Restaurant  Poissonnerie Barcelone - cccuisine

Restaurant Poissonnerie Barcelone - cccuisine

La salle de restaurant Le choix Trop bon Beaucoup de monde, avant ouverture, soyez prévoyant! On choisit son poisson , sa cuisson , puis on s'installe à table car la partie restaurant s'occupe de la préparation

Les recettes de cuisine similaires à "Restaurant Poissonnerie Barcelone - cccuisine" de "Cccuisine"


Le Sushika

Le Sushika

Restaurant japonais à Avignon (Le Sushika !) Une entrée "découverte" pour moi, du tofu avec des fines feuilles de poisson fumé, c'est spé...

Tartare de thon

Tartare de thon

J'adore les poissons crus, façon tartare, carpaccio ou sushis mais j'en fais rarement à la maison, c'est un plat que j'adore manger au restaurant par contre ! Mais en faisant un p'tit tour chez mon poissonnier, il y avait un filet de thon tout beau, sans peau ni chair noire qui n'attendait qu'à être

Restaurant Cromagnon, Bordeaux

Restaurant Cromagnon, Bordeaux

J'ai manqué d'un peu de temps cette année pour découvrir les nouvelles tables Bordelaises, alors en juillet nous nous sommes précipités chez Cromagnon, un restaurant qui propose un concept unique à Bordeaux, avec une cuisson sur pierre de sel de l'Himalaya. La pierre de sel est chauffée en cuisine à

