Quand Nad cuisine...

Quand Nad cuisine...446 recettes

Un blog sans prétention, juste pour partager mes recettes, et mes découvertes... et vous donner envie de les tester à votre tour!

Toutes les recettes de "Sel"


One pot pasta aux deux saumons - Quand Nad cuisine...

One pot pasta aux deux saumons - Quand Nad cuisine...

  Quasiment un mois sans rien publier!! et je n’ai rien vu passer! Alors cette fois je ne vous annonce pas mon grand retour, on verra bien si je vais pouvoir reprendre un rythme plus régulier (en tout cas j’aimerais vraiment!). Des dizaines de recettes attendent sagement d’être publiées, et pourtant je viens partager avec vous la toute dernière réalisée, pas plus tard que ce midi! Un délicieux plat de pâtes très vite préparé, et dont la recette est tirée du dernier livre reçu des éditions Solar, « Incroyables pâtes magiques« . Mais qu’est-ce donc que ces pâtes « magiques »? Il s’agit tout simplement des « one pan pasta » ou « one pot pasta » (si vous avez parcourez régulièrement la blogosphère culinaire, vous n’avez pas pu passer à côté!). Le principe est simple: on place dans un même récipient les pâtes crues et toutes sortes d’ingrédients pour les agrémenter (des légumes frais, séchés, surgelés, de la viande ou du poisson, des épices, des herbes, etc.) et on couvre de liquide froid (eau, bouillon, etc.). On lance la cuisson sur feu moyen et on remue régulièrement. Une dernière touche d’herbes et de fromage et les pâtes sont prêtes à être dégustées. Facile et bluffant! Le livre de Véronique Cauvin est bourré de recettes alléchantes, on y trouve aussi bien des plats végétariens que des « one pot pasta » carnivores ou de la mer, réalisés avec une grande variété de pâtes. Ce premier test aux deux saumons a été validé avec enthousiasme par toute la famille. Je vous donne entre parenthèses mes petites modifications personnelles pour coller avec ce que j’avais sous la main. Pour 4 personnes (le livre indique « en entrée », mais je trouve les quantités très bien même en plat principal): 1 oignon 8 tiges d’aneth frais (pour moi de l’aneth déshydraté) 300 de petits pois frais (120 g de petits pois surgelés pour moi) 5 cl de vodka 20 g d’huile d’olive 300 g de torchietti (n’en ayant pas trouvé, j’ai opté pour des trofie ce qui explique un temps de cuisson un peu plus court pour moi) 80 cl d’eau 5 g de sel 4 à 5 tours de moulin à poivre (5 baies pour moi) 300 g de saumon frais (sans peau) 70 g de saumon fumé Eplucher et hacher l’oignon. Laver, sécher et effeuiller les tiges d’aneth (en conserver quelques feuilles pour le décor). Ecosser les petits pois. Placer le tout dans une grande casserole ou un faitout (pour moi une grande sauteuse). Ajouter la vodka, l’huile d’olive, les pâtes et l’eau. Saler et poivrer. Faire cuire, sans couvrir, à feu moyen, en remuant fréquemment jusqu’à ce que les pâtes soient cuites (17 min dans le livre, 14 min pour moi, tout dépendra du type de pâtes utilisé).Pendant ce temps, découper le saumon frais en cubes d’1 cm de côté environ et émincer le saumon fumé.Lorsque les pâtes sont cuites, ajouter les deux saumons dans la sauteuse et mélanger. La chaleur des pâtes va cuire le saumon. Goûter et rectifier l’assaisonnement. Servir bien chaud décoré d’aneth.   Même si le plat est destiné à des enfants, vous pouvez quand même ajouter la vodka, l’alcool a largement le temps de s’évaporer pendant la cuisson.

One pot pasta à la norma - Quand Nad cuisine...

One pot pasta à la norma - Quand Nad cuisine...

  Aujourd’hui je vous propose une nouvelle version de « one pot (ou pan) pasta », ces désormais célèbres plats de pâtes tout-en-un. Je vous présentais mes trofie aux deux saumons il y a quelques semaines, cette fois j’ai opté pour une version végétarienne avec ces penne aubergine et feta, une délicieuse recette encore tirée du livre « Incroyables pâtes magiques« . Pour 4 personnes: 2 gousses d’ail 1 petit piment séché (j’ai remplacé par du piment moulu) 1 grosse aubergine 1 bouquet de basilic 30 g d’huile d’olive 250 g de sauce tomate 200 g de penne 40 cl d’eau froide sel, poivre 50 g de feta Éplucher et hacher l’ail. Égrainer et hacher le piment. Laver l’aubergine et en retirer le pédoncule. La couper en deux dans le sens de la largeur puis la tailler en fines rondelles. Recouper toutes les tranches en deux. Laver et effeuiller le basilic, en réserver quelques feuilles pour le décor.Dans un faitout ou une grande sauteuse, verser l’huile puis ajouter l’aubergine, le basilic, l’ail, la sauce tomate, le piment, les pâtes, l’eau, le sel et le poivre. Placer sans couvrir, sur feu moyen et faire cuire en mélangeant fréquemment jusqu’à ce que les pâtes soient cuites (environ 14 min d’après le livre, un peu moins pour moi). Pendant ce temps, détailler la feta en petits dés. Au moment de servir, répartir la feta sur les assiettes de pâtes et décorer avec les feuilles de basilic réservées.

Sablés nappés de chocolat (Pépito maison) - Quand Nad cuisine...

Sablés nappés de chocolat (Pépito maison) - Quand Nad cuisine...

