Faire régime c'est bien, stabiliser c'est mieux ? ? Les Assiettes de Sophie

Faire régime c'est bien, stabiliser c'est mieux ? ? Les Assiettes de Sophie

Toute la difficulté dans la perte de poids, c'est d'instaurer des habitudes durables qui vont vous permettre de stabiliser. Parce que les régimes, ça ne marche jamais :D

Les recettes de cuisine similaires à "Faire régime c'est bien, stabiliser c'est mieux ? ? Les Assiettes de Sophie" de "Les Assiettes de Sophie"


La balance énergétique

La balance énergétique

Perdre du poids peut devenir un casse-tête pour beaucoup de personnes. Mais je vous explique dans ce post comment perdre du poids durablement grâce à la balance énergétique.

Manigod - Circuit de l'Andran - Fourneaux Et Fourchettes

Manigod - Circuit de l'Andran - Fourneaux Et Fourchettes

Bonjour tout le monde ! On se retrouve pour un topo randonnée que j’ai beaucoup aimé ! Quand on part en randonnée en montagne, on a généralement peur du dénivelé : La, pas de panique ! Le chemin est relativement plat et est tout à fait faisable en famille. En plus, la balade offre un panorama unique sur toutes les montagnes aux alentours : Pour ma première fois à Manigod, j’en ai eu pris plein les yeux ! Manigod est un village de montagne, très prisé des skieurs en hiver. Mais comme beaucoup de station, l’endroit à aussi son charme en été ! Itinéraire Pour cette randonnée, il faut vous garer à côté de l’hôtel-restaurant “La vieille ferme” qui se trouve au col de Merdassier. De nombreux parkings gratuits sont disponibles Altitude départ : 1470 m Dénivelé positif : 200 m Durée : 2h30 Saison : Eté Retour au point de départ : Oui La randonnée Pour commencer, vous devez aller jusqu’au restaurant “La vieille ferme”. Une fois devant le restaurant, vous verrez sur votre droite un petit chemin ainsi que des panneaux de randonnée : C’est là que la balade commence ! La suite est très simple : il suffira de suivre le sentier en direction du “Col de la Croix Fry par la Frasse” jusqu’à rejoindre la route goudronnée. Le sentier vous fait faire le tour du plateau, et vous permet de profiter d’un panorama incroyable sur les montagnes aux alentours. Lorsque vous arrivés à la route goudronnée, prendre le sentier à droite qui permet de revenir à la station l’Etale. Le chemin qui monte est assez raide mais rapide. Attention toutefois : le sentier peut-être glissant par temps humide ! La randonnée se termine par une arrivée dans les alpages, juste au dessus du restaurant où la randonnée a commencé ! En résumé, mis à part la petite montée de la fin, cette randonnée est très accessible et vous permettra – sans trop d’effort – de pouvoir profiter des plus beaux panoramas de la région !

Parc de Merlet - Fourneaux Et Fourchettes

Parc de Merlet - Fourneaux Et Fourchettes

Aujourd’hui, un article qui change un peu, mais je voulais vous présenter un endroit tout proche de chez moi que j’adore : Le Parc de Merlet ! L’endroit Situé dans la vallée du Mont-Blanc, le parc de Merlet est un parc animalier un peu spécial. Vous vous retrouvez en immersion complète au milieu des animaux, avec une vue à vous couper le souffle sur la chaîne du Mont Blanc et ses sommets enneigés. Le parc Le parc est ouvert de Mai à Septembre, et de nombreuses animations sont proposées en Juillet et en Aout. Pour l’hiver, les réservations sont obligatoires, et les visites se font en groupes et en raquettes. J’ai pour ma part visiter le parc en été, mais je suis sûre que les visites en raquettes valent le détour ! Le tour du parc (21 hectares entre forêt été pâturages) se fait par une randonné très facile de 2/3h sur des sentiers balisés, très facilement repérables. Les animaux Le parc accueille 80 animaux différents, de 8 espèces différentes. On évolue au milieu des animaux de montagnes, à savoir des chamois, des marmottes, des bouquetins, des mouflons, des cerfs et mêmes des lamas ! Les animaux sont habitués à voir du monde et sont donc très facilement observables Bref, vous l’aurez compris, si vous êtes dans le coin n’hésitez pas une seconde pour aller y faire un tour ! Toutes les infos sur le site du parc : http://www.parcdemerlet.com/