Bangkok - Fourneaux Et Fourchettes

Bangkok - Fourneaux Et Fourchettes

Bonjour bonjour ! J’ai eu envie de me replonger dans mes photos et souvenirs de vacances aujourd’hui ☺️ Alors je commence par l’un des plus beaux voyages que j’ai pu faire ! On a eu la chance – fin 2019 – de partir faire un petit tour en Asie. Le voyage Nous sommes partis de Genève, et après une courte escale dans le bel aéroport de Dubaï (villa dans laquelle nous avons séjourné quelques jours à notre retour, j’essayerais de faire un article rapidement!) nous voilà à l’aéroport de Bangkok ! C’était aussi ma première fois sur un long courrier ! Bon, ok c’était long, mais moi qui ai beaucoup de mal à rester en place, j’appréhendais vachement ces 2 x 6h de vol qui se sont au final plutôt bien passées. (Merci la télé dans l’avion !) On est parti avec Emirates et – je ne pensais jamais dire ça a un jour – on a très bien mangé ! Bref, le vol était déjà en soit une super nouvelle expérience😊 Autant vous dire que partir de Genève au mois de Novembre pour atterrir à Bangkok, on a eu un léger choc thermique 😬 Premier jour Attendez attendez …. avant notre arrivée à l’hôtel, on a du faire la route de l’aéroport à l’hôtel ! Et c’est la que c’est drôle ! Des immmeeenses voies, 4 files, 5 voire 6 voitures côte à côte. Le code de la route ? C’est « si ça passe, tu passes » ! J’adore ! Ça y’ est, on arrive dans notre belle hôtel ! Super chambre (des lits de 4 m de large qui sont visiblement typiques de la Thaïlande 😬), et une piscine plus que nécessaire. (Et un cocktail de bienvenue super bon sinon c’est pas vraiment des vacances). L’hôtel se situe juste à côté de ce que l’on pourrait comparer à une zone piétonne, avec pleins de restaurants / bars et magasins qui font tous plus envie les uns que les autres  On commence par un bon repas dans un endroit ou on a fini par passer le plus clair de notre temps tellement c’était top : le madame monsir ! La nourriture et les cocktails sont délicieux, et tout est organisé un peu comme un grand salon avec des coussins, canapés et autres chaises longues pour se prélasser comme il faut. (Si vous voulez y faire un tour : https://www.facebook.com/madamemusur/ ) Premier pad Thai ! J’avais déjà mangé ce plat en France mais la … un vrai pad Thai de Thaïlande ça n’a absolument pas de prix (au sens propre comme au figuré, la nourriture est tellement pas cher la bas !) On en fait très régulièrement depuis, je vous mets la recette très rapidement ! C’est hyper facile à faire et mon dieu que c’est bon 😵 Après avoir bien mangé et bien bu, let’s go pour la première visite de temple ! (La première d’une longue série !) On fini notre journée au “Wat Intharawihan” où on peut voir le fameux bouddha couché. Et waouh ! La classe ! Il est gigantesque ! En plus c’était la fin de journée, on a donc eu la chance de voir le temple s’illuminer au fil de la nuit qui tombe. Deuxième jour  De loin ma journée préférée du séjour ! On a passé une bonne partie de la journée au Chatuchak Market, un marché immense, dont on a pas du tout assez d’une journée pour faire le tour. Mais c’était incroyable ! Le marché est remplie de toute petites allées remplis de marchands qui vendent absolument tout !  Pour le midi, vous avez le choix ! Du poisson, de la viande, des légumes… et des fruits tout frais ! On a goûté un sorbet à la noix de coco, le meilleur que j’ai jamais mangé. Après manger, on continue la journée après la visite d’un temple qui surplombe la ville. La vue de la haut était magnifique, et offre quand même des panoramas hyper étonnants ( des Temples en or brillant au milieu de bidonville et d’immeubles hyper modernes) En redescendant du temple, on monte dans un petit bateau qui longe le fleuve pour se rendre à la maison de Jim Thompson  La maison de Jim Thompson, c’est un très joli endroit. De beaux jardins, de beaux bâtiments, et une visite qui retrace la vie de ce bon vieux Jim. (Notamment sa collection d’œuvre d’art et son rôle dans l’industrie de la soie)  Troisième jour Pour ce troisième et dernier jour, nous avons pris le bateau pour nous rendre au Palais Royal. C’est l’ancien palais du roi, et ce qu’on peut dire c’est qu’il avait quand même un peu des goûts de luxe : un palais de 29 hectares, composé de pleins de bâtiments différents (et très bling bling). Mais en tout cas, ça donne lieu à une magnifique visite entre les bâtiments, fresques, faïences et autres sculptures !  Ça y’est, notre petit tour de Bangkok se termine… c’est une ville qui bouge beaucoup et que j’ai trouvé très agréable (mais très très polluée…) malgré le peu de temps que j’y ai passé. Maintenant, direction Chiang Mai ! Pour rejoindre cette ville de Thaïlande du nord, nous avons pris le train de nuit, et j’ai mais tellement aimé ça. T’es tout seul dans ton petit lit, derrière ton rideau, avec un bon livre et le paysage incroyable qui défile. Vraiment, c’était exceptionnel, et, contre toute attente, j’ai carrément bien dormi !  La suite de l’aventure se fera dans un post sur Chiang Mai (si vous hésitez à y aller, n’hésitez pas, c’est absolument exceptionnel comme endroit). A bientôt pour de nouvelles aventures !

Couscous

Couscous

Les sondages récurrents placent le couscous comme le  plat favori des Français. Si ce n'est pas une belle preuve d'intégration !Le couscous est un mets désormais adopté de tous et la métropole regorge de restaurants proposant des couscous au goût des clients.Toutefois, comme tout plat traditionnel, il connaît autant de variantes que d'origines ou encore que de cuisinières et cuisiniers.Très largement présent dans toute l'Afrique du Nord, jusqu'en Libye, on en trouve historiquement des traces jusqu'en Sicile voire dans les Balkans avec un équivalent en Albanie.Le couscous reste traditionnellement un plat complet qui se compose d'une céréale ( semoule de blé, orge mondée, etc. ), de protéines végétales ( les pois chiche ) et d'un ragoût de légumes du cru allant du légume vert aux féculents.Le couscous de terroir ne comportait originellement pas d'apport carné. La viande est venue, au gré des siècles et des influences en l'espèce de la viande ovine ou bovine. Les traditions juives séfarades ont porté aux nues les boulettes de viande ou la merguez.         En France, les restaurateurs flattent les gaulois que nous sommes en présentant des couscous dit "royaux" qui offrent un choix de viandes diverses et variées en même temps.Le couscous est recensé sur le continent africain bien avant l'Islamisation du Maghreb. Les traces archéologiques d'ustensiles culinaires s'apparentant au fameux couscoussier ont été découvertes tant en Kabylie qu'aux abords de l'Atlas.Étant répandu dans toute cette partie du continent, le couscous n'est jamais connu sous ce même vocable. Au gré des langues et des régions on parle de couksi, barbucha, seksu, kseksou voire ta'am ( nourriture ) ou encore na'ma ( bénédiction ) !J'ai personnellement fait mes premiers pas dans le monde du couscous familial avec une dame algérienne et un ami kabyle algérien. Leurs couscous, s'ils pouvaient différer un peu, avaient toutefois un point commun que je considère comme une belle garantie d'authenticité : ils étaient simples. Si une viande vient enrichir le ragoût, on ne choisit qu'une seule viande.Je souhaite ici vous proposer le couscous de mon ami kabyle.Pas d'inquiétude, hormis la semoule qui demande un petit tour de main, la recette est très abordable.