    Avec ces sablés pour le goûter, vous allez faire des heureux, croyez-moi! Ils sont trop bons, difficile de s’arrêter quand on a commencé d’y goûter! La recette, une valeur sûre, celle d’Estérelle Payani dans sa « petite épicerie du fait-maison ». La petite note de noix de coco est subtile, le sablé bien croustillant et le nappage au chocolat bien gourmand. Alors hop on passe son tablier et on retrousse ses manches!       Pour 20 biscuits environ: 130 g de farine 20 g de noix de coco en poudre 45 g de sucre 1/2 cc de levure chimique (ou de bicarbonate de sodium) 1 pincée de sel 75 g de beurre 20 g de miel liquide (toutes fleurs ou accacia) 3 cl d’eau 150 g de chocolat noir ou au lait à pâtisser (120 g ont largement suffi chez moi) Dans un saladier (ou dans le bol du robot), mélanger la farine, la noix de coco, le sucre, la levure et le sel. Creuser un puits au centre et y ajouter le beurre en morceaux, le miel et l’eau. Pétrir la pâte pendant 1 min puis filmer et laisser reposer 1h au réfrigérateur. Préchauffer le four à 180°. Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé (cela évite de trop fariner) sur une épaisseur d’environ 5 mm. Découper des cercles de 5,5 cm de diamètre puis les déposer sur une plaque antiadhésive (ou couverte de papier cuisson ou d’un tapis en silicone). Enfourner et laisser cuire 10 min (seulement 8 pour moi)puis retourner les sablés. Poursuivre la cuisson encore 10 min (seulement 5 pour moi), pour qu’ils soient dorés et croustillants des deux côtés. Laisser ensuite refroidir sur une grille. Faire fondre le chocolat au bain-marie (ou au micro-ondes). Tremper une face de chaque biscuit dedans et passer les dents d’une fourchette pour dessiner un quadrillage. Laisser sécher sur une grille à température ambiante au moins 2h. Conserver ensuite dans une boîte en fer.       Sablés nappés de chocolat 2014-02-12T06:28:00+01:00

Gâteau magique à la vanille - Quand Nad cuisine...

Gâteau magique à la vanille - Quand Nad cuisine...

  Voilà déjà des mois et des mois que cette recette tourne sur les blogs culinaires, et déjà plusieurs fois qu’elle finit dans nos assiettes. Je ne l’avais encore pas publiée (comme beaucoup d’autres qu’il me reste à vous faire découvrir!) mais je vais y remédier. Ce gâteau a été apprécié samedi dernier et je pense que certaines (elles se reconnaîtront 😉 ) seront contentes d’avoir la recette. C’est sur le blog de Carine que j’ai déniché ce délicieux gâteau qui doit son nom à sa texture particulière. Avec une seule et même préparation, on retrouve après cuisson 3 couches bien distinctes: un biscuit moelleux, une crème onctueuse et un flan, le tout joliment constellé de graines de vanille. Bon mes photos ne lui font pas honneur mais je peux vous assurer qu’il vaut le coup d’être testé.     Pour un moule carré d’environ 20 cm de côté (en silicone pour moi): 125 g de beurre 500 ml de lait entier (mais demi-écrémé ça marche aussi!) 1 gousse de vanille 4 oeufs 150 g de sucre 1 cs d’eau 115 g de farine 1 pincée de sel   Préchauffer le four à 150° Faire fondre le beurre au micro-ondes et laisser tiédir. Dans une casserole (ou au micro-ondes), faire chauffer le lait avec la gousse de vanille grattée. Laisser tiédir. Dans le bol du kitchenaid (ou avec un batteur électrique), battre les jaunes d’oeufs avec le sucre et l’eau pendant quelques minutes. Tout en continuant à fouetter, ajouter le beurre fondu puis la farine et enfin le lait (dont on aura retiré la gousse). Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer délicatement en plusieurs fois à la préparation précédente (il doit rester des morceaux, ne pas chercher à obtenir un mélange lisse, c’est justement cette texture granuleuse qui va donner les 3 couches). Verser le mélange dans le moule et enfourner. Laisser cuire 50 min. A la sortie du four, laisser refroidir complètement le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudré de sucre glace pour servir (pas indispensable).       Gâteau magique à la vanille 2014-02-13T06:11:00+01:00

Kringle (brioche) salé aux lardons - Quand Nad cuisine...

Kringle (brioche) salé aux lardons - Quand Nad cuisine...

  J’aime beaucoup ces brioches salées garnies qui, accompagnées d’une salade, sont parfaites pour le soir, ou coupées en plus petits morceaux, peuvent être servies à l’apéritif. J’en réalise de temps en temps et j’ai été surprise en fouillant un peu sur mon blog, de n’en trouver aucune recette! J’ai repris ici la recette de base de mon kringle estonien en remplaçant la garniture sucrée par des lardons, du fromage ail et fines herbes et de la crème. J’ai pris en fait ce que j’avais sous la main dans mon frigo, bien sûr vous pouvez utiliser du jambon blanc ou cru, du chèvre frais ou tout autre fromage crémeux, du saumon fumé, etc. Bref, faites avec ce que vous aimez! J’ai utilisé mon thermomix pour pétrir la pâte mais bien sûr, c’est possible de la faire en machine à pain (comme ici), avec un robot pétrisseur ou encore à la main. Pour une couronne: 120 g de lait 1 cc 1/2  de levure de boulanger déshydratée 1 cs de sucre 1 oeuf 300 g de farine 1 bonne pincée de sel 30 g de beurre mou 150 g d’allumettes de lardons fumés 50 g de fromage ail et fines herbes 100 g de crème épaisse poivre 1 poignée de gruyère râpé Dans le bol du thermomix, placer le lait avec la levure, le sucre et l’oeuf. Régler 2 min à 37°, vitesse 2. Rajouter la farine, le sel et le beurre et lancer la fonction pétrin pendant 6 min. Laisser la pâte doubler de volume (dans le bol ou dans un saladier couvert d’un torchon) dans un endroit chaud. Etaler la pâte en un grand rectangle. Mélanger le fromage avec la crème et le poivre et en napper la pâte en laissant un bord libre d’1,5-2 cm tout autour. Répartir les lardons. Rouler la pâte en boudin et le fendre en deux sur toute la longueur. Torsader les deux morceaux obtenus ensemble et rejoindre les deux extrémités pour former une couronne. La déposer sur une plaque à pâtisserie et laisser lever encore 1h.   Préchauffer le four à 180°. Saupoudrer la brioche de gruyère râpé et enfourner. Laisser cuire 20 min (à adapter selon les fours).       Kringle salé aux lardons 2014-01-28T06:26:00+01:00

Quiche au munster et aux pommes de terre - Quand Nad cuisine...

