Cuisse de dinde laquée au miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa

Cuisse de dinde laquée au miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa

Il y a deux ans je vous ai proposé une recette de miel de fleurs de pissenlit . Je l'ai utilisé à plusieurs reprises pour laquer des tartes aux fruits. Aujourd'hui c'est une version salée qui me permet de mettre à nouveau en valeur cette gelée subtilement...

Les recettes de cuisine similaires à "Cuisse de dinde laquée au miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa" de "Les petits plats de Béa"


Christmas cake

Christmas cake

La période de Noël et son cortège de festivités est sans nul doute celle ou les cuisines – dignes de ce nom – entrent en ébullition. Toutes les cultures qui sont concernées par cette célébration religieuse – n'en déplaise aux mauvais coucheurs à la laïcité mal placée – offrent à cette même époque tout un arpège de plats sucrés et salés qui résonnent dans tous les coeurs, les esprits..... et les ventres. La perfide Albion n'est pas en reste et depuis plusieurs siècles propose quelques pépites pour célébrer dignement la Nativité. Toute le monde ou presque connait, au moins de réputation, le "Christmas pudding" qui fait faire la moue aux béotiens mais qui se révèle être un dessert d'une subtile alchimie. Qui n'a pas un jour, au collège ou au lycée, transpiré sur la traduction de la "recette traditionnelle" de ce dessert et frémi à la lecture de la quantité voire la nature des ingrédients. Accumulation limite indécente de fruits secs, la "pâte" ( batter, in English !) n'est là que pour "soutenir" la garniture. Très fortement parfumé et concentrant une quantité d'alcool effrayante, le Christmas pudding traditionnel ne peut se préparer sans recourir à un ingrédient incontournable que l'on se doit d'utiliser si l'on veut respecter la tradition. La graisse utilisée et appelée "suet" en Anglais, est une graisse d'une absolue pureté et totalement neutre en gout issue du règne animal. Présentée en petits granulés d'un blanc immaculé, le suet n'est rien d'autre que de la graisse de boeuf. Cette graisse est extraite de la couche graisseuse qui entoure les reins des bovins. Si la description peut paraitre dégoutante, il n'en reste pas moins que cette graisse est de loin la meilleure.Aujourd'hui, le suet est quasi introuvable en France et on peut à défaut se rabattre sur le saindoux de porc mais ce dernier reste tout de même un peu trop prononcé dans sa saveur. Pas grave, vu le reste des ingrédients, cette saveur disparait. Le Christmas pudding, comme son cousin le Christmas cake que je vais évoquer aujourd'hui, a une autre particularité : il se prépare TRES longtemps à l'avance ; des semaines, voire des mois et d'aucuns prétendent que certaines bonnes cuisinières du Royaume-Uni le préparaient même d'une année sur l'autre. Les sucres ( fruits et sucre ) alliés aux alcools en assuraient une excellente conservation. Si lon rajoute à cela une longue cuisson ( vapeur pour le pudding et au four pour le cake ), le gâteau ne pouvait que se conserver sans risque. Traditionnellement emballé dans du "brown" ou "parchment paper", le Christmas pudding reposait sagement dans les "pantries" ( garde-manger ) des gentils intérieurs outre-Manche. La différence entre le Christmas pudding et le Christmas cake vient d'abord de la cuisson et de l'état d'humidité. Le premier est cuit à la vapeur longuement avant de se dessécher dans sa période de repos pour finalement être imbibé d'un alcool chaud et flambé au moment de servir. Le Christmas cake quant à lui est cuit au four mais sera très régulièrement abreuvé de liquide ( ne nous voilons pas la face, de l'alcool ! ) durant tout son repos, soit un minimum de trois semaines. Le jour de la dégustation il sera donc bien moelleux et se dégustera ainsi, nature. Le pudding quant à lui est servi avec une généreuse quantité de "custard" bouillant. Le custard est un ancêtre de notre "crème anglaise" mais est un fait à mi-chemin entre la crème anglaise et sa grande soeur la pâtissière.Le Christmas cake, si l'on respecte la tradition est également recouvert d'une couche de pâte d'amande avant de disparaitre sous une couche immaculée de fondant ou de pâte à sucre. Aujourd'hui donc, je souhaitais vous livrer ma recette ( résultat de plusieurs tentatives ). Ne soyez pas surpris de la quantité de fruits mais le succès du gâteau repose sur cette abondance.