Pourquoi choisir du vin bio - Fourneaux Et Fourchettes

Pourquoi choisir du vin bio - Fourneaux Et Fourchettes

Pourquoi choisir du vin bio ? Dans l’univers des vins, il existe une infinité de saveurs, d’arômes, de cépages… Chaque bouteille est unique. Mais depuis quelque temps, ce sont les vins issus de l’agriculture biologique qui rencontrent un large succès auprès des consommateurs. Rosé, rouge ou blanc, il séduit de plus en plus les viticulteurs, les experts, et les consommateurs. Voici plusieurs raisons de les choisir en priorité !  La santé du consommateur et du viticulteur  L’industrie des pesticides est très présente dans le secteur viticole. Au total, 20 % des pesticides de synthèses utilisés dans l’agriculture le sont dans le domaine du vin. Ces produits sont directement pulvérisés sur les vignes. On les retrouve sous la forme de traces dans les vins, mais aussi dans les sols et les cours d’eau. Les viticulteurs qui pulvérisent ces produits chimiques se mettent directement en danger : ils sont au contact de ces produits. Pour les utiliser, ils doivent porter des masques, des combinaisons… Ce qui n’a rien de rassurant.  En tant que consommateurs, nous sommes directement concernés par cette proximité avec les produits chimiques. Choisir un vin bio, c’est choisir de soutenir les cultures sans pesticides de synthèse. Et sans produits chimiques. Ce qui est meilleur pour nous, consommateurs. Mais aussi pour les personnes qui produisent les vins que nous buvons. Le vin bio est meilleur pour notre santé : nous aurions tort de nous en priver.  Le respect de l’environnement  Le cycle de vie des produits chimiques et des pesticides de synthèse s’avère être très long, ce qui leur laisse tout le temps de détruire l’environnement. Et de nuire à la biodiversité qui l’habite. Ces produits sont pour la plupart des dérivés du pétrole, que les vignerons répandent sur les cultures et sur les grappes de raisin. Pour chaque phase de culture, il existe un pesticide de synthèse adapté.  Malheureusement, la pluie fait ruisseler ces produits qui se retrouvent ensuite dans les sols, les nappes phréatiques, les rivières et les océans. Ils contaminent alors la flore et la faune qu’ils rencontrent lors de leur périple dans les cours d’eau. Et par le biais de ce que nous mangeons et buvons, ils nous contaminent également ! Sans compter qu’ils peuvent détruire des écosystèmes entiers.  Un goût très particulier  Si les consommateurs apprécient autant les vins biologiques, c’est également pour leur goût si particulier. Les vins traditionnels et ceux qui sont issus de l’agriculture biologique n’ont pas le même goût. Des nuances sont perceptibles entre les vins provenant de ces modes de culture très différents, et beaucoup de consommateurs apprécient les saveurs et arômes des vins bio. C’est d’ailleurs ce qui fait leur succès sur les étals des marchés ! Les vins naturels se distinguent en raison de l’absence d’intrants chimiques dans leur composition. Les viticulteurs n’ajoutent pas d’additifs et proposent des boissons naturelles.  Les experts et les sommeliers sont nombreux à soutenir les vignerons indépendants qui utilisent des méthodes naturelles dans leurs vignes. En effet, pour la plupart, ils trouvent que les vins bio sont plus fins en bouche et plus savoureux. Les restaurants et les établissements les plus prestigieux sont également nombreux à faire le choix de proposer des vins bio à leurs clients. Et cela n’a rien à voir avec l’étiquetage des bouteilles ou l’attrait du « biologique ». Tout est dans le goût du vin !  L’économie locale et dynamique : un enjeu de société  Les pesticides et produits chimiques ont été utilisés pour enrayer les maladies dans les vignes et augmenter les productions agricoles et viticoles au fil du temps. Mais nous connaissons aujourd’hui leurs effets pervers sur la nature et la santé. Désormais, de plus en plus d’agriculteurs et de vignerons choisissent des méthodes traditionnelles et naturelles pour prévenir les maladies dans les cultures. Ils abandonnent les produits de synthèse au profit d’autres techniques naturelles et efficaces pour leurs produits.  La culture du vin biologique nécessite des techniques particulières et du travail. Ce besoin de passer plus de temps dans les vignes se traduit par la création de nouveaux emplois dans le secteur viticole. Il faut effeuiller les vignes, surveiller les plants, prévenir les maladies… Les domaines viticoles travaillent en famille ou emploient des personnes compétentes pour produire des vins bio de qualité. Choisir d’acheter ou de consommer des vins bio permet de soutenir ces créations de postes et ce travail traditionnel en France. Choisir le vin bio revient à soutenir une économie plus dynamique, solidaire et traditionnelle. Mais aussi de préserver notre patrimoine !  Ce qu’il faut retenir  Le vin bio présente des avantages considérables face au vin traditionnel et aux méthodes de culture de synthèse. Il est bénéfique pour l’environnement ainsi que pour la santé des producteurs et des consommateurs. Mais il permet aussi de soutenir une économie dynamique locale. Le tout, au travers de vins succulents, fins et typés, qui font toute la richesse du patrimoine français. Alors, quel vin bio allez-vous goûter ?

