Saupoudrer de sucre et de cannelle et poursuivre la cuisson 10 min à couvert. Les pommes doivent être fondantes. Deux minutes avant la fin de la cuisson ajouter les poires, ainsi elles conserveront leur fermeté.   Préchauffer le four à 175°. Poser le cercle sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Sortir la pâte du frigo et l’étaler la au rouleau entre deux feuilles de papier sulfurisé sur 21 cm de diamètre (vous pouvez aussi tassez la pâte dans le cercle à la main). Placer la pâte dans le cercle et faire cuire 20 à 25 min. La pâte doit être juste dorée et encore légèrement molle. Laisser refroidir puis glisser le cercle sur le plat de service, en retirant le papier sulfurisé.   Une fois que la base sablée a refroidi, placer la poêlée de fruits dessus, puis mettre au réfrigérateur pendant 1 h.   Pour la mousse au caramel au beurre salé: Faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 min.   Faire tiédir les 20 cl de crème liquide. Placer le sucre dans une casserole et laisser dorer en remuant de temps en temps la casserole. Lorsque le caramel est doré, hors du feu, ajouter progressivement la crème liquide tiède, le beurre salé et la fleur de sel. Remuer entre chaque ajout. Quand tous les ingrédients sont incorporés, remettre sur feu doux pendant 5 min et remuer pour dissoudre les cristaux de sucre. Le caramel doit napper la cuillère. Laisser reposer puis au bout de 2 min, ajouter la gélatine bien essorée, et remuer pour bien la dissoudre. Placer la casserole dans un fond d’eau froide et laissez refroidir en remuant.   Monter les 50 cl de crème liquide en chantilly bien ferme. Incorpore très délicatement le caramel refroidi en soulevant la préparation.   Versez la mousse au caramel sur les pommes et les poires et placez au réfrigérateur pendant 24 heures.   Le jour de la dégustation, préparez la sauce à la fleur de sel: Faire tiédir la crème liquide. Chauffer le sucre à sec dans une casserole jusqu’à ce qu’il ait une jolie couleur ambrée. Hors du feu, incorporer progressivement la crème liquide tiède et remuer. Remettre sur feu doux et remuer pour dissoudre les cristaux de sucre. Ajoutez la fleur de sel, remuer et laisser refroidir.   Pour la décoration,  dessiner des cercles de sauce au caramel à l’aide d’une poche à douille.     La préparation peut sembler un peu longue mais ça vaut le coup! Et puis à journée exceptionnelle, dessert exceptionnel!! Hi hi hi…!! 2010-11-05T07:06:00+01:00

Panna cotta aux pommes et au caramel au beurre salé Made in Calvados - Quand Nad cuisine...

Panna cotta aux pommes et au caramel au beurre salé Made in Calvados - Quand Nad cuisine...

Voilà un bon petit dessert aux saveurs normandes! Au départ, je pensais seulement faire une panna cotta « classique » avec juste le caramel en nappage et finalement les 2 pommes qui restaient dans le compotier m’ont fait de l’oeil et se sont invitées!Il faut dire surtout que c’est le colis gourmand reçu de la part de Made in Calvados (je vous parle plus bas) et notamment le caramel au beurre salé qui m’ont inspiré. Contrairement à mes attentes, les pommes se sont mélangées à la crème quand je l’ai versée, donc au lieu d’avoir une couche de pommes au fond de les verrines, je me suis retrouvée avec une crème constellée de petits dés de pommes. J’ai d’abord cru que la panna cotta ne prendrait pas mais finalement, si! Elle est peut-être un petit peu moins ferme qu’elle n’aurait du mais comme je ne la démoulais pas, ce n’était pas grave du tout. Au contraire, elle est onctueuse et fondante, tout comme la pomme. Et l’alliance avec le caramel est à tomber! Pour 4 verrines: 2 pommes 1 noisette de beurre 1 grosse cs de caramel au beurre salé 30 cl de crème liquide 15 cl de lait 1/2 cc d’extrait de vanille liquide 25 g de sucre 6 g de gélatine en feuille pour servir: 4 cs de caramel au beurre salé Dans une poêle, faire dorer les pommes pelées et taillées en petits dés dans la noisette de beurre. Quand elles ont bien dorées, ajouter le caramel et bien mélanger. Répartir dans le fond des verrines. Dans une casserole, mettre la crème, le lait, le sucre et la vanille. Porter à ébullition. Pendant ce temps, faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide. Quand la crème bout, stopper le feu et ajouter les feuilles de gélatine bien essorée entre les doigts. Bien mélanger pour la dissoudre et répartir dans les verrines. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur pour au moins 3-4h. Au moment de servir, tiédir légèrement le caramel au micro-ondes et napper chaque verrine.         Je vous en parlais au début de cet article, j’ai eu la chance de tester ce caramel au beurre salé grâce au colis que m’a envoyé Made in Calvados afin de découvrir leurs produits. Cette épicerie fine en ligne met un point d’honneur à vous proposer le meilleur du terroir normand et pour cela met à votre disposition une large gamme de boissons (calvados, pommeau, cidre, jus de pomme, etc.) et une épicerie des plus variées. Le choix est vaste parmi les produits de la mer, les terrines et rillettes, les foies gras, les confits, les miels, les confitures de lait et autres confiseries. Je vous laisse découvrir par vous-même toute la richesse du patrimoine culminaire normand en cliquant sur le logo ci-dessous.     Pour ma part, j’aurai la chance de tester du vinaigre de cidre, des escargots, et du miel de Normandie. Le caramel au beurre salé a quant à lui déjà été goûté et plus qu’apprécié!   

Les avis


Soyez le premier à mettre un commentaire

Votre commentaire


Copyright RecettesMania ©2021. All rights reserved.