Brioche fourrée au Kinder 🍞🍫 - Infini Pâtisserie

Brioche fourrée au Kinder 🍞🍫 - Infini Pâtisserie

Pour un moule tablette : 250g de farine 5g de fleur de sel 50g de sucre 3 œufs 15g de levure de boulanger fraîche ou 1 sachet de levure sèche 130g de beurre Kinder maxi Dans la cuve de votre robot, placez la farine, puis le sel d'un côté et le sucre de...

Voir la recette sur le site de l'auteur

Les recettes similaires


Brioche tressée qui déchire! - Quand Nad cuisine...

Brioche tressée qui déchire! - Quand Nad cuisine...

Pour débuter cette nouvelle semaine et ce nouveau mois, je vous offre le petit déj'! Et à la maison, qui dit petit déj' digne de ce nom, dit brioche! Et là vous n'allez pas être déçus, celle que je vous propose aujourd'hui est tout simplement sublime! A la base c'est une recette prévue pour le thermomix (notamment repérée chez Sandra et Cojocano, entre autres) mais vous pouvez tout à fait la réaliser à la main ou dans votre machine à pain en procédant de la manière habituelle. J'ai revu pour ma part les quantiés d'origine à la baisse et j'obtiens déjà une magnifique brioche. Pour un moule à cake: 65 g de sucre glace (ou en morceaux que vous réduisez au thermomix) 1 cs d'eau de fleur d'oranger 80 g de lait 2 oeufs 1 1/2 cc de levure sèche de boulanger 335 g de farine 60 g de beurre 1 bonne pincée de sel Mettre dans le bol du thermomix, le sucre, l'eau de fleur d'oranger, le lait, les oeufs et la levure. Régler 3 min à 37°, vitesse 2. A la sonnerie, ajouter la farine et lancer le robot 4 min en mode pétrin. Ajouter ensuite le beurre et le sel puis continuer de pétrir encore 5 min. Placer la pâte dans un saladier, couvrir et laisser lever à température ambiante environ 2h30 (jusqu'à ce que la pâte double de volume). Verser la pâte sur le plan de travail fariné et la diviser en 3. Façonner et natter 3 boudins puis déposer la tresse dans un moule à cake. Laisser lever 1h dans un endroit tiède (comme toujours je me sers de mon four micro-ondes dans lequel je fais chauffer au préalable un ramequin d'eau, l'atmosphère est ainsi bien humide). Badigeonner la tresse de lait (ou de jaune d'oeuf) puis parsemer de sucre perlé. Enfourner à four froid (seulement si chaleur tournante, sinon préchauffer le four à 180°) et laisser cuire 20 min à 180°. Laisser refroidir sur une grille.   brioche-tressee1.pdf 2009-11-02T08:24:00+01:00

Brioche de Vendrenne - Quand Nad cuisine...

Brioche de Vendrenne - Quand Nad cuisine...

Je ne me lasse pas de tester encore et toujours de nouvelles recettes de brioche de façon à  varier les petits déjeuners à la maison. Aujourd’hui je vous propose la brioche de Vendrenne, recette repérée chez Soso, une belle grosse brioche aux doux parfums de rhum, vanille et fleur d’oranger. J’ai divisé les quantités données par Soso par deux, sa brioche avait l’air vraiment énorme! La mienne a déjà bien rempli le moule à cake dans lequel je l’avais déposée. Mettre dans la cuve de la MAP: 2 jaunes d’oeufs + 1/2 cs d’arôme vanille + 1/2 cs de rhum + 1/2 cs de fleur d’oranger + lait = 115 g 50 g de sucre 1/2 cc de sel 300 g de farine 1 cc de levure sèche de boulanger Lancer le programme « pâte ». Quand la pâton est formé, arrêter la machine et redémarrer le programme « pâte » en ajoutant cette fois 50 g de beurre mou en dés. Quand le programme est terminé, sortir le pâton de la cuve et le dégazer. Diviser en 3 morceaux puis façonner de longs boudins. Les tresser ensemble et déposer la natte obtenue dans un moule à cake. Laisser lever dans un endroit tiède pendant 1h. Badigeonner de lait ou de blanc d’oeuf puis saupoudrer de sucre perlé. Enfourner à four froid (si chaleur tournante, sinon préchauffer le four à 180°) et laisser cuire 18 à 20 min. Laisser refroidir sur une grille.   Brioche de vendrenne1 2010-02-01T08:45:00+01:00

Couronne briochée au nutella - Quand Nad cuisine...

Couronne briochée au nutella - Quand Nad cuisine...