La graine de chia un super aliment facile à introduire dans nos recettes - Fourneaux Et Fourchettes

La graine de chia un super aliment facile à introduire dans nos recettes - Fourneaux Et Fourchettes

On les ajoute aux smoothies, aux yaourts et aux céréales chaudes. Ils sont présentés comme un super aliment et sont devenus si populaires qu’on peut les acheter à peu près partout, y compris dans les chaînes d’épicerie et les grandes surfaces. À quel point ce super-aliment est-il super ? Dans cet  article nous éclaircissons   les multiples  bienfaits de cette petite graine croquante pour la santé. Que sont les graines de chia et où sont-elles cultivées ? Même si ce n’est que récemment que les graines de chia sont devenues un élément populaire de l’alimentation courante, elles existent depuis très longtemps. Ce sont les graines d’une plante appelée Salvia hispanica, qui est cultivée en Amérique centrale. En regardant son histoire, nous avons appris que la cuisine maya et aztèque utilisait régulièrement des graines de chia. Aujourd’hui, elles sont cultivées un peu partout dans le monde entier. Qu’est-ce qui rend les graines de chia si puissantes ? Pour une quantité relativement faible de calories, vous obtenez une tonne de nutriments. Bien que le concept de super-aliment soit un peu controversé car l’ajout d’un seul aliment dans votre régime alimentaire ne va pas changer votre vie entière,  l’ajout des graines de chia apporte une valeur nutritive que peu d’autres aliments peuvent égaler. Même les données nutritionnelles les plus élémentaires nous ont impressionnés. Selon l’étiquette, une portion de deux cuillères à soupe ajouterait 4 grammes de protéines, 11 grammes de fibres et 9 grammes de graisses à votre smoothie ou à votre gruau. Pour mettre ces chiffres en perspective, une pomme moyenne contient un peu moins de cinq grammes de fibres et un œuf six grammes de protéines. En outre, une portion vous apportera 18 % de l’apport recommandé en calcium ainsi que 30 % de l’apport en manganèse et en magnésium. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg, car vous consommerez également du zinc, du potassium, du phosphore et les vitamines B1, B2 et B3. Il faut aussi parler des antioxydants. Les graines de chia contiennent de la myricétine, de la quercétine, du kaempférol et de l’acide chlorogénique. Ces nutriments sont connus pour leurs effets anti-inflammatoires et anticancéreux dans l’organisme, et la quercétine peut également améliorer la fonction immunitaire. Elles présentent également l’une des plus fortes concentrations d’acides gras polyinsaturés, en particulier d’acides gras oméga-3 sous forme d’acide alpha-linolénique (ALA). Ces acides gras se trouvent dans les tissus qui composent le système nerveux central et jouent un rôle essentiel dans la prévention des maladies cardiaques, du cancer, des maladies auto-immunes et inflammatoires. Cela étant dit, il est important de savoir que les graines de chia ne contiennent pas la meilleure forme d’oméga-3 pour l’organisme. Comme beaucoup de sources végétales, elles apportent de l’ALA, mais pas de DHA. Le DHA est important pour la santé du cerveau et pour en bénéficier, vous devrez également consommer des poissons gras comme le saumon ou discuter avec votre médecin de l’ajout d’un supplément d’oméga-3 de haute qualité. La consommation de graines de chia peut également favoriser un bon fonctionnement intestinal, diminuer les niveaux de cholestérol et de glucose dans le sang et réduire l’incidence des maladies associées au syndrome métabolique. Comment consommer les graines de chia L’un des grands avantages des graines de chia est qu’il n’en faut pas beaucoup pour obtenir des bienfaits nutritionnels. La portion standard est d’une cuillère à soupe. L’utilisation des graines de chia ne peut être limitée que par l’imagination, le site Mesgrainesdechia regroupe un bon nombre de recettes que vous pouvez essayer, vous pouvez  mettre ces fabuleuses graines dans de nombreux plats tels que les smoothies, les flocons d’avoine, le kéfir, saupoudrées sur des légumes grillés, et pour faire du pudding. Vous pouvez également utiliser les graines de chia ou la farine de graines de chia lors de la cuisson au lieu de la farine de blé. Les graines de chia jouent un rôle intéressant lorsqu’elles sont ajoutées à un liquide : elles l’absorbent et se transforment en une version légèrement gélatineuse et plus volumineuse. Cela est dû à une fibre spécifique qu’elles contiennent.  Elle est appelée mucilage et a la capacité de retenir 27 fois son poids en eau. Pour cette raison, vous pouvez les utiliser pour faire un pudding si vous les laissez reposer dans du lait d’amande pendant la nuit. Elles sont également un excellent substitut aux œufs, en raison de leur forme gélifiée. En général, pour manger plus de graines de chia, il est préférable de les ajouter aux aliments que vous mangez déjà. C’est une option durable car elle ne nécessite pas un changement énorme de la routine ou une préparation supplémentaire des aliments. Il convient également de vous mettre en garde : les produits achetés en magasin qui contiennent des graines de chia peuvent ne pas être aussi sains, et les boissons additionnées de graines de chia contiennent souvent du sucre ajouté.

