Pain cocotte aux graines de lin - Les petits plats de Béa

Pain cocotte aux graines de lin - Les petits plats de Béa

J'ai bien vu à plusieurs reprises ce type de recette passer ici et là sans jamais approfondir ma lecture jusqu'à la publication de Lou du joli blog Une aiguille dans le potage. Dans un premier temps ces jolies photos m'ont attirées puis ses explications...

Les recettes de cuisine similaires à "Pain cocotte aux graines de lin - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Pain cocotte -

Pain cocotte -

Ce week-end j’ai préparé un pain cocotte de l’application Cookomix ^^. Un pain moelleux à l’intérieur et super croustillant à l’extérieur ^^. L’idéal est la cuisson dans une cocotte en fonde moi je n’en possède pas, j’ai donc pris un plat qui ressemble à une cocotte mais n’a pas de couvercle, j’ai donc recouvert le […]

La graine de chia un super aliment facile à introduire dans nos recettes - Fourneaux Et Fourchettes

La graine de chia un super aliment facile à introduire dans nos recettes - Fourneaux Et Fourchettes

On les ajoute aux smoothies, aux yaourts et aux céréales chaudes. Ils sont présentés comme un super aliment et sont devenus si populaires qu’on peut les acheter à peu près partout, y compris dans les chaînes d’épicerie et les grandes surfaces. À quel point ce super-aliment est-il super ? Dans cet  article nous éclaircissons   les multiples  bienfaits de cette petite graine croquante pour la santé. Que sont les graines de chia et où sont-elles cultivées ? Même si ce n’est que récemment que les graines de chia sont devenues un élément populaire de l’alimentation courante, elles existent depuis très longtemps. Ce sont les graines d’une plante appelée Salvia hispanica, qui est cultivée en Amérique centrale. En regardant son histoire, nous avons appris que la cuisine maya et aztèque utilisait régulièrement des graines de chia. Aujourd’hui, elles sont cultivées un peu partout dans le monde entier. Qu’est-ce qui rend les graines de chia si puissantes ? Pour une quantité relativement faible de calories, vous obtenez une tonne de nutriments. Bien que le concept de super-aliment soit un peu controversé car l’ajout d’un seul aliment dans votre régime alimentaire ne va pas changer votre vie entière,  l’ajout des graines de chia apporte une valeur nutritive que peu d’autres aliments peuvent égaler. Même les données nutritionnelles les plus élémentaires nous ont impressionnés. Selon l’étiquette, une portion de deux cuillères à soupe ajouterait 4 grammes de protéines, 11 grammes de fibres et 9 grammes de graisses à votre smoothie ou à votre gruau. Pour mettre ces chiffres en perspective, une pomme moyenne contient un peu moins de cinq grammes de fibres et un œuf six grammes de protéines. En outre, une portion vous apportera 18 % de l’apport recommandé en calcium ainsi que 30 % de l’apport en manganèse et en magnésium. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg, car vous consommerez également du zinc, du potassium, du phosphore et les vitamines B1, B2 et B3. Il faut aussi parler des antioxydants. Les graines de chia contiennent de la myricétine, de la quercétine, du kaempférol et de l’acide chlorogénique. Ces nutriments sont connus pour leurs effets anti-inflammatoires et anticancéreux dans l’organisme, et la quercétine peut également améliorer la fonction immunitaire. Elles présentent également l’une des plus fortes concentrations d’acides gras polyinsaturés, en particulier d’acides gras oméga-3 sous forme d’acide alpha-linolénique (ALA). Ces acides gras se trouvent dans les tissus qui composent le système nerveux central et jouent un rôle essentiel dans la prévention des maladies cardiaques, du cancer, des maladies auto-immunes et inflammatoires. Cela étant dit, il est important de savoir que les graines de chia ne contiennent pas la meilleure forme d’oméga-3 pour l’organisme. Comme beaucoup de sources végétales, elles apportent de l’ALA, mais pas de DHA. Le DHA est important pour la santé du cerveau et pour en bénéficier, vous devrez également consommer des poissons gras comme le saumon ou discuter avec votre médecin de l’ajout d’un supplément d’oméga-3 de haute qualité. La consommation de graines de chia peut également favoriser un bon fonctionnement intestinal, diminuer les niveaux de cholestérol et de glucose dans le sang et réduire l’incidence des maladies associées au syndrome métabolique. Comment consommer les graines de chia L’un des grands avantages des graines de chia est qu’il n’en faut pas beaucoup pour obtenir des bienfaits nutritionnels. La portion standard est d’une cuillère à soupe. L’utilisation des graines de chia ne peut être limitée que par l’imagination, le site Mesgrainesdechia regroupe un bon nombre de recettes que vous pouvez essayer, vous pouvez  mettre ces fabuleuses graines dans de nombreux plats tels que les smoothies, les flocons d’avoine, le kéfir, saupoudrées sur des légumes grillés, et pour faire du pudding. Vous pouvez également utiliser les graines de chia ou la farine de graines de chia lors de la cuisson au lieu de la farine de blé. Les graines de chia jouent un rôle intéressant lorsqu’elles sont ajoutées à un liquide : elles l’absorbent et se transforment en une version légèrement gélatineuse et plus volumineuse. Cela est dû à une fibre spécifique qu’elles contiennent.  Elle est appelée mucilage et a la capacité de retenir 27 fois son poids en eau. Pour cette raison, vous pouvez les utiliser pour faire un pudding si vous les laissez reposer dans du lait d’amande pendant la nuit. Elles sont également un excellent substitut aux œufs, en raison de leur forme gélifiée. En général, pour manger plus de graines de chia, il est préférable de les ajouter aux aliments que vous mangez déjà. C’est une option durable car elle ne nécessite pas un changement énorme de la routine ou une préparation supplémentaire des aliments. Il convient également de vous mettre en garde : les produits achetés en magasin qui contiennent des graines de chia peuvent ne pas être aussi sains, et les boissons additionnées de graines de chia contiennent souvent du sucre ajouté.

