Brownies aux figues séchées

Brownies aux figues séchées

Ces petits carrés très chocolatés ont une texture fondante très agréable, je les referai certainement. Je les avais préparé une première ...

Voir la recette sur le site de l'auteur

Les recettes similaires


Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Brownies au Caramel au Beurre Salé

Brownies au Caramel au Beurre Salé

Une recette de Cyril Lignac, un délice à faire en moule familial ou en individuels. A déguster de préférence tiède pour avoir un caramel fondant (dégoulinant). Un petit plaisir à savourer pleinemen…

 " Miam " Gâteau à l'ananas et à la noix de coco -  "MIAM" La cuisine de Cath

" Miam " Gâteau à l'ananas et à la noix de coco - "MIAM" La cuisine de Cath

Un gâteau bien moelleux, avec ses morceaux de fruits qui lui donne du fondant et croquant ...   Confinement J+ 12  Avant de...

Oeufs de Pâques brownies  - Une toquée en cuisine

Oeufs de Pâques brownies - Une toquée en cuisine

Une recette simple et ludique pour réaliser avec les enfants pendant cette période de confinement Ingrédients: - 150g de chocolat noir - 90g de beurre - 90g de sucre - 60g de farine - 3 oeufs - 60g de fruits secs (noix, amandes, pistaches, noisettes)...

Clafoutis aux abricots secs, noix et cognac - Mariatotal

Clafoutis aux abricots secs, noix et cognac - Mariatotal

Ce clafoutis vient de Mamina, qui le tient de Jojo, qui le tient de Jojo, qui le tient de… Bref, c'est une déclinaison très astucieuse du clafoutis avec les fruits secs engrangés pour l'hibernation, voire le confinement. Il suffisait d'y penser. Vous pouvez y mettre ceux que vous préférez : pruneaux, figues… et les faire macérer dans votre alcool de prédilection : rhum, armagnac, Cointreau, Grand Marnier (moi, c’est le cognac, un peu chauvine), etc., et d’ajouter des amandes, noix ou noisettes hachées. Ou pas. Pour le reste, j’ai panaché la recette de Mamina et celle de mon clafoutis habituel.

Chinois aux raisins secs

Chinois aux raisins secs

Un gâteau typique du goûter de mon enfance. Maman a, entre autre, longtemps été vendeuse en boulangerie dans le magasin du quartier. Très souvent elle rapportait une de ses fameuses brioches garnies connues sous le vocable de « chinois ». Le chinois est une brioche roulée et garnie soit de fruits confits soit de raisins secs et de crème pâtissière au rhum. Finement glacée à la sortie du four, c’est un délice.Je souris au souvenir de mon avant dernière tentative de préparation d’un chinois chez ma sœur qui s’est soldée par un échec cuisant. J’avais par hasard – et malheur – utilisé une levure sèche éventée. La pâte a presque levé mais le résultat après cuisson était plus proche du ciment prompt que de la viennoiserie. Grande fut ma honte devant les sept convives ! Le dessert a connu  un retour cuisine dans la foulée !Néanmoins, je sais le faire et je viens d’en re-préparer un, avec succès cette fois. 