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

La viticulture biologique a le vent en poupe - Fourneaux Et Fourchettes

Ces dernières années, voire décennies, les questions environnementales ont le vent en poupe. Quasiment inconnues il y a encore un demi-siècle, elles sont désormais omniprésentes (ou presque !) de nos jours, que ce soit dans le débat politique, à l’école ou bien dans les préoccupations individuelles des Français. Si la France n’a pas été une pionnière en la matière, force est de constater qu’elle a largement rattrapé son retard en ce qui concerne l’agriculture biologique. L’écart qu’avait creusé, par exemple, l’Autriche, se tasse peu à peu. Les consommateurs français, comme nombre de leurs voisins, font de plus en plus attention à la provenance des produits qu’ils achètent. Parmi les denrées connaissant un profond essor du « bio », il y a le vin. Et le vin bio est dans la plupart des cas un réel gage de qualité. L’essor du vin bio Chaque année, le nombre d’hectares consacrés à la viticulture biologique ou en cours de conversion du conventionnel vers le bio augmente très sensiblement. Encadrée par des normes européennes ayant repris ce que des normes françaises avaient régi un certain temps, l’agriculture biologique appliquée à la vigne se veut davantage respectueuse de la nature. Il faut tout d’abord savoir que la vigne que nous connaissons, Vitis vinifera, n’a pas besoin d’insectes pour être pollinisée : le vent lui suffit, à la manière des noisetiers par exemple. À une époque, cela a été la porte ouverte aux traitements chimiques les plus massifs et dévastateurs, aux effets considérablement néfastes sur l’environnement, la biodiversité, la structure des sols et la santé des hommes aussi bien que des animaux. La tendance s’est heureusement inversée, la raison a été en grande partie recouvrée. Les traitements abusifs soi-disant « préventifs » ont été abandonnés : désormais, ce sont les alertes phytosanitaires qui commandent le déclenchement des éventuels traitements nécessaires bon an, mal an. À cet égard, il faut réellement déplorer les particuliers qui, de nos jours, ont parfois dans leurs potagers les légumes les plus massivement contaminées en métaux lourds, en appliquant par exemple sans discernement de la bouillie bordelaise massive à leurs pieds de tomate, « à titre préventif » – en détruisant au passage des fleurs et donc en réduisant leur récolte… Les vignes européennes autochtones sont très sensibles à différentes pathologies, quoique cela diffère en fonction du cépage considéré. Si le phylloxéra est facilement endigué par le choix d’un porte-greffe adapté, on ne peut en dire autant de l’oïdium (qui blanchit les feuilles), du célèbre mildiou qui peut brunir l’entiéreté d’un cep ou encore d’autres atteintes cryptogammiques plus ou moins graves de type fusariose, verticilliose, etc. Autre point positif : peu à peu, les cépages américains ainsi que les dénommés « hybrides producteurs directs » interdits depuis la décennie 1930 en France sous la pression de l’industrie chimique et des viticulteurs craignant une surproduction de vin (à une époque où l’Algérie française exportait massivement du « vin de table » vers la métropole) sont libéralisés, du moins pour les particuliers. Dans certaines