Oranges givrées - Une toquée en cuisine

Oranges givrées - Une toquée en cuisine

C'est une internaute ravie qui vous livre sa recette du jour. Pourquoi? Parce que je viens de décrocher mon premier entretient d'embauche. Certes je n'ai pas encore décroché le job mais après 5 mois à envoyer des CV et des lettres de motivations j'ai...

Les recettes de cuisine similaires à "Oranges givrées - Une toquée en cuisine" de "Une toquée en cuisine"


Macaronis au chou fleurs de Jaimie Oliver

Macaronis au chou fleurs de Jaimie Oliver

Cette recette a été tirée du livre de Jamie Oliver "30 minutes top chrono" mais je l'ai trouvée chez Colinette . C'est marrant parce que j'a...

Des idées de cadeaux de Noël

Des idées de cadeaux de Noël

Habituellement, je m'occupe des cadeaux de Noël au dernier moment, mais cette année, le fait d'être maman surement je m'en occupe un peu plus tôt. Bon mon premier truc à quand même été d'aller trouver un cadeau pour mon p'tit bonhomme qui aura 5 mois pour Noël et qui se fichera royalement de ses cad

Des goûters équilibrés à portée de clics - Fourneaux Et Fourchettes

Des goûters équilibrés à portée de clics - Fourneaux Et Fourchettes

Difficile de rester productif quand on travaille toute la journée ! Entre le ventre qui gargouille en fin de matinée et le petit coup de mou en milieu d’après-midi, on a toujours une bonne raison de faire une « pause goûter ». Comment faire le plein d’énergie sans faire le plein de mauvais sucre ? Je vous fais découvrir la marque Gula, une alternative saine aux grignotages intempestifs. Le principe est simple : chaque mois, vous recevez une box contenant dix encas sains et gourmands à base de fruits séchés, oléagineux et graines. Naturel, déculpabilisant, gourmand et « healthy »… décidément, Gula a tout pour plaire. Qu’est-ce qu’il y a dans une box Gula ? Une box Gula contient cinq mélanges différents. Chacun apparaît en double, et ils séparés en portions de 40g dans dix petites barquettes. On peut donc facilement les emporter avec soi à l’école, au travail ou en promenade. Les mélanges Gula sont non seulement sains, naturels et nourrissants, mais ils sont aussi gourmands. D’un jour sur l’autre, on peut passer des rondelles de bananes séchées aux amandes, noix de cajou, baies de goji, cacahuètes ou amandes caramélisées, raisins secs ou cranberry enrobés de chocolat… La composition des box Gula varie chaque mois et permet de découvrir de nouvelles saveurs et des mélanges improbables. Avez-vous déjà goûté la mûre blanche, le physalis ou encore la fève de soja grillée ? Gula vous fera certainement aimer ces ingrédients originaux. En plus, la box est toujours accompagnée d’un petit livret détaillant les infos nutritionnelles des ingrédients utilisés, en utilisant une pointe d’humour au lieu de seulement énumérer des faits. On y retrouve l’esprit jeune et dynamique de l’entreprise qui se cache derrière le produit ! Comment ça marche ? Gula fonctionne comme n’importe quel abonnement. Il existe trois formules : L’abonnement mensuel sans engagement : vous recevrez une seule box contenant dix goûters pour 17,50€ (frais de port inclus). Cet abonnement est reconductible chaque mois. L’abonnement 3 mois : vous recevrez trois box mensuelles pour 49,90€. L’abonnement 6 mois : vous recevrez six box mensuelles pour 96,90€. L’abonnement 12 mois : vous recevrez une box par mois pendant un an pour 184,90€. Si vous avez demandé votre abonnement avant le 23 du mois, vous recevrez votre première box après 7 à 10 jours. Mais si vous avez demandé votre abonnement après le 23 du mois, vous la recevrez le mois suivant, entre le 9 et le 15. De plus une offre de parrainage existe, trouvez facilement votre code parrainage Gula, pour bénéficier de 5€ de remise sur votre première commande ! Si vous ne pouvez pas recevoir le coffret dans votre boîte aux lettres, le transporteur laisse un avis de passage indiquant où vous pouvez récupérer votre box. En revanche, si vous partez en vacances pendant tout l’été, pensez à modifier votre adresse pour recevoir votre box directement dans votre maison de vacances ! Même l’été, on peut avoir besoin d’un regain d’énergie en plein milieu de journée, surtout si les vacances s’annoncent sportives. Entre la plage, les randonnées ou encore les balades en vélo, une collation est toujours la bienvenue, mais il n’est pas question de se relâcher en craquant pour des gâteaux achetés dans le commerce…