Kiflice

Kiflice

J'ai une famille.... jusque là, rien de bien extraordinaire. Mais ma famille est bien plus étendue  que ma simple famille biologique. J'ai une famille de coeur ; elle vient des Balkans, et plus exactement de Serbie. Cela fait 25 ans aujourd'hui que j'ai été adopté par cette belle et grande famille qui fait partie intégrante de mon existence. Je les aime ; j'y ai trouvé petits frères et petites soeurs qui, en plus de ma famille "de sang", me supportent au quotidien et savent être là lorsque le besoin s'en fait sentir. Cette famille de coeur a su m'apporter une richesse inestimable : une autre culture. Toutes les facettes de cette culture serbe me sont désormais familières, toutes ou presque s'entend. De cette culture, il est un aspect que je privilégie, et il ne faut pas être grand clerc pour deviner que je m'acharne encore aujourd'hui à décoder la cuisine serbe et ses mille et un trésors. Celle que je connais bien est celle du Sud de Beograd, à mi-chemin entre plaine et montagne, la région de Pozega, Uzice, Mokra Gora, Zlatibor........ C'est une cuisine que l'on pourrait qualifier - sans être péjoratif - de paysanne tant elle puise ses racines dans la terre et ses richesses. Le légume roi est avant tout le chou (kupuc) qui se décline en quelques préparations savoureuses. La meilleure d'entre elles étant - selon moi - la salade de chou. Le chou blanc, voire rouge, est émincé très finement avant d'être assaisonné de sel, poivre, vinaigre de vin et huile avec un soupçon d'eau. Cette salade qui est présente à tous les repas, est brassée à pleines mains avant d'être oubliée quelques heures. Le chou s'attendrit et devient doux tout en conservant un léger craquant. De toutes les salades, c'est la plus rafinée. A celle-ci on peut ajouter la salade serbe ( tomates concombres, oignons et parfois fromage), qui elle aussi, est de toutes les tables. En été, on assiste à des orgies de pastèques énormes ( lubenica ), de fruits savoureux et gorgés de soleil - mention toute particulière et personnelle pour la divine framboise d'Arilje ( malina ) -.Je pourrais écrire quinze pages sur mes coups de coeur et mes découvertes mais je me limiterai à celle qui m'a fait le plus chavirer. Si la culture du fromage est dit-on, française, voire néerlandaise, la  Serbie n'est pas en reste avec les deux ou trois préparations laitières qu'elle connaît. La première et la plus fameuse est le "kajmak". Le lait est mis à tièdir dès la traite et écrémé. Cette crème est réservée et salée pour être longuement affinée et donne naissance au kajmak, fromage crémeux à souhait que l'on peut difficilement comparer. Il est à mi-chemin entre le beurre et la féta. Ce kajmac, malgré son prix élevé, est présent sur les tables aux côtés des salades, des légumes crus, etc.... Il accompagne divinement les viandes grillées, sur lesquelles il fond......... on frôle le péché.... non, c'est un péché. On prépare aussi l'équivalent de la féta. Cette fois le lait est emprésuré et égoutté pour donner ce "sir" que l'on mange à toutes les sauces. On le retrouve souvent râpé grossièrement sur les légumes de la salade serbe. Lorsque je vivais au Kosovo, je m'échappais aussi souvent que possible pour une des enclaves serbes et me rassasier dans un " PESTOPAN" (restaurant). On y faisait grande table de cochonnailles de toutes sortes et grillées. Les énormes saucisses ou encore le roulé à la Karadjorjevic valaient la peine de faire de nombreux kilomètres. Dans ces restaurants, on accompagnait les viandes de bonnes grosses frites maison sur lesquelles le chef râpait du "sir". Indescriptible !!!!Ici et aujourd'hui, je vais vous donner une petite recette. C'est un petit croissant au fromage qui viendra avec succès je pense, agrémenter un buffet, voire un gros apéritif. On les appelle KIFLICE, prononcer "kiflitssé".