régions comme les Cévennes, la tolérance des autorités va jusqu’à permettre à des professionnels d’en faire du vin et même d’organiser de petites foires locales. C’est une mine d’or pour de futurs assemblages novateurs toujours plus avares en traitements phytosanitaires et toujours plus productifs ! Comment choisir son vin biologique ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vins bio ne sont pas nécessairement plus chers que les vins conventionnels. Ils occupent généralement dans les rayons des magasins et e-commerce, à l’instar de la boutique en ligne Vins étonnants, une place de choix. Pas de fertilisants non naturels, aucun OGM, mais uniquement du soufre et de la bouillie bordelaise traditionnelle en cas de besoin : c’est beaucoup mieux pour la santé. Certains breuvages se doublent de l’absence de sulfites ajoutés, misent sur la biodynamie et/ou profitent de l’engouement autour des « vins naturels ». Cela rompt avec les codes des années qui avaient précédé, où tous les vins de France avaient tendance à se ressembler tout fortement, se montrant « surfaits » et sans aucune originalité. Nous ne pouvons que nous réjouir de la diversité qui est en train de réémerger ! Le vin bio peut aussi bien être du rosé que du rouge ou du blanc, en passant par les mousseux et autres moelleux. Tous les cépages, renommés et moins renommés, grands et petits, se mettent peu à peu au bio, si bien qu’un jour le mouvement biologique sera peut-être (espérons-le !) général dans le domaine de la viticulture française et, pourquoi pas, européenne. Avec l’été qui arrive, nul doute que le vin rosé bio fera de très nombreux adeptes, de même que les blancs à boire bien frais (éventuellement aromatisés au pamplemousse, pour les amateurs ?). Les rouges sucrés auront également leur place, surtout avec du melon, ce grands mets de la belle saison, que tout le monde attend impatiemment. Dans tous les cas, régalez vos invités avec du vin bio, histoire de leur montrer que vous vous souciez tout autant de leur bonne santé que de leurs papilles et de la planète !

Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Salade tiède de pieds et queues de cochon

Salade tiède de pieds et queues de cochon

Ah, les morceaux "ingrats" du cochon ; ces mêmes morceaux qui faisaient la joie de nos ainés pour deux raisons. La première est qu'ils étaient de ceux que l'on pouvait s'offrir à moindre coût et la seconde tout simplement parce qu'ils étaient bons. Vendus de manière bien plus confidentielle aujourd'hui, je suis d'une génération qui en a mangé et qui continue de le faire, quand bien même ces plats n'emportent plus l'adhésion. Si ils savaient tous ces becs fins ! Si il savaient ce qu'il manquent. Mais bon, le propos n'est pas de déterrer la hâche de guerre dans l'éternel domaine des plats d'abats et morceaux non nobles. Moi je suis de ceux qui ont mangé des abats et des "bas morceaux" car chez nous on tuait un cochon une à deux fois par an et j'ai connu le rituel du saloir.A moi de ne pas faire mentir l'adage qui veut que "tout est bon dans le cochon".Je fais assez régulièrement une salade que je déguste tiède, salade que j'ai retrouvée avec plaisir aux Antilles, où la tradition du porc saumuré est encore bien présente, et ce, toutes générations confondues.