Quiche au munster et aux pommes de terre - Quand Nad cuisine...

  Le munster fait partie de ces fromages odorants qu’on ne garde pas trop longtemps dans son frigo. Aussi après un rapide coup d’oeil dans mon Larousse des Tartes, quiches et pizzas, notre repas du soir a été vite trouvé! Une quiche toute simple, où le cumin parfume délicieusement les pommes de terre et le fromage. Si vous utilisez une pâte tout prête, ajoutez les graines à l’appareil, moi je les ai glissées dans ma pâte maison.         Pour un moule à tarte de 26 cm: 1 pâte brisée (maison parfumée aux graines de cumin) 2 pommes de terre (200 g environ) 1/2 à 1 cc de graines de cumin (pas mis vu que ma pâte était déjà parfumée) 2 oeufs 2 petits-suisses 200 g de munster sel, poivre Cuire les pommes de terre pelées dans une casserole d’eau salée pendant 15-20 min (personnellement je les cuis 10 min au micro-ondes dans un peu d’eau, à couvert dans un récipient adapté). Egoutter et laisser tiédir avant de couper en rondelles. Préchauffer le four à 190°. Etaler la pâte et en foncer le moule. Réserver au réfrigérateur. Mélanger les jaunes d’oeufs avec les petits-suisses et le cumin. Saler et poivrer. Battre les blancs en neige avec une pincée de sel et les incorporer délicatement. Sur le fond de tarte, répartir les rondelles de pommes de terre puis le munster taillé en lamelles. Couvrir avec l’appareil aux petits-suisses et enfourner. Laisser cuire 30-35 min. Servir chaud avec une salade verte.       Quiche au munster et aux pommes de terre 2014-01-30T06:25:00+01:00

Briochettes façon doowap aux pépites de Nutella - Quand Nad cuisine...

Briochettes façon doowap aux pépites de Nutella - Quand Nad cuisine...

  Je suis sûre que rien que le nom vous a mis l’eau à la bouche, non? En tout cas, c’est ce qui s’est passé pour moi en découvrant cette recette sur le Journal des Femmes, et je ne regrette pas de l’avoir testée! Pour tout vous dire, j’en ai même refait une deuxième fois tellement c’était bon! Par contre la seconde fois, je n’ai pas pensé de faire les pépites de Nutella à l’avance, du coup je les ai remplacées par des pépites de chocolat au lait au riz soufflé (qu’on voit sur les photos) et c’était aussi très bon. Je vous conseille de bien enfermer les pépites dans la pâte (surtout celles au Nutella qui ont tendance à fondre pas mal) pour éviter les fuites! Pour 12 belles briochettes: Pour les pépites de Nutella: 100 g de Nutella 50 g de beurre 25 g de chocolat noir Pour la pâte: 200 ml de lait tiède 1 cc d’extrait de vanille 1 sachet de levure sèche de boulanger 500 g de farine 120 g de beurre mou 3 oeufs 40 g de sucre 2 sachets de sucre vanillé 1/2 cc de sel Faire fondre au micro-ondes (ou au bain-marie) le Nutella avec le beurre et le chocolat en morceaux. Verser le tout sur une plaque couverte de papier sulfurisé et placer au congélateur pendant au moins 2h. Passé ce délai, découper cette plaque chocolatée en grosses pépites et conserver au congélateur. Dans le bol du robot, placer les ingrédients de la pâte dans l’ordre (si vous utilisez la map, faites comme vous avez l’habitude) et pétrir pendant une bonne dizaine de minutes. Couvrir le bol d’un linge et laisser doubler de volume au chaud. Dégazer la pâte sur le plan de travail et laisser de nouveau reposer à température ambiante pendant 30 min (je viens de me rendre compte en rédigeant cet article que j’ai zappé cette étape!). Séparer la pâte en 12 morceaux égaux. Les façonner en boules en leur incorporant les pépites de Nutella. Les déposer ensuite sur deux (elles gonflent beaucoup) plaques antiadhésives ou couvertes de papier sulfurisé. Laisser de nouveau lever pendant 45-50 min. Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante pour moi). Badigeonner les briochettes de jaune d’oeuf ou de lait et enfourner. Laisser cuire 10 min (ou plus selon les fours, la recette originale préconise 12-15 min à 210°). A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille. Encore tièdes, elles sont délicieuses. Le lendemain, n’hésitez pas à les repasser quelques secondes au micro-ondes pour qu’elles retrouvent tout leur moelleux!         briochettes façon doowap aux pépites de nutella 2014-02-05T06:33:00+01:00

Fleurs au citron vert (sablés de Martha Stewart) - Quand Nad cuisine...

Fleurs au citron vert (sablés de Martha Stewart) - Quand Nad cuisine...

  J’ai toujours sous le coude des recettes préparées pendant les fêtes alors je continue de les partager ici. Ces jolies fleurs faisaient partie de mes petits paniers gourmands. Je publie ces sablés en ce mercredi et pourtant je ne suis pas sûre que ce soit vraiment une recette pour les enfants: le citron vert est vraiment très présent (en même temps c’est ce qui apporte tout le peps de ces petits gâteaux) et on ne peut pas dire qu’il ait fait l’unanimité ici auprès des têtes blondes (ou pas!) de mon entourage. Mais personnellement, je les trouve très bons et parfaits pour accompagner un thé ou un café.     Pour 22 gros biscuits (24 dans le livre) d’environ 10 cm de diamètre: 280 g de farine 1/2 cc de levure chimique 1/4 de cc de gros sel 200 g de sucre en poudre (seulement 160 pour moi) 2 petits citrons verts (2 cs de zestes finement râpés + 60 g de jus) 170 g de beurre 1 cc d’extrait de vanille du sucre glace pour saupoudrer (pas fait) Tamiser dans un petit saladier la farine, la levure et le sel. Dans la cuve d’un robot, battre le sucre et le zeste de citron vert pendant 1 min environ. Ajouter le beurre et continuer de battre pendant 2 min, jusqu’à ce que le mélange soit mousseux. Incorporer l’extrait de vanille et le jus de citron vert. Réduire la vitesse et ajouter le contenu du saladier. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Séparer la pâte en deux et aplatir chaque moitié en disque de 25 cm. Les filmer et les placer une trentaine de minutes au congélateur pour raffermir la pâte. Préchauffer le four à 160°. Sortir un disque de pâte et l’étaler sur du papier sulfurisé sur une épaisseur de 3 mm. Découper des fleurs à l’aide d’un emporte-pièce et découper le centre avec un petit emporte-pièce rond (d’environ 3 cm de diamètre). Placer les biscuits sur des plaques à pâtisserie couvertes de papier sulfurisé (si elles ne sont pas antiadhésives). Recommencer l’opération avec l’autre disque de pâte. (Ne pas hésiter à remettre les chutes de pâte quelques dizaines de minutes au congélateur pour pouvoir les réétaler plus facilement.) Enfourner et laisser cuire 12 min (intervertir les plaques à mi-cuisson pour une cuisson plus homogène). A la sortie du four, laisser refroidir les biscuits sur une grille. Saupoudrer de sucre glace pour servir (comme je les mettais en sachet pour les offrir, j’ai préféré sauter cette étape).       Fleurs au citron vert 2014-01-22T06:27:00+01:00