Bangkok - Fourneaux Et Fourchettes

Bangkok - Fourneaux Et Fourchettes

Bonjour bonjour ! J’ai eu envie de me replonger dans mes photos et souvenirs de vacances aujourd’hui ☺️ Alors je commence par l’un des plus beaux voyages que j’ai pu faire ! On a eu la chance – fin 2019 – de partir faire un petit tour en Asie. Le voyage Nous sommes partis de Genève, et après une courte escale dans le bel aéroport de Dubaï (villa dans laquelle nous avons séjourné quelques jours à notre retour, j’essayerais de faire un article rapidement!) nous voilà à l’aéroport de Bangkok ! C’était aussi ma première fois sur un long courrier ! Bon, ok c’était long, mais moi qui ai beaucoup de mal à rester en place, j’appréhendais vachement ces 2 x 6h de vol qui se sont au final plutôt bien passées. (Merci la télé dans l’avion !) On est parti avec Emirates et – je ne pensais jamais dire ça a un jour – on a très bien mangé ! Bref, le vol était déjà en soit une super nouvelle expérience😊 Autant vous dire que partir de Genève au mois de Novembre pour atterrir à Bangkok, on a eu un léger choc thermique 😬 Premier jour Attendez attendez …. avant notre arrivée à l’hôtel, on a du faire la route de l’aéroport à l’hôtel ! Et c’est la que c’est drôle ! Des immmeeenses voies, 4 files, 5 voire 6 voitures côte à côte. Le code de la route ? C’est « si ça passe, tu passes » ! J’adore ! Ça y’ est, on arrive dans notre belle hôtel ! Super chambre (des lits de 4 m de large qui sont visiblement typiques de la Thaïlande 😬), et une piscine plus que nécessaire. (Et un cocktail de bienvenue super bon sinon c’est pas vraiment des vacances). L’hôtel se situe juste à côté de ce que l’on pourrait comparer à une zone piétonne, avec pleins de restaurants / bars et magasins qui font tous plus envie les uns que les autres  On commence par un bon repas dans un endroit ou on a fini par passer le plus clair de notre temps tellement c’était top : le madame monsir ! La nourriture et les cocktails sont délicieux, et tout est organisé un peu comme un grand salon avec des coussins, canapés et autres chaises longues pour se prélasser comme il faut. (Si vous voulez y faire un tour : https://www.facebook.com/madamemusur/ ) Premier pad Thai ! J’avais déjà mangé ce plat en France mais la … un vrai pad Thai de Thaïlande ça n’a absolument pas de prix (au sens propre comme au figuré, la nourriture est tellement pas cher la bas !) On en fait très régulièrement depuis, je vous mets la recette très rapidement ! C’est hyper facile à faire et mon dieu que c’est bon 😵 Après avoir bien mangé et bien bu, let’s go pour la première visite de temple ! (La première d’une longue série !) On fini notre journée au “Wat Intharawihan” où on peut voir le fameux bouddha couché. Et waouh ! La classe ! Il est gigantesque ! En plus c’était la fin de journée, on a donc eu la chance de voir le temple s’illuminer au fil de la nuit qui tombe. Deuxième jour  De loin ma journée préférée du séjour ! On a passé une bonne partie de la journée au Chatuchak Market, un marché immense, dont on a pas du tout assez d’une journée pour faire le tour. Mais c’était incroyable ! Le marché est remplie de toute petites allées remplis de marchands qui vendent absolument tout !  Pour le midi, vous avez le choix ! Du poisson, de la viande, des légumes… et des fruits tout frais ! On a goûté un sorbet à la noix de coco, le meilleur que j’ai jamais mangé. Après manger, on continue la journée après la visite d’un temple qui surplombe la ville. La vue de la haut était magnifique, et offre quand même des panoramas hyper étonnants ( des Temples en or brillant au milieu de bidonville et d’immeubles hyper modernes) En redescendant du temple, on monte dans un petit bateau qui longe le fleuve pour se rendre à la maison de Jim Thompson  La maison de Jim Thompson, c’est un très joli endroit. De beaux jardins, de beaux bâtiments, et une visite qui retrace la vie de ce bon vieux Jim. (Notamment sa collection d’œuvre d’art et son rôle dans l’industrie de la soie)  Troisième jour Pour ce troisième et dernier jour, nous avons pris le bateau pour nous rendre au Palais Royal. C’est l’ancien palais du roi, et ce qu’on peut dire c’est qu’il avait quand même un peu des goûts de luxe : un palais de 29 hectares, composé de pleins de bâtiments différents (et très bling bling). Mais en tout cas, ça donne lieu à une magnifique visite entre les bâtiments, fresques, faïences et autres sculptures !  Ça y’est, notre petit tour de Bangkok se termine… c’est une ville qui bouge beaucoup et que j’ai trouvé très agréable (mais très très polluée…) malgré le peu de temps que j’y ai passé. Maintenant, direction Chiang Mai ! Pour rejoindre cette ville de Thaïlande du nord, nous avons pris le train de nuit, et j’ai mais tellement aimé ça. T’es tout seul dans ton petit lit, derrière ton rideau, avec un bon livre et le paysage incroyable qui défile. Vraiment, c’était exceptionnel, et, contre toute attente, j’ai carrément bien dormi !  La suite de l’aventure se fera dans un post sur Chiang Mai (si vous hésitez à y aller, n’hésitez pas, c’est absolument exceptionnel comme endroit). A bientôt pour de nouvelles aventures !

Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Boule de campagne au cumin et à la bière

Boule de campagne au cumin et à la bière

La boulange... loin d'être une évidence car la fabrication du pain ( et des autres pâtes levées ) demande un peu plus d'attention que l'on pourrait le penser et reste avant toute chose une belle leçon pratique de chimie élémentaire.Je voue une passion sans limite pour toutes les formes de la pâte levée et suis toujours admiratif devant la magie de la fermentation. Je reviendrai ultérieurement sur la préparation du levain maison qui est, elle aussi, une technique pointue. Je reconnais très souvent, quasiment tout le temps d'ailleurs,  recourir à la levure fraîche de boulanger et aussi, ne la dénigrons pas, à la levure boulangère déshydratée.Je mange peu de pain mais lorsque j'en mange, j'apprécie de déguster celui que je prépare moi-même. Contrairement aux croyances, de moins en moins d'artisans fabriquent leur pain avec des ingrédients dits " de base " et très nombreux sont les boulangers qui utilisent les "mix" mis à leur disposition par les minotiers. Il faut savoir qu'en fait, très peu de boulangers peuvent se permettre d'agir en toute indépendance et se sortir des griffes des grands groupes céréaliers.J'ai la chance de pouvoir acheter une farine exceptionnelle, fruit du travail d'un vrai meunier, en Côte d'Or, monsieur LALLEMANT (ici). Sa farine reste une produit d'une absolue simplicité avec un résultat escompté toujours égal. En plus d'être un produit de qualité rare, il est très peu cher !Comme souvent, mon esprit s'est promené hier matin et j'ai décidé de confectionner un pain "à ma façon". J'ai eu l'idée d'associer la saveur douce et subtilement anisée du cumin à la légère acidité de la bière.Ah oui, un petit mot sur les épices : mieux vaut peu en avoir dans ses placards qu'en posséder pléthore que l'on utilise qu'une seule fois par an. Aujourd'hui tous les marchés regorgent de marchands. Achetez en souvent mais très peu à la fois. Je pense que les épices que l'on achète ainsi ne sont déjà pas de la première fraicheur alors si en plus on les oublie douze mois dans le placard, il ne faut rien en espérer de bon ! Les épices se conservent dans des boites ou contenants parfaitement hermétiques, au sec et à l'abri total de toute source lumineuse. Oubliez d'emblée les jolies étagères à épices et leurs cortèges de pots en verre transparents. Laisser cela aux bobos  !!!

Cupcakes Mûre Myrtille et Chantilly de Mascarpone

Cupcakes Mûre Myrtille et Chantilly de Mascarpone

Bonjour! Un peu de sucre et de gourmandise aujourd’hui. Des petits cupcakes tout simples (parce que la simplicité c’est le mieux) mais gourmands. La recette est tirée d’un livre P…

Mug cake au thon et au St-Môret - Les Papilles de Karen

Mug cake au thon et au St-Môret - Les Papilles de Karen

En général, les mug cakes sont plutôt sucrés mais je voulais les tester en version salée pour en cuisiner lorsque je manque de temps (ou de motivation en rentrant le soir). Je suis donc partie à la recherche de recettes et suis tombée sur un livre sympa...

