Maïs \ Blé d'Inde

Maïs \ Blé d'Inde

Le traditionnel maïs bouilli a toujours la cote. Cote "R" très élevée... pour ceux qui sont familiers avec l'univers des études supérie...

Voir la recette sur le site de l'auteur

Les recettes similaires


Ce blé d'inde grillé sur le BBQ est tellement FACILE à faire et délicieux...

Ce blé d'inde grillé sur le BBQ est tellement FACILE à faire et délicieux...

Pas besoin de sortir le gros chaudron et de faire bouillir de l'eau lorsqu'on fait cuire son maïs sur le BBQ! Voici la recette FACILE!

Fajitas aux encornets - amafacon

Fajitas aux encornets - amafacon

Fajitas aux encornets Ingrédients : 8 tortillas de farine de blé, 1 oignon, 1 poivron, 1 petite boite de maïs, 2 tubes de calamars, 1...

POULET BIRYANI

POULET BIRYANI

Le poulet cuisiné à l'indienne a toujours du succès à la maison. Mais pour changer du traditionnel poulet au curry, j'ai opté pour le poulet...

La recette secrète de thé glacé au citron (style Nestea)

La recette secrète de thé glacé au citron (style Nestea)

Ce thé glacé maison est facile, économique et parfait pour remplir une grosse cruche à servir dans votre épluchette de blé d'Inde ;)

Poulet à l'indienne au Thermomix - Popote de petit_bohnium

Poulet à l'indienne au Thermomix - Popote de petit_bohnium

Voici une recette réalisée pour un midi que j'ai accompagné de cheese naan faits maison et de riz basmati. Un régal! Bon dans le Thermomix malgré le sens inverse, la viande a été pas mal hachée et en bouillie, c'est bon mais ça a plus l'aspect d'une sauce...

Pâte à samossa traditionnelle (pas à pas en photos)

Pâte à samossa traditionnelle (pas à pas en photos)

Pâte à samossa traditionnelle (pas à pas en photos) Une recette extraite du livre de Sandra Salmandjee « Inde:toutes les bases de la cuisine indienne » chez Mango pour le prix du livre gourmand 2015. En effet, on peut aussi faire sa propre pâte plutôt que d'acheter systématiquement des galettes de blé « spring rolls pastry » pour faire des samossas maison.

Chapati (pain traditionnel indien)

Chapati (pain traditionnel indien)

Une recette plus rapide que les naans au fromage pour accompagner vos plats indiens. Après, j’avoue préférer les naans, mais  c’est tellement différent que ce n’est pas trop compa…

Poulet tandoori - Mariatotal

Poulet tandoori - Mariatotal

Un grand classique de la cuisine indienne. Il vous suffit de suivre le mode d’emploi du sachet d’épices tandoori que vous achetez au rayon de produits exotiques ou, mieux, dans une des épiceries indiennes du passage Brady, à Paris. Le tandoor est le nom du four en terre cuite en forme de jarre qui sert à la cuisson traditionnelle. Mais le grill du four ou un barbecue fait l’affaire.

Brochettes de poulet Tandoori ... version rapide... - MECHOUIA

Brochettes de poulet Tandoori ... version rapide... - MECHOUIA

Le Barbecue aura beaucoup servi ces derniers temps ... voici une recette que j'ai vu sur Canal "Globe Cooker" mais adapté version "rapide". J'ai donc achetée toute faite ma pate de curry (ouhhh pas bien...), c'est plus rapide et on la trouve partout maintenant...

Riz aux gambas ou biryani aux crevettes simplifié - amafacon

Riz aux gambas ou biryani aux crevettes simplifié - amafacon

Le Biryani est un plat traditionnel de la gastronomie indienne. On en trouve beaucoup de variantes au Pakista, à l'ile Maurice ... mais la...