Gaufres belges à la flamande - Quand Nad cuisine...

Gaufres belges à la flamande - Quand Nad cuisine...

  C’est toujours la fête pour Pauline quand je lui propose des gaufres pour le goûter. Cette fois encore, le succès était au rendez-vous avec cette recette empruntée à Sandra. J’ai quand même divisé les quantités données par deux pour obtenir 10 gaufres bien moelleuses et épaisses, gourmandes à souhait avec leur voile de sucre glace. Je vous donne toutefois les proportions originales.     Pour une vingtaine de gaufres rondes: 420 g de farine 1 cc de levure de boulanger déshydratée 20 g de sucre 1 sachet de sucre vanillé 1/2 cc de sel 300 ml de lait 180 ml d’eau 115 g de beurre fondu 2 oeufs Dans un grand saladier (ou dans la cuve du kitchenaid), tamiser la farine et ajouter la levure. Bien mélanger. Ajouter les sucres et le sel puis creuser un puits au centre: y verser le lait, l’eau ainsi que le beurre fondu. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs: battre les jaunes dans un bol et les ajouter dans le saladier. Mélanger la préparation jusqu’à obtenir une pâte lisse et sans grumeaux. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement dans la pâte. Laisser reposer 30 à 40 min. Faire chauffer le gaufrier et huiler légèrement les plaques. Verser 1,5 cs de pâte dans chaque empreinte et refermer. Laisser cuire 3-4 min (à adapter selon les appareils). Les gaufres doivent être bien dorées. Déguster saupoudrées de sucre glace ou nappées de chocolat fondu ou de caramel au beurre salé.       Gaufres belges à la flamande 2013-12-20T06:15:00+01:00

Sapin de Noël sablé - Quand Nad cuisine...

Sapin de Noël sablé - Quand Nad cuisine...

  Je sais bien que Noël est déjà loin derrière nous, mais tant pis, je vous propose la recette des sapins sablés que j’ai fait cette année. Et puis, qui a dit qu’il fallait attendre Noël pour réaliser ces sapins? Je suis sûre que ça amusera les enfants de les préparer et de les dévorer pour le goûter. J’en avais déjà fait l’année dernière mais j’ai perdu les gabarits utilisés. Plutôt que d’en faire de nouveaux j’en ai recherché de tout prêts sur le net, et tant qu’à faire j’ai pris la recette qui allait avec! Et j’ai bien fait!     Pour 2 sapins: 200 g de beurre mou 100 g de sucre 1 pincée de sel 1 oeuf 300 g de farine 1 belle pincée de cannelle (ou encore 1/2 gousse de vanille grattée) 1 blanc d’oeuf 150 g de sucre glace + un peu pour saupoudrer   Mélanger dans un saladier, ou comme moi, dans le kitchenaid équipé de la feuille, le beurre mou et le sucre. Ajouter le sel et l’oeuf. Incorporer la cannelle et la farine. Arrêter le robot dès que la pâte devient lisse. Former une boule et l’envelopper de film alimentaire. La placer au réfigérateur au moins 1h. Pendant ce temps, imprimer les gabarits et les découper. Préchauffer le four à 180°. Etaler la pâte sur 5 mm d’épaisseur et découper les étoiles en s’aidant des gabarits: pour les 2 sapins, il faudra 4 étoiles de chaque taille, 6 pour la plus petite. Les déposer au fur et à mesure sur des plaques à pâtssierie (tapissées de papier sulfurisé si elles ne sont pas antiadhésives). Enfourner et laisser cuire 13 min (15 dans ma recette initiale, à adapter selon les fours). Attention les plus petites pièces cuiront plus vite que les grosses, à surveiller! A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille. Quand les sablés sont bien froids, préparer le glaçage en mélangeant le blanc d’oeuf avec le sucre glace. Le mélange doit être suffisamment épais et bien lisse. Placer le glaçage dans une poche à douille et procéder au montage: napper la plus grosse étoile d’un peu de glaçage au centre et faire quelques arabesques pour décorer les pointes. Coller une étoile de même taille par dessus, mais en quinconce. Déposer de la même façon du glaçage et coller une étoile de taille inférieure. Recommencer avec une étoile de même taille et poursuivre ainsi le montage. Toujours placer deux étoiles de même taille et toujours en quinconce. Terminer le sapin par la plus petite des étoiles placée à la verticale (mettre suffisamment de glaçage et la maintenir quelques instants pour qu’elle tienne bien en place). Enfin déposer un voile de sucre glace sur l’ensemble.       Sapin de Noël sablé 2014-01-08T06:35:00+01:00

Tartelettes aux pralines roses - Quand Nad cuisine...

Tartelettes aux pralines roses - Quand Nad cuisine...

