Côtes de porc sauce crèmeuse au piccalilli - Balade belge - Les serres royales à Bruxelles - Les petits plats de Béa

Côtes de porc sauce crèmeuse au piccalilli - Balade belge - Les serres royales à Bruxelles - Les petits plats de Béa

Chaque année à cette époque durant 3 semaines, la famille royale belge ouvre au public les portes de ses serres royales. Un spectacle magnifique pour les yeux sans parler de la senteur de ces fleurs. Pour suivre le fil de mon blog, il fallait une recette...

Les recettes de cuisine similaires à "Côtes de porc sauce crèmeuse au piccalilli - Balade belge - Les serres royales à Bruxelles - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Crèmes au fraises Tagada

Crèmes au fraises Tagada

Comme je suis assez prévoyante comme fille, il y a quelques semaines déjà j'ai préparé des rhum arrangés pour les cocktails de cet été a déguster sur la terrasse. Tant qu'à faire, j'avais ramené assez de rhum de la Réunion, alors il fallait bien s'y mettre !  Et comme il me restait quelques fraises

Salade de dés de foie gras au pain d'épices

Salade de dés de foie gras au pain d'épices

Les fêtes de Noël c'est dans à peine un mois, il serait temps de réfléchir à votre menu de fête non ?Depuis quelques semaines, j'ai commencé à faire quelques tests, car cette année nous passerons Noël en famille dans les montagnes. Il me fallait donc une recette facile, sans utiliser de matériel

Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Oeufs à la provençale

Oeufs à la provençale

Si d'aucun doivent chérir la mémoire de mon père, je pense que tous y attacheront l'image du jardinier. Son jardin, même s'il était plutôt rigoureux voire austère et sans fantaisie suscitait l'admiration de tous. Papa était un fin jardinier. Sa production ravissait tout l'entourage proche : famille, voisins et amis. Personne ne quittait la maison, au gré de saisons sans sa feuille de journal roulée qui pouvait contenir soit une grosse et belle salade, soit des courgettes monstrueuses et durant l'été ses sublimissimes tomates. Peu enclin à la fantaisie il s'est toujours cantonné à quelques variétés, qu'il semait, faisait lever, repiquait en châssis et plantait finalement en rangs tirés au cordeau.Qui de nous ne se souvient pas de lui, en marcel bleu, le soir à la tombée du jour, arrosant inlassablement ses tomates et toutes ses autres plantations, tirant de l'eau dans le "tonneau" ou puisant dans les arrosoirs de fer qui avaient chauffé toute la journée sous l'étendage à linge.C'est bien connu, en vieillissant on chérit ces images, ces odeurs et ces tomates.Lorsque ses tomates - qui très souvent terminaient leur maturité alignées sur les murets - étaient à point, nous avions très souvent droit aux "oeufs à la provençale". Ce plat simple, sans chichi, s'alignait avec la "casse de patates sautées" ( coupées inexorablement par son petit couteau en cubes très petits ) ou encore à l'énorme saladier de salade verte avec la sauce maison, à la moutarde s'entend, avec sa grosse échalote et ses deux ou trois gousses d'ail hachées. On ne parlait pas d'étoiles, on ne visait pas haut mais ces repas, "sous la véranda" valaient les plus chics des restaurants.Les oeufs à la provençale !

Mersoles

Mersoles

Un autre plat traditionnel de la famille : les rissoles.Pour l'occasion, et en accord avec mes nièces Laure et Cécile, elles seront désormais baptisées "mersoles"...... les proches comprendront.La rissole est un chausson traditionnel dans nombre de régions de France. Elles différent souvent soit par leur texture, soit par la nature de leur farce ou leur mode de cuisson : l'aveyronnaise, la dauphinoise, la lyonnaise, etc....Chez nous, en Bourgogne et je pense pouvoir dire, en Auxois, on les prépare avec une pâte brisée extrèmement simple et un hachis de boeuf cuit auquel on ajoute des aromates et surtout de la poitrine de porc.Une exigence : il est HORS DE QUESTION de préparer la recette avec autre chose que du boeuf cuit. On fuira sans détour toute forme de chair à saucisse et autres farces préparées. La chair à saucisse est tout bonnement dégoutante et confère à ce genre de préparation un goût franchement écoeurant. Le hachis est trop grossier et comporte souvent de la mauvaise graisse de porc...... et je ne parle pas de cette couleur immonde due aux colorants industriels.......Les fournées de rissoles que Maman préparait se comptaient par deux ou trois pour en avoir une montagne sur la table. Après : chacun pour soi, à qui en mangeait le plus. Combien de fois ai-je entendu Papa dire, "allez, la dernière !"....... il fallait en moyenne compter sur quatre ou cinq "dernières"' ! 