Pêches rôties au miel et thym

Pêches rôties au miel et thym

Ce que j'aime quand arrive l'été, c'est la profusion de fruits juteux et colorés, et parmi eux, l'un de mes préférés est la pêche ! La pêche, fruit du pêcher, est reconnaissable par sa peau duveteuse et sa chair blanche ou orangée, sucrée et juteuse On la déguste bien entendu tout juste cueillie de l'arbre, mais on peu

Tiramisu express limoncello framboises (pas à pas en photos)

Tiramisu express limoncello framboises (pas à pas en photos)

Tiramisu express limoncello framboises (pas à pas en photos) Une recette de Jamie Oliver qui est en fait une version simplifiée du tiramisu. En effet, il ne fait pas plusieurs couches de biscuits et de crème mais une seule. Du coup, il n'a même pas besoin de les tremper car il verse directement l'alcool de citron et le jus d'orange par dessus. Vous pouvez d'ailleurs remplacer l'alcool par du jus de citron dilué dans un peu d'eau si vous le souhaitez. De même, il ne fait pas une crème au mascarpone traditionnelle avec un batteur électrique mais il la rend moins épaisse, la sucre et l'aromatise. Au final, c'est bien un tiramisu express et on retrouve bien sa gourmandise en bouche...

Flan poires et pruneaux au Grand-Marnier (pas à pas en photos)

Flan poires et pruneaux au Grand-Marnier (pas à pas en photos)

Flan poires et pruneaux au Grand-Marnier (pas à pas en photos) Une recette inspirée d'un livre d'Annabel Langbein qui associe à merveille les poires, les pruneaux et l'orange avec le Grand-Marnier. Rien ne vous empêche de faire la recette sans alcool mais c'est je pense tout ce qui donne le caractère à ce dessert sachez que l'alcool s'évapore à la cuisson et seul le goût reste...

Salade de fenouil et d’oranges maltaises

Salade de fenouil et d’oranges maltaises

Première participation et donc première recette pour Culino Versions, sur le thème agrumes version salée, thème choisi par la marraine du mois de mars, Gaëlle, du très joli blog La gourmandise est …

Jus de carottes-oranges: - Saveurs de cuisine .

Jus de carottes-oranges: - Saveurs de cuisine .

Voila la re7 promise de jus que j'ai dénicher au fin-fond du blog de oum moncef-rayen du blog "sur ma table le lien ici link vous allez dire comme moi brrrr! comment ça un jus de carotte et orange cuis? éh bien oui c'est cuis mais c'est super bon !et...

Baba à la mousse d'orange - Mariatotal

Baba à la mousse d'orange - Mariatotal

Un baba à pâte levée et spongieuse, pas un savarin. Celui-ci est imbibé d'oranges et garni de crème mousseuse à l'orange. Si vous préférez l’arroser de rhum ou d’autre chose, la base est la même. Bien sûr, profitez d’un jour de congé, parce que c’est tout de même un peu long, mais ça fait tellement plaisir…

Muffins anglais - Mariatotal

Muffins anglais - Mariatotal

Après avoir cherché la recette des vrais muffins, c’est une fois de plus la recette de Carole, du site Altergusto, qui m’a le mieux convenu. D’abord parce qu’elle est sans pétrissage (mes pauvres mains…), avec un robot comme le mien et, ensuite parce que, aidée par la vidéo (en anglais) des “english muffins” d’Andrew McCormack, Carole explique tout très bien. J’ai utilisé de la farine ordinaire T55 et un peu de farine de maïs, et j’ai immédiatement avalé un muffin tout chaud avec gourmandise. Attention, pour les ouvrir, suivez le conseil de Carole, plantez les dents d’une fourchette tout autour du muffin et ouvrez-le doucement et grillez-le éventuellement. Vous n’avez plus qu’à le beurrer, le “confiturer”, le “mieler” ou le tartiner de fromage. Vous serez conquis !

CONFITURE D ORANGE AU GINGEMBRE - Thermomix en Famille

CONFITURE D ORANGE AU GINGEMBRE - Thermomix en Famille

Une petite recette sympathique pour réchauffer quelques oranges a réaliser au Thermomix TM31 ou TM5 ça pique mais c’est bon  j’aime bien la marier à  du chocolat noir  Cette recette m’a été donnée il y a quelques années par une amie confiturière  CONFITURE D’ORANGE AU GINGEMGRE 200 grammes de gingembre frais 3 Belles oranges 3 […]

Petits moelleux à l'orange - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Petits moelleux à l'orange - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Dimanche, je cherchais une petite recette pour le dessert, et j'ai trouvé sur le site "croquant- fondant... gourmand" h ttp://avecmichele.canalblog.com une délicieuse recette de petits moelleux à l'orange que j'ai accompagné d'une salade d'oranges et...

Cotelette de porc à la vietnamienne - La cuisine d'Anna

Cotelette de porc à la vietnamienne - La cuisine d'Anna

Je cherchais une petite recette pour faire changement mais pas compliqué ; j'ai trouvé ici et que j'ai modifié légèrement. C'est un vrai...