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

Ces dernières années, voire décennies, les questions environnementales ont le vent en poupe. Quasiment inconnues il y a encore un demi-siècle, elles sont désormais omniprésentes (ou presque !) de nos jours, que ce soit dans le débat politique, à l’école ou bien dans les préoccupations individuelles des Français. Si la France n’a pas été une pionnière en la matière, force est de constater qu’elle a largement rattrapé son retard en ce qui concerne l’agriculture biologique. L’écart qu’avait creusé, par exemple, l’Autriche, se tasse peu à peu. Les consommateurs français, comme nombre de leurs voisins, font de plus en plus attention à la provenance des produits qu’ils achètent. Parmi les denrées connaissant un profond essor du « bio », il y a le vin. Et le vin bio est dans la plupart des cas un réel gage de qualité. L’essor du vin bio Chaque année, le nombre d’hectares consacrés à la viticulture biologique ou en cours de conversion du conventionnel vers le bio augmente très sensiblement. Encadrée par des normes européennes ayant repris ce que des normes françaises avaient régi un certain temps, l’agriculture biologique appliquée à la vigne se veut davantage respectueuse de la nature. Il faut tout d’abord savoir que la vigne que nous connaissons, Vitis vinifera, n’a pas besoin d’insectes pour être pollinisée : le vent lui suffit, à la manière des noisetiers par exemple. À une époque, cela a été la porte ouverte aux traitements chimiques les plus massifs et dévastateurs, aux effets considérablement néfastes sur l’environnement, la biodiversité, la structure des sols et la santé des hommes aussi bien que des animaux. La tendance s’est heureusement inversée, la raison a été en grande partie recouvrée. Les traitements abusifs soi-disant « préventifs » ont été abandonnés : désormais, ce sont les alertes phytosanitaires qui commandent le déclenchement des éventuels traitements nécessaires bon an, mal an. À cet égard, il faut réellement déplorer les particuliers qui, de nos jours, ont parfois dans leurs potagers les légumes les plus massivement contaminées en métaux lourds, en appliquant par exemple sans discernement de la bouillie bordelaise massive à leurs pieds de tomate, « à titre préventif » – en détruisant au passage des fleurs et donc en réduisant leur récolte… Les vignes européennes autochtones sont très sensibles à différentes pathologies, quoique cela diffère en fonction du cépage considéré. Si le phylloxéra est facilement endigué par le choix d’un porte-greffe adapté, on ne peut en dire autant de l’oïdium (qui blanchit les feuilles), du célèbre mildiou qui peut brunir l’entiéreté d’un cep ou encore d’autres atteintes cryptogammiques plus ou moins graves de type fusariose, verticilliose, etc. Autre point positif : peu à peu, les cépages américains ainsi que les dénommés « hybrides producteurs directs » interdits depuis la décennie 1930 en France sous la pression de l’industrie chimique et des viticulteurs craignant une surproduction de vin (à une époque où l’Algérie française exportait massivement du « vin de table » vers la métropole) sont libéralisés, du moins pour les particuliers. Dans certaines régions comme les Cévennes, la tolérance des autorités va jusqu’à permettre à des professionnels d’en faire du vin et même d’organiser de petites foires locales. C’est une mine d’or pour de futurs assemblages novateurs toujours plus avares en traitements phytosanitaires et toujours plus productifs ! Comment choisir son vin biologique ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vins bio ne sont pas nécessairement plus chers que les vins conventionnels. Ils occupent généralement dans les rayons des magasins et e-commerce, à l’instar de la boutique en ligne Vins étonnants, une place de choix. Pas de fertilisants non naturels, aucun OGM, mais uniquement du soufre et de la bouillie bordelaise traditionnelle en cas de besoin : c’est beaucoup mieux pour la santé. Certains breuvages se doublent de l’absence de sulfites ajoutés, misent sur la biodynamie et/ou profitent de l’engouement autour des « vins naturels ». Cela rompt avec les codes des années qui avaient précédé, où tous les vins de France avaient tendance à se ressembler tout fortement, se montrant « surfaits » et sans aucune originalité. Nous ne pouvons que nous réjouir de la diversité qui est en train de réémerger ! Le vin bio peut aussi bien être du rosé que du rouge ou du blanc, en passant par les mousseux et autres moelleux. Tous les cépages, renommés et moins renommés, grands et petits, se mettent peu à peu au bio, si bien qu’un jour le mouvement biologique sera peut-être (espérons-le !) général dans le domaine de la viticulture française et, pourquoi pas, européenne. Avec l’été qui arrive, nul doute que le vin rosé bio fera de très nombreux adeptes, de même que les blancs à boire bien frais (éventuellement aromatisés au pamplemousse, pour les amateurs ?). Les rouges sucrés auront également leur place, surtout avec du melon, ce grands mets de la belle saison, que tout le monde attend impatiemment. Dans tous les cas, régalez vos invités avec du vin bio, histoire de leur montrer que vous vous souciez tout autant de leur bonne santé que de leurs papilles et de la planète !

Brioche moelleuse au thermomix

Brioche moelleuse au thermomix

En ces temps troublés par la maladie, la peur et le confinement on a juste envie de se faire plaisir et pour moi ça passe par la cuisine...

Poke cake aux fruits rouges

Poke cake aux fruits rouges

     Il se peut que vous ne connaissiez pas le poke cake et à raison. En effet, ce gâteau très courant outre Atlantique n?a connu que peu de rayonnement en France à ma connaissance. Et pourta?