Galette de poireau (végétalien, vegan) ? France végétalienne

Galette de poireau (végétalien, vegan) ? France végétalienne

Au mois de mars le poireau est incontournable, mais on commence à être fatigué des quiches, tartes et soupes? Voici une façon originale de cuisiner ce légume qui plaira aux enfants et aux grands! Ces galettes à base de poireau et de riz sont délicieuses et conviennent aux régimes sans gluten. &amp

14kg perdus grâce au régime céto ? ? Les Assiettes de Sophie

14kg perdus grâce au régime céto ? ? Les Assiettes de Sophie

Découvre le témoignage de Cyndie, qui a perdu 14kg en 4 mois et adopté durablement l'alimentation cétogène.

Amuse-bouche pour les fêtes

Amuse-bouche pour les fêtes

Parce qu'un bon repas de fête commence souvent par un apéritif et les petites mises en bouche...Je vous propose un petit diaporama de celles que je propose généralement à mes convives : mise à l'honneur des produits nobles comme la Ratte du Touquet, le saumon, le foie gras bien sûr, mais aussi la coquille St Jacques...

Cocktail de cactus

Cocktail de cactus

Cocktail de cactus Une recette originale de cocktail qui en plus est très bon pour la santé avec un ingrédient exotique : le nopal à croquer! Généralement, on le consomme surtout dans les plats sud américains. Chez nous on l'appelle plus communément le Figuier de Barbarie, c'est un cactus raquette originaire du Mexique, vous pouvez en trouver chez "Kajuard Plantes" en France à Bretx. En effet, c'est un spécialiste de la culture de cactus et de succulentes qui vend du nopal bio, il est producteur et transformateur, on trouve aussi chez lui d'incroyables plantes comestibles rares en pots (vanille, fruits du dragon, herbes médicinales comestibles...). Pour cette recette j'ai utilisé la variété "opuntia ficus indica", une variété rare et gélive conseillée pour les régimes minceurs et les personnes souffrant de diabète ou de cholestérol (son gel se dépose sur l'estomac et absorbe les graisses et les sucres !). Ce nopal frais possède aussi d'autres propriétés et est couramment utilisé au Mexique pour son action anti-ulcéreuse et anti-inflammatoire, en soin de beauté ou contre la chute de cheveux. Dans ce cocktail je l'ai utilisé cru pour non seulement avoir un maximum de vitamines et de nutriments mais aussi pour sa texture particulière.

Vivre Autrement, le salon éthique & bio 32ème édition

Vivre Autrement, le salon éthique & bio 32ème édition

Vivre Autrement, le salon éthique & bio 32ème édition Aujourd'hui et jusqu'à lundi 18 mars 2019 le salon Vivre Autrement revient au Parc Floral de Paris (12ème- Bois de Vincennes) avec cette année 400 exposants, 130 ateliers et conférences. Pour initier le mouvement vers un mode de vie plus durable en consommant moins mais mieux. Un rendez-vous sur 4 jours pour non seulement penser, se nourrir ou s'habiller autrement mais aussi habiter, s'évader et surtout se faire du bien autrement. Avec une marraine engagée et passionnée : Marie Cochard, journaliste spécialisée dans l'éco art de vivre, blogueuse et auteure green. Cette année de nouveaux espaces sont créés pour de réelles découvertes entre animations et partage y compris avec vos enfants. L'occasion de trouver et d'acheter des produits inédits et même de les retrouver en ligne sur un espace dédié : Sevelia- boutique bio .

Destination cacao au Salon du Chocolat 2018

Destination cacao au Salon du Chocolat 2018

Destination cacao au Salon du Chocolat 2018 Parcourir le Salon du Chocolat c'est aussi voyager non seulement d'un chocolat à un autre mais d'un pays producteur de cacao à un autre. On se rend compte alors que c'est la meilleure façon de les comparer entre eux, de découvrir cette diversité et de réaliser que le climat et les innombrables sortes de fèves dans le monde produisent toutes un cacao unique. En parcourant les divers stands c'est les différentes transformations des fèves par chaque pays qui nous surprend par tant de saveurs. Dans cet article je vais juste vous montrer un échantillon de ce que l'on pouvait voir et parfois même goûter et acheter au Salon du Chocolat 2018. Un voyage gustatif qui nous donne envie d'en savoir un peu plus aussi sur la diversité gastronomique de ces pays dont certains sont encore trop méconnus en tant que destination touristique.