Encore une brioche qui n’a pas fait long feu au petit déj’! Et heureusement le 3ème jour, je l’ai trouvée moins moelleuse… mais après quelques secondes au micro-ondes, elle retrouve tout son moelleux et en plus la pâte à tartiner à l’intérieur est fondante à souhait! Je suis partie d’une recette thermomix, dénichée sur le blog de ma copinaute Therbia. Mais j’ai préféré remplacer les pépites par du nutella et la présenter en couronne. Je me suis servie de mon thermomix pour faire la pâte mais bien sûr une machine à pain (programme « pâte »), ou un robot avec crochet pétrisseur feront tout aussi bien l’affaire. 150 g de lait 1 cc bombée de levure sèche de boulanger 300 g de farine 25 g de beurre mou 50 g de sucre en poudre 1 cs d’eau de fleur d’oranger 1 cc de sel Mettre la levure et le lait dans le bol et régler 1 min à 50°, vitesse 2. Ajouter le reste des ingrédients et programmer la fonction épi pendant 4 min. Ne vous éloignez pas du thermomix pendant ce temps, il bouge énormément! Sortir la pâte et la placer dans un saladier couvert, au chaud, pendant 20-30 min. Dégazer la pâte et la diviser en 3. Former 3 longs boudins puis les aplatir. Déposer tout le long un fin ruban de nutella (je précise « fin ruban » car trop rendrait difficile la fermeture du boudin) et pincer les bords du boudin pour le refermer. Tresser les 3 brins ensemble et former une couronne sur la plaque du four (tapissée de papier sulfurisé si elle n’est pas antiadhésive). Mettre dans le four pendant 30 min à 60°. Sortir la brioche et monter le four à 160-180° (perso:170°). Badigeonner de lait sucré et cuire 18 min. Laisser refroidir sur une grille.   Couronne briochée au nutella1 2010-01-22T09:36:00+01:00

Pogne au sucre - Brioche des rois de mon enfance - Quand Julie Patisse

Pogne au sucre - Brioche des rois de mon enfance - Quand Julie Patisse

Je suis née en Ardèche, au pays du papier Canson, de Vallon Pont d’arc, de la crème de marron, de la marquisette… Bref un chouette département ou j’aime retourner pour rendre visite à ma famille paternelle. Mais si il y a bien un truc qui me manque à Tours, c’est la Pogne au sucre. Une brioche bien moelleuse avec un glaçage au sucre, que tout le monde confond avec la pogne de roman… J’ai eu beau chercher et chercher sur le net, je n’ai rien trouver concernant la recette de mon dessert favori… Alors j’ai pris des recettes de pognes, j’ai utilisé ma mémoire gustative et je vous ai confectionné une recette de ma pogne à moi :D! Ingrédients: – 300g de farine T45 (de la gruau c’est encore mieux) – 10g de levure de boulanger – 50g de sucre – 2 œufs – 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger – 1 cuillère à soupe de rhum brun – 50g de beurre mou – 5g de sel – 1 œuf et de l’eau pour la dorure – 1 fève et une couronne Glaçage: – 1 blanc d’oeuf – sucre glace – quelques gouttes de rhum brun   La veille …

Brioche sublimissime! - Quand Nad cuisine...

Brioche sublimissime! - Quand Nad cuisine...

  Et c’est pas moi qui le dit! c’est sur le blog Fofilcuisine que j’ai trouvé cette petite perle de gourmandise! enfin petite n’est pas le mot, parce qu’elle avait au contraire un volume assez important! Jugez plutôt: Mettre dans la cuve de la MAP: 120 ml de lait 3 oeufs battus en omelette 1 cs d’extrait de fleur d’oranger de rhum blanc 50 g de sucre 1 cc de sel 50 g de beurre fondu 450 g de farine 2 cc de levure sèche de boulanger Lancer le programme « pâte ». A la fin de ce programme, sortir le pâton de la cuve et dégazer. Façonner 6 boules que vous déposez dans un moule à bords hauts tapissé de papier sulfurisé. Badigeonner de beurre fondu. Laisser lever 45-50 min dans un endroit tiède. Parsemer de sucre perlé et enfourner la brioche dans le four froid puis programmer sur 160° (chaleur tournante). Laisser cuire 25 min, jusqu’à ce que la brioche soit bien dorée. Sortir du four, démouler et laisser refroidir sur une grille. La mie est filante… hummmm! c’est vrai qu’elle est délicieuse mais j’ai trouvé qu’elle avait eu tendance à être un peu sèche le lendemain. Vous éviterez ce petit désagrément en vous dépêchant de l’engloutir!!   2007-11-23T07:59:00+01:00

La brioche de Kinou - Quand Nad cuisine...

La brioche de Kinou - Quand Nad cuisine...

Ces derniers temps, je n’ai pas été très assidue et je m’en excuse mais il faut bien reconnaître qu’il règne ici encore un parfum de vacances, alors j’en ai profité! Mais comme beaucoup d’écoliers, je compte bien faire ma rentrée et rendre mes copies plus régulièrement! Je ne pouvais reprendre le fil de mes billets sans un solide petit déjeuner et pour cela, rien de tel qu’une bonne brioche, douce et moelleuse. C’est sur le blog de Soumia des « délices de Tunis » que j’avais repéré cette petite merveille et bien sûr conformément à mes espérances, ce fut un délice! Je vous remets ici les proportions revues et corrigées par mes soins!!   A mettre dans la cuve de la MAP: 1 oeuf + lait = 110 g 1/2 cc de sel 1 sachet de sucre vanillé 2,5 cs de sucre 50 g de beurre mou 275 g de farine T55 1 cc de levure sèche de boulanger Lancer le programme « pâte ». A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve, dégazer et façonner la brioche (en forme de fleur pour moi). Laisser lever dans un endroit tiède pendant 45 min. Badigeonner la brioche de lait (ou de jaune d’oeuf) et parsemer de sucre en grains. Glisser dans le four froid et lancer la cuisson pendant 20 min à 160° (chaleur tournante). Sortir la brioche du four et laisser refroidir sur une grille. Une mie filante à souhait!     2007-08-27T14:06:00+02:00