Choucroute

Choucroute

Alors...... comment dire ? Comme toutes les grandes recettes du terroir français, il existe autant de versions de choucroutes que de régions en Alsace et que de bonnes cuisinières. Moi je n'ai qu'un seul critère de choix et qui me semble être un gage de qualité : il faut impérativement que les ingrédients soient cuits en même temps et surtout pas de manière séparée ( exception faite des saucisses de Strasbourg ) comme dans certains très mauvais restaurants qui prétendent mettre à leur table cette spécialité hautement enviée et qui vous servent un truc immonde avec un choux saumuré cuit d'un côté ( donc acide ) et les garnitures cuites et servies à part !Une précaution : acheter des garnitures fumées et non fumées de qualité.Ma choucroute est à la bière, ce qui évite 1/ l'acidité du vin et 2/ en favorise la digestion.

Feuilletés d'escargots à l'Epoisses

Feuilletés d'escargots à l'Epoisses

Un plat dont j'ai chipé la recette il y a quelques années dans le restaurant d'un ami à Dijon. Il se sert soit en entrée ( par deux ou trois ) soit en hors d'oeuvres.Il va de soi, encore une fois, que l'on se doit de privilégier les produits français et donc de choisir des escargots issus d'élevages locaux et non pas des morceaux de pneumatiques en provenance de Turquie ou encore d'un pays en "nianiaSTHAN".                              Le fromage qui vient sublimer ce petit feuilleté est le roi de Bourgogne, l'incontournable Époisses. Je n'aurai de cesse de le répéter, seul la fromagerie Berthaut produit un "vrai" Époisses de qualité.  

Sushi (végétalien, vegan) ? France végétalienne

Sushi (végétalien, vegan) ? France végétalienne

Le sushi est cette sorte de petite bouchée colorée, d'une finesse inégalable pour ses amateurs, qui se compose de shari (un riz vinaigré) associé au neta (un autre ingrédient, qui est habituellement du poisson cru dans la version omnivore). La plupart des restaurants japonais offrent également d

Dos d'églefin en croute de moutarde aux algues et retombée d'épinards - Fort Boyard vu d'Oléron  - Les petits plats de Béa

Dos d'églefin en croute de moutarde aux algues et retombée d'épinards - Fort Boyard vu d'Oléron - Les petits plats de Béa

Le samedi quand se profile pour le soir un dîner au restaurant, le repas du midi est léger. Pour autant c'est le début du week-end et j'ai envie d'autre chose qu'un simple potage. Alors un bon plat de poisson est une bonne alternative. Celui que je vous...

Côte de bœuf grillée à la plancha

Côte de bœuf grillée à la plancha

Ce que j'aime par dessus tout quand les beaux jours arrivent, ce sont les grillades en famille ou entre amis, quand tout le monde déjeune dehors. Barbecue ou plancha, les deux modes de cuisson conviennent pour cette restauration de plein air, mais j'avoue que pour la côte de bœuf je donne l'avantage à la plancha qui ag

Calamars en daube - Le Palais des Saveurs

Calamars en daube - Le Palais des Saveurs

Très bonne recette du restaurant "La table de Panisse", qui change de la traditionnelle daube de taureau. Pour 4 personnes: 1/  Dans...

1 Recette facile, Bars à la crème, amandes et pignons de pin

1 Recette facile, Bars à la crème, amandes et pignons de pin

La recette rapide d'un plat de poisson généreux et onctueux pour épater vos amis en toute simplicité - la cuisine des délices - Préparation : 10 min - Cuisson : 20 min - pour 4 personnes - 4 bars, 60 g d'amandes émondées, 60 g de pignons de pin, 25 cl de vin blanc sec, 20 cl de crème fraîche, jus de citron,...