La graine de chia un super aliment facile à introduire dans nos recettes - Fourneaux Et Fourchettes

La graine de chia un super aliment facile à introduire dans nos recettes - Fourneaux Et Fourchettes

On les ajoute aux smoothies, aux yaourts et aux céréales chaudes. Ils sont présentés comme un super aliment et sont devenus si populaires qu’on peut les acheter à peu près partout, y compris dans les chaînes d’épicerie et les grandes surfaces. À quel point ce super-aliment est-il super ? Dans cet  article nous éclaircissons   les multiples  bienfaits de cette petite graine croquante pour la santé. Que sont les graines de chia et où sont-elles cultivées ? Même si ce n’est que récemment que les graines de chia sont devenues un élément populaire de l’alimentation courante, elles existent depuis très longtemps. Ce sont les graines d’une plante appelée Salvia hispanica, qui est cultivée en Amérique centrale. En regardant son histoire, nous avons appris que la cuisine maya et aztèque utilisait régulièrement des graines de chia. Aujourd’hui, elles sont cultivées un peu partout dans le monde entier. Qu’est-ce qui rend les graines de chia si puissantes ? Pour une quantité relativement faible de calories, vous obtenez une tonne de nutriments. Bien que le concept de super-aliment soit un peu controversé car l’ajout d’un seul aliment dans votre régime alimentaire ne va pas changer votre vie entière,  l’ajout des graines de chia apporte une valeur nutritive que peu d’autres aliments peuvent égaler. Même les données nutritionnelles les plus élémentaires nous ont impressionnés. Selon l’étiquette, une portion de deux cuillères à soupe ajouterait 4 grammes de protéines, 11 grammes de fibres et 9 grammes de graisses à votre smoothie ou à votre gruau. Pour mettre ces chiffres en perspective, une pomme moyenne contient un peu moins de cinq grammes de fibres et un œuf six grammes de protéines. En outre, une portion vous apportera 18 % de l’apport recommandé en calcium ainsi que 30 % de l’apport en manganèse et en magnésium. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg, car vous consommerez également du zinc, du potassium, du phosphore et les vitamines B1, B2 et B3. Il faut aussi parler des antioxydants. Les graines de chia contiennent de la myricétine, de la quercétine, du kaempférol et de l’acide chlorogénique. Ces nutriments sont connus pour leurs effets anti-inflammatoires et anticancéreux dans l’organisme, et la quercétine peut également améliorer la fonction immunitaire. Elles présentent également l’une des plus fortes concentrations d’acides gras polyinsaturés, en particulier d’acides gras oméga-3 sous forme d’acide alpha-linolénique (ALA). Ces acides gras se trouvent dans les tissus qui composent le système nerveux central et jouent un rôle essentiel dans la prévention des maladies cardiaques, du cancer, des maladies auto-immunes et inflammatoires. Cela étant dit, il est important de savoir que les graines de chia ne contiennent pas la meilleure forme d’oméga-3 pour l’organisme. Comme beaucoup de sources végétales, elles apportent de l’ALA, mais pas de DHA. Le DHA est important pour la santé du cerveau et pour en bénéficier, vous devrez également consommer des poissons gras comme le saumon ou discuter avec votre médecin de l’ajout d’un supplément d’oméga-3 de haute qualité. La consommation de graines de chia peut également favoriser un bon fonctionnement intestinal, diminuer les niveaux de cholestérol et de glucose dans le sang et réduire l’incidence des maladies associées au syndrome métabolique. Comment consommer les graines de chia L’un des grands avantages des graines de chia est qu’il n’en faut pas beaucoup pour obtenir des bienfaits nutritionnels. La portion standard est d’une cuillère à soupe. L’utilisation des graines de chia ne peut être limitée que par l’imagination, le site Mesgrainesdechia regroupe un bon nombre de recettes que vous pouvez essayer, vous pouvez  mettre ces fabuleuses graines dans de nombreux plats tels que les smoothies, les flocons d’avoine, le kéfir, saupoudrées sur des légumes grillés, et pour faire du pudding. Vous pouvez également utiliser les graines de chia ou la farine de graines de chia lors de la cuisson au lieu de la farine de blé. Les graines de chia jouent un rôle intéressant lorsqu’elles sont ajoutées à un liquide : elles l’absorbent et se transforment en une version légèrement gélatineuse et plus volumineuse. Cela est dû à une fibre spécifique qu’elles contiennent.  Elle est appelée mucilage et a la capacité de retenir 27 fois son poids en eau. Pour cette raison, vous pouvez les utiliser pour faire un pudding si vous les laissez reposer dans du lait d’amande pendant la nuit. Elles sont également un excellent substitut aux œufs, en raison de leur forme gélifiée. En général, pour manger plus de graines de chia, il est préférable de les ajouter aux aliments que vous mangez déjà. C’est une option durable car elle ne nécessite pas un changement énorme de la routine ou une préparation supplémentaire des aliments. Il convient également de vous mettre en garde : les produits achetés en magasin qui contiennent des graines de chia peuvent ne pas être aussi sains, et les boissons additionnées de graines de chia contiennent souvent du sucre ajouté.