  Il y a quelques jours, j’ai reçu un joli colis du Point Gourmet, une épicerie fine en ligne qui propose des spécialités régionales, et notamment des produits lyonnais. Ces jolies pralines roses en faisaient partie, d’ailleurs pour l’anecdote, j’ai été amusée de constater qu’elle étaient fabriquées artisanalement à la maison de la praline à Saint Denis de Cabanne, ville que nous avons traversé cet été pendant notre petite virée dans la Loire. J’ai tout de suite eu envie de les déguster en tarte, mais la version mini m’a paru plus raisonnable! Ces tartelettes sont délicieuses et trouvent parfaitement leur place sur une assiette gourmande, en accompagnement d’un café.     Pour 12 mini-tartelettes hautes (dans un moule à muffins): Pour la pâte (je vous donne les quantités que j’ai utilisées sachant que seulement la moitié de la pâte a servi dans cette recette, le reste se congèle parfaitement): 250 g de farine 50 g de sucre glace 1 bonne pincée de sel 150 g de beurre 3 cs d’eau froide Pour la garniture: 100 g de pralines roses concasées 100 de crème liquide entière   Préparer la pâte en mélangeant tous les ingrédients, soit à la main soit au robot. Envelopper la boule de pâte de film et placer au réfrigérateur pendant au moins 1h. Etaler la pâte assez finement et y découper des cercles d’un diamètre supérieur à celui de vos empreintes (pour moi avec un emporte pièce de 78 mm). Foncer les empreintes et replacer le moule au réfrigérateur. Préchauffer le four à 180°. Dans une casserole, faire fondre les pralines concassées dans la crème à feu moyen, en remuant régulièrement. Laisser tiédir un peu avant de verser sur les fonds de tarte. Enfourner et laisser cuire 20 min. Laisser tiédir avant de démouler sur une grille.       Tartelettes aux pralines roses 2013-12-09T06:20:00+01:00

Cougnous ou coquilles de Noël - Quand Nad cuisine...

Cougnous ou coquilles de Noël - Quand Nad cuisine...

  Je suis décidément très orientée cuisine régionale en ce moment! Après les mannele alsaciens, je me lance dans la préparation de cougnous (ou coquilles de Noël, couques…), des brioches typiques du nord de la France et de la Belgique. Réalisées pendant les fêtes, elles sont sensées représenter le petit Jésus emmailloté. Aussi, dès que je les ai vues chez Manue, j’ai eu envie de les tester à mon tour. Elles étaient bien dorées et moelleuses, bref délicieuses! La photo ne leur rend pas hommage du tout, mais la lumière naturelle semble avoir déserté ma maison depuis quelques jours! Pour 4 brioches: 500 g de farine 15 g de levure fraîche (2 cc de levure de boulanger déshydratée pour moi) 80 g de sucre 180 g de lait 100 g de beurre 2 oeufs 1/2 cc de sel J’ai pétri la pâte avec mon kitchenaid mais bien sûr il est possible de le faire à la main ou dans une machine à pain. Dans la cuve du robot muni du pétrin, placer la farine, la levure (émiettée si fraîche) et le sucre. Mélanger. Dans un bol, mettre le lait et le beurre en morceaux puis faire chauffer au micro-ondes 30 sec à puissance maxi. Attention le liquide ne doit pas être trop chaud (le beurre ne sera pas tout fondu mais ce n’est pas grave). Verser dans le bol du robot au centre de la farine avec les 2 oeufs. Commencer à pétrir puis ajouter le sel. Pétrir pendant 10 à 15 min jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse et élastique (elle colle encore un peu mais ce n’est pas un problème). Couvrir le bol d’un torchon et laisser doubler de volume dans un endroit chaud. Dégazer la pâte sur le plan de travail fariné. Séparer en 4 pâtons égaux. Diviser chacun en 3 boules, 2 petites et une plus grosse. Façonner le cougnou: la plus grosse boule légèrement allongée et les deux petites boules bien rondes à chaque extrémité. Recommencer avec le reste de pâte et placer les brioches sur deux plaques antidhésives (ou couverte de papier sulfurisé).  Laisser lever 45 min. Préchauffer le four à 160°. Badigeonner les cougnous de jaune d’oeuf battu avec un peu d’eau et saupoudrer de sucre perlé. Enfourner et laisser cuire 30 min (seulement 25 chez moi). A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.       Cougnous 2013-12-12T06:09:00+01:00

Gomasio maison - Quand Nad cuisine...

Gomasio maison - Quand Nad cuisine...

  Voilà une idée de petit cadeau maison à glisser dans vos paniers gourmands. Simple et économique à réaliser, c’est surtout très bon et parfumé. Pour info, le gomasio est un mélange de graines de sésame grillés et de sel qui s’utilise comme condiment. Saupoudré sur les aliments (crudités, viandes ou poissons grillés, légumes, etc), il permet en plus de les parfumer, de les saler plus légèrement (le sel ne représentant que 10% du mélange). La recette est ultra simple, ça serait dommage de passer à côté. Pour un pot de 100 g de gomasio: 90 g de graines de sésame (ici Farin’up) 10 g de gros sel marin Placer le sésame et le sel dans une poêle et les faire griller à sec (sans rien ajouter), en remuant sans arrêt la poêle. Lorsque le sésame est doré et que les graines commencent à sauter dans la poêle, retirer du feu. Placer dans le bol du robot et donner quelques impulsions (avec le thermomix, 4 impulsions Turbo) pour mixer le tout mais attention, pas trop sinon le mélange deviendrait pâteux.   Conserver le gomasio dans un pot en verre.     Gomasio maison 2013-12-13T06:33:00+01:00

Chocolat en poudre maison - Quand Nad cuisine...

Chocolat en poudre maison - Quand Nad cuisine...

  Avec les températures très très fraîches de ces derniers jours, quoi de mieux qu’un bon chocolat chaud pour se réchauffer? Aujourd’hui je vous propose de réaliser vous-même cette poudre chocolatée qui fait tant la joie de nos loulous au petit déjeuner ou encore au goûter. C’est très rapide à préparer et on peut la conserver 6 mois dans un bocal hermétique. Encore une bonne idée à glisser dans vos paniers gourmands!         Pour 1 boîte (soit environ 15 tasses de 20 cl): 300 g de chocolat au lait à pâtisser 200g de chocolat noir à pâtisser 50 g de cacao en poudre non sucré 40 g de Maïzena® 40 g de sucre 1 pincée de sel Placer tous les ingrédients dans le bol d’un robot et mixer jusqu’à obtenir une poudre. Conserver ce mélange dans un bocal en verre ou une boîte hermétique. Pour la préparation, il suffit de porter environ 20 cl de lait à ébullition dans une casserole, ajouter 1 cs bombée de chocolat en poudre et mélanger. Porter de nouveau à ébullition pour faire légèrement épaissir le mélange. Petite astuce d’Estérelle: pour un mélange plus corsé, il est possible de n’utiliser que du chocolat noir. Mais dans ce cas, ajouter 30 g de sucre et les graines d’une demi-gousse de vanille.       Chocolat en poudre maison 2013-12-17T06:25:00+01:00

Emincé de poulet à la citronnelle - Quand Nad cuisine...