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

Ces dernières années, voire décennies, les questions environnementales ont le vent en poupe. Quasiment inconnues il y a encore un demi-siècle, elles sont désormais omniprésentes (ou presque !) de nos jours, que ce soit dans le débat politique, à l’école ou bien dans les préoccupations individuelles des Français. Si la France n’a pas été une pionnière en la matière, force est de constater qu’elle a largement rattrapé son retard en ce qui concerne l’agriculture biologique. L’écart qu’avait creusé, par exemple, l’Autriche, se tasse peu à peu. Les consommateurs français, comme nombre de leurs voisins, font de plus en plus attention à la provenance des produits qu’ils achètent. Parmi les denrées connaissant un profond essor du « bio », il y a le vin. Et le vin bio est dans la plupart des cas un réel gage de qualité. L’essor du vin bio Chaque année, le nombre d’hectares consacrés à la viticulture biologique ou en cours de conversion du conventionnel vers le bio augmente très sensiblement. Encadrée par des normes européennes ayant repris ce que des normes françaises avaient régi un certain temps, l’agriculture biologique appliquée à la vigne se veut davantage respectueuse de la nature. Il faut tout d’abord savoir que la vigne que nous connaissons, Vitis vinifera, n’a pas besoin d’insectes pour être pollinisée : le vent lui suffit, à la manière des noisetiers par exemple. À une époque, cela a été la porte ouverte aux traitements chimiques les plus massifs et dévastateurs, aux effets considérablement néfastes sur l’environnement, la biodiversité, la structure des sols et la santé des hommes aussi bien que des animaux. La tendance s’est heureusement inversée, la raison a été en grande partie recouvrée. Les traitements abusifs soi-disant « préventifs » ont été abandonnés : désormais, ce sont les alertes phytosanitaires qui commandent le déclenchement des éventuels traitements nécessaires bon an, mal an. À cet égard, il faut réellement déplorer les particuliers qui, de nos jours, ont parfois dans leurs potagers les légumes les plus massivement contaminées en métaux lourds, en appliquant par exemple sans discernement de la bouillie bordelaise massive à leurs pieds de tomate, « à titre préventif » – en détruisant au passage des fleurs et donc en réduisant leur récolte… Les vignes européennes autochtones sont très sensibles à différentes pathologies, quoique cela diffère en fonction du cépage considéré. Si le phylloxéra est facilement endigué par le choix d’un porte-greffe adapté, on ne peut en dire autant de l’oïdium (qui blanchit les feuilles), du célèbre mildiou qui peut brunir l’entiéreté d’un cep ou encore d’autres atteintes cryptogammiques plus ou moins graves de type fusariose, verticilliose, etc. Autre point positif : peu à peu, les cépages américains ainsi que les dénommés « hybrides producteurs directs » interdits depuis la décennie 1930 en France sous la pression de l’industrie chimique et des viticulteurs craignant une surproduction de vin (à une époque où l’Algérie française exportait massivement du « vin de table » vers la métropole) sont libéralisés, du moins pour les particuliers. Dans certaines régions comme les Cévennes, la tolérance des autorités va jusqu’à permettre à des professionnels d’en faire du vin et même d’organiser de petites foires locales. C’est une mine d’or pour de futurs assemblages novateurs toujours plus avares en traitements phytosanitaires et toujours plus productifs ! Comment choisir son vin biologique ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vins bio ne sont pas nécessairement plus chers que les vins conventionnels. Ils occupent généralement dans les rayons des magasins et e-commerce, à l’instar de la boutique en ligne Vins étonnants, une place de choix. Pas de fertilisants non naturels, aucun OGM, mais uniquement du soufre et de la bouillie bordelaise traditionnelle en cas de besoin : c’est beaucoup mieux pour la santé. Certains breuvages se doublent de l’absence de sulfites ajoutés, misent sur la biodynamie et/ou profitent de l’engouement autour des « vins naturels ». Cela rompt avec les codes des années qui avaient précédé, où tous les vins de France avaient tendance à se ressembler tout fortement, se montrant « surfaits » et sans aucune originalité. Nous ne pouvons que nous réjouir de la diversité qui est en train de réémerger ! Le vin bio peut aussi bien être du rosé que du rouge ou du blanc, en passant par les mousseux et autres moelleux. Tous les cépages, renommés et moins renommés, grands et petits, se mettent peu à peu au bio, si bien qu’un jour le mouvement biologique sera peut-être (espérons-le !) général dans le domaine de la viticulture française et, pourquoi pas, européenne. Avec l’été qui arrive, nul doute que le vin rosé bio fera de très nombreux adeptes, de même que les blancs à boire bien frais (éventuellement aromatisés au pamplemousse, pour les amateurs ?). Les rouges sucrés auront également leur place, surtout avec du melon, ce grands mets de la belle saison, que tout le monde attend impatiemment. Dans tous les cas, régalez vos invités avec du vin bio, histoire de leur montrer que vous vous souciez tout autant de leur bonne santé que de leurs papilles et de la planète !