Visite et dégustations des Champagnes Franck Bonville

Visite et dégustations des Champagnes Franck Bonville

Visite et dégustations des Champagnes Franck Bonville Le mois dernier j'ai eu la chance d'être invitée à un voyage de presse en Champagne pour découvrir en avant-première la gamme "Pur terroir" de Franck Bonville. Dans cet article je vais partager avec vous à travers mes photos ces moments de découvertes et de plaisirs en parcourant les caves et les installations où Olivier Bonville en personne nous explique ce savoir-faire unique, transmis depuis quatre générations, faisant de son champagne une référence pour élaborer ses cuvées de Blanc de Blancs Grand Cru. Une visite qui malgré le mauvais temps ne nous a pas empêché de partager un moment de convivialité autour d'une dégustation et d'un déjeuner barbecue, certes non pas au cœur des vignobles comme initialement prévu mais dans une salle de réception plutôt agréable.

C'est bon le Japon! Le salon en pas à pas en photos

C'est bon le Japon! Le salon en pas à pas en photos

C'est bon le Japon! Le salon en pas à pas en photos Hier, j'ai été visiter le Salon "C'est bon le Japon" à Paris (4ème) en famille et je n'ai pas été déçue. Je l'ai découvert l'année dernière tout à fait par hasard mais je n'en avais pas parlé car il s'agissait d'une sortie privée même si elle avait, si on peut le dire, un lien avec mon blog puisqu'il s'agissait de découvrir de nouveaux produits de la gastronomie japonaise, de l'artisanat, des danses, de la musique... Cette année, j'ai décidé de ne pas y aller le week-end mais au contraire le vendredi pour pouvoir en parler avant la fin du salon et vous le faire découvrir à votre tour si vous le souhaitez. En effet, tous les ans, cette manifestation dure 3 jours donc vous avez encore la possibilité d'y aller aujourd'hui ou demain, ou bien de prévoir cette sortie pour l'année prochaine. Au programme plusieurs stands de dégustation gratuite de saké, d'alcool japonais, ou de produits d'épicerie fine avec la possibilité de les acheter sur place (moins cher qu'en magasin lorsqu'ils sont déjà commercialisés en France ou en avant-première lorsque les exposants cherchent à faire connaître leurs produits), un spectacle de danse et de musique japonaise gratuits, un marché de légumes venus du Japon, des arts de la table à des prix imbattables, des renseignements touristiques sur le Japon si vous souhaitez y aller et un concours de thé. Et, comme l'année précédente, un tirage au sort pour une tombola... C'est ouvert au public au prix symbolique d'1 euro, donc ce serait dommage de ne pas visiter ce salon en lui accordant au moins quelques heures de votre temps. Pour moi une chose est sûre, l'année prochaine j'y retourne! Et pour ceux qui ne peuvent pas y aller, je vous ai préparé un reportage photo du salon.

Sablés au miel et épices de Conticini

Sablés au miel et épices de Conticini

Sablés au miel et épices de Conticini Une autre recette de biscuits de Noël du chef Conticini, simple et rapide à faire mais qui aura à coup sûr beaucoup de succès.

La malbouffe et ses conséquences, et si l'on mangeait mieux ?

La malbouffe et ses conséquences, et si l'on mangeait mieux ?

Mais plus récemment j'ai franchi un cap : Si bien que je dis NON à la malbouffe et ses conséquences, aux poisons cachés responsables de

Crumble de pêches - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Crumble de pêches - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Un crumble de pêches servi sur mon assiette gourmande, voici la recette. Crumble de pêches Ingrédients : pour 6 petits crumbles 3 pêches moyennes bien mûres 1 sachet de sucre vanillé Pâte à crumble 30 g de sucre en poudre 20 g de farine 30 g de poudre...

Parmentier de harengs aux tomates séchées - La Cuisine de Jackie

Parmentier de harengs aux tomates séchées - La Cuisine de Jackie

Toujours dans ma valise Delpierre du hareng fumé réduit en sel pour ce petit parmentier et une recette inspirée de mon amie Claudine. Les harengs sont fumés au bois de hêtre, issu de forêts françaises gérées durablement depuis 2009, la maison Delpierre a baissé le salage des harengs doux de 20% pour leur donner juste ce […]