Brioche roulée à la confiture de framboise - Comme une Violette

Brioche roulée à la confiture de framboise - Comme une Violette

Une recette trouvée chez http://lalignegourmande.fr/brioche-roulee-a-la-confiture/ Ingrédients : •1 oeuf •110 gr de lait •250 gr de farine blanche •6 gr de levure de boulanger sèche •30 gr de sucre •30 gr de beurre •1/2 cc de sel 3 CS de confiture à la...

Brioche vendéenne - Quand Nad cuisine...

Brioche vendéenne - Quand Nad cuisine...

  Encore une délicieuse recette repérée chez Hélène! On a adoré son doux parfum de vanille et fleur d’oranger et le moelleux de sa mie. Contrairement à Hélène, j’ai divisé les proportions données par deux afin de ne faire qu’une seule brioche, mais je l’ai presque regretté tellement elle était bonne! Mettre dans la cuve de la MAP: 62,5 ml de lait   1 oeuf 1 cs de crème fraîche 3/4 cc de sel 55 g de sucre 55 g de beurre 1/2 cs de rhum 1/2 cs de fleur d’oranger 1/2 cs de vanille liquide 275 g de farine 1 cc de levure sèche de boulanger Lancer le programme « pâte ». A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve et le dégazer. Séparer en 3 boules identiques et les façonner en longsboudins. Tresser ces brins et déposer la brioche dans un moule à cake. Laisser lever dans un endroit tiède pendant 1H. Badigeonner de jaune d’oeuf (ou de lait) et enfourner la brioche dans le four froid, programmé à 170°. Laisser cuire 20min puis laisser refroidir sur une grille.

Brioche des rois - Quand Nad cuisine...

Brioche des rois - Quand Nad cuisine...

En ce jour tout pluvieux et tout gris, je vous offre un peu de douceur, et de quoi accompagner votre café ce matin! En fait cette magnifique brioche n’est autre que celle repérée cette semaine chez Cécilia (les recettes de Ceci) , qui elle-même l’avait vu sur le blog Palais des Lys, qui la tenait de Papilles et Pupilles! Je suis donc remontée à la source et c’est donc en suivant  la recette originale d’Anne que je me suis lancée. Contrairement à ses recommandations, je n’ai pas laissé lever la pâte au frigo toute la nuit mais comme vous pouvez le constater sur la photo, cela n’a pas empêché à ma brioche d’être bien gonflée! Mettre dans la cuve de la MAP: 80 ml de lait 1 oeuf (~65 g selon Anne, le mien était plus petit, j’ai donc rajouté un chouia de lait) 4 cs de sucre 1/2 cc de sel 1 cs d’eau de fleur d’oranger 280 g de farine T45 1 cc de levure sèche de boulanger Lancer le programme « pâte ». A la fin du pétrissage, arrêter la machine et relancer ce même programme, en ajoutant 70 g de beurre mou en dés, petit à petit.A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve et le dégazer. Former une couronne et la déposer sur la plaque du four (couverte de papier sulfurisé si elle n’est pas antiadhésive). Laisser lever une bonne heure dans un endroit tiède (je l’ai glissée dans le four tiédi à 40° puis éteint). Badigeonner la couronne de lait puis saupoudrer de sucre perlé. Enfourner à four froid, à 160° (chaleur tournante) et laisser cuire 20 min. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille. Un conseil: n’attendez la prochaine épiphanie pour faire cette brioche des rois, elle est trop bonne pour n’être faite qu’une fois par an!   EDIT 11h41: la recette d’origine est de Christine du blog Bienvenue chez Christhummm ! Décidément elle est déjà passée entre pas mal de mains!

Couronne briochée (des rois ou pas!) - Quand Nad cuisine...

Couronne briochée (des rois ou pas!) - Quand Nad cuisine...