Tarte rustique aux abricots, lavande et miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa

Tarte rustique aux abricots, lavande et miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa

J'aime les tartes rustiques aux fruits. Elles sont simples, mettent l'arôme des fruits bien en valeur. J'aime aussi leur aspect visuel avec cette croute dorée. C'est ainsi qu'à chaque saison j'ai ma tarte rustique. prunes l'année dernière, fraises au...

Tarte fine rhubarbe et miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa

Tarte fine rhubarbe et miel de fleurs de pissenlit - Les petits plats de Béa

Lorsque j'ai vu la tarte fine de Gaëlle,du blog la gourmandise est un joli défaut j'ai tout de suite été séduite. Simple, facile à réaliser avec peu d'ingrédients et pourtant très efficace, elle a plu à tous mes invités lorsque je l'ai réalisée. La tarte...

Vinaigrette aigre-douce aux zestes d'agrumes

Vinaigrette aigre-douce aux zestes d'agrumes

Pour obtenir le vinaigre aromatisé aux agrumes, le vinaigre de vin blanc, balsamique ou pas, est la meilleure option. De même, le miel d'oranger est un plus mais on peut choisir un miel de fleurs ou de thym, plus faciles à trouver. Par contre il faut impérativement que les fruits soient issus de l'agriculture biologique car ici on consomme le zeste de l'écorce. Plutôt que d'utiliser le jus des agrumes, j'ai préféré préparer une réduction avec le vinaigre et le miel. La vinaigrette conserve ainsi le parfum de chacun des agrumes sans l'acidité ou l'amertume du jus.

Nos recettes faciles de pains, pâtes, confiture ou chocolats

Nos recettes faciles de pains, pâtes, confiture ou chocolats

Des recettes faciles pour réaliser des pains maison, des pâtes à tartes croustillantes, des confitures ou des compotes avec les bons fruits du jardin, des chocolats et autres mignardises, des boissons ou cocktails avec ou sans alcool, des coulis sucrés, des sauces salées,...

Nos recettes faciles de desserts aux fruits exotiques

Nos recettes faciles de desserts aux fruits exotiques

Compote mangue-banane-kiwi, crumble à la rhubarbe ou aux figues miel, tarte au raisin et à l'amande, tartelettes à la banane flambée et au chocolat, gâteau à l'ananas ou à l'orange, tiramisu au citron meringué, méli-mélo d'oranges sanguines,...découvrez toutes nos recettes de desserts aux fruits exotiques et autres.

Tarte facile aux courgettes et au cheddar

Tarte facile aux courgettes et au cheddar

Première tentative réussie pour cette tarte salée sans croûte qui s’inspire des versions sucrées que je prépare avec des fruits. Pour ce ...

Saltimbocca Alla Romana (de Dinde et à Ma Façon) | Je cuisine donc je suis

Saltimbocca Alla Romana (de Dinde et à Ma Façon) | Je cuisine donc je suis

Plat typique de la gastronomie romaine, il est fait à base de veau, moi j'ai choisi de le faire avec des escalopes extra-fines de dinde. C'est un plat exquis et très facile à réaliser.

Tarte aux fruits - Les plats de Véro

Tarte aux fruits - Les plats de Véro

Pour l'anniversaire de mon mari, j'ai réalisé 4 tartes aux fruits !  en effet nous étions 28 ! voici ma recette, c'est la première fois...

Baeckeoffe de fruits - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Baeckeoffe de fruits - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour 4 personnes 2 pommes Chantecler ou autre variété 2 poires Doyenne du Comice 2 petits coings 1 étoile d’anis étoilé 1 cuillerée à soupe de miel toutes fleurs 10 g de beurre doux 37, 5 cl de vin Gewurztraminer (1/2 bouteille) 1 citron...

Petit Brie farci aux fruits secs - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Petit Brie farci aux fruits secs - Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison

Ingrédients : pour 8 personnes 1 petit brie de 500 g (15 cm de diamètre) 2 cuillerées à soupe de miel neutre (mille fleurs ou acacia) 2 cuillerées à soupe de pistaches non salées 2 cuillerées à soupe de noisettes non torréfiées 2 cuillerées à soupe de...