Pain d'épices

Pain d'épices

     Il existe de nombreuses variétés de pain d'épices et autant de villes tant en France qu'à l'étranger qui peuvent s'enorgueillir de mettre en avant cette spécialité.Reims, Sens, l'Alsace, l'Allemagne (Ulm), l'Angleterre offrent toutes un pain d'épices dont les recettes sont parfois très différentes. La base toutefois, reste unique : une farine, du miel et des épices.Le pain d'épices de Dijon se distingue essentiellement par le recours à la farine de blé alors que les autres sont très souvent faits à base de farine de seigle.Le pain d'épices est plus que millénaire ; si des traces de pain de sésame au miel sont connues et répertoriées en Egypte antique, Rome mettait aussi à sa table des préparations faites de  pâtes frites au miel. Le pain d'épices tel que nous le connaissons en occident viendrait quant à lui de l'extrème-orient et l'on avance l'hypothèse qu'il descendrait en droite ligne d'un pain/gâteau chinois (le mi-kong), pain dont la réputation de très longue conservation aurait séduit les troupes du terrible Gengis Khan.  Ce pain aurait cheminé à travers le continent avant d'échouer au Moyen-Orient. De là, des Croisés le rapportèrent dans les Flandres et la jeune comtesse de Flandres et d'Artois, également duchesse de Bourgogne, Marguerite de Flandres aurait apporté cette préparation à Dijon, siège du duché.         Du fond de sa retraite du château de Germolles ( Saône-et-Loire), notre bonne duchesse nous a transmis cette spécialité qui fait encore la renommée de notre bonne vieille ville de Dijon.Jusque dans les années cinquante, la région comptait plus de quarante artisans "pain-d'épiciers". Aujourd'hui, seules deux maisons ont survécu : "Mulot et Petitjean" et "Auger".Personnellement moi, c'est ma madeleine de Proust. Entrer dans la boutique sans âge de Mulot et Petijean, contempler les boiseries anciennes et pâtinées, marcher de la pointe des pieds sur le carrelage coloré et sentir.... sentir cette odeur si caractéristique de "notre" pain d'épices. L'anis et l'anis étoilé parfument la pâte du pain d'épices de Dijon. Quel tourbillon de parfums, d'odeurs, de formes.....J'ai toujours été impressionné par les monstrueux "pavés de santé", ces pièces rectangulaires de plus de six kilos que l'on détaillait et vendait au poids. Nous allions fort souvent en acheter pour les grand- tantes, car au delà de la gourmandise, le pavé de santé était appelé ainsi car on lui prêtait une vertu indéniable : " ça fait aller " !!!!!!!!Les pains fourrés de confiture d'orange, les nonnettes, les glacés minces, les sujets .......Le goût de mon enfance ? oui, une tartine de pain d'épices plutôt sec, beurré et trempé dans un cacao au retour d'une partie de neige au pied des vignes du plateau de Chenôve, tout ça les pieds collés contre le radiateur de la salle à manger !Je fais encore régulièrement du pain d'épices sans toutefois chercher à égaler mon bon vieux pavé de santé. La recette diffère en tous points mais le goût est là. Je vous propose mon pain d'épices.Pour deux pains il faut : ( vous êtes prévenus, c'est une bombe calorique )