  Vous en avez peut-être déjà mangé la semaine dernière et ce week-end… et bien j’en remets une couche! En fait, j’avoue que cette couronne briochée pour nous ne fait pas office de gâteau des rois, dans ma région, la tradition c’est surtout la galette à la frangipane. Cependant on s’est régalé avec cette recette d’Audrey et elle reviendra sûrement pour un prochain petit déj’. La brioche est bien moelleuse, la mie douce et parfumée…hummm!   Let’s go en cuisine pour préparer cette couronne briochée! Pour une belle couronne: 350 g de farine 80 g de sucre en poudre (seulement 60 g pour moi) 1 cc de sel 170 ml de lait tiède 1 oeuf 2 cs d’eau de fleur d’oranger 1 sachet de levure de boulanger déshydratée 80 g de beurre ramolli Pour dorer, un jaune d’oeuf battu avec 1 cs d’eau et du sucre perlé Dans la cuve du robot muni du crochet pétrisseur (ou dans un saladier si vous pétrissez à la main), placer tous les ingrédients dans l’ordre (sauf le beurre). Pétrir à vitesse 2 puis lorsque le pâton est bien formé, ajouter le beurre en morceaux. Pétrir encore une bonne dizaine de minutes. La pâte reste un peu collante c’est normal. Couvrir le bol avec un torchon propre et laisser doubler de volume dans un endroit chaud. Sur le plan de travail légèrement fariné, dégazer la pâte et former un long boudin (éviter de rajouter trop de farine même si la pate colle aux mains). Rejoindre les deux extrémités pour former une couronne et la déposer soit dans un moule rond soit comme moi dans un moule à savarin pour avoir une belle forme de couronne. Une autre façon de faire consiste à façonner une boule puis avec le doigt de faire trou au centre, puis l’agrandir de façon à former une couronne. Pour la deuxième levée, là encore deux options: soit vous êtes pressée (comme moi), et vous laissez de nouveau lever dans un endroit chaud (une petite heure ou moins selon la température de la pièce), soit vous couvrez la couronne de film et vous laisser lever tranquillement une nuit au réfrigérateur. Dans ce cas, il faudra la laisser lever 1h en la sortant du frigo le lendemain. Badigeonner la couronne de jaune d’oeuf et saupoudrer de sucre perlé. Enfourner dans le four froid et laisser cuire 25 à 30 min à 180°, chaleur tournante (la couronne doit être bien dorée et gonflée).Laisser tiédir avant de démouler sur une grille pour la laisser refroidir.

Brioche toute moelleuse et sa version semi-feuilletée - Quand Nad cuisine...

Brioche toute moelleuse et sa version semi-feuilletée - Quand Nad cuisine...

  Ça y est l’heure de la rentrée a sonné, et quoi de mieux pour cette reprise qu’une bonne brioche moelleuse! Cette recette a été dénichée sur le blog de Sandra, une référence en matière de boulange. Elle y utilise une technique japonaise que j’avais déjà testée il y a quelques années, celle du tang zhong et qui confère à la pâte du volume et beaucoup de moelleux. Je ne sais pas pourquoi que je n’ai pas refait cette technique pendant toutes ces années parce qu’il faut bien reconnaître que le résultat est délicieux.  Pour deux belles brioches:Pour le tang zhong: 50 g de farine 200 g de lait Pour la pâte: 600 g de farine 5 g de sel  50 g de sucre (on peut largement augmenté la dose à 70-80 g) 1 cs de levure de boulanger déshydratée (ou 20 g de levure fraîche) 100 g d’eau tiède 80 g de crème liquide 80 g de miel (du sirop de dattes dans la recette d’origine) 1 œuf entier + 2 jaunes 1 zeste d’orange non traitée (pour moi 1 cs d’eau de fleur d’oranger) 60 g de beurre mou Pour la brioche semi-feuilletée: 40 g de beurre fondu 40 g de cassonade Commencer par préparer le tang zhong: dans une casserole, délayer la farine dans le lait puis faire épaissir sur feu doux, en remuant constamment, comme pour une crème pâtissière ou une béchamel. Retirer du feu et laisser tiédir.  Dans la cuve du robot muni du crochet (ou dans un grand saladier), verser la farine, le sel et le sucre. Faire un puits au centre et ajouter la levure, l’eau, la crème, le miel, l’œuf et les jaunes puis la totalité du tang zhong. Mélanger jusqu’à ce que la pâte se détache des parois de la cuve. Si la pâte semble trop collante, rajouter 1 à 2 cs de farine (pas plus, elle reste assez molle). Lorsque la pâte est bien lisse et souple, ajouter le beurre en morceaux petit à petit. Pétrir une bonne dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène et élastique. Couvrir la cuve avec un film (ou comme moi un couvercle en silicone) et laisser la pâte doubler de volume dans un endroit chaud. Dégazer la pâte, couvrir de nouveau la cuve (ou transférer la pâte dans un grand saladier) et placer au frais toute la nuit. (Cette étape au frais n’est pas obligatoire mais permet de développer les arômes et de faciliter la manipulation de la pâte).  Dégazer la pâte sur le plan de travail fariné. Ici j’ai choisi de réaliser une brioche classique et une brioche semi-feuilletée, mais bien sûr on peut faire deux brioches classiques ou même plusieurs individuelles. Pour la brioche classique, prélever 12 pâtons de 55 g environ. façonner chacun en boules et les placer dans un grand moule à cake beurré (pour moi, mon cadre extensible ovale en inox, tapissé de papier cuisson) en faisant deux rangées de 6 boules. Couvrir avec un film et laisser lever 1 h (ou plus la température ambiante, la brioche doit doubler de volume). Pour la brioche semi-feuilletée: Faire fondre le beurre dans un récipient adapté au micro-ondes. Séparer le reste de pâte en 4 pâtons de même poids. Étaler chacun en un rectangle de 5 mm d’épaisseur. Badigeonner le 1er rectangle avec 1/4 du beurre fondu puis saupoudrer avec 1/4 de cassonade. Recouvrir avec un second rectangle. Badigeonner de nouveau avec 1/4 de beurre et saupoudrer d’1/4 de cassonade. Couvrir avec un 3ème rectangle et renouveler l’étape beurre-cassonade. Couvrir avec le dernier rectangle (sans beurre ni sucre). Appuyer légèrement pour souder les couches entre elles puis à l’aide d’un rouleau, étaler le rectangle sur 34 cm de long environ. Badigeonner avec le reste de beurre et saupoudrer du reste de cassonade. Rouler en boudin assez serré sur le côté long. Découper ce boudin en 10 tronçons de même taille puis les déposer harmonieusement au fur et à mesure dans un moule à manqué (beurré si besoin). Couvrir de film alimentaire et laisser doubler de volume au chaud.  Préchauffer le four à 190° (chaleur tournante).Badigeonner les brioches au pinceau avec un œuf battu (moi j’ai mis du lait). Enfourner et laisser cuire 25 à 30 min (à surveiller, le temps varie d’un four à l’autre). A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille. 