Perles de coco chinoises à la vapeur: simples, rapides, sans matière grasse, sans gluten et absolument délicieuses! - La fée Stéphanie

Perles de coco chinoises à la vapeur: simples, rapides, sans matière grasse, sans gluten et absolument délicieuses! - La fée Stéphanie

Je ne sais pas si parler de ces petites choses délicieuses comme d’une friandise ou d’un dessert. Il s’agit en fait d’un dessert chinois à base de farine de riz gluant à laquelle on ajoute parfois de la fécule de blé. Ils sont traditionnellement fourrés d’une crème de haricot mungo et saupoudrés de noix de coco râpée. J’adore ça et je ne manque pas d’en commander quand je vais manger dans mon restaurant chinois préféré.  J’avais depuis longtemps en tête l’idée d’en faire moi-même, mais je ne sais pas pourquoi, je m’imaginais quelque chose de vraiment compliqué et difficile à faire. Faux, faux, faux, je suis restée surprise par la simplicité de la préparation.  Cela fait trois jours que je teste cette recette et je reste à chaque fois plus séduite, de là à racler goulûment  le fond de la casserole pour ne rien y laisser!  La première fois, il fallait que j’expérimente la recette en trouvant les bonnes proportions de farine, de lait et de sucre. Je n’ai pas mis de fécule de blé dans ma préparation, contrairement à certaines recettes traditionnelles chinoises que j’ai pu trouver, mais j’ai rajouté un peu de coco râpée pour le goût dans la […]

Maïs \ blé d'inde le retour

Maïs \ blé d'inde le retour

Tags: Maïs, Asie, Blé, Inde

J'en connais, que je ne nommerai pas, qui mangent du maïs à tous les jours durant la saison. Comme je fais la même chose au temps d...

Pain d'épices

Pain d'épices

     Il existe de nombreuses variétés de pain d'épices et autant de villes tant en France qu'à l'étranger qui peuvent s'enorgueillir de mettre en avant cette spécialité.Reims, Sens, l'Alsace, l'Allemagne (Ulm), l'Angleterre offrent toutes un pain d'épices dont les recettes sont parfois très différentes. La base toutefois, reste unique : une farine, du miel et des épices.Le pain d'épices de Dijon se distingue essentiellement par le recours à la farine de blé alors que les autres sont très souvent faits à base de farine de seigle.Le pain d'épices est plus que millénaire ; si des traces de pain de sésame au miel sont connues et répertoriées en Egypte antique, Rome mettait aussi à sa table des préparations faites de  pâtes frites au miel. Le pain d'épices tel que nous le connaissons en occident viendrait quant à lui de l'extrème-orient et l'on avance l'hypothèse qu'il descendrait en droite ligne d'un pain/gâteau chinois (le mi-kong), pain dont la réputation de très longue conservation aurait séduit les troupes du terrible Gengis Khan.  Ce pain aurait cheminé à travers le continent avant d'échouer au Moyen-Orient. De là, des Croisés le rapportèrent dans les Flandres et la jeune comtesse de Flandres et d'Artois, également duchesse de Bourgogne, Marguerite de Flandres aurait apporté cette préparation à Dijon, siège du duché.         Du fond de sa retraite du château de Germolles ( Saône-et-Loire), notre bonne duchesse nous a transmis cette spécialité qui fait encore la renommée de notre bonne vieille ville de Dijon.Jusque dans les années cinquante, la région comptait plus de quarante artisans "pain-d'épiciers". Aujourd'hui, seules deux maisons ont survécu : "Mulot et Petitjean" et "Auger".Personnellement moi, c'est ma madeleine de Proust. Entrer dans la boutique sans âge de Mulot et Petijean, contempler les boiseries anciennes et pâtinées, marcher de la pointe des pieds sur le carrelage coloré et sentir.... sentir cette odeur si caractéristique de "notre" pain d'épices. L'anis et l'anis étoilé parfument la pâte du pain d'épices de Dijon. Quel tourbillon de parfums, d'odeurs, de formes.....J'ai toujours été impressionné par les monstrueux "pavés de santé", ces pièces rectangulaires de plus de six kilos que l'on détaillait et vendait au poids. Nous allions fort souvent en acheter pour les grand- tantes, car au delà de la gourmandise, le pavé de santé était appelé ainsi car on lui prêtait une vertu indéniable : " ça fait aller " !!!!!!!!Les pains fourrés de confiture d'orange, les nonnettes, les glacés minces, les sujets .......Le goût de mon enfance ? oui, une tartine de pain d'épices plutôt sec, beurré et trempé dans un cacao au retour d'une partie de neige au pied des vignes du plateau de Chenôve, tout ça les pieds collés contre le radiateur de la salle à manger !Je fais encore régulièrement du pain d'épices sans toutefois chercher à égaler mon bon vieux pavé de santé. La recette diffère en tous points mais le goût est là. Je vous propose mon pain d'épices.Pour deux pains il faut : ( vous êtes prévenus, c'est une bombe calorique )