Burger au poulet façon KFC - Les petits plats de Béa

Burger au poulet façon KFC - Les petits plats de Béa

Pour ce burger, du poulet pané avec des corne flakes comme dans les restaurants KFC . J'ai utilisé des pains maison. La recette est la même que dans ma publication des burgers aux pleurotes... J'ai juste remplacé les graines de nigelle que je trouve un...

Pain cocotte - Les Papilles de Karen

Pain cocotte - Les Papilles de Karen

Je vous propose aujourd'hui un pain dont la cuisson se passe dans une cocotte ... Intriguant non ? ;-) Par sa simplicité et sa rapidité de réalisation, il est devenu un incontournable à la maison ! D'autant plus qu'il est vraiment bon. Sa mie est moelleuse...

Pain aux graines Maison  - Les recettes de Mumu

Pain aux graines Maison - Les recettes de Mumu

Fini le pain de mie! mais qu'allons nous devenir ??? Allez pas de panique, voici un tuto Pain aux graines maison pour devenir en un clin d’œil une boulangère chevronnée ;) Ingrédients (ok il vous faut quelques ingrédients de base) 400gr de farine de blé...

Petits pains vapeur aux graines de lin - Le Palais des Saveurs

Petits pains vapeur aux graines de lin - Le Palais des Saveurs

Marre des pains blancs à la MAP en ce moment. Alors, pour changer, j'ai eu l'idée de préparer ces pains du livres "Pain maison" de la...

Pain complet aux graines - Une toquée en cuisine

Pain complet aux graines - Une toquée en cuisine

Un pain que je réalise très souvent tant il est apprécié à la maison Pour un pain Ingrédients: - 1,5 cac de sel - 350g de farine ordinaire - 150g de farine complète - 100g de farine de mais - 2 cas de graines de sésame - 2 cas de graines de lin - 2 cas...

Tout savoir sur les salades (pas à pas en photos)

Tout savoir sur les salades (pas à pas en photos)

Tout savoir sur les salades (pas à pas en photos) Il existe plusieurs sortes de salades mais le principe de plantation est le même. Ici, je les ai plantées et observées dans mes carrés potagers pour les prendre en photos au fur et à mesure de leur croissance. J'ai même attendu express de voir ce qu'il se passait si je ne les cueillais pas juste pour savoir si on pouvait boucler la boucle en attendant que la nature nous offre ses propres graines. Au final, je n'ai pas été déçue du résultat. Du coup, je vous en fait part avec mon pas à pas en photos. Je vais donc dans cet article vous montrer comment les planter, à côté de quelles plantes, vous dire les règles à respecter pour une bonne production, et comment faire ses propres graines de salades. Bien entendu, vous saurez quand est-ce la saison idéale pour planter les salades et les récolter et mes suggestions de recettes pour les utiliser.

Tout savoir sur les radis (pas à pas en photos)

Tout savoir sur les radis (pas à pas en photos)