Brioche Ă  la fleur d'oranger - Quand Nad cuisine...

Brioche Ă  la fleur d'oranger - Quand Nad cuisine...

Aujourd’hui je vous propose une belle et grosse brioche à la fleur d’oranger. Un délice, tant par la saveur que par le moelleux de la mie. Je ne peux que vous la recommander! Mettre dans la cuve de la MAP (ou pétrir à la main ou au robot): 2 œufs 10 cl de lait 3 cs de fleur d’oranger 5 cs de sucre roux 1 cs de sucre vanillé 1 cc de sel 150 g de beurre à température ambiante 500 g de farine 2 cc de levure de boulanger déshydratée Lancer le programme « pâte ». A la fin du programme, sortir alors le pâton de la cuve et le dégazer sur le plan de travail. Façonner la brioche selon vos envies (ici une tresse à 4 brins) et la déposer sur la plaque du four couverte d’un tapis de cuisson ou de papier sulfurisé. Je l’ai placée dans un cadre en inox pour éviter qu’elle ne s’étale trop. Laisser doubler de volume dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air. Badigeonner de lait et enfourner dans le four froid (s’il est à chaleur tournante, sinon préchauffer) et laisser cuire 20 min à 180°. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.  

Pirojkis - Quand Nad cuisine...

Pirojkis - Quand Nad cuisine...

  Quand j’ai vu cette recette sur le blog d’Hélène, j’ai tout de suite pensé qu’elle accompagnerait bien ma petite salade du soir! Et bien je ne me suis pas trompée, on s’est régalé! J’en profite pour vous inviter à aller visiter le blog « Chez Becky et Liz » dont Hélène est l’auteure. Non seulement ses photos sont superbes mais ses recettes vous mettent l’eau à la bouche dès les premières lignes. Pour en revenir aux pirojkis: pour celles qui ne connaissent pas ou seulement de nom (c’était mon cas avant de tomber sur cette recette), il s’agit de petites brioches farcies à la viande (c’est le cas ici), mais aussi au choux, aux champignons, etc… servies en Russie les jours de fête mais aussi en Pologne (et peut-être dans d’autres pays de l’est, je ne suis pas une spécialiste sur la question!!). Pour 14 pirojkis: –> Pour la pâte à brioche (pour ma part réalisée en MAP): 1 oeuf 5 cl de lait 1 pincée de sel 20 g de sucre en poudre 50 g de beurre mou 200 g de farine ½ cc de levure de boulanger sèche –> Pour la garniture: 100 g de chair de veau hachée (j’ai mis du boeuf) 1 oignon haché 1 gousse d’ail hachée 1 oeuf dur 25 g de beurre 1 pincée de 4-épices sel, poivre Préparer la pâte à brioche en mettant tous les ingrédients dans l’ordre dans la cuve de la MAP. Lancer le programme « pâte » et laisser la machine travailler pour vous! Pendant ce temps, écaler l’oeuf dur et le mixer avec 20 g de beurre. Personnellement je me suis contentée de l’écraser à la fourchette avant d’incorporer le beurre. Réserver au frais.   Faire revenir l’oignon et l’ail hachés dans les 5 g de beurre restants. Ajouter la viande et laisser cuire 5 min. Assaisonner. Mélanger avec la pommade oeuf dur-beurre et mettre au frais. A la fin du programme de la MAP, sortir le pâton de la machine et l’étaler sur une épaisseur de 4 mm. Découper à l’emporte-pièce (ou à l’aide d’un verre) de 6 cm de diamètre 28 disques. Déposer la moitié de disques sur une plaque de four (beurrée ou chemisée de papier sulfurisé si elle n’est pas antiadhésive), puis poser une noix de farce au centre. Badigeonner le pourtour de blanc d’oeuf et couvrir avec les disques restants en appuyant avec les doigts pour bien souder la pâte. Laisser lever dans un endroit tiède environ 1h. Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante) et badigeonner les pirojkis de lait (ou de jaune d’oeuf battu). Enfourner et laisser cuire 8 min. J’ai modifié la recette initiale en divisant par deux les quantités données (pour 8!) et en réduisant la température du four (210° à l’origine) et aussi le temps de cuisson (de 15 min pour Hélène). Servis bien chauds avec une salade verte, ces pirojkis sont délicieux!   2007-01-28T07:21:00+01:00

Tresse du paradis - Quand Nad cuisine...