Biscuits de Cerreto

Biscuits de Cerreto

Il y a quelques années, j'avais de bonnes raisons de voyager en Italie (...). Les temps changent .Je me rendais régulièrement à Milan, chez M. Les parents de M. vivaient à Cerreto où ils tenaient le seul commerce du village : une épicerie / charcuterie / fromagerie / tabac. Cerreto est l'une de ces petites communes du Piémont, juchée sur un mamelon et cernée de toutes parts d'autres collines. A Pâques, quelques arbres déjà en fleurs, j'ai cru défaillir devant la beauté du paysage. J'ai découvert aussi les vrais repas de famille de l'Italie du nord et les watt millions de plats d'antipasti, de pasta, primi piati, etc... etc...... La maman de M. me confectionnait le meilleur des petits déjeuners, elle passait dans la boutique, voisine de la cuisine et me rapportait une grande feuille de papier sulfurisé, couverte de ces fameuses tranches de jambon fines comme du papier à cigarettes, du gorgonzola crémeux et des "sesamini", des petits crackers au sésame à pleurer.. Là-dessus, "LE" café italien...... presque envie de retourner se coucher pour se relever et avoir droit une deuxième fois à ce bonheur.A cette même époque, j'ai senti un matin en entrant dans la cuisine une odeur incroyable. La maman de M. confectionnait à tour de bras ( tout en vendant au magasin et en préparant le repas du jour ) des petits biscuits sablés vraiment succulents. Elle avait préparé sa pâte au réveil et sortait régulièrement un pâton du réfrigérateur qu'elle abaissait sur son plan de travail fariné. Découpée de formes variées, chaque fournée allait grossir la corbeille en osier qu'elle avait déposée au magasin.Tout le village a défilé ce même matin pour acheter ces "biscotti".J'ai réussi à lui voler la recette.

Boudins blancs sauce crémeuse au piccalilli - Balade à Bruxelles illuminée - Les petits plats de Béa

Boudins blancs sauce crémeuse au piccalilli - Balade à Bruxelles illuminée - Les petits plats de Béa

Aujourd'hui on franchise la frontière la plus proche de chez moi, direction la Belgique pour ce plat savoureux de boudin blanc cuisiné avec une sauce crémeuse parfumée au piccalilli qui apporte une belle touche de peps à ce boudin blanc. Ici on utilise...

Chou fleur rôti gratiné - Les petits plats de Béa

Chou fleur rôti gratiné - Les petits plats de Béa

Le chou fleur rôti au four est devenu un classique. Parfumé d'épices et cuit doucement au four il garde toute sa saveur et sa texture. Aujourd'hui je vous le propose en plus gratiné. Avec une sauce crémeuse aux lardons et aux champignons cette recette...

Filet de poulet aux épinards et au parmesan - Les petits plats de Béa

Filet de poulet aux épinards et au parmesan - Les petits plats de Béa

Je vous propose une recette simple et rapide à préparer, idéale en semaine. Des filets de poulet cuits avec des pousses d'épinards dans une sauce crémeuse au parmesan. C'est un plat bien convivial aux notes italiennes que j'ai donc accompagné de pâtes. Pour...

Glace crémeuse à la pêche et aux framboises (sans oeuf) avec ou sans sorbetière - Les petits plats de Béa

Glace crémeuse à la pêche et aux framboises (sans oeuf) avec ou sans sorbetière - Les petits plats de Béa

Dans la série glace au lait concentré voici la dernière sortie de ma cuisine, elle est crémeuse à souhait, parfumée subtilement de framboises adoucie par la pêche et sucrée parcimonieusement d'un miel de fleurs. Cet été je n'aurai acheté aucune glace...