Tout savoir sur les radis (pas à pas en photos) Les première récoltes sont arrivées et tout au long de leur croissance j'ai observer mes radis pour les prendre en photo et vous faire comprendre leur évolution de la graine jusqu'à l'assiette. Car lorsqu'on connaît un légume, qu'on le fait pousser et que du coup on prend conscience du travail, de l'investissement en terme de temps et des ressources nécessaires à son évolution (eau, soins...) on apprend aussi à le respecter ainsi que la nature. Les radis sont très faciles à cultiver même dans un tout petit espace. Ainsi, c'est le genre de légume adapté pour les jardiniers débutants car il est presque impossible de rater sa culture. Les seuls soucis que l'on peut rencontrer concernent le manque d'eau (si on oublie de les arroser car on ne peut pas toujours compter sur mère nature!) dans ce cas ils seront juste un peu fort en piquant en goût ou creux ! Ou bien, une invasion d'insectes qui va littéralement les trouer en commençant par les feuilles puis s'attaquer aux racines. Dans ce cas, il y a des solutions biologiques notamment tout simplement de les mettre à côté de ses plantes amies qui vont le protéger. Il est donc par excellence un très bon choix pour la culture en carrés potager. Comment les planter, à côté de qui, quels sont les petites règles à respecter pour une bonne production ? Peut-on faire ses propres graines de radis pour éviter d'en acheter ? Quel est la saison idéale du radis, quand le planter ? Puis, comme on le sème pour le manger, quels sont mes suggestions de recettes ?

Pain aux graines

Pain aux graines

Pain aux graines Une recette classique de pain que l'on peut tout à fait changer selon nos fonds de placards ou les graines que l'on préfère manger. Néanmoins, comme pour toutes les recettes de pain, il faut s'y prendre en avance car pour avoir un pain bien alvéolé on doit impérativement respecter les temps de pousse de la pâte. De la même façon si on n'a pas de robot pâtissier (avec le crochet) pour pétrir la pâte il faut la pétrir plus longtemps à la main jusqu'à ce qu'elle ne colle plus aux mains.

Pain complet aux graines de lin (pas à pas en photos)

Pain complet aux graines de lin (pas à pas en photos)

Pain complet aux graines de lin (pas à pas en photos) Une recette de pain qui nécessite presque 3 heures de préparation car il faut obligatoirement respecter les temps de pause lors du levage de la pâte. En effet, c'est ce qui permet ensuite d'avoir une belle mie bien alvéolée. Bien entendu rien ne vous empêche de remplacer les graines de lin par d'autres graines si vous le souhaitez. Néanmoins, elles se trouvent assez facilement dans certaines grandes surfaces ou en magasins bio.

Pain aux céréales avec son propre mélange

Pain aux céréales avec son propre mélange

Pain aux céréales avec son propre mélange Une recette classique de pains mais avec son propre mélange de céréales. Ainsi, pour faire ce pain, il suffit tout simplement de mettre les graines que l'on préfère ce qui évite les farines avec parfois un mélange où il y a des graines de l'on n'aime pas trop. On peut par exemple rajouter des graines de courges non salées à la place des graines de lin...

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Pain maison à base de farine d'épeautre aux graines de sésame, pavot, courge, lin et tournesol cuit en cocotte à faire avec ou sans Thermomix

Pizza aux aubergines et à l'halloumi - balade sur l'île de Chypre - Les petits plats de Béa

Pizza aux aubergines et à l'halloumi - balade sur l'île de Chypre - Les petits plats de Béa

Aubergines et halloumi est une association d'ingrédients que j'aime. Alors les poser sur une bonne pâte à pizza maison aux graines de lin était une évidence. C'est sûrement une dernière recette à base d'aubergine pour cette saison sur ce blog, tout comme...

Tarte aux pommes de terre et brie de Meaux - balade régionale en Seine et Marne, Meaux - Les petits plats de Béa

Tarte aux pommes de terre et brie de Meaux - balade régionale en Seine et Marne, Meaux - Les petits plats de Béa

Voici le genre de dîner que j'aime mettre sur ma table. Une bonne pâte maison aux graines de lin, quelques pommes de terre et un morceau de bon brie de Meaux de qualité auquel on ajoute un appareil à quiche et voilà une petite tarte prête en un tour de...

Pain de mie brioché aux 5 graines - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Pain de mie brioché aux 5 graines - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Après des gros soucis sur la plateforme over-blog je peux enfin publier ce matin ma recette. Pain de mie brioché aux 5 graines Une recette du blog « Les Délices de Nafissa » - http://lesdelicedenafissa.kazeo.com Ingrédients : pour 1 cadre ovale en inox...

Pain cocotte semi complet graines de tournesol et de courge - Les douceurs de mon enfance

Pain cocotte semi complet graines de tournesol et de courge - Les douceurs de mon enfance

Pain cocotte de Mimi Coucou mimi j'ai réaliser ta recette un pain excellent j'ai juste rajouter des graines de tournesol et des graines de citrouille un pain excellent Mets la bonne blague c'est que j'ai pas fait gaffe au très grosse quantité...