Tresse du paradis - Quand Nad cuisine...

  En voilà une brioche qui porte bien son nom! J’ai trouvé cette recette dans ma dernière acquisition en matière de livres sur les pains: Et puis elle ne pouvait pas mieux tomber, je viens justement de trouver récemment dans mon magasin Grand Frais toute une gamme de fruits séchés, nécessaires pour la brioche! Bon comme souvent, j’ai divisé les quantités par deux afin d’obtenir une tresse plus petite, je vous donne donc mes propres proportions pour chacun des ingrédients.   75 ml de lait 1 oeuf une pincée de sel 28 g de sucre 28 g de beurre 225 g de farine T55 1 petite cc de levure de boulanger sèche   Mettre tous les ingrédients dans la MAP et lancer le programme « pâte » (vous pouvez aussi pétrir le tout à la main et laisser lever environ 1h30). A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve, dégazer et incorporer 60 g de pommes séchées découpées en petits cubes et 30 g d’ananas séché. La recette initiale préconise des poires séchées (au lieu des pommes) et en plus 25 g d’amandes blanchies hachées, que je n’avais pas). Diviser la pâte en 3 boudins que vous tressez ensuite. Laisser lever 1h dans un endroit tiède. Pour la cuisson j’ai appliqué ma méthode personnelle (elle convient tout à fait à mon four) à savoir, enfourner la brioche badigeonnée de lait dans le four froid programmé sur 160°, chaleur tournante, pendant 20 min. Sinon, comptez 20-25 min dans un four préchauffé à 180°-190° (chaleur « normale »). Laisser ensuite refroidir sur une grille puis enduire de beurre fondu (environ 12 g) et saupoudrer de sucre glace. Euh, pour le morceau qui manque… enfin il fallait bien que quelqu’un goûte! Cette tresse du paradis est tout simplement… divine! (oui je sais, le jeu de mot était facile!)   2008-01-27T08:01:00+01:00

Brioche aux pralines - Quand Nad cuisine...

Brioche aux pralines - Quand Nad cuisine...

  Ce lundi encore, je vous propose un bon petit déjeuner pour commencer la semaine. En voyant cette brioche chez Maiwenn (encore!) je savais bien qu’elle finirait sur ma table! Elle est non seulement très jolie, mais aussi moelleuse et gourmande avec sa garniture aux pralines. Un vrai délice! Pour une belle brioche: 2 oeufs + lait ribot (fermenté) = 250 ml 100 g de sucre 1 cs de fleur d’oranger 1 sachet de levure de boulanger (soit 2 cc) 400 g de farine 1 cc de sel 120 g de beurre froid 80 g de pralines roses concassées + quelques pralines entières pour décorer J’ai utilisé mon thermomix pour pétrir la pâte mais on peut très bien le faire en machine à pain, au robot ou encore à la main. Dans un pichet gradué, casser les oeufs et verser le lait ribot jusqu’à la graduation 250 ml. Verser le tout dans le bol du thermomix et ajouter le sucre, la fleur d’oranger et la levure de boulanger. Régler 2 min à 37°, vitesse 2. Ajouter ensuite la farine, le sel et le beurre en dés. Pétrir 5 min, fonction « épi ». Laisser la pâte lever dans le bol fermé (ou dans un endroit chaud si vous la placez ensuite dans un saladier couvert). Sortir la pâte et la dégazer sur le plan de travail fariné. La séparer en 2 morceaux égaux. Étaler chacun en un grand rectangle et répartir sur chacun la moitié des pralines. Rouler la pâte en boudin puis torsader les deux boudins obtenus et les souder pour former une couronne. La placer sur une plaque couverte de papier ou d’un tapis de cuisson. Décorer de quelques pralines entières et laisser doubler de volume au chaud (dans mon four tiède éteint). Badigeonner la brioche de jaune (ou de blanc) d’oeuf dilué avec 1 cs d’eau. Enfourner dans le four froid (si chaleur tournante, sinon préchauffer le four à 180°) et laisser cuire 20 min à 180° (à surveiller, le temps de cuisson varie selon les fours). A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.

Tarte briochée au sucre ou aux pralines - Quand Nad cuisine...

Tarte briochée au sucre ou aux pralines - Quand Nad cuisine...