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

Ces dernières années, voire décennies, les questions environnementales ont le vent en poupe. Quasiment inconnues il y a encore un demi-siècle, elles sont désormais omniprésentes (ou presque !) de nos jours, que ce soit dans le débat politique, à l’école ou bien dans les préoccupations individuelles des Français. Si la France n’a pas été une pionnière en la matière, force est de constater qu’elle a largement rattrapé son retard en ce qui concerne l’agriculture biologique. L’écart qu’avait creusé, par exemple, l’Autriche, se tasse peu à peu. Les consommateurs français, comme nombre de leurs voisins, font de plus en plus attention à la provenance des produits qu’ils achètent. Parmi les denrées connaissant un profond essor du « bio », il y a le vin. Et le vin bio est dans la plupart des cas un réel gage de qualité. L’essor du vin bio Chaque année, le nombre d’hectares consacrés à la viticulture biologique ou en cours de conversion du conventionnel vers le bio augmente très sensiblement. Encadrée par des normes européennes ayant repris ce que des normes françaises avaient régi un certain temps, l’agriculture biologique appliquée à la vigne se veut davantage respectueuse de la nature. Il faut tout d’abord savoir que la vigne que nous connaissons, Vitis vinifera, n’a pas besoin d’insectes pour être pollinisée : le vent lui suffit, à la manière des noisetiers par exemple. À une époque, cela a été la porte ouverte aux traitements chimiques les plus massifs et dévastateurs, aux effets considérablement néfastes sur l’environnement, la biodiversité, la structure des sols et la santé des hommes aussi bien que des animaux. La tendance s’est heureusement inversée, la raison a été en grande partie recouvrée. Les traitements abusifs soi-disant « préventifs » ont été abandonnés : désormais, ce sont les alertes phytosanitaires qui commandent le déclenchement des éventuels traitements nécessaires bon an, mal an. À cet égard, il faut réellement déplorer les particuliers qui, de nos jours, ont parfois dans leurs potagers les légumes les plus massivement contaminées en métaux lourds, en appliquant par exemple sans discernement de la bouillie bordelaise massive à leurs pieds de tomate, « à titre préventif » – en détruisant au passage des fleurs et donc en réduisant leur récolte… Les vignes européennes autochtones sont très sensibles à différentes pathologies, quoique cela diffère en fonction du cépage considéré. Si le phylloxéra est facilement endigué par le choix d’un porte-greffe adapté, on ne peut en dire autant de l’oïdium (qui blanchit les feuilles), du célèbre mildiou qui peut brunir l’entiéreté d’un cep ou encore d’autres atteintes cryptogammiques plus ou moins graves de type fusariose, verticilliose, etc. Autre point positif : peu à peu, les cépages américains ainsi que les dénommés « hybrides producteurs directs » interdits depuis la décennie 1930 en France sous la pression de l’industrie chimique et des viticulteurs craignant une surproduction de vin (à une époque où l’Algérie française exportait massivement du « vin de table » vers la métropole) sont libéralisés, du moins pour les particuliers. Dans certaines régions comme les Cévennes, la tolérance des autorités va jusqu’à permettre à des professionnels d’en faire du vin et même d’organiser de petites foires locales. C’est une mine d’or pour de futurs assemblages novateurs toujours plus avares en traitements phytosanitaires et toujours plus productifs ! Comment choisir son vin biologique ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vins bio ne sont pas nécessairement plus chers que les vins conventionnels. Ils occupent généralement dans les rayons des magasins et e-commerce, à l’instar de la boutique en ligne Vins étonnants, une place de choix. Pas de fertilisants non naturels, aucun OGM, mais uniquement du soufre et de la bouillie bordelaise traditionnelle en cas de besoin : c’est beaucoup mieux pour la santé. Certains breuvages se doublent de l’absence de sulfites ajoutés, misent sur la biodynamie et/ou profitent de l’engouement autour des « vins naturels ». Cela rompt avec les codes des années qui avaient précédé, où tous les vins de France avaient tendance à se ressembler tout fortement, se montrant « surfaits » et sans aucune originalité. Nous ne pouvons que nous réjouir de la diversité qui est en train de réémerger ! Le vin bio peut aussi bien être du rosé que du rouge ou du blanc, en passant par les mousseux et autres moelleux. Tous les cépages, renommés et moins renommés, grands et petits, se mettent peu à peu au bio, si bien qu’un jour le mouvement biologique sera peut-être (espérons-le !) général dans le domaine de la viticulture française et, pourquoi pas, européenne. Avec l’été qui arrive, nul doute que le vin rosé bio fera de très nombreux adeptes, de même que les blancs à boire bien frais (éventuellement aromatisés au pamplemousse, pour les amateurs ?). Les rouges sucrés auront également leur place, surtout avec du melon, ce grands mets de la belle saison, que tout le monde attend impatiemment. Dans tous les cas, régalez vos invités avec du vin bio, histoire de leur montrer que vous vous souciez tout autant de leur bonne santé que de leurs papilles et de la planète !