Farfadelles à la crème de courgette et sot-l'y-laisse laqués au sirop de fleurs de sureau - Balade Picarde - le jardin André Van Beek - Les petits plats de Béa

Farfadelles à la crème de courgette et sot-l'y-laisse laqués au sirop de fleurs de sureau - Balade Picarde - le jardin André Van Beek - Les petits plats de Béa

La saison des courgettes dure suffisamment longtemps pour avoir envie d'avoir sous la main une belle série de recettes pour les utiliser et pour varier les menus. Si vous pensez comme moi cette recette pourrait vous régaler. Elle est composée d'un plat...

Compotée de fraises et framboises à la fleur de sureau - Les petits plats de Béa

Compotée de fraises et framboises à la fleur de sureau - Les petits plats de Béa

Voici une recette qu'il me fallait partager rapidement avec vous car la période des fleurs de sureau ne durent pas longtemps d'autant que je suis dans le nord et que dans le sud c'est peut être déjà trop tard. Cette recette m'a été inspirée une fois de...

Recette - Joues de porc au cidre - La cuisine de Martine

Recette - Joues de porc au cidre - La cuisine de Martine

Avec ce temps froid de ces dernières semaines, un bon petit plat mijoté en ce dimanche midi est de circonstance.. Je pense qu’il a été apprécié à sa juste valeur, viande extra fondante, moelleuse à souhait….accompagné de légumes de saison, pomme de terre et carottes. La sauce au cidre est un pur délice !! Pour …

Oeuf dur et chou fleur en béchamel

Oeuf dur et chou fleur en béchamel

Un plat de saison, savoureux et peu onéreux : le gratin de chou fleur et oeufs durs. Un plat complet mêlant protéines, calcium et légumes, qui rassasiera la famille à peu de frais... La sauce béchamel est un mélange de beurre, farine et lait que l'on fait chauffer, que l'on parfume de muscade et qui est la base de nomb

Paupiettes de porc sauce curry de Madras crème et poivrons verts avec son duo de riz noir et son riz thaï - Les Gourmandises de Bénédicte

Paupiettes de porc sauce curry de Madras crème et poivrons verts avec son duo de riz noir et son riz thaï - Les Gourmandises de Bénédicte

Bonjour la semaine dernière j'avais fais des paupiettes de porc à la crème au curry et poivrons verts . C 'est un bon plat d'hiver bien copieux , J'ai mélangé deux riz pour ces paupiettes riz noir et riz thaï , avec la sauce crème curry et poivrons un...

Fleurs d'épices de chez AROMANDISE - La table de Vio

Fleurs d'épices de chez AROMANDISE - La table de Vio

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par Alice, de chez Aromandise, afin de tester deux de leurs nouveaux produits. Il y a plusieurs années déjà, j’avais pu tester certains de leurs produits. L’entreprise s’appelait alors Florisens. Comme leurs...

Rôti de Porc Sauce Crémeuse Moutarde à l’Ancienne - La Cuisine des  Jours...

Rôti de Porc Sauce Crémeuse Moutarde à l’Ancienne - La Cuisine des Jours...

Premier plat d'automne cette année avec ce rôti qui profite encore des bienfaits du jardin et ces quelques rameaux de sauge, qui malgré la sècheresse depuis l'automne, a su résister aux épreuves du temps ! Vous pourrez servir cette viande directement...

Yaourts au miel - Les petits plats de Béa

Yaourts au miel - Les petits plats de Béa

Les yaourts maison sont très présents dans mon frigo. J'en fait toutes les semaines et j'aime varier mes préparations. Ici ils sont sucrés et parfumés par un miel bien parfumé rapporté d'Occitanie, l'automne dernier. Pour 7 pots 1 litre de lait demi écrémé...

Gratin de choux fleurs au curry - Ma p'tite cantine

Gratin de choux fleurs au curry - Ma p'tite cantine

Oups! j'ai failli oublier de publier la recette de lundi:  ces semaines un peu bizarre avec une coupure de deux jours en plein milieu...