A peine découvertes chez Christhummm, je mettais la main à pâte pour préparer ces tartes! et ce n’est pas peu dire! Si j’ai préparé la pâte au robot (kitchenaid), je n’ai pas eu d’autre choix que d’y mettre les mains au moment d’étaler. La pâte est vraiment très collante (mais ça Christhummm nous avait prévenu!), et même si on farine (pas trop quand même si on veut garder un peu de moelleux), elle reste très difficile à étaler. Malgré tout, ça vaut le coup de tester ces tartes, elles sont très bonnes… juste un peu… riches!! mais une fois de temps en temps… Je n’ai pas obtenu un aussi joli pourtour gonflé que Christhummm et j’ai peut-être un peu trop étalé la pâte, mais c’était tout de même très bon! J’ai également mal divisé ma pâte en deux et me suis retrouvée avec une tarte plus grande que l’autre mais j’ai adapté du coup la garniture et le tour était joué! Pour 2 tartes (d’environ 25 cm de diamètre je pense): Pour la pâte: 250 g de farine T45 1 cc de levure de boulanger déshydratée 2 oeufs 30 g de sucre 10 cl de lait 1 cs d’eau de fleur d’oranger (facultatif) 100 g de beurre mou 1 pincée de sel Pour la garniture: 100 g de crème épaisse 50 g de sucre en poudre (ou en grains) 100 g de pralines roses concassées Mélanger d’abord la farine et la levure. Y faire un puits et ajouter les oeufs, le sucre, le lait et l’eau de fleur d’oranger. Mélanger puis incorporer le beurre et la pincée de sel. Couvrir et laisser doubler de volume. Préchauffer le four à 200°. Partager la pâte en deux. Bien fariner le premier pâton (et ses mains) et l’étaler sur une feuille de cuisson (en silicone ou en papier) avec la main en laissant un rebord tout autour. Faire de même avec le deuxième pâton. Laisser reposer 15 min avant de garnir. Répartir la moitié de la crème sur chaque fond de tarte. Puis saupoudrer l’une de sucre et l’autre de pralines concassées. Enfourner et laisser cuire 15 min. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.

Craquelin - Quand Nad cuisine...

Craquelin - Quand Nad cuisine...

    Quand j’ai fait cette recette, je ne savais pas que c’était une spécialité belge mais j’ai découvert une brioche vraiment délicieuse, dont la mie est parsemée de perles de sucres fondantes. C’est en surfant ça et là que j’ai découvert ses origines, mais j’ai aussi découvert qu’il existait un plat jurassien (ma propre région!!) du même nom! Bon n’étant jurassienne que d’adoption et ce, depuis seulement 3 ans, je suis pardonnée, hein?! Et comme je suis sympa, je ne tarderai pas à vous faire découvrir ce craquelin jurassien, principalement composé de pommes de terre, lardons, comté et coulis de tomate. Mais revenons à notre craquelin!! C’est une recette de Rébecca Pugnale dénichée dans ce livre, vous vous en doutez!   Dans la cuve de la MAP: 1 oeuf 1/2 + lait = 150 ml (comme j’ai encore divisé la recette par deux (cela dit, j’aurais pas dû!) je me retrouve avec une moitié d’oeuf) 1/2 cc de sel 30 g de sucre en poudre 40 g de beurre 250 g de farine 1 petite cc de levure de boulanger sèche Lancer le programme « pâte ». A la fin de celui-ci, sortir le pâton de la cuve et le façonner en incorporant 50 g de sucre perlé. Laisser lever une bonne heure dans un endroit tiède. Préchauffer le four à 180° puis faire cuire le craquelin 15-20 min. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.

La fouace de Gontran Cherrier - Quand Nad cuisine...

La fouace de Gontran Cherrier - Quand Nad cuisine...

Gontran Cherrier, pour celles et ceux qui l’ignoreraient encore, est un boulanger-pâtissier célèbre pour ses livres et émissions de cuisine. J’ai trouvé la recette de sa fouace dans un petit livre regroupant 25 de ses recettes. C’est une brioche à la mie plutôt serrée et agréablement parfumée à la fleur d’oranger. Mettre dans la cuve de la MAP: 10 cl de lait 1 cs d’eau 1 oeuf 1 à 2 cc de fleur d’oranger 1 cc de sel 35 g de sucre 75 g de beurre mou 250 g de farine 1 cc de levure sèche de boulanger Lancer le programme « pâte ». Surveiller la formation du pâton et rajouter de la farine si nécessaire. A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve et le dégazer. Lui donner la forme d’un pain court puis le déposer sur la plaque du four (j’ai préféré la déposer dans ma cocotte ultra plus, car la première fois que j’ai réalisé cette brioche, elle s’était étalée, voir la photo ci-contre). Laisser lever 1h dans un endroit tiède. Préchauffer le four à 200°. Badigeonner la fouace d’oeuf battu et faire une incision profonde sur toute la longueur à l’aide d’une incisette, d’une lame de rasoir ou encore une paire de ciseaux trempée dans de l’eau froide. Baisser la température du four à 180° et enfourner. Cuire 25 à 30 min (coyvrir de papier sulfurisé si la fouace dore trop vite). Pour ma part, j’ai préféré mon mode de cuisson habituel, à savoir 25 min à 180°, chaleur tournante, départ à froid.   Fouace-de-Gontran-Cherrier1.pdf 2009-12-08T08:05:00+01:00

Bugnes lyonnaises moelleuses - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Bugnes lyonnaises moelleuses - Le Sucré Salé d'Oum Souhaib