DHAL DE LENTILLES CORAIL AUX TOMATES

DHAL DE LENTILLES CORAIL AUX TOMATES

Étonnamment, j'ai de grands amateurs de lentilles corail à la maison. Et quand il y a un dhal au menu, je fais toujours un tabac ! Ce jour-l...

Cheese naans

Cheese naans

Tags: Maïs, Pain, Asie, Inde, Naan

Mes tous premiers ! Je ne sais pas pourquoi, mais dimanche matin, je me suis levée avec une furieuse envie de cheese naan, j'ai passé une...

Epis de maïs grillés au thym, citron vert et parmesan...

Epis de maïs grillés au thym, citron vert et parmesan...

A faire au four, à la poêle ou à la plancha, les épis de maïs sont un bon accompagnement des viandes grillées... ou simplement à grigno...

Dal (ou dahl, daal, dhal) (végétalien, vegan) ? France végétalienne

Dal (ou dahl, daal, dhal) (végétalien, vegan) ? France végétalienne

Riche en saveurs et réconfortant, le dal est une spécialité indienne à base de légumineuses (le plus souvent lentilles ou pois-chiches), très appréciée en France. Ce curry couleur jaune curcuma embaumera votre maison et vous mettra l?eau à la bouche! Et pour joindre l?utile à l?agréable, ce plat est

Echine de porc laquée et fumée.

Echine de porc laquée et fumée.

Quand je vous dis que je suis un peu tordu. J'avais acheté un très beau rôti de porc dans l'échine. Viande grasse juste ce qu'il faut et qui, à la différence du filet, n'est jamais sèche et bien plus goûteuse.  J'ai eu envie de retrouver le bon goût de fumé et le croquant du laquage.Pour cette recette il faut pouvoir disposer d'un barbecue traditionnel ( braise ) qui se ferme. Le mien est d'une très grande marque connue et offre une multitude de possibilités. J'ai déjà cuit du pain, des pizzas ; j'ai déjà fumé des poulets, des coquelets.Le secret des viandes ainsi fumées réside dans mon désormais habituel pochage. Ainsi on conserve un moelleux assuré tout en obtenant le bon croustillant de la cuisson au feu. 

Velouté de lentilles corail à l'indienne - voyage en Inde - Les petits plats de Béa

Velouté de lentilles corail à l'indienne - voyage en Inde - Les petits plats de Béa

Après le voyage culinaire en Asie, je prends aujourd'hui la direction de l'Inde pour vous proposer un velouté tout parfumé aux saveurs indiennes. Facile à réaliser, il va ravir les papilles tout en restant léger mais complet. Pour 2 personnes 80 g de...

Les avis


Soyez le premier à mettre un commentaire

Votre commentaire


Copyright RecettesMania ©2021. All rights reserved.