Tarte normande aux pommes

Tarte normande aux pommes

Quand nous sommes partis l'été dernier en vacances avec nos amis, on m'a mis au défit de réaliser une tarte normande aux pommes. Bon spontanément en plein moins d'août, en provence, avec plus de 35° ce n'est pas la première recette qui me fait envie, mais j'ai eu envie de faire plaisir et j'ai relev

MUFFINS FRAMBOISES-AMANDE

MUFFINS FRAMBOISES-AMANDE

Je suis depuis toujours à la recherche de LA recette de muffins parfaite, enfin celle qui me convient. Et après moult tâtonnements, je crois...

Sandwich Cookies Brownies -

Sandwich Cookies Brownies -

Est-ce bien raisonnable en cette période de confinement ? Qu’importe, une fois la première bouchée savourée, la moindre once de culpabilité sera vite envolée ? Et j’ai ajouté une noisette de Nutella, pour encore plus de gourmandise… Ingrédient pour 6 : Pour les cookies brownies vous trouverez la recette ici ? Pour la crème vanille […]

LE BANANABREAD À L'AMANDE DU CONFINEMENT

LE BANANABREAD À L'AMANDE DU CONFINEMENT

Comme cela arrive parfois, je me suis retrouvée récemment avec des bananes trop mûres. Et comme bon nombre de blogueuses ces temps-ci, je l...

Healthy Julia: LE BANANABREAD À L'AMANDE DU CONFINEMENT #VEGAN

Healthy Julia: LE BANANABREAD À L'AMANDE DU CONFINEMENT #VEGAN

Comme cela arrive parfois, je me suis retrouvée récemment avec des bananes trop mûres. Et comme bon nombre de blogueuses ces temps-ci, je l...

Cookies chocolat avec seulement 3 ingrédients {Vegan, sans gluten, paleo,sans sucre} - My healthy sweetness

Cookies chocolat avec seulement 3 ingrédients {Vegan, sans gluten, paleo,sans sucre} - My healthy sweetness

  Ces cookies m’ont totalement bluffés. Ils sont d’une facilité enfantine à réaliser , et avec seulement trois ingrédients banane, coco, et chocolat. Ils sont idéaux pour remplacer les gâteaux industriels très sucrés. Ces biscuits se congèlent très bien, et sont parfaits pour des encas ou le goûter. Dans cette recette, la banane sert à la fois d’œuf et de sucre. Malgré tout, elle ne prend pas le dessus et son goût reste délicat et subtile. La banane est riche en fer, lutte contre la nervosité et le stress, aide à la concentration. C’est aussi un anti acide naturel qui aide en cas de brûlure( avec ou sans accent circonflexe ???) d’estomac, en manger quotidiennement régule l’organisme. La banane doit se manger bien mûre. Elle est pleine de tâche, on dit qu’elle est mouchetée, s’épluche facilement et est bien sucrée.Une …

Nems à l'ananas caramélisé aux 5 épices, sauce chocolat

Nems à l'ananas caramélisé aux 5 épices, sauce chocolat

Blog de recettes de cuisine sans gluten : des recettes gourmandes salées et sucrées, dessert souvent sans lactose, gâteaux pâtisseries pain ...

Gâteau invisible aux pommes et poires

Gâteau invisible aux pommes et poires

Voici la recette d’un gâteau qui contient plus de fruits que de pâte ! Les fruits sont tranchés finement et se confondent avec la pâte.

Gâteau ultra léger à la rhubarbe (Sharlotka) - sucreetepices.over-blog.com

Gâteau ultra léger à la rhubarbe (Sharlotka) - sucreetepices.over-blog.com

Aujourd'hui je vous propose un gâteau très frais et léger comme une plume, avec une croûte légèrement croquante et une mie très moelleuse. C'est un gâteau à base d'un appareil à génoise et de fruits, très répandu et apprécié en Russie et appelé communément...

GÂTEAU LÉGER AU YAOURT ET CITRON (WW)

GÂTEAU LÉGER AU YAOURT ET CITRON (WW)

En cette période de confinement au cours de laquelle on est avant tout cloué chez soi, il faut essayer de ne pas trop grossir, mais se faire...

Copyright RecettesMania ©2021. All rights reserved.