Bugnes lyonnaises moelleuses bugnes lyonnaises moelleuses, bonjour à tous!! Si vous cherchez la recette des bugnes lyonnaises moelleuses que l’on prépare généralement pour le carnaval, vous avez frappé sur le bon blog puisque je vous propose la vraie recette des bugnes, celle que me faisait mon père quand j’étais petite et qui est une recette de grand-mère! Vous trouverez des dizaines de recettes sur le net, toutes aussi bonnes les unes que les autres mais si aimez les bugnes moelleuses il faudra réaliser une pâte briochée avec de la levure fraiche de boulanger et du beurre. On y incorpore aussi un peu de fleur d’oranger et du zeste de citron pour qu’elles soient bien parfumées! Je sais que beaucoup d’entre vous cherchent les recettes faciles et rapides mais pour avoir d’excellentes bugnes comme celles du boulanger, il faut s’armer de patience, s’organiser un peu pour préparer la pâte la veille et la laisser au frais toute une nuit. Ce qui permet à la pâte à bugne de pousser lentement et de développer tous ses arômes! Voilà la réussite des bugnes lyonnaises comme on aime les manger chez nous!! Toutefois si vous êtes pressés, vous pouvez laisser pousser la pâte 2 heures ou bien réaliser une autre version qui est déjà sur mon blog et qui vous donnera aussi un beau résultat! Les bugnes se dégustent bien chaudes avec du sucre glace et se mangent le jour même car le lendemain elles deviennent sèches. Ingrédients: 5 gr de levure boulangère 5 oeufs 2 càs de lait 500 gr de farine 1 càc de sel 80 gr de sucre semoule 125 gr de beurre mou 1  zeste de citron 1 càs de fleur d’oranger Préparation de la pâte à bugnes la veille: Commencer par mettre la levure fraiche dans le lait à peine tièdi et laisser gonfler 15 minutes puis râper un zeste de citron et mettre dans le bol du robot kitchenaid ou autre, la farine, le sel et le sucre verser la levure loin du sel puis ajouter les oeufs puis mettre le robot en marche position 1/ 2 et ajouter le zeste de citron et la fleur d’oranger puis terminer par le beurre mou laisser pétrir environ 10 minutes afin d’obtenir une pâte souple qui ne colle pas couvrir d’un torchon puis laisser alors gonfler 1h à température ambiante ou dans un endroit chaud (je l’ai laissée dans le robot) puis dégazer la pâte et la travailler à nouveau rapidement et la laisser à nouveau pousser 1h la dégazer une dernière fois et la retravailler rapidement la mettre ensuite au frigo une nuit recouverte d’un linge propre le lendemain dégazer la pâte puis sur un plan de travail fariné, étendre la pâte au rouleau sur 3 ou 4 mm d’épaisseur et découper des rectangle de 4 cm sur 10 cm entailler ensuite le milieu à l’aide de la roulette et passer l extrémité dans l’ouverture et retourner faire frire les bugnes quelques minutes dans une huile chaude à 160 ° mais sur feu doux en les retournant 1 fois attention elles cuisent très vite ne pas mettre le feu trop fort si la cuisson se fait dans une poêle, à feu doux c’est parfait! les déposer ensuite sur un papier absorbant et saupoudrer de sucre glace hummmmmmm!!!!! et savourer les bugnes encore chaudes!! c’est un véritable plaisir!! bugnes beignets gâteaux algériens Lyon bugnes lyonnaises citron goûter brioche Sommaire : Nom de la recette : bugnes lyonnaises moelleuses SarahPublie Le : 2019-02-28Temps de preparation : 1HTemps de cuisson : 10M Temps total : 1H10MAverage rating 5 Based on 1 Review(s)

Brioche au chocolat - Quand Nad cuisine...

Brioche au chocolat - Quand Nad cuisine...

Voilà de quoi régaler une bonne bande de gourmands! J’ai obtenu deux belles brioches en suivant la recette de Michèle (n’hésitez à lui rendre visite, elle nous propose toujours de délicieuses recettes!). La mie est fondante et moelleuse et nous dévoile un carré de chocolat au détour d’un coup de dents! Si elle est tiède, le chocolat sera encore fondant, si vous ne la dégustez que le lendemain, le chocolat sera alors croquant! Mais dans les deux cas, vous vous régalerez! Pour 2 belles brioches (l’une dans un moule à manqué, l’autre un moule à cake): 250 g de lait 1 oeuf 1 pincée de sel 90 g de beurre mou 90 g de sucre de la fleur d’oranger (ou comme Michèle le zeste d’un citron) 530 g de farine 2,5 cc de levure de boulanger déshydratée Mettre tous les ingrédients dans la cuve de la MAP et lancer le programme « pâte ». Vous pouvez également pétrir la pâte à la main ou dans un robot muni d’un crochet. A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve et dégazer. Séparer en 16 morceaux (de 64 g environ) et garnir chacun d’un carré de chocolat. Façonner en boules et en déposer 8 dans chaque moule. Laisser lever dans un endroit tiède pendant 1h (cela peut être plus rapide s’il fait bien chaud). Badigeonner les brioches de lait (ou de jaune d’oeuf) et enfourner dans le four froid. Cuire 20 à 180°, à chaleur tournante (préchauffer le four s’il ne possède pas cette fonction). A la sortie du four, démouler et laisser refroidir sur une grille.

Les avis


Soyez le premier Ă  mettre un commentaire

Votre commentaire


Copyright RecettesMania ©2021. All rights reserved.