Emincé de poulet à la citronnelle - Quand Nad cuisine...

  Une délicieuse recette qui ne laisse pas les papilles indifférentes: le poulet est doux et parfumé et surtout il fond dans la bouche! Dans la recette d'origine, c'est de la citronnelle fraîche qui était utilisée, pour ma part j'en ai pris de la séchée qui quand même bien parfumé mon plat. Pauline a bien aimé, surtout accompagné de semoule dont elle raffole.   Pour 4 personnes: 4 escalopes de poulet 2 cs de miel 3 cs de sauce soja 3 cs de jus de citron 2 cs d’huile de sésame Guénard 1 cs de citronnelle séchée 2 pincées de thym séché 2 oignons 1 cs de sucre sel, poivre Détailler le poulet en lanières et les placer dans un plat creux. Dans un bol, mélanger le miel, la sauce soja, le jus de citron et 1 cs d'huile. Ajouter la citronnelle, le thym, du sel et du poivre. Verser sur le poulet et bien mélanger. Laisser mariner au moins 30 min (voire même une demi-journée) en remuant régulièrement. Emincer les oignons et les faire revenir dans une poêle avec la cuillérée d'huile restante. Saupoudrer de sucre et laisser caraméliser. Réserver dans un bol. Dans la même poêle, faire dorer les lanières de poulet égouttées. Ajouter alors les oignons réservés et la marinade. Mélanger le tout et laisser mijoter quelques minutes. Servir bien chaud avec du riz ou de la semoule de couscous.       Emincé de poulet à la citronnelle L'huile de sésame utilisée ici m'a été envoyée dans le cadre d'un partenariat avec les Huileries du Berry. Sous la marque Guénard 1824, vous découvrirez une très large gamme d'huiles rares et originales, de fabrication artisanale. J'ai vraiment été séduite par ces huiles de grande qualité, n'hésitez pas à parcourir leur site pour en savoir plus. 85794999_o 2013-12-03T06:51:00+01:00

Mannele de la Saint-Nicolas - Quand Nad cuisine...

Mannele de la Saint-Nicolas - Quand Nad cuisine...

  Aujourd’hui c’est vendredi et contrairement au petit rituel qui s’est installé depuis plusieurs semaines, je ne vous proposerai pas de recettes pour l’apéro. En ce 6 décembre, j’ai voulu réalisé les fameux manneles (mannalas, maneles, l’orthographe diffère selon les régions) qu’il est coutume de préparer en ces périodes de fêtes en Alsace mais aussi dans certains pays de l’Est. Ces petits bonshommes en brioche ont fait la joie de Pauline à l’heure du goûter, mais j’avoue que son Papa et moi-même n’étions pas en reste pour les dévorer! Merci à Flo d’avoir relayé la recette de Fidji et de m’avoir donner l’idée d’en faire à mon tour!   J’ai préparé la pâte dans mon kitchenaid, mais vous pouvez la réaliser à la main, ou encore en machine à pain en ajoutant les ingrédients dans l’ordre indiqué par le fabricant.     Pour 7 manneles (selon la taille qu’on leur donne): 250 g de farine 40 g de sucre en poudre 5 g de sel 1 oeuf 80 g de lait 1 cc de levure de boulanger déshydratée (ou 10 g de levure fraîche) 60 g de beurre à température ambiante Dans le bol du robot, mettre la farine, le sucre et le sel. Creuser un puits et y casser l’oeuf, ajouter le lait tiède et la levure. Pétrir quelques minutes puis ajouter le beurre. Pétrir encore une bonne dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse. Couvrir le bol avec un torchon et laisser doubler de volume dans un endroit chaud (près d’un radiateur par exemple). Reprendre la pâte et la dégazer. Séparer en pâtons égaux (7 pour moi). Les façonner en forme de grosses carottes, former la tête avec la partie la plus grosse. Inciser avec une paire de ciseaux de façon à former les bras et les jambes (voir les photos). Placer des pépites de chocolat ou des raisins secs pour figurer les yeux et les boutons des bonshommes (pour moi des petites billes de céréales enrobées de chocolat). Badigeonner une première fois d’oeuf battu (de lait pour moi). Laisser lever au chaud (j’ai placé mes plaques dans mon four 30 min à 35°).     Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante pour moi). Badigeonner une nouvelle fois d’oeuf battu ou de lait. Enfourner et laisser cuire 10 à 15 min (10 ont suffi chez moi). A la sortie du four, laisser tiédir sur une grille.         Mannele de la saint-Nicolas 2013-12-06T06:14:00+01:00

Terrine de poisson aux légumes - Quand Nad cuisine...

Terrine de poisson aux légumes - Quand Nad cuisine...

  J’aime beaucoup les terrines de poisson, je les trouve parfaites pour une entrée raffinée qui ne plombe pas pour le reste du repas. D’ailleurs vous en trouverez déjà un certain nombre en consultant l’index des entrées. Elles sont pratiques pour un grand nombre d’invités et surtout on peut les préparer la veille.  Celle-ci vient de chez Magalie et elle est délicieuse. En plus d’être facile à préparer, elle a une très belle tenue à la découpe.     Pour au moins 15 belles tranches: 2 carottes 1 bel oignon 1 beau poireau 600 g de poisson blanc (ici du cabillaud) 250 g de crème fraîche 3 oeufs 15 g de beurre 1 cs d’huile d’olive sel, poivre persil Préchauffer le four à 160°. Mixer les légumes crus et les faire revenir à la poêle dans le beurre et l’huile. Mixer le poisson cru avec la crème, les jaunes d’oeufs, les légumes et une belle poignée de persil haché. Saler et poivrer. Battre les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les ajouter délicatement à la préparation précédente. Verser le tout dans un moule à cake (huilé si nécessaire) et enfourner. Laisser cuire 1h (surveiller la cuisson et couvrir d’alu si le dessus dore trop). Démouler sur une grille pour laisser refroidir complètement et placer au réfrigérateur plusieurs heures. Idéalement la préparer la veille. Servir avec une mayonnaise maison.       Terrine de poisson aux légumes 2013-11-12T06:09:00+01:00

Ragoût de pommes de terre, carottes et saucisses - Quand Nad cuisine...