Château du Maréchal de Saxe et nouveau concours avec Caprice des Dieux

Château du Maréchal de Saxe et nouveau concours avec Caprice des Dieux

Château du Maréchal de Saxe et nouveau concours avec Caprice des Dieux Pour notre 24ème Saint-Valentin et nos 22 ans de mariage cette année et oui déjà!), on a découvert le restaurant du Château du Maréchal de Saxe (à Yerres) que j'ai choisi parmi les divers choix proposés par le coffret Wonderbox "Table prestigieuse". Il s'agit en fait du 1er prix récompensant les défis "presse" avec la marque "Caprice des Dieux" suite à la sortie de ses packs collectors réalisés par From Paris. C'était alors l'occasion pour vous tous de gagner des voyages à travers le monde par tirage au sort en postant une photo relevant les défis "Cap Caprice". Pour la Saint-Valentin, comme vous avez pu le voir dans les spots télévision, la marque veut à nouveau récompenser votre fidélité en vous offrant de quoi vous faire "un petit caprice à deux sans eux". Une soirée inoubliable dans un lieu exceptionnel pour un dîner juste en amoureux sur l'une des plus belles terrasses de Paris privatisée rien que pour vous! Rendez-vous sur le site Caprice des Dieux jusqu'au 28 février pour les modalités de participations et découvrez leurs vidéos drôles, impertinentes et décalées. Nous aussi on va tenter notre chance car on n'a jamais trop de moments à deux (et personne d'autre) comme lors de ce formidable repas au restaurant du Château du Maréchal de Saxe. A travers cet article, je vais juste vous faire découvrir ce lieu et notre repas dans ce moment de complicité à deux.

Beignets de poisson Thaïlandais

Beignets de poisson Thaïlandais

Beignets de poisson Thaïlandais Une recette traditionnelle de beignets dont il existe une infini de recettes. En effet, chaque famille possède la sienne et on en propose toujours au restaurant mais on peut aussi les déguster dans la rue car ils sont vendus couramment par les marchands ambulants tout au long de la journée. Certains les font même cuire dans un bouillon plutôt que dans l'huile de friture. Ici, c'est ma version adaptée en utilisant la pâte de curry verte qui m'a été offerte par Ayam.

Bar rayé entier cuit sur le barbecue

Bar rayé entier cuit sur le barbecue

C’était hier une première expérience sur le barbecue avec ce poisson entier à la chair fine et délectable. Même si la cuisson...

Verrines fraises, rhubarbe et chantilly coco au basilic et gingembre - Recettes vertes pour cordons bleus

Verrines fraises, rhubarbe et chantilly coco au basilic et gingembre - Recettes vertes pour cordons bleus

Inspirée d'un dessert du restaurant l'Abri des Barges à Trédarzec (qui a depuis quelques temps malheureusement fermé ses portes), ce dessert rassemble tout ce que j'aime : l'acidité de la rhubarbe, le délicat parfum de la fraise et la suavité du lait...

Maigre au fenouil - Mariatotal

Maigre au fenouil - Mariatotal

Proche du bar, mais moins cher, le maigre est un poisson très prisé, surtout à La Rochelle. Et Ferran Adrià, du mythique restaurant elBulli, le cuisine aussi beaucoup. Cette recette, à l’origine, était celle d'un mulet farci, bien meilleur marché.

Saumon en croûte de saté - Mariatotal

Saumon en croûte de saté - Mariatotal

Le saté, on le voit beaucoup sur les cartes des restaurants asiatiques, dans les sauces pour viandes, poissons, crustacés, riz ou pâtes. C’est un assemblage d’épices un peu pimentées avec de la poudre de cacahuètes que l’on achète dans les épiceries asiatiques. Cette croûte de saté qui couvre un pavé de poisson est un bonheur…

Brandade de morue portugaise

Brandade de morue portugaise

Cet été nous étions mon mari et moi parti quelques jours au Portugal chez des amis. Nous avons été au restaurant ou j’ai pu mangé du poisson mais j’ai eu le regret de ne pas avoir goûte…