Ragoût de pommes de terre, carottes et saucisses - Quand Nad cuisine...

  Ça y est, la neige est arrivée! Un bon petit ragoût mijoté, voilà ce qu’il nous faut affronter pour affronter cet hiver prématuré. Un petit plat tout simple qui a plu à toute la famille. Cette recette est issue du livre pour thermomix « Le meilleur de votre esp@ce recettes », c’est donc tout naturellement que je l’ai préparée dans mon robot, mais, comme toujours, vous pouvez adapter et faire mijoter ce ragoût dans une cocotte. Les saucisses ont tendance à se défaire pendant la cuisson, je pense qu’on peut les rajouter seulement à mi-cuisson.     Pour 4-5 personnes: 2 oignons (environ 150 g) 30 g de beurre 400 g de saucisses de porc 300 g de carottes 600 g de pommes de terre 500 g d’eau 1 cube de bouillon de légumes 50 g de concentré de tomates 1/2 cc de sel 1/4 cc de poivre 100 g de crème liquide (pas mis) Placer les oignons coupés en deux dans le bol et hacher 3 sec à vitesse 5. Racler les parois du bol avec la spatule. Ajouter le beurre et faire rissoler les oignons 3 min, température varoma à vitesse 1. Ajouter les saucisses coupées en rondelles de 5 mm (1,5 cm plutôt pour moi), régler 2 min, température varoma à vitesse 1. Couper les carottes en rondelles de 5 mm et les pommes de terre en cubes de la taille d’une bouchée. Les ajouter dans le bol avec l’eau, le bouillon, le concentré de tomate, le sel et le poivre Cuire 30 min à 100°, fonction sens inverse, vitesse cuillère, en posant sur le couvercle le panier de cuisson à la place du gobelet. A la sonnerie, ajouter la crème et mélanger 10 sec en fonction sens inverse, à vitesse 1. Personnellement, je n’ai pas jugé nécessaire d’ajouter la crème à ce plat, à vous de juger!       Ragoût de pdt, carottes et saucisses 2013-11-21T06:19:00+01:00

Le poire-caramel de Christophe Felder - Quand Nad cuisine...

Le poire-caramel de Christophe Felder - Quand Nad cuisine...

  Je crois qu’il est une des premières recettes que j’ai voulu tester en feuilletant la bible rose de Christophe Felder pour la première fois. Les 1 an de mon petit prince ce week-end était l’occasion rêvée pour enfin la réaliser. Et je vous la publie aujourd’hui, jour de mon propre anniversaire. Ce gâteau est un pur délice: un biscuit moelleux au chocolat surmonté d’une couche de poires caramélisées, nappées de sauce au caramel, puis d’une couche de mousse au caramel, et de nouveau un biscuit au chocolat et le reste de mousse. Le tout décoré de caramel croquant (le petit point faible de ma réalisation!). Je craignais qu’il ne soit un peu écoeurant, voire trop sucré mais pas du tout. C’est juste gourmand comme il faut! J’ai réalisé la recette telle quelle, c’est-à-dire pour 20 personnes, puis l’ai coupé en deux après deux heures au congélateur. J’en ai laissé une partie au réfrigérateur (sans décoration au caramel) et remis le reste au congélateur en attendant samedi de fêter une nouvelle fois l’anniversaire avec le reste de la famille. Je reviendrai vous dire si ce séjour un peu prolongé au congélateur lui a été néfaste ou pas. Je ne vais pas vous mentir, la préparation est un peu longue, Felder prévoit 1h, moi il m’a bien fallu le double! Mais le résultat en vaut vraiment la peine, alors n’hésitez pas à vous lancer, d’autant que les étapes sont bien détaillées (contrairement au livre, je vous ai seulement fait des photos du montage, mais ça vous donne une idée de ce à quoi doit ressembler chaque élément). Bien sûr, si vous ne maitrisez pas un minimum la cuisson du caramel, mieux vaut passer votre chemin, vous devrez en réaliser par 4 fois ici. Allez c’est parti pour la recette!     Pour environ 20 personnes (1 cadre de 40*30 cm): Pour le sirop à la vanille: 7 cl d’eau 50 g de sucre 1/2 cc de vanille liquide Pour le biscuit au chocolat (soit deux feuilles de 40*30 cm): 120 g de jaunes d’oeufs (soit 6 jaunes) 150 g de farine 25 g de cacao en poudre 240 g de blancs d’oeufs (7 pour moi) 180 g de sucre semoule Pour les poires caramélisées: 50 g de sucre semoule 600 g de dés de poires bien mûres (les miennes ne l’étant pas du tout, j’ai opté pour des poires au sirop bien égouttées) 1 gousse de vanille Pour la sauce au caramel: 60 g de sucre semoule 150 g de crème liquide (entière) 30 g de beurre Pour la mousse au caramel: 12 g de gélatine en feuilles 550 g de crème liquide (entière) 120 g de jaunes d’oeufs (= 6) 30 g + 190 g de sucre semoule 75 g d’eau 270 g de lait Pour la décoration: 150 g de sucre semoule 1 cc de beurre 1 pincée de sel Préparer le sirop  en mélangeant dans un bol l’eau, le sucre et la vanille. Réserver. Préparer le biscuit au chocolat: Préchauffer le four à 180°. Préparer deux feuilles de papier sulfurisé de 40*30 cm (un tout petit peu plus pour avoir un peu de marge) . Dans un bol, travailler légèrement les jaunes d’œufs avec une fourchette. Tamiser ensemble la farine et le cacao sur une feuille de papier sulfurisé. Fouetter les blancs en neige: lorsqu’ils sont assez montés, verser peu à peu le sucre et continuer de battre jusqu’à obtenir une neige ferme. Incorporer ensuite délicatement les jaunes et mélanger doucement (avec le batteur à vitesse minimum). Ajouter ensuite le mélange farine-cacao avec une spatule délicatement pour ne pas faire retomber l’ensemble. Placer une des feuilles de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie et à l’aide d’une poche à douille, pocher la moitié de la pâte à biscuit. Enfourner et laisser cuire une bonne dizaine de minutes (pile 10 min chez moi, bien surveiller la cuisson). Pocher le reste de pâte sur la seconde feuille de papier sulfurisé et cuire de même. Laisser ensuite les biscuits refroidir sur une grille. Préparer les poires: Dans une poêle, faire fondre sur feu doux le sucre à sec (c’est-à-dire sans ajouter d’eau) jusqu’à obtention d’un caramel brun foncé. Ajouter les dés de poires, la gousse de vanille fendue et grattée et remuer pendant 5 min. Réserver. Préparer la sauce au caramel: Dans une casserole sur feu moyen, faire fondre le sucre à sec jusqu’à légère coloration. Faire tiédir la crème quelques secondes au micro-ondes ou dans une petite casserole (elle s’incorporera ainsi plus facilement). Verser la crème tout doucement dans le caramel en 3 fois, tout en mélangeant bien avec une cuillère en bois. Ajouter le beurre et remettre à cuire sur feu moyen pendant quelques secondes afin que le caramel soit bien onctueux. Préparer la mousse au caramel: Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Si ce n’est déjà fait, placer la crème liquide au réfrigérateur (j’ai également glissé le bol du kitchenaid ainsi que le fouet au congélateur pour une meilleure prise de la crème ensuite). Mélanger les jaunes d’œufs avec 30 g de sucre sans faire blanchir. Dans une casserole sur feu doux, faire fondre les 190 g de sucre à sec jusqu’à obtention d’un caramel brun foncé (attention à ne pas trop faire cuire sans quoi il sera brûlé). A la première fumée, incorporer l’eau et remuer vivement. Refaire chauffer le tout pour un caramel bien homogène. Dans une autre casserole, porter le lait à ébullition. Le verser sur les jaunes en remuant puis reverser le tout dans la casserole. Ajouter le caramel à l’eau et placer sur feu doux. Faire cuire comme une crème anglaise (à 82° si vous avez un thermomètre de cuisson). Hors du feu, ajouter la gélatine bien essorée et bien mélanger. Laisser refroidir sans toutefois laisser figer (sinon réchauffer légèrement). Dans le bol glacé du robot, verser la crème liquide et la monter avec le fouet. Elle doit être bien ferme et doubler de volume. Ajouter la crème anglaise au caramel et mélanger délicatement avec une spatule.     Pour le montage: Placer un cadre en inox (de 40*30 cm) sur le premier biscuit et avec un couteau, couper le surplus en dehors du cadre. Faire de même avec le second biscuit. Placer le cadre sur le plat de service (ou un grand plateau) et y déposer un biscuit. A l’aide d’un pinceau, imbiber le biscuit de sirop à la vanille. Etaler les dés de poires dessus et napper de sauce au caramel. Déposer la moitié de la mousse au caramel et couvrir avec le second biscuit. Verser le reste de mousse et lisser bien la surface avec une spatule en inox. Placer l’entremets au congélateur au moins 1h pour qu’il prenne bien. Pour la décoration: Réaliser un caramel brun foncé en faisant fondre le sucre à sec dans une casserole à feu doux (attention là encore à ne pas trop le cuire). A la première fumée, incorporer le beurre et remuer vivement. Verser ce caramel sur une feuille de papier sulfurisé et l’étaler finement avec une spatule en inox. Une fois le caramel refroidi, l’écraser à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Sortir l’entremets du congélateur et le parsemer de brisures de caramel (j’ai également ajouter une demie-poire émincée finement). Servir. J’ai réalisé cet entremets la veille, donc une fois pris au congélateur je l’ai placé au réfrigérateur et seulement décoré le lendemain juste avant de servir.       le poire-caramel de Felder 2013-11-05T06:23:00+01:00

Tresses suisses (brioches) - Quand Nad cuisine...

Tresses suisses (brioches) - Quand Nad cuisine...

  Et si ce matin vous vous joigniiez à moi pour le petit déjeuner? La table est mise et ces délicieuses tresses suisses n’attendent plus que vous! Bon, ne venez quand même pas tous en même temps, je n’ai que 3 brioches pour régaler tout le monde! C’est sur un des livres Thermomix, « Mille et une pâtes… à pain », que j’ai déniché cette recette. Je vous donne toutefois ma façon de procéder, différente de celle du livre. Ces brioches sans oeufs sont toutes moelleuses, et supportent très bien la congélation. A refairer sans hésiter! Pour 3 tresses: 300 g de lait 25 g de levure fraîche de boulanger (pour moi 2 cc de levure de boulanger déshydratée) 60 g de beurre ramolli 500 g de farine 80 g de sucre en poudre 1 cc de sel Placer le lait dans le bol avec la levure et le beurre. Régler 3 min à 37°, vitesse 2. Ajouter la farine, le sucre et le sel puis pétrir 2 min 30, fonction pétrin (pour moi au moins 5 min). Laisser lever la pâte jusqu’à ce que le gobelet se renverse. Sur le plan de travail fariné, dégazer la pâte et la diviser en 9 morceaux de même poids. Façonner chacun en boudin et les tresser 3 par 3 de façon à obtenir 3 tresses d’environ 30 cm de long. Les déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé ou d’un tapis de cuisson et laisser de nouveau doubler de volume au chaud. Préchauffer le four à 180°. Badigeonner les tresses de lait (ou de jaune d’oeuf) et enfourner. Laisser cuire 20 min (18 seulement chez moi). A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.         Tresses suisses 2013-11-11T06:29:00+01:00

Copyright RecettesMania ©2021. All rights reserved.